La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO DECOUVRIR SHERBROOKE Située au sud-est du Québec, à 50 km de la frontière américaine, ville universitaire renommée, Sherbrooke, reçoit plus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO DECOUVRIR SHERBROOKE Située au sud-est du Québec, à 50 km de la frontière américaine, ville universitaire renommée, Sherbrooke, reçoit plus."— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 DECOUVRIR SHERBROOKE

4 Située au sud-est du Québec, à 50 km de la frontière américaine, ville universitaire renommée, Sherbrooke, reçoit plus de étudiants par année. Alors quen 1819 on y retrouvait guère plus de 50 habitants, elle en abrite plus de maintenant! Située dans une région très vallonnée, offrant beaucoup de rivières et lacs, cest une ville où il fait bon vivre. « D'or au pairle ondé d'azur chargé en cœur d'une molette d'argent, en chef de deux éclairs aussi d'argent et en pointe d'un fer de lance d'or, accompagné en chef d'une rose de gueules et en pointe de deux fleurs de lys d'azur »

5 La couronne aux sept tours souligne que Sherbrooke est la Reine des Cantons-de-lEst. Les deux fleurs de lys représentent lélément français. La rose représente lélément anglais. La couleur or symbolise la générosité et la prospérité. La couleur azur symbolise laspiration vers un idéal élevé. La forme Y symbolise les rivières Magog et Saint-François qui se rencontrent. La molette dargent au centre reproduit une pièce des armoiries de sir John Coape Sherbrooke. Les deux foudres placées dans le Y symbolisent lélectricité, une des richesses de Sherbrooke. La lance dor placée dans le Y représente Saint Michel, patron de la cathédrale. Les palmes symbolisent lesprit dentreprise ainsi que la verdure des parcs. La devise « Ne quid nimis » signifie « Rien de trop ». Cétait aussi la devise de la famille Sir John Coape Sherbrooke. (Source : panneau devant lhôtel de ville)

6 Un premier Canadien français, Jean-Baptiste Nolain, se serait installé en ces lieux, en Mais, au tournant du siècle, les terres sont concédées par la Couronne à Gilbert Hyatt, loyaliste originaire de létat de New York, installé non loin de là. Rien nest octroyé au Français qui a pourtant défriché… Il décide alors de se retirer et Hyatt revendique les terres pour lui-même. Il construit un moulin et crée le petit hameau de Hyatts Mill qui deviendra officiellement Sherbrooke, en 1818, selon une publication de la Gazette officielle.

7 Nous commençons notre promenade à partir du Bureau dinformation touristique qui domine le barrage Paton. Un premier barrage vit le jour en 1828 avec un certain Monsieur Godhue qui désirait faire tourner son moulin à laine… Lusine de laine Paton fut réalisée en 1866 et fut la plus importante au Canada. Elle resta en service jusquen 1978, ayant employé jusquà 1000 personnes. Mais la Centrale fut construite en 1926 par la Compagnie Andrew Paton et vendue à la ville en 1967.

8 Depuis 2002, lorganisme à but non lucratif M.U.R.I.R.S. Murales Urbaines à Revitalisation dImmeubles et de Réconciliation Sociale, a pour but de promouvoir la valorisation du milieu en produisant des œuvres murales et en favorisant le rapprochement social. Il est devenu un leader de lart mural au Canada. Actuellement, dix grandes fresques ornent des murs de la ville et font ressortir le passé de la cité. Sur chacune on retrouve des personnages bien connus : commerçants, artistes, hommes politiques, etc.

9 « Les «Moulins den Haut » Cette fresque rappelle les entreprises installées là, en 1827, lors de la construction du barrage hydraulique.

10 Cest la quatrième localisation du Palais de Justice. Il a remplacé en juin 1987 celui inauguré en septembre 1906 sur la Rue Wellington (abritant maintenant lHôtel de ville). Depuis novembre 2010, il porte le nom de Centre judiciaire Raynald Fréchette pour honorer un avocat et homme politique de la ville.

11 Une cordonnerie originale…

12 « Les belles années » Cette fresque dépeint la vie, en 1957, dans le secteur appelé « le Petit Canada », ancien quartier ouvrier du centre-sud de la ville.

13 Dans ce secteur, les vestiges dune voie de chemin de fer, mais aussi quelques jolies maisons rappelant celles de la Nouvelle-Angleterre.

14 « LHôtel des Voyageurs » Non loin de la gare routière, cette fresque rappelle la vocation hôtelière du quartier, notamment lHôtel des Voyageurs, établissement modeste qui, vers 1910, recevait les voyageurs de passage arrivant par le train.

15 « Il était une fois dans lEst » Tranche de vie du quartier est, cette scène urbaine met en vedette la vie culturelle et musicale entre 1930 et 1960.

16 « Le progrès de lEst » Cest la mise en évidence détablissements ayant tenu commerce dans ce quartier. De nombreux détails se veulent un rappel de la vie à la fin du XIXe siècle.

17 « Légendes et Menasen » Cest une composition qui représente des faits et légendes de lhistoire de la région. Souvrant sur les premières nations, comme sur une scène de théâtre, le mur laisse découvrir des personnages de diverses périodes.

18 Au milieu de la large artère quest la Rue King, au centre de la ville, le cénotaphe a été réalisé par lun des plus importants sculpteurs canadiens, Georges William Hill. Cest un comité de citoyens qui, en 1923, souhaita ériger ce monument à la mémoire des soldats morts durant la guerre Une autre plaque fut apposée en 1948 pour commémorer les morts de la Seconde Guerre mondiale.

19 Et toujours, presque au cœur de la ville, les jolies résidences…

20 Nous revenons le long de la rivière Magog qui se fraie un chemin dans des gorges étroites, en plein centre…

21 Ci-haut, lancienne prison, à gauche et une caserne En bas, on aperçoit, dominant le site, la cathédrale.

22 « Nekitotegwak » Ce mot signifie « là où les rivières se rencontrent ». Le confluent des rivières Magog et Saint-François pour les Abénaquis, servait descale avant la remontée en portage du canyon en cascade de la rivière Magog, en direction de la Nouvelle-Angleterre.

23 Lune des plus anciennes rues de la ville, la rue Wellington qui a été bien réaménagée. La Place des Moulins arbore ces deux sculptures emblématiques de la force vive de leau de la rivière Magog, conçues par Melvin Charney. Les plaques qui senroulent rappellent la force des turbines qui transforment leau en électricité et lumière…

24 Lors du déménagement du Palais de Justice, la ville a racheté et rénové cet édifice de style Empire pour en faire son Hôtel de ville.

25 « Tradition et Prévention » Cette fresque rend hommage aux pompiers et policiers de la ville qui œuvrent à la sécurité depuis Symboliquement, le mur supporte une représentation de lancien poste central.

26 « CHLT-TV, 50 ans à notre image » En 1954, le sénateur Jacob Nicol obtint une licence pour exploiter une station de télévision bilingue à Sherbrooke. La fresque met en scène 30 personnalités du monde culturel dhier et daujourdhui : peinture, sculpture, métiers dart, architecture, musique, théâtre et danse.

27 « Murale du Bicentenaire de Sherbrooke 2002 » La scène se déroule un bel après-midi de juin 1902, représentant la vie au quotidien, mêlant réalité et fiction

28 Nous arrivons à la Basilique- Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke. De style néo-gothique, elle remplace lancien édifice construit en Elle aurait été conçue sur le modèle de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Cependant, par manque de financement, les deux petites tours restent à construire. Déjà les travaux ont été arrêtés en 1917 pour ne reprendre quen 1956 et se terminer en 1957.

29 La construction fut interrompue, le soubassement terminé, après seulement deux années et fut nommé Chapelle Pauline. On fit appel au même architecte, Louis-Napoléon Audet, pour poursuivre en Il avait alors 75 ans. Depuis ses premiers dessins de la cathédrale, bien des bâtiments religieux avaient vu le jour grâce à son crayon… Les nouveaux plans furent le fruit de son évolution personnelle, de lapparition de nouveaux matériaux, mais aussi des contraintes budgétaires et des exigences des autorités. Personnellement, jai été frappée par la présence, à la place des chapelles latérales habituelles, despaces de réflexion alimentés par la reproduction de psaumes… Il existe aussi une chapelle vitrée, la chapelle Sainte-Anne, qui permet aux parents, accompagnés de jeunes enfants, de suivre loffice sans déranger les autres fidèles.

30

31 Des mosaïques, dessinées par André Mériel-Bussy, ornent les autels latéraux. Devant celle du haut, la Bienheureuse Marie-Léonie Paradis, religieuse canadienne qui fonda lInstitut des Petites Sœurs de la Sainte-Famille. Ci-haut, lune des stations du chemin de Croix.

32

33 Le lac des Nations est un lieu de détente par excellence. Une promenade bien aménagée, conçue pour que tous puissent en profiter, des plus jeunes aux plus âgés, en fait le tour.

34 Au départ, une piste fleurie.

35 Espaces invitant au repos!

36

37 A son extrémité, un Centre de voile et, en arrière, des espaces consacrés aux jeunes enfants.

38 La passerelle traversant la rivière Magog.

39 Lautre rive du lac est aménagée de façon plus rustique.

40 Philosophie et activités!!!

41 Approche de lancienne gare…

42 Il existe maintenant un petit train touristique qui conduit ses passagers jusquau lac Memphremagog. Ci-haut, la billetterie installée dans un ancien wagon.

43 Lancienne gare abrite marché et boutiques.

44 Après environ 45 minutes de marche, retour au point de départ!

45 Ses vieilles demeures de pierre sont largement dinspiration anglaise. En janvier 1962, Charles- Benjamin Howard vend son domaine à la ville de Sherbrooke. Des services sont installés dans les bâtiments mais on y trouve aussi un boisé agrémenté de sculptures et les serres de la cité. Il est un quartier que japprécie énormément, le Vieux Nord, où jaime flâner en commençant par ce domaine Lhiver, létang naturel accueille petits et grands pour le patinage.

46

47 Une magnifique maison en pierre!

48 Continuant la promenade, diversité des habitations!

49 Souvent dissimulées dans la verdure, presque invisibles… Cest un large rappel des constructions vernaculaires de la Nouvelle- Angleterre

50 Pour terminer, nous sortons un peu de la ville,et nous nous rendons en périphérie, à Lennoxville, où se trouve lUniversité Bishop. Cest lune des trois universités du Québec enseignant principalement en langue anglaise, les autres étant Mc Gill et Concordia de Montréal. Fondée sous le nom de Collège Bishop, en 1843, elle est restée sous la direction de lEglise anglicane jusquen Elle possède, entre autre, la chapelle Saint-Marc qui a été classée monument historique en Elle sinspire du style gothique qui prévalait en Angleterre durant la période Tudor. Consacrée en 1857, elle fut presque complètement détruite par un incendie en 1891 puis fut reconstruite. Lintérieur de la chapelle est doté dun superbe mobilier intégré, dans le style préféré de lépoque victorienne, néo- gothique.

51 Laménagement, réalisé en bois de hêtre, est remarquable pour la qualité de ses sculptures.

52 Symboles des quatre évangélistes lange (où lhomme) pour Saint Mathieu, laigle pour Saint Jean, le lion pour Saint Marc et le taureau pour Saint Luc.

53 Lorgue a été construit par Casavant Frères, en 1940.

54 Quelques bâtiments de lUniversité parmi les plus anciens dont, à droite, la chapelle surmontée dune croix.

55 Le terrain entourant les bâtiments permet des promenades très agréables et cest là que nous terminons notre périple…

56 Musique : Volupté du Piano Jazz – So Tender For Me Leandro Aconcha/Rémi Chaudagne Documentation prise sur place et sur différents sites du Web Photos, conception et réalisation : M.J. Farizy-Chaussé Août 2011 Dautres diaporamas sur:

57 AU REVOIR

58


Télécharger ppt "AVEC MARIJO DECOUVRIR SHERBROOKE Située au sud-est du Québec, à 50 km de la frontière américaine, ville universitaire renommée, Sherbrooke, reçoit plus."

Présentations similaires


Annonces Google