La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IRM HEPATIQUE LES CONTRASTES SPECIFIQUES Dominique Savioz Laura Indino Hôpital Universitaire de Genève.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IRM HEPATIQUE LES CONTRASTES SPECIFIQUES Dominique Savioz Laura Indino Hôpital Universitaire de Genève."— Transcription de la présentation:

1 IRM HEPATIQUE LES CONTRASTES SPECIFIQUES Dominique Savioz Laura Indino Hôpital Universitaire de Genève

2 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 2 INTRODUCTION Où, quand, comment ? Pourquoi ?

3 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 3 NATURE DES LESIONS Bénignes Les kystes Les hémangiomes Les hyperplasies nodulaires focales (HNF) Les adénomes Malignes Les hépatocarcinomes Les métastases

4 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 4 LES KYSTES Cavités liquidiennes 1-2% Bénins Hypo en T1 Hyper en T2

5 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 5 LES HEMANGIOMES Lacs vasculaires 2/3 femmes 2-5 % < 4 cm Bénins Hypo en T1 Hyper en T2

6 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 6 LES HYPERPLASIES NODULAIRES FOCALES (HNF) Hépatocytes Cicatrice centrale Hétérogènes 3/1000 Entre 1 et 10 cm Iso en T1 et T2 Cicatrice centrale hyper en T2

7 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 7 LES ADENOMES Hépatocytes Homogènes Fréquence 3/10000 Entre 5 et 20 cm % dégénèrent 10 % saignent Iso en T1 et T2

8 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 8 LES HEPATOCARCINOMES Tumeur maligne Hypo en T1 Légèrement hyper en T2

9 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 9 LES METASTASES Sans hépatocytes et cellules de Kupffer Fréquentes Hypo en T1 Légèrement hyper en T2

10 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 10 TYPES DE PRODUITS DE CONTRASTES Les contrastes à base de gadolinium Les oxydes de fer superparamagnétiques Les contrastes hépato-biliaires

11 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 11 SPECIFICITE TypeNomCibleEffet Gadolinium (Gd-DTPA) Magnévist® Dotarem® etc. Espace extra- cellulaire du signal en T1 Oxyde de fer ( SPIO) Endorem® Résovist® Cellules de Kupffer du signal en T2 Contrastes hépato- biliaires Teslascan® Multihance® Eovist® Hépatocytes du signal en T1

12 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 12 CONTRASTES A BASE DE GADOLINIUM Magnévist®, Dotarem®, etc. Distribués dans espace extra- cellulaire Effets secondaires et contre- indications Augmentation du signal en T1, effet paramagnétique

13 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 13 PROTOCOLE Même distribution que les contrastes iodés Peut être injecté après un autre contraste spécifique T1

14 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 14 OXYDES DE FER (SPIO) Résovist® Absorbé par RES Effets secondaires, contre- indications Diminution du signal en T2, effet superparamagnétique Détection de CHC et hémangiomes

15 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 15 PROTOCOLE FE T2 SE T2 SE T1 Répéter après injection

16 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 16 COMPORTEMENT DES LESIONS (RESOVIST) T1T 2T1 + CT2 + C KysteHypoHyperHypoHyper HémangiomeHypoHyper HNFIso isoHypo AdénomeIso isoHypo CHCHypoLég. hyperHypo+/-Hyper MétastaseHypoLég. hyperHypoHyper NB: intensité par rapport au parenchyme hépatique

17 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 17 CONTRASTES HEPATO- BILIAIRES Teslascan® Capté par hépatocytes Effets secondaires et contre- indications Augmentation du signal en T1, effet paramagnétique Détection des métastases ou pour le système biliaire

18 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 18 PROTOCOLE FE T1 Perfusion lente SE T2 FE T1 après injection

19 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 19 COMPORTEMENT DES LESIONS (TESLASCAN) T1T 2T1 + C KysteHypoHyperHypo HémangiomeHypoHyperVariable HNFIso Lég. hyper AdénomeIso CHCHypoLég. hyperHypo ou iso MétastaseHypoLég. hyperHypo NB: intensité par rapport au parenchyme hépatique

20 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 20 APNEE ET GATING RESPIRATOIRE T2 en gating respiratoire T1 en apnée

21 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 21 CONCLUSION Evolution rapide Eovist Détection de 12% de lésions en plus que le CT

22 mai 2004IRM HEPATIQUE : Les contrastes spécifiques Hôpitaux Universitaires de Genève Laura Indino Dominique Savioz 22 REMERCIEMENTS Prof. Jean-Paul Vallée Dr Xavier Montet Dr Sandrine Schlup Dr Maria-Isabelle Vargas M. Frank Henry et toute léquipe dIRM


Télécharger ppt "IRM HEPATIQUE LES CONTRASTES SPECIFIQUES Dominique Savioz Laura Indino Hôpital Universitaire de Genève."

Présentations similaires


Annonces Google