La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une main-d oeuvre de qualité supérieure Une main-d oeuvre de qualité supérieure (suite) De faibles augmentations salariales et des coûts de main-d oeuvre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une main-d oeuvre de qualité supérieure Une main-d oeuvre de qualité supérieure (suite) De faibles augmentations salariales et des coûts de main-d oeuvre."— Transcription de la présentation:

1

2 Une main-d oeuvre de qualité supérieure Une main-d oeuvre de qualité supérieure (suite) De faibles augmentations salariales et des coûts de main-d oeuvre peu élevés De faibles augmentations salariales et des coûts de main-d oeuvre peu élevés (Suite) Coûts de main-doeuvre compétitifs Des avantages offerts par l employeur d un coût inférieur Des avantages offerts par l employeur d un coût inférieur (Suite) Faible coûts de la masse salariale Productivité en pleine croissance Un taux de roulement du personnel plus faible Diminution importante des arrêts de travail Une main-d oeuvre hautement scolarisée Excellence des universités Table des matières

3 Le niveau de compétences de la main-d'oeuvre canadienne est très concurrentiel par rapport à celui des autres pays. Travailleurs du savoir - Classement mondial* Canada É.-U. France R.-U. Allemagne Italie Japon Indice 1er 3e 8e 20e 11e 18e22e * Rang selon le taux dinscription aux études supérieures parmi les 53 pays mentionnés dans le Global Competitiveness Report de Une main-doeuvre de qualité supérieure

4 De nombreuses sources non scientifiques révèlent que la pénurie de travailleurs qualifiés est plus grave aux É.-U. qu'au Canada, et qu'elle s'accroît. -Par exemple, Coopers & Lybrands signale dans son « Trendsetter Barometer » (mars 1999) que près des deux tiers des entreprises de technologie en plein essor ont embauché peu de travailleurs dans le domaine des TI pour leurs exploitations aux É.-U. au cours des douze derniers mois. * Classement parmi les 47 pays mentionnés dans le World Competitiveness Yearbook, Main-d'oeuvre qualifiée disponible* Allemagne France Canada Japon É.-U. Italie R.-U. Indice 3e 8e 15e16e 23e 26e 34e Une main-doeuvre de qualité supérieure (Suite)

5 * Les chiffres sappliquent à Source : U.S. Bureau of Labor Statistics, Le Canada se classe au deuxième rang parmi les pays du G-7 pour ce qui est des salaires les plus bas versés dans le secteur de la fabrication. Coût de la main-d'oeuvre - Fabrication* Allemagne Japon É.-U. France Italie Canada R.-U. $ US l'heure De faibles augmentations salariales et des coûts de main-doeuvre peu élevés

6 La concurrence sur le marché du travail impose un frein aux règlements salariaux. Richard Peabody, président Harris Farinon Canada Salaires selon les professions - Travailleurs du savoir, 1998 Travailleurs à temps plein, toute lannée* ($ US PPA**) * Les salaires moyens sont indiqués pour le Canada, les salaires médians pour les États-Unis. Les données ont été converties en données annuelles, en fonction dune année de travail de 50 semaines. ** Parité des pouvoirs dachat Source: les calculs dIC se fondent sur des données de Statistique Canada et de la National Science Foundation des É.-U. De faibles augmentations salariales et des coûts de main-doeuvre peu élevés (Suite) « Nos coûts par ingénieur sont à peu près la moitié de ce qu'ils seraient aux États- Unis. » du fait que les salaires et autres charges salariales sont moins élevés, ainsi que du très bon traitement fiscal accordé à la R-D Canada et au Québec.] Ingénieurs, architectes et arpenteurs Mathématiciens et informaticiens Spécialistes des sciences naturelles $ $ $ $ $ $

7 Les coûts de la main- dœuvre du Canada sont hautement compétitifs de 1992 à 1995, le Canada a enregistré la plus faible augmentation totale du coût de la rémunération horaire manufacturière parmi les pays du G-7. Coûts de main-dœuvre compétitifs * Source : US Bureau of Labor Statistics, Monthly Labor Review (Novembre 1996), p. 104 Rémunération horaire (Basée sur la devise nationale) Canada É-.U. Allemagne France

8 Les avantages offerts par l'employeur coûtent moins cher au Canada qu'aux États-Unis. Au Canada, le total des paiements versés pour les régimes offerts par les employeurs et pour les périodes non travaillées correspond à 18,0 % des traitements et salaires contre 31,7 % aux États-Unis*. Des cotisations aux régimes d'assurance-maladie moins élevées, ainsi qu'un moins grand nombre de jours de vacances et de congés payés en sont les principales raisons. Avantages sociaux en % de la rémunération 1998 Comparaison du G-7 Canada R.-U. É.-U. Japon Allemagne France Italie Des avantages offerts par lemployeur dun coût inférieur

9 * Les avantages sociaux payés par l'employeur et les impôts fondés sur le salaire comprennent : les cotisations aux régimes d'assurance-chômage, aux régimes publics de soins médicaux, aux régimes de pension, aux régimes dindemnisation des travailleurs ainsi que d'autres cotisations sociales. Source: KPMG Management Consulting, 1999 Les charges sociales sont plus faibles au Canada que dans les autres pays du G-7. Des avantages offerts par lemployeur dun coût inférieur (Suite) *KPMG Management Consulting, 1999 Comparaison entre provinces et États Nouveau-Brunswick Alberta C.-B. Saskatchewan Nouvelle-Écosse Île-du-Prince-Édouard Ontario Manitoba Caroline du Nord Terre-Nerve Minnesota California Vermont Massachusetts Pennsylvanie New Jersey Washington Colorado Texas Québec

10 Le plus récent rapport de lOCDE a identifié les coûts de la masse salariale canadienne comme étant le pourcentage du PNB le plus bas parmi tous les pays du G-7 Faibles coûts de la masse salariale * Source : OECD (1996) Taxes sur les salaires - Pourcentage du PNB (1994) Canada R.U. É.-U. Japon Italie Allemagne France

11 La productivité canadienne est croissante, particulièrement dans le secteur manufacturier Les coûts unitaires de la main-dœuvre canadienne ont baissé de façon considérable depuis 1992 et figurent parmi les plus bas des pays industrialisés, nous remarquons quils sont plus bas que ceux des États-Unis. Productivité en pleine croissance Coûts unitaires de la main-doeuvre ($US) * Source : US Bureau of Labor Statistics, Monthly Labor Review (Novembre 1996), p Canada E.U. AllemagneFrance

12 Ancienneté d'emploi par groupe d'activité économique * 1996 *Pour les États-Unis, ancienneté médiane; pour le Canada, ancienneté moyenne. ** T.C.A.S.P. représente Transports, communications & autres services publics; SFAI représente Services financiers, assurance et immobilier Source: U.S. Bureau of Labor Statistics et Statistique Canada. Les travailleurs sont moins « volages » au Canada qu'aux États-Unis. -Des taux de roulement plus faibles signifient des coûts moins élevés en matière de formation, d'embauchage et de cessation d'emploi. Lindo Lapegna, président Testori Americas Corporation Un taux de roulement du personnel plus faible « La productivité élevée et le faible roulement que nous avons connus au cours des 14 derniers mois ont dépassé nos attentes. Notre décision de prendre de l'expansion est liée directement à ces facteurs. » Nombre d'années auprès de l'employeur actuel Toutes les industries Administration publique Services SFAI** Commerce T.C.A.S.P.** Construction Fabrication Autres secteurs primaires Agriculture

13 Diminution importante des arrêts de travail Source : US.. Department of Finance, Economic and Fiscal Reference Tables. août 1996, p.72. Temps perdu durant les arrêts de travail par année (millier de personnes / jour) Les relations patronales- syndicales canadiennes se sont remarquablement améliorées au cours des deux dernières décennies. de 1986 à 1996, le nombre darrêts de travail par année a diminué de près de 60 %. les pertes de temps dues à des arrêts de travail ont diminué de près de 70 % depuis limitation généralisée des conflits de travail et perte de temps en conséquence des arrêts de travail.

14 Les Canadiens sont hautement scolarisés : - 47 % des Canadiens de plus de 25 ans possèdent une éducation post- secondaire; - 30 % détiennent un diplôme universitaire Une main-d oeuvre hautement scolarisée Pourcentage de la population de ans ayant des études tertiaires, Canada É.-U. Norvège Suède Allemagne R.-U. France diplôme universitaire Sans diplôme universitaire Source : OCDE

15 Les 67 universités et collèges canadiens forment plus de diplômés par année en mathématique, ingénierie et sciences pures et appliquées. Le U.S. Gourman Report a classé 10 programmes canadiens de génie électrique parmi les 22 meilleurs programmes et 18 parmi les 40 meilleurs programmes en Amérique du Nord RANG DES PROGRAMMES UNIVERSITAIRES DE GÉNIE ÉLECTRIQUE Source : 1998 Gourman Report, E.U ,92 4,91 4,88 4,86 4,82 4,81 4,80 4,79 4,77 4,76 4,75 4,74 4,73 4,72 4,71 4,70 Institution M.I.T. Stanford Berkeley Illinois Toronto UCLA McGill Cornell U.B.C. McMaster Purdue Southern California Princeton Michigan Carnegie Mellon Polytechnic-Brooklyn Queens Alberta Calgary École Polytechnique Manitoba Saskatchewan Point É.-U. Rang CAN. Rang Excellence des universités

16


Télécharger ppt "Une main-d oeuvre de qualité supérieure Une main-d oeuvre de qualité supérieure (suite) De faibles augmentations salariales et des coûts de main-d oeuvre."

Présentations similaires


Annonces Google