La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

le colonel Bigeard patron du 3° RPC FELLAGAS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "le colonel Bigeard patron du 3° RPC FELLAGAS."— Transcription de la présentation:

1

2 le colonel Bigeard patron du 3° RPC

3

4

5

6 FELLAGAS

7

8

9 Bigeard va en Algérie à de multiples reprises, cette fois comme chef de corps du 3ème RPC, le Régiment Bigeard, appartenant à la non moins fameuse le' D.P. du général Jacques Massu. Après avoir dynamisé son régiment fait surtout d'appelés, fait adopter la fameuse casquette des lézards et la devise : «oser, être et durer », ce sont les opérations dans le massif de l'Edough à l'ouest de Bone, l'opération Eventail au nord d'El Milia, à l'ouest de Philippeville, surtout les opérations dans les Nementchas près de Tebessa, la participation à la bataille d'Alger avec la prise de Ben Mhidi puis les opérations Atlas dans la zone de Medea ; à Gounenda près de Blidah contre le chef Azzedine, puis ce sont encore la deuxième bataille d'Alger, les opérations en Kabylie, dans le grand Erg, autour de Colomb-Béchar, à Timimoun, puis sur le barrage, avant de prendre le commandement de l'Ecole de Philippeville, enfin l'affectation à Saïda

10 Il rend hommage au talent militaire de Giap et quand il retournera au Viet Nam, il dialoguera à Diên Biên Phu avec le colonel Viet Minh, Pham Xuan Phuong. En Algérie, il sait que le F.L.N. bénéficie de la complicité de la population algérienne et aussi hélas d'un certain nombre d'européens, certains par intérêt, la plupart par idéal... Il dialogue avec Ben Mhidi qu'il a fait prisonnier et n'admettra pas sa liquidation. C'est la raison pour laquelle il pense que la torture ne peut pas faire partie de nos méthodes, distinguant l'interrogatoire muselé d'une torture prolongée quasi-sadique. Il souffrira beaucoup des accusations absurdes, injustes, « insultantes » que l'on retrouvera dans une presse française trop complaisante à partir de 1980 et surtout après 2000.

11 Chef parachutiste, béret rouge, il revient souvent sur sa deuxième famille « Ma vie et ma raison d'être ; il évoque le saut, cette sensation indescriptible, unique, la mission du parachutiste qui dès qu'il est à terre, doit se protéger, creuser son trou... Un para comme le légionnaire romain va où on lui dit d'aller...

12 Il est surtout un commandant d'unité qui cherche à former des hommes, à les unir en esprit, à les préparer à approcher le combat. « Je reçois des types lourds et empruntés en sortant de chez moi, ils sont transformés, souples, félins, habiles, résistants » c'est cela la formation Bigeard. « Vous étiez avachis, mal rasés, mal habillés, vous êtes aujourd'hui souples, bronzés, frais », ceci nécessite de la part du chef une attention de tous les instants ou officiers, sous-officiers, hommes de troupe, tous sont logés à la même enseigne, à égalité dans l'entraînement : il faut « oser, être et durer ».

13 prisonnier ALN embarqué au bord dun hélicoptère

14

15

16

17 MASSU ET BIGEARD ALGERIE 1957

18 la barricade avant les èvènements

19

20 Insurrection à Alger

21 Dès les premières heures du 28, des mesures sont prises pour remettre en marche les grands services publics : électricité, gaz, transports. Pour y parvenir, il est nécessaire de neutraliser les piquets de grève, ramener au travail les grévistes.

22 Les paras à la recherche des grévistes

23

24

25 Les choses ne traînaient pas, aucun rideau de fer ne résistait à une traction exercée par un camion militaire ( le bon vieux G.M.C. ) démarrant en marche arrière.

26 Les paras à la recherche des suspects

27 Les paras dans Alger en Janvier 1957

28 La Brasserie Otomatic rue Michelet

29 Une division de quelque hommes ne représente pas grand-chose, répartie sur une agglomération comme celle d'Alger. Il fallait maintenir un contrôle constant sur les activités les plus diverses intervenant dans la vie d'une grande cité, sans négliger toutefois l'aspect essentiel de la mission :

30 1957 La Casbah d'Alger

31 massu

32 1957 Alger surveillance contact radio

33 Bigeard, Massu, Trinquier Saint Michel Patron des Paras INTERROGATOIRE DUN FELLAGA

34 Les coffrets contenant les bombes

35 La musique des Zouaves dans la casbah

36 Les gendarmes mobiles au bas de la casbah

37 La prison de Barberousse

38 Ben M'Hidi, était membre du comité de coordination et d'exécution. Il était un des chefs FLN en Oranie. « Les succès » dans cette région, l'avaient désigné pour la gestion des attentats dans le département d'Alger. Un massacre de femmes et denfants en Oranie lui serait directement imputable. Cest lui qui a voulu la grève insurrectionnelle du 28 janvier Il voulait faire du département dAlger, « un nouveau Dien-Bien-Phu » L' échec de la grève, les coupes sombres provoquées par les arrestations, l'obligent à rester à Alger. Les forces de l'ordre ont réussi à remonter la filière qu'il veut renforcer. Il est arrêté le 16 Février 1957 par les parachutistes du Colonel Bigeard et les policiers de la DST. Ils est directement responsable de la mort de dizaines dAlgérois, surtout de femmes et d enfants lors des attentats à la bombes.

39 Arrestation de Ben M'Hidi et de Hamida son agent de liaison

40 Depuis son arrestation, Ben M'Hidi Larbi, était gardé dans un cantonnement du 3° R.P.C. à la disposition des services de police ( D.S.T. ) et des services de renseignements du 2° bureau de la 10° région militaire dAlger. Ils avaient obtenu de lui certains renseignements, et en attendaient dautres. Il sera transféré le 3 mars 1957 à 23 heures à Maison-Carrée. Il sera supprimer avec laccord des politiques de lépoques. Sa disparition comblera le vœu de notre Ministre de la guerre, M. Max Lejeune, il estimait que Ben MHidi Larbi avait suffisamment de sang sur les mains pour que son suicide soit souhaitable. Il me précisa : « Dites-vous bien que si lavion de Ben Bella navait pas été piloté par un équipage français, il ne se serait jamais posé. »

41 Larbi Ben M'Hidi, Hamida et les paras du 3° RPC

42 Arrestation de Ben M'Hidi et de Hamida son agent de liaison en 1957

43 Du 20 janvier au 31 mars : La 10° division parachutiste a arrêté membres du F.L.N. Ces individus étaient : membres de cellules : 267 tueurs et terroristes : 253 collecteurs de fonds : 322 propagandistes et agents divers : 985 Parmi ces membres du F.L.N. : environ deux cents ont perdu la vie dans l'exécution de leurs missions, au cours de combats corps à corps, de poursuites, d'évasions, d'accidents divers. Pendant ce premier trimestre 1957, en face de ces deux cents membres du FLN qui ont perdu la vie, il faut mettre les 168 assassinats dEuropéens dans la Mitidja et surtout les 68 fermes abandonnées du fait de linsécurité permanente dans les régions de lArba, Rivet, Alma, Maréchal Foch, Saint-pierre Saint-Paul L'armement saisi comprenait : 87 bombes, 200 kg d'explosifs, 166 grenades. 812 armes ( pistolets, mitraillettes ). Quant au bilan des pertes des forces de l'ordre, il est très léger, contrairement au films produit par Yasef Saadi, Pendant les trois premiers mois de 1957 : Le 1er R.C.P. a eu un officier blessé, le 1er R.E.P. un sous-officier et trois légionnaires blessés, le 28 R.P.C. deux tués dont un officier le lieutenant Guillaume, le 38 R.P.C. aucune perte. le 20 G.A.P. aucune perte.

44

45 LES PARAS EN ALERTE ALGERIE 1957

46 Point-Pescade Eglise Saint-Christophe

47 De gauche à droite : Le général Massu, les colonels Perrin, Brothier, Mayer, JeanPierre, Romain-Desfossés

48 Point-Pescade Le Casino de la corniche

49 Le dimanche 9 juin, c'est la Pentecôte, il est 18 ou 19 heures : Le téléphone m'apprend qu'une bombe a éclaté au casino de la Corniche, Le spectacle qui nous est offert n'a pu s'effacer de notre mémoire ! Toute une jeunesse joyeuse, venue danser au terme de ce beau jour de fête, est massacrée. Le bilan est lourd : 9 morts, 85 blessés dont 39 femmes, 10 dans un état désespéré. Ce sont des Français de souche, en grande majorité du quartier populaire de Bab-El-Oued, beaucoup n'ont pas vingt-cinq ans ! La bombe a été déposée sous l'estrade, par un des plongeurs de l'établissement qui a pris la fuite et qui sera arrêté dans la soirée avenue Gandillot.. Le chef d'orchestre, Lucky Starway, est déchiqueté, ses musiciens tous grièvement atteints. La piste est balayée, les danseurs couchés pêle-mêle... Voilà comment se termine un bal innocent !

50 Point-Pescade Le Casino de la corniche

51 Le 11 juin 1957, les obsèques des victimes sont l'occasion de violentes manifestations. Une grève inopinée est respectée par la population française de souche. Après les obsèques des victimes du casino de la corniche, la foule exaspérée se livre à des exactions : cinq indigènes musulmans sont tués, dont deux terroristes. un camion fonce sur la foule, une Européenne est tuée, 8 bléssés. 200 magasins de musulmans sont saccagés, 200 personnes sont arrêtées, il y a 49 blessés parmi les manifestants, dont 2 paras.

52 Une des nombreuses bléssées de ce dimanche 9 juin 1957

53 La recherche des poseurs de bombes se focalise sur la casbah.

54 Yacef Saadi lors de sa capture le 24 Septembre 1957.

55 les Paras dans la casbah 1957

56 les patrouilles s'avancent par les ruelles de la casbah

57

58 la rue Marmol Et la rue de la bombe situées Place d'Estrées en 1957.

59 Arrestation de Yacef Saadi

60 Le Général Massu avec Max Lejeune en Mars 1957

61 Le Général Massu, parachutiste français, décore le Lieutenant-colonel Ducasse à Blida en 1959, pour avoir assassiné lui et ses hommes, deux grands héros de la résistance algérienne, les Colonels Amirouche (Chef de la Kabylie, Wilaya 3) et Si el'Haouès (Chef du Sahara, Wilaya 6)

62 Le commandant Azzedine (Rabah Zerari), officier de l'ALN dans la wilaya 4, un nom gravé en or parmi les valeureux combattants du célèbre commando "ali khodja" qu'on ne peut citer sans parler de la bataille de bouzegza en août 57, où l'armée française commandée par le général Massu a perdue quelques 600 hommes morts sous le feu des courageux combattants de l'ALN du commando Ali Khodja

63

64

65 Le souvenir du Commando Georges, par son porte drapeau, est toujours perpétré dans les commémorations et les cérémonies officielles afin que ne soit pas oublié le sacrifice de ces valeurs harkis qui ont oeuvré pour la Paix des Braves et pour Chasser la Misère. La relève s'organise.

66 Le Capitaine Grillot, ancien officier du 3è Régiment de Parachutiste Coloniaux du Colonel Bigeard avait persuadé celui-ci de le laisser créer, sous la forme dun commando, une unité composée d'anciens tirailleurs, de jeunes engagés musulmans et dex-rebelles ralliés. Par la suite, l'effectif sera entièrement musulman. Celle-ci fut donc lune des unités les plus singulières de lArmée Française. Lorsquil fallut lui donner un nom, il proposa son prénom, Georges. Adoptant les mêmes méthodes de combats que les combattants des maquis du FLN, ces commandos seront dune redoutable efficacité et deviendront célèbres dans tout lOranais. Commando GEORGES

67 Au sein de Katibas, cest ainsi quils appelaient leurs compagnies, européens et musulmans combattaient pour le même idéal commun de lAlgérie Française, mais la politique ayant ses raisons, un grand nombre de ces soldats français disparaîtront dans des circonstances affreuses après la déclaration de lindépendance, ayant cru aux promesses de ceux qui les avaient recrutés, tous et ensembles abandonnés par les autorités pour raison dEtat. Inscrite sur leur fanion, leur devise était libellée ainsi : Chasser la Misère….

68 chouhadas morts pour la patrie...ellah yerham

69

70

71

72

73

74

75 « Groupe des six », chefs du FLN. Photo prise juste avant le déclenchement des hostilités le 1er novembre Debout, de gauche à droite : Rabah Bitat, Mostefa Ben Boulaïd, Didouche Mourad et Mohammed Boudiaf. Assis : Krim Belkacem à gauche, et Larbi Ben M'Hidi à droite.

76 Cinq des chefs historiques du FLN (de gauche à droite : Mohamed Khider, Mostefa Lacheraf, Hocine Aït Ahmed, Mohammed Boudiaf et Ahmed Ben Bella) après leur arrestation suite au détournement de leur avion civil marocain en direction du Caire.

77

78

79

80

81

82


Télécharger ppt "le colonel Bigeard patron du 3° RPC FELLAGAS."

Présentations similaires


Annonces Google