La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REUNION DES GESTIONNAIRES DU PEV DAFRIQUE CENTRALE Douala 25-28 Février 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REUNION DES GESTIONNAIRES DU PEV DAFRIQUE CENTRALE Douala 25-28 Février 2013."— Transcription de la présentation:

1 REUNION DES GESTIONNAIRES DU PEV DAFRIQUE CENTRALE Douala Février 2013

2 Considérant: Les actions prioritaires à mener en 2013 pour améliorer limmunité collective; Les actions prioritaires à entreprendre pour améliorer la performance de la surveillance de la poliomyélite Les actions prioritaires à mener en 2013 pour relancer le processus de certification des pays libre de poliomyélite Les actions prioritaires à entreprendre en 2013 pour renforcer les systèmes de vaccination(offre et demande) Les actions prioritaires à intégrer à la vaccination pour améliorer la survie de lenfant avec focus sur les directives en vigueur

3 Considérant: Les données factuelles liées aux effets bénéfiques de l'intégration de la vitamine A, déparasitage, et d'autres interventions de la survie de lenfant dans les programmes de vaccination Les actions à entreprendre en 2013 pour aller vers lélimination de la rougeole, le contrôle de la fièvre jaune, lélimination du TMN et lélimination des épidémies de méningites dans la région de lAfrique du centre; Les actions prioritaires à entreprendre en 2013 en vue daméliorer lutilisation des données pour la prise de décision

4 1. Le Tchad et la RDC doivent interrompre la circulation du PVS et des cVDPV dici la fin de lannée LAngola, Cameroun, Congo, RCA doivent conduire des AVS de qualité pour maintenir leur statut de « pays libre de poliomyélite » 3. Tous les pays doivent renforcer la surveillance des PFA afin daméliorer la sensibilité du système à détecter précocement toute circulation du PVS et des cVDPV

5 4. Tous les pays doivent évaluer le risque de circulation du PVS tous les trimestres à laide du nouvel outil danalyse afin didentifier les « zones à haut risque » et de prendre les décisions appropriées 5. Les pays doivent conduire les activités transfrontalières avec leurs voisins immédiats. Cette collaboration doit être renforcée par des contacts directs et sétendre aux activités de la surveillance et de la vaccination de routine (avec laccompagnement des partenaires)

6 6. Tous les pays doivent utiliser la micro planification et la mise en œuvre des AVS Polio pour renforcer le PEV de routine 7. Tous les pays doivent rendre fonctionnels les différents comités nationaux (CNEP, CNC et Groupe spécial pour le confinement) afin de mener les activités de certification requises

7 8. Tous les pays devant réviser leur PPAC/Plans daction doivent tenir compte des orientations du GVAP 9. Les pays doivent sassurer que tous les « intrants» du système de vaccination sont en place et utiliser toutes les stratégies possibles (ACD, AVI, SASNIM, AVS) y compris la mobilisation interne des ressources en vue de réduire le nombre « denfants non ou insuffisamment vaccinés »

8 10. Les pays doivent sassurer que des interventions de communication de qualité, basées sur les évidences et mesurables sont planifiées et mises en œuvre pour les campagnes et la vaccination de routine 11. Les pays doivent redynamiser leurs CCIAs et les sous-comités y afférents

9 12. Chaque pays doit mettre en place un Groupe Technique Consultatif National pour la vaccination (GTCNV / NITAG) 13. Les pays doivent assurer le financement pour lachat des vaccins traditionnels et le co financement pour les vaccins nouveaux et sous utilisés

10 14. L Angola, le Burundi, le Cameroun, la Guinée équatoriale et Sao Tome et Principe doivent conduire une revue externe du PEV en La RDC, la RCA et le Gabon doivent produire une fois par trimestre un rapport sur létat de la mise en œuvre de leurs plans damélioration proposés par les évaluations de la Gestion Efficace des Vaccins (GEV) en 2011 et Le Cameroun et la République du Congo doivent conduire la GEV dici la fin de lannée 2013.

11 ROUGEOLE : 17. Chaque pays doit adopter un plan stratégique délimination de la rougeole 18. Tous les pays doivent renforcer la surveillance de la rougeole en vue datteindre les principaux indicateurs requis 19. Les pays concernés par lorganisation des AVS rougeole doivent sinvestir à la mise en œuvre des activités de renforcement de la vaccination de routine et de surveillance comme faisant partie des « bonnes pratiques de ces AVS ».

12 TMN : 20. Le Burundi, le Cameroun, le Congo et Sao Tome & Principe, ayant validé lélimination du TMN, doivent élaborer un plan de maintien et le mettre en œuvre 21. Le Gabon et la Guinée Equatoriale doivent conduire des activités de pré validation de lélimination du TMN 22. L Angola, la RCA, la RDC doivent organiser des AVS de qualité dans le cadre de lélimination du TMN 23. Tous les pays doivent renforcer la surveillance au cas par cas du tétanos

13 FIEVRE JAUNE : 24. Tous les pays doivent conduire une évaluation du risque et mettre en place/renforcer une surveillance au cas par cas 25. Les pays qui nont pas encore introduit la vaccination contre la fièvre jaune dans le PEV de routine (Guinée équatoriale et Burundi) doivent entamer le processus de cette introduction pour quelle soit effective au plus tard en 2014

14 MENINGITE : 26. Le Cameroun et le Tchad doivent étendre et renforcer la surveillance au cas par cas des méningites

15 27. Tous les pays doivent assurer lintégration des interventions de survie de lenfant dans les activités de vaccination de routine et supplémentaires en vue de permettre deux (2) contacts annuels de supplémentation en vitamine A et de déparasitage ainsi que les contacts pour les autres interventions

16 28. Tous les pays doivent sassurer de la qualité des données avant leur transmission en mettant en place un processus de validation des données à tous les niveaux 29. Tous les pays doivent utiliser les données pour la prise de décision à tous les niveaux et documenter cette utilisation

17 30. Les pays doivent mettre en place des équipes conjointes PEV-OMS-UNICEF pour travailler sur le JRF 31. Les pays doivent procéder à larbitrage des couvertures vaccinales administratives rapportées en vue de renseigner les estimations officielles dans le JRF 32. Les pays doivent systématiquement transmettre les rapports de enquêtes de couverture réalisées en même temps que les JRF aux fins de contrôle de qualité V. Amélioration de la qualité des données pour la prise de décision (2/2)

18 OMS 33. Accélérer la finalisation des nouveaux outils pour lélaboration des PPAc qui prennent en compte les orientations du GVAP et les mettre à la disposition des pays 34. Partager avec tous les pays les termes de référence et documents relatifs aux GTCNV /NITAG fonctionnels et mis en place dans dautres pays de la région africaine

19 35. Tous les pays doivent élaborer un plan de mise en œuvre des recommandations à partager avec les partenaires au plus tard le 30 mars Tous les pays doivent assurer un suivi trimestriel de la mise en œuvre des recommandations de la réunion annuelle des gestionnaires du PEV et partager le rapport de suivi avec les partenaires

20


Télécharger ppt "REUNION DES GESTIONNAIRES DU PEV DAFRIQUE CENTRALE Douala 25-28 Février 2013."

Présentations similaires


Annonces Google