La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PERFORMANCES DE L’ECONOMIE BENINOISE EN 2012 et 2013 CONFERENCES PERIODIQUES MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES PREMIERE EDITION Mars 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PERFORMANCES DE L’ECONOMIE BENINOISE EN 2012 et 2013 CONFERENCES PERIODIQUES MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES PREMIERE EDITION Mars 2013."— Transcription de la présentation:

1 PERFORMANCES DE L’ECONOMIE BENINOISE EN 2012 et 2013 CONFERENCES PERIODIQUES MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES PREMIERE EDITION Mars 2013

2 SOMMAIRE 1.Introduction 2.Situation Economique et Financière en Perspectives Economiques pour Conclusion

3 INTRODUCTION Après deux années consécutives de ralentissement imputable notamment aux effets de la crise économique internationale et des graves inondations de l’année 2010, l’économie béninoise a affiché à partir de 2011, une reprise. L’activité en 2012 s’est déroulée dans un contexte marqué par la crise de l’essence frelatée communément appelée « kpayo » et la suspension du Programme de Vérification des Importations. Les estimations de 2012 pour la croissance économique ont été réalisées au mois de février et ont été discutées avec la dernière mission du FMI.

4 Hausse du taux de croissance en 2012, tirée notamment par le Coton et le Port

5 Au niveau de l’agriculture (1) Reprise de la production de coton avec une hausse de 44% Evolution de la production en millier de tonnes

6 Au niveau de l’agriculture (2) baisse des céréales et des tubercules mais une hausse des produits maraîchers et des cultures d’exportation Production agricole hors coton en 2012 CultureProduction (%) Céréales -5,6 dont maïs 0,7 Racines et tubercules -5,3 dont Igname 0,2 Légumineuses2,2 Maraîchères52,9 Industrielle25,5 dont Ananas52,3

7 Au niveau du secteur secondaire Hausse de 4,3% de la valeur ajoutée du secteur secondaire tirée notamment par le dynamisme du secteur des BTP, l’énergie et les industries textiles Evolution de la production en millier de tonnes Variation Importations de ciment (T) % Production Locale de ciment (T) % Importations d’énergie (MFCA) 58,962,25,6% Industries textiles (milliers mètres) ,5

8 Au niveau du secteur tertiaire, hausse du trafic de 10,2% contre une baisse de 2,3% en 2011 (1) Tableau : Principaux d é terminants de la croissance des importations en 2012 Produitsjanv-dec 2011janv-dec 2012 contributions à la hausse des importations (%) contributions à la hausse du trafic global (%) hydrocarbures ,0-1,6 butane ,20,1 clinker, gypse, calcaire et laitier ,52,1 matériaux de construction ,70,6 céréales et assimilés ,58,7 produits alimentaires ,73,1 huiles végétales, oléagineux ,1 lubrifiants et bitumineux ,1 engrais et insecticides ,41,1 matériel ,7-0,6 véhicules et pièces ,2-1,0 soufre ,60,5 divers ,6-3,8 TOTAL ,8 9,0

9 Au niveau du secteur tertiaire, hausse du trafic de 10,2% contre une baisse de 2,3% en 2011 (2) Tableau : Principaux d é terminants de la croissance des exportations Produitsjanv-dec 2011janv-dec 2012 contributions à la hausse des exportations (%) contributions à la hausse du trafic global (%) huiles végétales ,10,02 graines de coton ,2-0,03 tourteaux ,20,04 bois ,70,9 noix de cajou ,30,4 karité ,0-0,2 autres produits ,30,4 coton ,80,1 hydrocarbures et vracs liquides ,91,5 matériel ,2-0,02 véhicules et pièces ,050,01 divers ,3-1,4 TOTAL ,81,7

10 Inflation

11 Finances publiques

12 Dette Dette totale : 866 milliards FCFA en 2012 Dette Extérieure : 639 milliards FCFA en 2012 Dette Intérieure : 227 milliards FCFA 2012 Pour l’ensemble de l’année, la dette totale devrait s’établir à 22,6% du PIB. La dette du Bénin est viable et ses finances publiques soutenables

13 Commerce Extérieur Graphique 2: Pays de provenance des importations Graphique 3: Principaux produits importés Graphique 1: Commerce extérieur

14 Situation monétaire marquée par une hausse de la masse monétaire, tirée par le crédit intérieur BranchesPart (%) Agriculture2,1 Industries9,6 Energie2,3 BTP7,7 Commerce & restaurent 42,9 Transport & Télécom 12,3 Assurance & affaires immobilières 3,9 Services fournis à la collectivité 19,2 Total100 Graphique : Répartition des crédits à l’économie par branche et par terme

15 La croissance devrait s’établir à 5,1% à la fin de l’année 2013 Cette croissance serait soutenu notamment par : 1.Les effets induits de la bonne campagne cotonnière 2012/ La hausse de la production de coton à tonnes (contre tonnes en 2012) 3.l’entrée en fonction de six nouvelles usines de transformation de produits agricoles 4.L’amélioration de l’offre de l’énergie avec la mise en service de la centrale de Maria-Gléta 5.La poursuite du dynamisme des activités au Port de Cotonou

16 CONCLUSION En dépit des difficultés enregistrées au début de l’année, l’activité économique a été globalement bien orientée en Cette croissance pourrait s’améliorer à moyen long termes si l’on concentre les efforts sur les reformes structurelles et sur la réorientation de la politique budgétaire en faveur des investissements productifs. L’atteinte de l’objectif de croissance en 2013 et à long terme nécessitent une meilleure collaboration entre l’Etat et les opérateurs économiques de tous les secteurs d’activités pour la création de conditions propices aux affaires au Bénin. La redéfinition du mécanisme de redistribution du revenu est aussi un autre défi à relever pour une croissance inclusive et favorable au panier de la ménagère.

17 Je vous remercie


Télécharger ppt "PERFORMANCES DE L’ECONOMIE BENINOISE EN 2012 et 2013 CONFERENCES PERIODIQUES MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES PREMIERE EDITION Mars 2013."

Présentations similaires


Annonces Google