La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les crises économiques depuis quelques décennies : menaces et opportunités pour léconomie sociale (le cas du Québec et de ses régions) Benoît Lévesque,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les crises économiques depuis quelques décennies : menaces et opportunités pour léconomie sociale (le cas du Québec et de ses régions) Benoît Lévesque,"— Transcription de la présentation:

1 1 Les crises économiques depuis quelques décennies : menaces et opportunités pour léconomie sociale (le cas du Québec et de ses régions) Benoît Lévesque, professeur émérite UQÀM et ÉNAP Les crises économiques depuis quelques décennies : menaces et opportunités pour léconomie sociale (le cas du Québec et de ses régions) Benoît Lévesque, professeur émérite UQÀM et ÉNAP Québec, 31 mars 2011

2 Plan de lexposé 2 Québec, 31 mars 2011 Introduction: territoires et périodes (crises)--économie sociale 1. La crise actuelle - Crises antérieures non résolues (1970, 1980, 1990) - Crise multidimensionnelle (financière, économique, sociale) 2- Sortie de la crise actuelle? - Sortie probable… - Sortie possible… 3- La contribution lÉS - À la suite des crises antérieures récentes - À la suite de la crise actuelle Conclusion: ÉS: moteur de développement économique et sociale? Introduction: territoires et périodes (crises)--économie sociale 1. La crise actuelle - Crises antérieures non résolues (1970, 1980, 1990) - Crise multidimensionnelle (financière, économique, sociale) 2- Sortie de la crise actuelle? - Sortie probable… - Sortie possible… 3- La contribution lÉS - À la suite des crises antérieures récentes - À la suite de la crise actuelle Conclusion: ÉS: moteur de développement économique et sociale?

3 Introduction (1) Certains milieux (territoires) plus fertiles pour lÉS Économie sociale est fondée sur lassociation de personnes et sur des proximités plurielles Territoires reposent Sur une population, des personnes en interactions Sur diverses proximités (inégalement présentes) Proximité géographique (juxtaposition) Proximité organisationnelle (capital social, réseaux et appartenance) Proximité institutionnelle (système politique, SRI, SLP) Doù les régions du Québec contrastées et différenciées (certains milieux plus innovateurs dautres) Certains milieux (territoires) plus fertiles pour lÉS Économie sociale est fondée sur lassociation de personnes et sur des proximités plurielles Territoires reposent Sur une population, des personnes en interactions Sur diverses proximités (inégalement présentes) Proximité géographique (juxtaposition) Proximité organisationnelle (capital social, réseaux et appartenance) Proximité institutionnelle (système politique, SRI, SLP) Doù les régions du Québec contrastées et différenciées (certains milieux plus innovateurs dautres) 3Québec, 31 mars 2011

4 Introduction (2) Des périodes (grandes crises) plus favorables à lÉS Économie sociale = inspirée par La nécessité (besoins et urgences) Les aspirations (rêve de changement) Grandes crises = à la fois Périodes de destruction: ÉS = réparation, réponses aux urgences = transition Périodes de reconstruction: ÉS = transformation, autre modèle de développement (aspirations) Confirmation historique (après-coup) de cette hypothèse Doù limportance de bien comprendre la crise actuelle Des périodes (grandes crises) plus favorables à lÉS Économie sociale = inspirée par La nécessité (besoins et urgences) Les aspirations (rêve de changement) Grandes crises = à la fois Périodes de destruction: ÉS = réparation, réponses aux urgences = transition Périodes de reconstruction: ÉS = transformation, autre modèle de développement (aspirations) Confirmation historique (après-coup) de cette hypothèse Doù limportance de bien comprendre la crise actuelle 4Québec, 31 mars 2011

5 5 1. La crise actuelle: crises antérieures non résolues et crise multidimentionnelle

6 La crise actuelle: accumulation des crises antérieures non résolues Celle de la fin des années 1960 et début 1970 – Crise des valeurs (contre-culture) et de la démocratie (double exclusion dans lorganisation du travail et dans la consommation) – doù recherche dalternatives et demande dautogestion, « vivre et travailler autrement » ----expérimentations – Questionnement des politiques de développement régional comme déconcentration et comme approche top-down (fordisme = a-spatial) Celle des années 1980 et 1990 – Globalisation de léconomie, NTIC, et néolibéralisme triomphant (fin du communisme); crise de lemploi, et de léconomie, crise des finances publiques; revendications antérieures arrêtées -----nouvelle vague dIS et dÉS – Redécouverte du territoire, nouvel arrimage entre le local et le régional, nouvelle approche: bottom-up, développement endogène, nouvelle vague dIS et dÉS Celle de la fin des années 1960 et début 1970 – Crise des valeurs (contre-culture) et de la démocratie (double exclusion dans lorganisation du travail et dans la consommation) – doù recherche dalternatives et demande dautogestion, « vivre et travailler autrement » ----expérimentations – Questionnement des politiques de développement régional comme déconcentration et comme approche top-down (fordisme = a-spatial) Celle des années 1980 et 1990 – Globalisation de léconomie, NTIC, et néolibéralisme triomphant (fin du communisme); crise de lemploi, et de léconomie, crise des finances publiques; revendications antérieures arrêtées -----nouvelle vague dIS et dÉS – Redécouverte du territoire, nouvel arrimage entre le local et le régional, nouvelle approche: bottom-up, développement endogène, nouvelle vague dIS et dÉS Québec, 31 mars 20116

7 La crise actuelle: une crise multidimensionnelle La crise actuelle formée de crises emboîtées – Crise financière – Crise économique – Crise sociale et de la modernité – Crise politique et démocratie – Crise écologique – Crise de la globalisation de léconomie et néolibéralisme La crise actuelle = expression dune mutation plus profonde (hypothèse dune grande transformation à réaliser) La crise actuelle formée de crises emboîtées – Crise financière – Crise économique – Crise sociale et de la modernité – Crise politique et démocratie – Crise écologique – Crise de la globalisation de léconomie et néolibéralisme La crise actuelle = expression dune mutation plus profonde (hypothèse dune grande transformation à réaliser) Québec, 31 mars 20117

8 Une crise financière systémique Déréglementation et libéralisation – Finance de marché vs intermédiation (risques disséminés et portés par tiers) – Nombreuses crises financières depuis les année 1980 – Cause structurelle: montée des inégalités (Fitoussi et Stiglitz, 2009) Un capitalisme financier – Une finance mondialisée: concentration des profits, paradis fiscaux, agences de notation, rémunérations perverses, industrie malicieuse – Firme actionnariale : managers au service de lactionnaire – Banques « to big to fail » Conséquences économiques et sociales – Territoires orphelins, secteurs dactivités abandonnés – Appauvrissement de la majorité: partage trop inégale de la richesse, pertes des petits actionnaires – Perte de confiance dans les élites économiques, demande déthique – Retour spontané à lÉtat: socialisation de dettes, finances publiques en crise Déréglementation et libéralisation – Finance de marché vs intermédiation (risques disséminés et portés par tiers) – Nombreuses crises financières depuis les année 1980 – Cause structurelle: montée des inégalités (Fitoussi et Stiglitz, 2009) Un capitalisme financier – Une finance mondialisée: concentration des profits, paradis fiscaux, agences de notation, rémunérations perverses, industrie malicieuse – Firme actionnariale : managers au service de lactionnaire – Banques « to big to fail » Conséquences économiques et sociales – Territoires orphelins, secteurs dactivités abandonnés – Appauvrissement de la majorité: partage trop inégale de la richesse, pertes des petits actionnaires – Perte de confiance dans les élites économiques, demande déthique – Retour spontané à lÉtat: socialisation de dettes, finances publiques en crise 8Québec, 31 mars 2011

9 Une crise économique du type 3 Une crise de la régulation (type 1 comme en 1929 au carré, Lipietz; « moins dramatique, mais plus inquiétante », Touraine) – Déséquilibre entre finance mondialisée et économie territorialisée – Absence de régulation mondiale dune finance mondialisée – Bulles spéculatives: les cours vont au-delà des capitaux investis – Montée des inégalités sociales (crise structurelle) Une crise du régime daccumulation (type 2 comme fin XIX e ) – Remise en cause du mode de production et de consommation – Questionnement de la croissance économique comme finalité – Transformation de léconomie: passage dune économie industrielle à Une économie du savoir et de la connaissance, économie reposant sur limmatériel Une économie relationnelle et une économie créative Une économie symbiotique qui réunit éco-conception, circularité, fonctionnalité – Interdépendance nord-sud, reconfiguration et inégalité des relations (Chine emploie même technologie mais avec des salaires représentant 10% des pays occidentaux) Une crise de la régulation (type 1 comme en 1929 au carré, Lipietz; « moins dramatique, mais plus inquiétante », Touraine) – Déséquilibre entre finance mondialisée et économie territorialisée – Absence de régulation mondiale dune finance mondialisée – Bulles spéculatives: les cours vont au-delà des capitaux investis – Montée des inégalités sociales (crise structurelle) Une crise du régime daccumulation (type 2 comme fin XIX e ) – Remise en cause du mode de production et de consommation – Questionnement de la croissance économique comme finalité – Transformation de léconomie: passage dune économie industrielle à Une économie du savoir et de la connaissance, économie reposant sur limmatériel Une économie relationnelle et une économie créative Une économie symbiotique qui réunit éco-conception, circularité, fonctionnalité – Interdépendance nord-sud, reconfiguration et inégalité des relations (Chine emploie même technologie mais avec des salaires représentant 10% des pays occidentaux) 9Québec, 31 mars 2011

10 Crise écologique Une crise écologique = milieu de vie d'une population évolue de façon défavorable à sa survie Une crise planétaire: les réponses doivent être locales et globales Manifestations nombreuses de lurgence de la crise écologique – Réchauffement et dérèglement climatiques – Épuisement de plusieurs des ressources naturelles – Modes de production et de consommation: limites dépassées – Société de risque: explosion des risques sociaux et environnementaux – Déterritorialisation de lactivité économique, souvent négation du territoire – Inégalité croissantes, y compris au sein des pays dit développés – Empreinte écologique allant au-delà du potentiel de la planète – Plusieurs irréversibilités Articulation crise économique et sociale avec la crise écologique: salaire baisse, nourriture augmente (rapport Terre-Humanité) Enjeux principaux – Finalité du développement économique à repenser – Modes de production et de consommation à transformer – Économie à reterritorialiser Une crise écologique = milieu de vie d'une population évolue de façon défavorable à sa survie Une crise planétaire: les réponses doivent être locales et globales Manifestations nombreuses de lurgence de la crise écologique – Réchauffement et dérèglement climatiques – Épuisement de plusieurs des ressources naturelles – Modes de production et de consommation: limites dépassées – Société de risque: explosion des risques sociaux et environnementaux – Déterritorialisation de lactivité économique, souvent négation du territoire – Inégalité croissantes, y compris au sein des pays dit développés – Empreinte écologique allant au-delà du potentiel de la planète – Plusieurs irréversibilités Articulation crise économique et sociale avec la crise écologique: salaire baisse, nourriture augmente (rapport Terre-Humanité) Enjeux principaux – Finalité du développement économique à repenser – Modes de production et de consommation à transformer – Économie à reterritorialiser 10Québec, 31 mars 2011

11 Crise politique (et de la démocratie) Grand déficit démocratique à léchelle mondiale Démocratie représentative – Désenchantement et abstention des électeurs, perte de confiance dans élus + partis – Élites économiques principaux conseillers des gouvernements – Sentiment dune perte de maîtrise de la part des citoyens des grands enjeux Démocratie participative et sociale – Des citoyens de plus en plus actifs, mais fragmentation sociale – Pouvoir de proposition faible, pouvoir de surveillance et de blocage élevé Démocratie délibérative (approche transversale) – Revalorisation de la délibération, du débat et du dialogue pour décisions éclairées Enjeu: démocratie plurielle pour démocratiser la démocratie Approfondir, élargir et mieux arrimer les diverses formes de démocratie Mieux arrimer les divers échelons dexpression démocratique Arrimer centralisation (pilotage fort) et autorégulation Pour aller des droits fondamentaux aux institutions et lois: la démocratie Démocratie transforme travailleurs et consommateurs en citoyens: condition première du redressement économique et social (Touraine, 2010: 183) Grand déficit démocratique à léchelle mondiale Démocratie représentative – Désenchantement et abstention des électeurs, perte de confiance dans élus + partis – Élites économiques principaux conseillers des gouvernements – Sentiment dune perte de maîtrise de la part des citoyens des grands enjeux Démocratie participative et sociale – Des citoyens de plus en plus actifs, mais fragmentation sociale – Pouvoir de proposition faible, pouvoir de surveillance et de blocage élevé Démocratie délibérative (approche transversale) – Revalorisation de la délibération, du débat et du dialogue pour décisions éclairées Enjeu: démocratie plurielle pour démocratiser la démocratie Approfondir, élargir et mieux arrimer les diverses formes de démocratie Mieux arrimer les divers échelons dexpression démocratique Arrimer centralisation (pilotage fort) et autorégulation Pour aller des droits fondamentaux aux institutions et lois: la démocratie Démocratie transforme travailleurs et consommateurs en citoyens: condition première du redressement économique et social (Touraine, 2010: 183) 11Québec, 31 mars 2011

12 Crise sociale et des valeurs Première modernitéSeconde modernité C R I S E Société nationale intègre léconomie, le politique, la culture Un mouvement social central: le mouvement ouvrier C R I S E D E S Lindividu socialisé, valeurs communes partagées (intégration) Valeurs sociales (priorité: justice et efficience) séparées des valeurs éthiques du domaine privé (priorité: bien et excellence) croissance économique = une fin Modernité tronquée (démocratie absente de léconomie) S O C I A L E Économie, politique et culture ne forment plus système Nouveaux mouvements sociaux: société civile active mais fragmentée V A L E U R S Lindividu se construit par son parcours (individu pluriel- cohésion) Valeurs sociales (juste et efficience) et valeurs éthiques (bien et excellence) : recherche dun compromis ( ex. commerce équitable, développement durable, RSE) Modernité réflexive: développement questionné Inspiration : Billaudot, 2009, Dubet, 2009 ;Castel, Québec, 31 mars 2011

13 Crise de la mondialisation et de la société Globalisation de léconomie a entraîné: une triple séparation – Entre système économique et système social (conflits sociaux ne sont plus principalement à lintérieur du système de production) – Entre économie financière et économie réelle – Entre finance spéculative et finance bancaire Conséquences négatives sur les sociétés – Impuissance des État-Nations, des partis de gauche au pouvoir et des syndicats par rapport à une économie qui échappe à leur contrôle – Disparition des grandes ensembles sociaux des conflits centraux, fragmentation sociale, repli communautariste – Menace de destruction des institutions où se construisent les normes et les modes de négociation sociale – Épuisement des interprétation de la société actuelle – Plus de société, mais une situation post-sociale séparation des catégories économiques, politiques et sociales, les acteurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes (sujets de droit) pour légitimer leurs revendications. Globalisation de léconomie a entraîné: une triple séparation – Entre système économique et système social (conflits sociaux ne sont plus principalement à lintérieur du système de production) – Entre économie financière et économie réelle – Entre finance spéculative et finance bancaire Conséquences négatives sur les sociétés – Impuissance des État-Nations, des partis de gauche au pouvoir et des syndicats par rapport à une économie qui échappe à leur contrôle – Disparition des grandes ensembles sociaux des conflits centraux, fragmentation sociale, repli communautariste – Menace de destruction des institutions où se construisent les normes et les modes de négociation sociale – Épuisement des interprétation de la société actuelle – Plus de société, mais une situation post-sociale séparation des catégories économiques, politiques et sociales, les acteurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes (sujets de droit) pour légitimer leurs revendications. 13Québec, 31 mars 2011

14 2. Sortie probable et sortie possible de la crise actuelle 2. Sortie probable et sortie possible de la crise actuelle 14Québec, 31 mars 2011

15 Lau-delà de la crise actuelle: issue incertaine? Un au-delà « progressiste » improbable – Acteurs affaiblis: les plus défavorisés, la classe moyenne et même lÉtat – Dirigeants politiques toujours conseillés par élites financières – Capitalisme financier toujours incontrôlé, refus de compromis Un au-delà progressiste possible -Miser sur la démocratie pour prendre en charge les objectifs non économiques (sociaux et écologiques) du système économique -Inscrire léconomie dans une société qui la dominerait (compétitivité harnachée, acteurs non capitalistes: États réformateurs, société civile ) -Reconstruire à la fois par le haut et par le bas: À léchelle du monde: autre mondialisation, principes universels, institutions À léchelle locale, IS continues et plurielles, entre autres au sein de léconomie sociale et du développement durable Un au-delà « progressiste » improbable – Acteurs affaiblis: les plus défavorisés, la classe moyenne et même lÉtat – Dirigeants politiques toujours conseillés par élites financières – Capitalisme financier toujours incontrôlé, refus de compromis Un au-delà progressiste possible -Miser sur la démocratie pour prendre en charge les objectifs non économiques (sociaux et écologiques) du système économique -Inscrire léconomie dans une société qui la dominerait (compétitivité harnachée, acteurs non capitalistes: États réformateurs, société civile ) -Reconstruire à la fois par le haut et par le bas: À léchelle du monde: autre mondialisation, principes universels, institutions À léchelle locale, IS continues et plurielles, entre autres au sein de léconomie sociale et du développement durable Québec, 31 mars

16 Impératifs paradoxaux du développement – Démondialiser: reterritorialiser léconomie, favoriser les vitalités locales, régionales et nationales, circuits courts – Mondialiser: dans les sens de lunité solidaire de lhumanité, favoriser les coopérations économiques, sociales et culturelles – Développer ce qui améliore les conditions de vie, ce qui apporte de la connaissance et de lesthétique; donc croissance des services, énergie verte, aménagement dhumanisation des villes, transport en commun; agriculture et élevage biologiques; économie plurielle – Envelopper (encastrer) dans des pratiques communautaires, conviviales, culturelles et spirituelles; slow food + slow life; donc décroissance des intoxications consommatrices, nourritures industrialisées, etc. – Démondialiser: reterritorialiser léconomie, favoriser les vitalités locales, régionales et nationales, circuits courts – Mondialiser: dans les sens de lunité solidaire de lhumanité, favoriser les coopérations économiques, sociales et culturelles – Développer ce qui améliore les conditions de vie, ce qui apporte de la connaissance et de lesthétique; donc croissance des services, énergie verte, aménagement dhumanisation des villes, transport en commun; agriculture et élevage biologiques; économie plurielle – Envelopper (encastrer) dans des pratiques communautaires, conviviales, culturelles et spirituelles; slow food + slow life; donc décroissance des intoxications consommatrices, nourritures industrialisées, etc. Québec, 31 mars

17 Fin Condition Moyen ÉQUITÉÉQUITÉ Gouvernance Développement social et individuel ÉCONOMIEÉCONOMIE Intégrité écologique Source: Gendron, 2005 Le développement durable: un paradigme unificateur? Hiérarchie vs juxtaposition (1) Démocratie (2) Redéfinition de léconomie et du social (3) Temps et territoire réintroduit: solidarité horizontale et verticale (4) 17Québec, 31 mars 2011

18 3. Contribution possible de léconomie sociale pour sortir de la crise actuelle: anciens et nouveaux cycles et défis Québec, 31 mars

19 Cycle de lÉS des années En réponse à la crise des valeurs, du travail et de la production et consommation de masse (aspirations) – Innovations faisant appel à lautogestion et à une démocratisation des rapports de travail et des rapports de consommation: prédominance des aspirations et des projets se voulant alternatifs – Innovations inspirées par la contre-culture: critique artiste et valeurs postmatérialistes (épanouissement des individus, convivialité, autonomie, créativité) – Innovatlons portées en partie par de nouveaux mouvements sociaux ( culturels, anti-nucléaires, féministes, écologiques), par comités de citoyens et initiatives locales (ex. Alimentation, Habitation, JAL) Refus de linstitutionnalisation et de la marchandisation, beaucoup de volontarisme, beaucoup déchecs, quelques réusites Ce cycle pas complètement disparu – passage de la grande alternative à lentreprise alternative En réponse à la crise des valeurs, du travail et de la production et consommation de masse (aspirations) – Innovations faisant appel à lautogestion et à une démocratisation des rapports de travail et des rapports de consommation: prédominance des aspirations et des projets se voulant alternatifs – Innovations inspirées par la contre-culture: critique artiste et valeurs postmatérialistes (épanouissement des individus, convivialité, autonomie, créativité) – Innovatlons portées en partie par de nouveaux mouvements sociaux ( culturels, anti-nucléaires, féministes, écologiques), par comités de citoyens et initiatives locales (ex. Alimentation, Habitation, JAL) Refus de linstitutionnalisation et de la marchandisation, beaucoup de volontarisme, beaucoup déchecs, quelques réusites Ce cycle pas complètement disparu – passage de la grande alternative à lentreprise alternative Québec, 31 mars

20 Cycle dÉS des années En réponse à la crise économique (« trente douloureuses), de lemploi, des finances publiques, des formes de gouvernance (verticale et bureaucratique) et de la régulation étatique Filières où prédominent les besoins (pragmatisme et valorisation de lentrepreneuriat) souvent arrimés à des aspirations de démocratie participative Principales filières dIS (montée des associations et nouvelles coops) – Revitalisation des collectivités locales et des communautés – Services aux personnes: conception, production et livraison de services collectifs (ex. garde denfants, aide à domicile, C.de femme) – Insertion et employabilité, création demploi – Microfinance et finance solidaire – Commerce équitable En réponse à la crise économique (« trente douloureuses), de lemploi, des finances publiques, des formes de gouvernance (verticale et bureaucratique) et de la régulation étatique Filières où prédominent les besoins (pragmatisme et valorisation de lentrepreneuriat) souvent arrimés à des aspirations de démocratie participative Principales filières dIS (montée des associations et nouvelles coops) – Revitalisation des collectivités locales et des communautés – Services aux personnes: conception, production et livraison de services collectifs (ex. garde denfants, aide à domicile, C.de femme) – Insertion et employabilité, création demploi – Microfinance et finance solidaire – Commerce équitable Québec, 31 mars

21 Cycle dinnovations des années (suite) Ce cycle a atteint sa maturité (une certaine pérennité et irréversibilité) dans plusieurs domaines Certains acquis – Reconnaissance variable et inégale de ce cycle par pouvoirs publics – Reconfiguration de lÉtat-providence: welfare mix, Welfare pluralism – Un système dinnovation sociale: soutien de lÉS Défis – Politiques publiques favorables à lÉS; co-constrution ou co-élaboration de politiques pour lÉS (ex. Québec) – Autonomie vs instrumentalisation pour traiter le chômage, par ex. – Lactualisation du plein potentiel – Certaines activités manquent de ressources (ex. Aide à domicile) Ce cycle a atteint sa maturité (une certaine pérennité et irréversibilité) dans plusieurs domaines Certains acquis – Reconnaissance variable et inégale de ce cycle par pouvoirs publics – Reconfiguration de lÉtat-providence: welfare mix, Welfare pluralism – Un système dinnovation sociale: soutien de lÉS Défis – Politiques publiques favorables à lÉS; co-constrution ou co-élaboration de politiques pour lÉS (ex. Québec) – Autonomie vs instrumentalisation pour traiter le chômage, par ex. – Lactualisation du plein potentiel – Certaines activités manquent de ressources (ex. Aide à domicile) Québec, 31 mars

22 RECHERCHE: ARUC-ES, RQRES, Chaires ES, CIRIEC, Fondation de lentrepreneurship, CIRIEC, CEGEP, Universités FORMATION ET ÉDUCATION: CSMO-ESAC, Chantier, CEGEP et Universités SERVICES aux entreprises dÉS, Regroupements sectoriels, CLD, SADC, GRT, CDR, CDEC, MCE et alii FINANCEMENT: CRCD, RISQ, Fiducie, FIER, Caisse dÉS, Filaction, SADC, CLD, Investissement-Q., Fondations GOUVERNANCE CQCM, CDR CHANTIER DÉS Pôles régionaux, Regroupements sectoriels Entreprises dÉS, Mouvements Direction des coop. Bureau de lÉS 22 Système québécois dinnovation sociale ( ) Québec, 31 mars 2011

23 Un nouveau cycle dinnovation sociale ( ) Pour sinscrire dans une nouvelle approche du développement durable (économie verte, entreprises socialement responsable, économie plurielle) et envelopper (activités orientées vers le bien être et lesthétique) Pour participer à une nouvelle économie (économie relationnelle, créative, plus territorialisée, immatérielle) Pour mondialiser (unité planétaire et coopération internationale) et démondialiser (reterritorialiser léconomie et circuit court) Pour une économie orientée à la fois vers la croissance (activités sinscrivant dans la version forte du développement durable) et vers la décroissance (réduction des activités polluantes et toxiques pour vivants et planète) Pour sinscrire dans une nouvelle approche du développement durable (économie verte, entreprises socialement responsable, économie plurielle) et envelopper (activités orientées vers le bien être et lesthétique) Pour participer à une nouvelle économie (économie relationnelle, créative, plus territorialisée, immatérielle) Pour mondialiser (unité planétaire et coopération internationale) et démondialiser (reterritorialiser léconomie et circuit court) Pour une économie orientée à la fois vers la croissance (activités sinscrivant dans la version forte du développement durable) et vers la décroissance (réduction des activités polluantes et toxiques pour vivants et planète) Québec, 31 mars

24 Québec, 31 mars 2011 Dans la réponse aux urgences résultant de la crise – Besoins élémentaires non satisfaits – Besoins de reconversion professionnelle et économique – Choix plus élevé pour travail autonome – Endettement plus élevé et volonté de sen sortir – Territoires orphelins et secteurs abandonnés ou négligés Dans la perspective dune transition voire transformation – Productions et services basés sur la proximité et sur limmatérialité (savoir) – Culture et loisir, services aux personnes, réponses au vieillissement – Services liés à des droits sociaux (santé, éducation, mobilité, justice, etc) – Gouvernances et services relevant des commons – Finance solidaire et socialement responsable (demande déthique) – Économie créative, innovation ouverte (participation des usagers) – Relocalisation de léconomie (circuits courts): agriculture, bâtiments, etc. – Souveraineté et sécurité alimentaires, alimentation et agriculture responsable – Gouvernance et services relevant des commons – Productions artisanales, produits du terroir – Énergie renouvelable (solaire, éolien, géothermique, biomasse, etc.) – Recherche dune croissance fondée sur la qualité et la faible consommation dénergie avec priorité aux sources renouvelables dénergie Dans la réponse aux urgences résultant de la crise – Besoins élémentaires non satisfaits – Besoins de reconversion professionnelle et économique – Choix plus élevé pour travail autonome – Endettement plus élevé et volonté de sen sortir – Territoires orphelins et secteurs abandonnés ou négligés Dans la perspective dune transition voire transformation – Productions et services basés sur la proximité et sur limmatérialité (savoir) – Culture et loisir, services aux personnes, réponses au vieillissement – Services liés à des droits sociaux (santé, éducation, mobilité, justice, etc) – Gouvernances et services relevant des commons – Finance solidaire et socialement responsable (demande déthique) – Économie créative, innovation ouverte (participation des usagers) – Relocalisation de léconomie (circuits courts): agriculture, bâtiments, etc. – Souveraineté et sécurité alimentaires, alimentation et agriculture responsable – Gouvernance et services relevant des commons – Productions artisanales, produits du terroir – Énergie renouvelable (solaire, éolien, géothermique, biomasse, etc.) – Recherche dune croissance fondée sur la qualité et la faible consommation dénergie avec priorité aux sources renouvelables dénergie 24 Un nouveau cycle dÉS ( ) (suite)

25 Pour les entreprises matures de lÉS: innovations stratégiques Entreprises et organisations dans les secteurs matures (ex. agro-alimentaire, épargne et crédit, habitation, de travail) Invitation à innover au plan stratégique (diverses phases) – 1 ère phase: celle de création était une innovation en soi – 2 e phase: celle de la diffusion, essaimage, institutionnalisation – 3 e phase: celle du développement, trois possibilités Celle de limitation et de la banalisation de lÉSS Celle dinnovation radicale dans le prolongement du projet dorigine Celle de lhybridation: recherche déquilibre entre imitation et spécialisation Importance des innovations stratégiques concernant – Positionnement par rapport aux autres (État, lutilité sociale et lintérêt général, le marché pour économie pour les activités solvables), y compris par rapport au besoin dune grande transformation – Perspectives par rapport à sa trajectoire historique: éthique (valeurs) et utopie (projet dorigine) Source: Malo et Vézina,2004, Malo, 2001 Entreprises et organisations dans les secteurs matures (ex. agro-alimentaire, épargne et crédit, habitation, de travail) Invitation à innover au plan stratégique (diverses phases) – 1 ère phase: celle de création était une innovation en soi – 2 e phase: celle de la diffusion, essaimage, institutionnalisation – 3 e phase: celle du développement, trois possibilités Celle de limitation et de la banalisation de lÉSS Celle dinnovation radicale dans le prolongement du projet dorigine Celle de lhybridation: recherche déquilibre entre imitation et spécialisation Importance des innovations stratégiques concernant – Positionnement par rapport aux autres (État, lutilité sociale et lintérêt général, le marché pour économie pour les activités solvables), y compris par rapport au besoin dune grande transformation – Perspectives par rapport à sa trajectoire historique: éthique (valeurs) et utopie (projet dorigine) Source: Malo et Vézina,2004, Malo, 2001 Québec, 31 mars

26 Québec, 31 mars 2011 En principe, lÉS davantage en phase avec le modèle de développement de lavenir Quant à aux valeurs et à limaginaire – Autre imaginaire: valeurs sociales et valeurs éthiques, entrée dans 2 nd modernité – Autre mondialisation: commerce équitable, relations équilibrées – Redécouverte des commons (pas des choses, des relations sociales) Quant à la régulation: capacité dautorégulation – Rapport à lÉtat (État partenaire vs État interventionniste) – Valeurs et règles (vs valeurs sans règles ou règles sans valeurs) – Domestication du marché: gouvernance et finalité de service – Économie plurielle + démocratie plurielle: faible asymétrie info, cap. dinnovation Quant au mode de production et de la consommation – Inscription dans une autre économie: économie cognitive, créative, relationnelle – Une économie qui intègre les externalités et du questionnement de la productivité – Revalorisation de la proximité et relocalisation de lactivité économique – Triple reddition de compte: social (finalité), économie (moyen), environnement – Agriculture équitable et responsable, consommation responsable – Convergences nombreuses entre DD et ÉS: ancrage, projet, gouvernance, etc. En phase, mais un saut qualitatif nécessaire pour être un acteur significatif, bien que nombreux défis Quant à aux valeurs et à limaginaire – Autre imaginaire: valeurs sociales et valeurs éthiques, entrée dans 2 nd modernité – Autre mondialisation: commerce équitable, relations équilibrées – Redécouverte des commons (pas des choses, des relations sociales) Quant à la régulation: capacité dautorégulation – Rapport à lÉtat (État partenaire vs État interventionniste) – Valeurs et règles (vs valeurs sans règles ou règles sans valeurs) – Domestication du marché: gouvernance et finalité de service – Économie plurielle + démocratie plurielle: faible asymétrie info, cap. dinnovation Quant au mode de production et de la consommation – Inscription dans une autre économie: économie cognitive, créative, relationnelle – Une économie qui intègre les externalités et du questionnement de la productivité – Revalorisation de la proximité et relocalisation de lactivité économique – Triple reddition de compte: social (finalité), économie (moyen), environnement – Agriculture équitable et responsable, consommation responsable – Convergences nombreuses entre DD et ÉS: ancrage, projet, gouvernance, etc. En phase, mais un saut qualitatif nécessaire pour être un acteur significatif, bien que nombreux défis 26

27 De nombreux défis (1): convergence au sein de lÉS et des initiatives de la société civile Prendre acte des différences, de la fragmentation, des tensions et même des conflits au sein de lÉSS pour – Renforcer la convergence entre les trois derniers cycles ( ; ; ) dinnovations dÉSS – Établir des alliances et des partenariats entre les diverses composantes dÉS (coopératives, mutuelles, associations, fondations) – Connivence et partenariat entre initiatives locales et initiatives altermondialistes; des mouvements sociaux qui convergent autour daxes stratégiques au regard dune grande transformation – Se donner une gouvernance appropriée à la spécificité de lÉSS comme ensemble, y compris à léchelle régionale et locale – Établir des alliances allant au-delà de lÉSS pour un autre modèle de développement et une démocratisation de léconomie Prendre acte des différences, de la fragmentation, des tensions et même des conflits au sein de lÉSS pour – Renforcer la convergence entre les trois derniers cycles ( ; ; ) dinnovations dÉSS – Établir des alliances et des partenariats entre les diverses composantes dÉS (coopératives, mutuelles, associations, fondations) – Connivence et partenariat entre initiatives locales et initiatives altermondialistes; des mouvements sociaux qui convergent autour daxes stratégiques au regard dune grande transformation – Se donner une gouvernance appropriée à la spécificité de lÉSS comme ensemble, y compris à léchelle régionale et locale – Établir des alliances allant au-delà de lÉSS pour un autre modèle de développement et une démocratisation de léconomie Québec, 31 mars

28 De nombreux défis (2): une vision à long terme partagée de soi et de lavenir de lhumanité Fonder ÉS comme notion cohérente, inclusive et partagée qui – permettrait lintégration des divers cycles et composantes sans occulter les différences historiques et identitaires – expliciterait à la fois les convergences et les défis pour une inscription dans un développement durable et une démocratisation de léconomie (besoin dun nouvel argumentaire) Se donner un nouvel argumentaire significatif au regard dun nouveau paradigme sociétal et dune vision à long terme partagée plus largement que par les seuls acteurs de lÉS Fonder ÉS comme notion cohérente, inclusive et partagée qui – permettrait lintégration des divers cycles et composantes sans occulter les différences historiques et identitaires – expliciterait à la fois les convergences et les défis pour une inscription dans un développement durable et une démocratisation de léconomie (besoin dun nouvel argumentaire) Se donner un nouvel argumentaire significatif au regard dun nouveau paradigme sociétal et dune vision à long terme partagée plus largement que par les seuls acteurs de lÉS Québec, 31 mars

29 De nombreux défis (3): régulation et autorégulation Défis dune régulation forte des États et dinstances mondiales: – Ententes entre les États avec la participation ou le soutien de la société civile (et donc aussi de lÉS) pour un new deal écologique, par exemple Défis dune autorégulation de la part de lÉSS en conformité avec les valeurs, principes, règles, projets Défis de contribuer dune manière significative et exemplaire dans ses domaines dactivité – à une décroissance des activités polluantes et lourdes en consommation dénergie (incidences sur gouvernance et stratégie) – à la croissance dactivités qui augmentent le mieux être et le mieux vivre en ensemble en accord avec lenvironnement et la nature Défis de contribuer à la réduction des inégalités sociales et géographiques à partir – De la gouvernance et de rapports équitables avec les parties prenantes – Dactivités devant être responsables – Dévaluations crédibles et reconnues comme telles – Dalliances aussi bien pour les entreprises et les organisations que pour les divers regroupements Défis dune régulation forte des États et dinstances mondiales: – Ententes entre les États avec la participation ou le soutien de la société civile (et donc aussi de lÉS) pour un new deal écologique, par exemple Défis dune autorégulation de la part de lÉSS en conformité avec les valeurs, principes, règles, projets Défis de contribuer dune manière significative et exemplaire dans ses domaines dactivité – à une décroissance des activités polluantes et lourdes en consommation dénergie (incidences sur gouvernance et stratégie) – à la croissance dactivités qui augmentent le mieux être et le mieux vivre en ensemble en accord avec lenvironnement et la nature Défis de contribuer à la réduction des inégalités sociales et géographiques à partir – De la gouvernance et de rapports équitables avec les parties prenantes – Dactivités devant être responsables – Dévaluations crédibles et reconnues comme telles – Dalliances aussi bien pour les entreprises et les organisations que pour les divers regroupements Québec, 31 mars

30 De nombreux défis (4): lenvironnement Un saut qualitatif nécessaire, notamment sur la question environnementale, la participation des parties prenantes autres que les membres, léquité et les rapports nord-sud Responsabilité Sociales des Entreprises (RSE): « traduction microéconomique la plus visible du développement durable » (Sainteny), le Global Initiative Reporting (GRI) pour la triple reddition de compte Des outils appropriés dévaluation et reporting qui prendrait en charge la spécificité de lÉSS, notamment le rapport entre le potentiel dIS et son actualisation Un saut qualitatif nécessaire, notamment sur la question environnementale, la participation des parties prenantes autres que les membres, léquité et les rapports nord-sud Responsabilité Sociales des Entreprises (RSE): « traduction microéconomique la plus visible du développement durable » (Sainteny), le Global Initiative Reporting (GRI) pour la triple reddition de compte Des outils appropriés dévaluation et reporting qui prendrait en charge la spécificité de lÉSS, notamment le rapport entre le potentiel dIS et son actualisation Québec, 31 mars

31 Conclusion: ÉS, moteur de développement économique et social? Québec, 31 mars

32 « Une grande transformation » simpose Celle des années : transformation de lÉtat providence (les inégalités sociales toujours présentes) Celle des années : = une contrainte à linnovation pour une transformation du modèle de développement – Nécessité dun développement durable: économie, social, environnement (triple dimension, et donc territoire et génération) – Mondialisation questionnée et relocalisation des activités économiques – Économies du Sud en croissance (BRIC), économies du Nord en stagnation – Besoin de revitaliser la démocratie: démocratie plurielle? Y compris à léchelle régionale – Nouvelles valeurs: valeurs postmatérialistes (nouvel imaginaire?) – Pertinence dune économie plurielle au plan économique et social – Dépassement du capitalisme ou reconfiguration? Celle des années : transformation de lÉtat providence (les inégalités sociales toujours présentes) Celle des années : = une contrainte à linnovation pour une transformation du modèle de développement – Nécessité dun développement durable: économie, social, environnement (triple dimension, et donc territoire et génération) – Mondialisation questionnée et relocalisation des activités économiques – Économies du Sud en croissance (BRIC), économies du Nord en stagnation – Besoin de revitaliser la démocratie: démocratie plurielle? Y compris à léchelle régionale – Nouvelles valeurs: valeurs postmatérialistes (nouvel imaginaire?) – Pertinence dune économie plurielle au plan économique et social – Dépassement du capitalisme ou reconfiguration? Québec, 31 mars

33 Reconstruire par le haut et…. À léchelle du monde Recours à des principes supérieurs pour sopposer aux logiques internes de globalisation et de croissance sans limite Conflits importants entre économie globalisée et défense de droits humains (défense de ce qui est reconnu comme universel dans lêtre humain) Nouveaux acteurs pas nécessairement sociaux, mais aussi moraux Enjeux Une vision densemble de la nouvelle société et de léconomie qui se forme: mondialiser/démondialiser; développer autrement Capacité de transformer les principes universels (droits humains) en normes et modes dorganisation dans tous les domaines de la vie sociale (Touraine, 2010: 83) Alliances relativement larges et nouvelles solidarités à constituer, y compris pour intervenir aux divers échelons À léchelle du monde Recours à des principes supérieurs pour sopposer aux logiques internes de globalisation et de croissance sans limite Conflits importants entre économie globalisée et défense de droits humains (défense de ce qui est reconnu comme universel dans lêtre humain) Nouveaux acteurs pas nécessairement sociaux, mais aussi moraux Enjeux Une vision densemble de la nouvelle société et de léconomie qui se forme: mondialiser/démondialiser; développer autrement Capacité de transformer les principes universels (droits humains) en normes et modes dorganisation dans tous les domaines de la vie sociale (Touraine, 2010: 83) Alliances relativement larges et nouvelles solidarités à constituer, y compris pour intervenir aux divers échelons Québec, 31 mars

34 … reconstruire par le bas Reconstruire par le bas: des initiatives innovatrices Dans tous les sphères: économiques, écologique, sociales, politiques, pédagogiques, urbaines, rurales Porteuses davenir en termes de démocratisation et de développement durable Enjeux Nouvelles alliances et solidarités en dépit dune grande diversité culturelle et dappartenance (région comme acteur et système régional dinnovation sociale) Solidarité à construire à partir dune vision à long terme du bien commun et de lintérêt général, y compris régional Conjonction nécessaire pour contrer la séparation et la compartimentation (transversalité) et pour influer positivement sur des réformes radicales Reconstruire par le bas: des initiatives innovatrices Dans tous les sphères: économiques, écologique, sociales, politiques, pédagogiques, urbaines, rurales Porteuses davenir en termes de démocratisation et de développement durable Enjeux Nouvelles alliances et solidarités en dépit dune grande diversité culturelle et dappartenance (région comme acteur et système régional dinnovation sociale) Solidarité à construire à partir dune vision à long terme du bien commun et de lintérêt général, y compris régional Conjonction nécessaire pour contrer la séparation et la compartimentation (transversalité) et pour influer positivement sur des réformes radicales Québec, 31 mars

35 ÉS: moteur du développement économique et social? Une question à opérationnaliser en misant à la fois – À partir dune vision sur le monde et sur le long terme – A partir de la proximité pour un développement territorialisé Proximité géographique: un territoire partagée à partir dun face à face Proximité organisationnelle: appartenance, capital social, réseau, gouvernance, outils de développement, système régional DIS Proximité institutionnelle: pouvoir politique, démocratie plurielle, institutions, des règles partagées--- voire comme acteur social Une question à élargir – pour inclure lenvironnement dans la perspective du développement durable (nouvelles solidarités et prise en charge du territoire) – pour inclure les autres acteurs convaincus ou même à convaincre, pas seulement lÉS se doit dêtre moteur …. – « …toujours difficile dévaluer lampleur dune transformation qui na pas achevé son cycle… » Caillé, 2005, p. 14 Une question à opérationnaliser en misant à la fois – À partir dune vision sur le monde et sur le long terme – A partir de la proximité pour un développement territorialisé Proximité géographique: un territoire partagée à partir dun face à face Proximité organisationnelle: appartenance, capital social, réseau, gouvernance, outils de développement, système régional DIS Proximité institutionnelle: pouvoir politique, démocratie plurielle, institutions, des règles partagées--- voire comme acteur social Une question à élargir – pour inclure lenvironnement dans la perspective du développement durable (nouvelles solidarités et prise en charge du territoire) – pour inclure les autres acteurs convaincus ou même à convaincre, pas seulement lÉS se doit dêtre moteur …. – « …toujours difficile dévaluer lampleur dune transformation qui na pas achevé son cycle… » Caillé, 2005, p. 14 Québec, 31 mars

36 Québec, 31 mars Merci pour votre attention !


Télécharger ppt "1 Les crises économiques depuis quelques décennies : menaces et opportunités pour léconomie sociale (le cas du Québec et de ses régions) Benoît Lévesque,"

Présentations similaires


Annonces Google