La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cerium.ca. BIENVENUE À TOUS Les difficultés techniques de mise en oeuvre des opérations de paix Présenté par le Brigadier général (ret) Robin Gagnon

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cerium.ca. BIENVENUE À TOUS Les difficultés techniques de mise en oeuvre des opérations de paix Présenté par le Brigadier général (ret) Robin Gagnon"— Transcription de la présentation:

1 cerium.ca

2 BIENVENUE À TOUS Les difficultés techniques de mise en oeuvre des opérations de paix Présenté par le Brigadier général (ret) Robin Gagnon

3 SCHÉMA DEXPOSÉ La nouvelle ère de maintien de la paix Les nouveaux rôles militaires Lémergence dune nouvelle réalité Les besoins militaires Les options des pays contributeurs Rôles du commandant de la force Les structures de contrôle Un exemple de difficultés de mise en oeuvre

4 UNE NOUVELLE ÈRE DE MAINTIEN DE LA PAIX La composante militaire ne possède plus le champ de bataille Les ops militaires et civiles ne sont plus séquentielles; elles se chevauchent La force militaire ne peut produire létat final. Elle ne peut que créer les conditions propices à lédification de la paix Les modes daction mil et civ doivent se synchroniser Limpartialité et le consentement sont des concepts désuets Les belligérants sont devenues non étatiques Les populations civiles sont ciblées par les belligérants

5 UNE NOUVELLE ÈRE DE MAINTIEN DE LA PAIX En plus de maintenir la paix et la sécurité, les militaires sont de plus en plus impliqués dans lappui au processus politique, dans la réforme du système judiciaire, dans lentraînement des forces de maintien de lordre et dans le désarmement des factions belligérantes. UNNY / DPKO Septembre 2006 (Traduction libre)

6 UNE NOUVELLE ÈRE DE MAINTIEN DE LA PAIX Le risque Perdre lappui de la population civile Le défi Éviter cette spirale où la précarité des conditions de vie nourrit linstabilité

7 UNE NOUVELLE ÈRE DE MAINTIEN DE LA PAIX (Le Conseil de Sécurité) réitère que la meilleure dissuasion contre la violence consiste à éradiquer les racines du conflit. UNSC Nov 2000 (Traduction libre)

8 LES NOUVEAUX RÔLES MILITAIRES Rôles PrimairesDe Soutien Op préemptivesXX Diplomatie préventiveX ReconstructionX Maintien de la paixX Op dimpositionX Évacuation non arméeX Évacuation par la forceX Op humanitairesXX B-GJ /FP-O3O

9 UNE NOUVELLE RÉALITÉ ÉMERGE Les campagnes militaires et celles de reconstruction de la nation ne peuvent plus sexécuter en parallèle. Elles doivent désormais faire partie dun plan densemble. La synchronisation des modes daction suivant est un défi de taille: Militaire Militaire Diplomatique Diplomatique Humanitaire Humanitaire Socio-économique Socio-économique Judiciaire Judiciaire

10 LES BESOINS MILITAIRES Mandat clair * Directions politiques claires * État final clair Moyens compatibles avec la finalité recherchée * Planification conjointe, militaire et politique* Unité defforts (3xD / ONU / ONG) Renseignement musclé * RDE musclées * * Rapport Brahimi UNSC 1723

11 LES OPTIONS DES PAYS CONTRIBUTEURS Les Déterminants Les considérations domestiques Les orientations et politiques nationales Les orientations et politiques nationales Les intérêts nationaux Les intérêts nationaux Les valeurs et attitudes de société Les valeurs et attitudes de société Le marchandage diplomatique Le marchandage diplomatique La visibilité médiatique et lintérêt populaire Les considérations économiques et financières

12 LES OPTIONS DES PAYS CONTRIBUTEURS la nature de la contribution militaire peut très bien ne pas coïncider parfaitement avec les impératifs géo- politiques et militaires en théâtre, notamment au niveau: En fonction des déterminants en cause, la nature de la contribution militaire peut très bien ne pas coïncider parfaitement avec les impératifs géo- politiques et militaires en théâtre, notamment au niveau: Des structures de force Des règles dengagement Des restrictions nationales De la durée et des objectifs de la mission

13 ÉNONCÉ DE POLITIQUE INTERNATIONALE DU CANADA (19 avril 2005) La promotion de la prospérité et de lemploi La protection de notre sécurité dans un ordre mondial stable La projection des valeurs et de la culture canadiennes. (Traduction libre)

14 LES OPTIONS … LA DURÉE DUNE MISSION Un État Final ou une Date Finale ? LÉtat Final: Cette approche vise à façonner lissue dun conflit La Date Finale: Cette approche favorise la participation au détriment de la finalité recherchée

15 RESOLUTION / UNSCR 1123 Le Conseil de Sécurité décide dinstituer la Mission de Transition des Nation Unies (MITNUH) … afin daider le Gouvernement haïtien en fournissant appui et assistance pour la professionnalisation de la police nationale… Le Conseil de Sécurité décide que lunité de sécurité de la MITNUH, sous lautorité du Commandant de la Force, garantira la sécurité et la liberté de mouvement du personnel des Nations Unies sacquittant du mandat…

16 RÔLES DU COMMANDANT DE LA FORCE. Primaire: Concevoir et exécuter une campagne militaire en réaction à une crise, laquelle campagne doit être pertinente et adaptée à lenvironnement géopolitique régissant cette crise. Secondaire: Conseiller les autorités stratégiques compétentes sur les questions dordre militaireConseiller les autorités stratégiques compétentes sur les questions dordre militaire Appuyer les modes daction non militairesAppuyer les modes daction non militaires

17 RÔLE DU COMMANDANT DE LA FORCE Sa zone dinfluence "Le commandant dune mission opérationnelle assume lultime responsabilité des forces qui lui sont assignées, incluant les conséquences de toute action militaire dans les sphères civiles, politiques et sociales". PFC , p6 (traduction libre)

18 RÔLE DU COMMANDANT DE LA FORCE Ses liens de dautorité et de coordination Liens dautoritéLiens de coordination RSSGNation chef de file UNNYPays contributeurs Pays hôte(s) Cercle diplomatique in situ Communauté ONU Communauté humanitaire Ses propres autorités nationales

19 RESOLUTION / UNSCR 1123 Le Conseil de Sécurité décide dinstituer la Mission de Transition des Nation Unies (MITNUH) … afin daider le Gouvernement haïtien en fournissant appui et assistance pour la professionnalisation de la police nationale… Le Conseil de Sécurité décide que lunité de sécurité de la MITNUH, sous lautorité du Commandant de la Force, garantira la sécurité et la liberté de mouvement du personnel des Nations Unies sacquittant du mandat…

20 STRUCTURES DE CONTRÔLE Deux Modèles Coalition multinationale Organisation à leadership uni-national internationale Timor Oriental 1999 (AUS)Haïti 1997 (ONU) Afghanistan (USA)Kosovo 1999 (OTAN) Iraq (USA) Macédoine 2003 (UE) Soudan (UA)

21 CONCEPT DE NATION CHEF DE FILE (Lead Nation) Tâches probables: Coordonner leffort diplomatique en vue dune résolution du Conseil de Sécurité Cibler et inviter divers pays contributeurs Fournir le squelette de la structure de force Orchestrer la mise en commun de moyens logistiques, médicaux etc. Contribuer financièrement à la mission Faciliter les protocoles dentente avec le ou les pays hôtes Assumer la direction de la mission (militaire et/ou politique * ) * La ligne de démarcation

22 CONCEPT DE NATION CHEF DE FILE (Lead Nation) La problématique: La nation chef de file simmisce dans la direction politique dune opération dirigée par une organisation internationale Les conséquences: Risques de duplication dautorité Risques de duplication dautorité Risques de duplication dimputabilité Risques de duplication dimputabilité Risques de frictions, de confusion et dincohérence Risques de frictions, de confusion et dincohérence

23 CONCEPT DE NATION CHEF DE FILE (Lead Nation) La distinction européenne Direction politiqueDirection Militaire Nation PiloteXX Nation CadreX

24 HAÏTI 1997 LINTERPRÉTATION DU MANDAT Atteindre une stabilité propice au développement de la Nation Assister le Gouvernement dHaiti (G dH) dans le développement des institutions; Assister le Gouvernement dHaiti dans la conception et la mise en oeuvre dun plan de développement socio-économique à long terme.

25 HAÏTI 1997 OBJ DÉCOULANT DU MANDAT Explicite. Assister le G dH dans le développement dune police nationale efficace et responsable; Implicite. Contribuer au maintien de la stabilité acquise au cours des missions précédentes.

26 HAÏTI 1997 ÉTAT FINAL LÉtat-final sera atteint lorsque la Force militaire sera retirée de toutes formes de tâches de sécurité sans préjudice à la stabilité dHaiti.

27 HAÏTI 1997 RÈGLES DENGAGEMENT La protection des membres de la mission Imposer la liberté de mouvement La protection des matériels critiques La protection des personnes désignées La protection de tout être humain

28 HAÏTI 1997 LE CONTENTIEUX La protection de tout être humain La protection des personnes désignées La protection des matériels critiques Linterprétation du mandat – La sécurité et la stabilité

29 DÉFIS & DIFFICULTÉS Mandat parfois mal adapté Structures de force imparfaites Restrictions nationales contraignantes RDE parfois trop restrictives Agendas nationaux parfois divergents Direction stratégique parfois confuse Schéma stratégique parfois déficient Modes daction mil et civ mal synchro

30 CONCLUSION Le nouvel environnement de sécurité requiert une nouvelle approche Le nouvel environnement de sécurité requiert une nouvelle approche La synchronisation des modes daction est essentielle au succès La synchronisation des modes daction est essentielle au succès Le risque: une population civile irréversiblement hostile Le risque: une population civile irréversiblement hostile Rôle militaire primaire: la sécurité Rôle militaire primaire: la sécurité Rôles militaires secondaires: plusieurs autres en appui à la reconstruction de la nation Rôles militaires secondaires: plusieurs autres en appui à la reconstruction de la nation

31 MOTS DE LA FIN Le succès repose désormais sur la façon dont les acteurs militaires et civils synchronisent leurs efforts, ce qui requiert une compatibilité sans faille entre les directives politiques et les impératifs militaires …Le succès repose désormais sur la façon dont les acteurs militaires et civils synchronisent leurs efforts, ce qui requiert une compatibilité sans faille entre les directives politiques et les impératifs militaires …


Télécharger ppt "Cerium.ca. BIENVENUE À TOUS Les difficultés techniques de mise en oeuvre des opérations de paix Présenté par le Brigadier général (ret) Robin Gagnon"

Présentations similaires


Annonces Google