La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mon amie Tite Pomme ma offert un merveil- leux petit livre : Première Histoire de France, édité par Gautier-Languereau. Jai bien sûr eu envie de le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mon amie Tite Pomme ma offert un merveil- leux petit livre : Première Histoire de France, édité par Gautier-Languereau. Jai bien sûr eu envie de le."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Mon amie Tite Pomme ma offert un merveil- leux petit livre : Première Histoire de France, édité par Gautier-Languereau. Jai bien sûr eu envie de le mettre en diapo- ramas ! Cela représentait tout de même un peu de travail, mais Ginette Bertorelle a fait tout le travail de retranscription des textes ! Un travail énorme…. Cette série de diaporamas est donc la série de lamitié… Et je remercie chaleureuse- ment Tite Pomme et Ginette. La plupart du texte, et les grandes images, proviennent du livre. Les autres illustrations ont été prises sur le Net. Et les commentai- res ajoutés sont de mon cru ou puisés sur Internet.

4 François, Françoise, enfant du XXI° siècle, tu trouveras ici une belle histoire : celle des hommes et des femmes qui ont fait de notre pays, la France, ce quil est aujourd'hui.

5 Il y a des dizaines de milliers dannées, notre patrie ne sappelait pas la France, ni la Gaule, et navait même pas de nom du tout. Ses habitants se groupaient par tribus, et luttaient comme ils le pouvaient contre le froid, la faim et les fauves.

6 Mais ils étaient courageux, adroits, intelligents, et peu à peu ils décou- vrirent des choses qui nous paraissent naturelles : le feu qui permet de vaincre lhiver et la nuit, laiguille pour coudre, la terre cuite afin de fa- briquer des pots, ou beaucoup dobjets en pierre, en bois, en os et des bijoux. Ensuite ils apprirent à travailler les métaux, domestiquèrent cer- tains animaux et plantèrent des céréales ou des arbres fruitiers.

7 Nous savons peu de choses sur cette époque, et cest pour ça quon la nomme préhistoire : avant lhistoire. Puis les hommes arrivèrent à un niveau de vie suffisant pour nous détailler leur façon de vivre et nous laisser des dates ou des faits précis : pour nous raconter leur histoire.

8 Donc vers le premier siècle avant la naissance de Jésus- Christ, un peuple venu du Nord, les Celtes, habitait lEurope presque entière, et en particulier notre pays qui commençait à sappeler la Gaule…

9 Tu as peut-être vu cela dans des musées, ou admiré les dessins que tracèrent les premiers habitants de notre pays sur les parois de leurs grottes.

10 QUAND NOTRE PAYS SAPPLAIT LA GAULE

11 Vellaunos revient de faucher un carré de blé mur. - Je vois que les poussins dont vous vous occupez se portent bien, dit-il à ses enfants. - Tous les six sont magnifiques, répond Carilla. Mais nous les surveillons afin quils puissent picorer à leur aise sans craindre lépervier. - Cest une bonne idée et je suis content de vous. - Maman aussi, explique Orgétrix. Elle nous a promis des gâteaux au miel. -Et moi pour vous récompenser je vous emmènerai demain à la fête que célèbre notre druide.

12 Vois-tu Orgétorix et sa sœur Camil- la ? Ce sont des Gaulois, cest à dire des Celtes habitant notre pays, la Gaule. A linverse des Romains, ils ont une longue chevelure, de grosses chaussures et des vêtements cou- sus ; Ils aiment les couleurs vives et les bijoux. Leurs maisons sont con- fortables ; on y trouve un âtre avec des chenets, un chaudron et des pots en terre cuite ou en métal pour la cuisine mais aussi des tentures, des meubles en bois, des fourrures et de beaux objets dart. Les Gaulois aiment beaucoup voyager et dans leurs villes ils ont de grandes foires et des marchés. Ils cultivent des légumes, des arbres fruitiers, des céréales, chassent, pêchent, élèvent des volailles et des porcs. Ils savent aussi travailler les métaux.

13 Les Celtes ont une civilisation poussée : leurs artistes sculptent des objets magnifiques, les bar- des chantent les exploits de guer- riers ; ils utilisent le savon, la moissonneuse encore inconnue ailleurs. Leurs prêtres, les druides rendent la justice, instruisent les enfants, président la cueillette du gui. Ils sont fiers, ardents, aiment beaucoup leur pays et leur famille, mais ils se découragent vite ; ils ne savent pas unir leurs tribus pour former un seul peuple bien quils nomment parfois pour la guerre un chef unique comme Vercingétorix.

14 LUNION FAIT LA FORCE

15 - Albus, mon chien est le plus bel animal du monde ! déclare Cintus. - Non, réplique Myrtilla, cest mon chat, Niger ! Leur maman qui les observe tout en se faisant coiffer par son esclave, les appelle et leur montre son miroir en argent poli et une tunique de soie. - Regardez dit-elle, et dites moi lequel de ces deux objets vous préférez. - Mais sécrient-ils avec ensemble, ce nest pas la même chose, on ne peut pas comparer ! - Eh bien il en est ainsi pour vos animaux… - Albus est le roi des chiens et Niger celui des chats, concluent-ils avant de retourner jouer.

16 En 52 avant Jésus-Christ, Vercingétorix remporte la victoire de Gergo- vie sur le chef romain Jules César, mais il est vaincu à Alésia. La Gaule est occupée ; pourtant sa civilisation ne disparait pas : elle se modifie. Si les Romains prélèvent de lourds tributs, imposent leur langue et leur calendrier, ils apportent en même temps des connaissances nou- velles, comme la manière de construire une belle cité, lemploi courant de lécriture mais surtout la paix. Et linverse a lieu également. Les Gaulois qui conservent leur génie propre ainsi que beaucoup de leurs habitudes, parviennent à influen- cer les vainqueurs ; il en existe aujourdhui de nombreux exemples ; ainsi nous ne mangeons plus couchés à la mode romaine, mais assis devant une table, comme les Celtes, et nous ne portons plus la toge mais des vêtements cousus.

17 Cette fusion insensible de deux mondes, vécue pendant des dizaines dannées, donne naissance à la civilisation, gallo- romaine, du nom des peuples qui lont formée. En revanche, les Romains pourchassent la religion druidique, afin de la remplacer par le culte de leurs dieux ; mais ces derniers vont bientôt disparaître, car une nouvelle croyance, nommée le christianisme, arrive de Palestine et commence à se répandre.

18 LARRIVEE DES BARBARES

19 - Comment te nommes-tu, petite Gallo- Romaine ? - Cécilia. Et toi, fils de barbare ? - Chilpéric. Cécilia, je tai apporté ce bouquet pour que tu me laisses voir la boite que tu tiens à la main et que tu regardes très souvent. - Ce nest pas une boite mais un livre rare où sont racontées de belles histoires. - Je ne sais pas lire ! - Si tu veux, Chilpéric, viens tous les jours, je te montrerai les lettres et nous deviendrons amis. - Alors, Cécilia, je cueillerai pour toi toutes les fleurs de la forêt.

20 Pillage et massacre par les Goths Cependant, de lautre côté du Rhin, sagitaient depuis toujours des peuples, comme les Burgondes ou les Goths, qui enviaient la richesse de la Gaule. Les Romains les appelaient les Barbares et les contenaient à grand-peine. Or, au V° siècle, la puissance de Rome sétant affaiblie, ces tribus envahissent notre pays. Les campagnes sont ravagées, les Gallo-Romains, incapables de résister, senferment dans les villes, où ils se regroupent autour des évêques. Certains de ces conquérants sont de vrais sauvages, comme les Vandales dont le nom est devenu synonyme de pillard. Seule Sainte Geneviève par- vient à sauver Lutèce des Huns conduits par Attila.

21 Mais tous les envahisseurs ne montrent pas une pareille cruauté. Les Francs, en particulier, plus civilisés que les autres, sallient aux Gallo- Romains pour repousser les véritables barbares. Ensuite ils sinstallent dans notre pays. La Gaule, qui a déjà connu les civilisations celte, grecque et romaine, refond maintenant ses apports germaniques pour en faire une culture originale. Puis, peu à peu, protégée par les Francs qui sont des guerriers valeureux, elle devient leur domaine : la France. Avec la chute de lEmpire romain dOccident, en 475, lAntiquité se termine et une nouvelle période commence, le Moyen Age. Un roi franc Sur son pavois.

22 Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site : Musique : Douce France (sans indication dartiste, hélas !)


Télécharger ppt "Mon amie Tite Pomme ma offert un merveil- leux petit livre : Première Histoire de France, édité par Gautier-Languereau. Jai bien sûr eu envie de le."

Présentations similaires


Annonces Google