La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu, Dort; il est étendu dans l’herbe, sous la nue, Pâle dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu, Dort; il est étendu dans l’herbe, sous la nue, Pâle dans."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu, Dort; il est étendu dans l’herbe, sous la nue, Pâle dans son lit vert où la lumière pleut. Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme Sourirait un enfant, il fait un somme: Nature berce-le doucement: il a froid. Les parfums ne font pas frissonner ses narines; Il dort dans le soleil, la main sur la poitrine Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. Arthur Rimbaud

4

5 En ces lieux ils auront tant souffert… La peur au ventre, ils se battaient…

6 Pour leur survie… Mais aussi pour que leur pays retrouve sa "LIBERTE"… Même au prix de leur vie…

7 Vivant dans de sombres tranchées… Poste de tir avec case à munitions.

8 -Une boîte de balles - Une lanterne pliable - Des brodequins - 1 chemise, 1 cravate, 1 caleçon ;1 mouchoir, 1 ceinture de flanelle - Un nécessaire de couture - Une montre bracelet - Un rasoir 1 gamelle, 1 quart, 1 ouvre-boîte, des couverts… Des photos d’êtres chéris.

9 Station d’arrivée d’un câble transbordeur allemand Il ne reste plus de combattants pour témoigner de cette terrible guerre… Mais ils restent ces vestiges : tranchées, blockhaus… Eux se souviennent.

10 Du massacre de tant d’innocents Qui rêvaient de ritournelles Et ne connurent que peu de printemps…

11 Four de campagne Allemand Ils avaient oublié la douceur des choses et la beauté de la vie… Blockhaus de défense allemand 1915

12 Ils ne voyaient guère le soleil Mais étouffaient souvent sous des nuages toxiques… Le chant des oiseaux ne venait plus les bercer mais le bruit des canons les faisait trembler… Chaque jour, ils perdaient d’autres compagnons, chaque jour ils pensaient : à quand mon tour ?

13 Se battant au-delà des limites humaines On peut encore voir sur cette roche, des impacts de balles Petite carrière du Schratz Prise d’assaut par le 15.B.C.P à l’aube du après un tir à vue par 1 pièce hissée à bras d’hommes.

14 poste d'observation mitraillé.. Cloche blindée française Base de minenwerfer auxiliaire léger Allemand Type Ehrhardt

15 La guerre est l'acte par lequel un peuple résiste à l'injustice au prix de son sang. Henri Lacordaire

16 Aujourd’hui ce lieu parait moins affligeant…

17 Il n’en garde pas moins des traces indélébiles… Tranchée allemande au Barrenkopf, escalier d'assaut.

18 Et dans la profondeur du temps Plus personne ne comprend… Tranchées des uns, tranchées des autres Ils étaient si près les uns des autres… Tranchée française Tranchée allemande au Barrenkopf, niches à munitions.

19 Le Linge avait perdu tant d’arbres… Tombés au champ d’horreur Désolante nature. Paysage glabre… Rajoutant la laideur à la frayeur.

20 Les coquelicots, comme en viennent toujours fleurir les tranchées…

21 Les herbes ont envahi les lieux, les arbres ont repoussé…

22 Et des corps sont encore découverts de nos jours.

23 Au cimetière de Wettstein (près du Linge) on peut lire cette plaque: A L.G… 11é Bataillon chasseurs Alpins disparu à Barrenkopf à l’âge de 21 ans. Cher Enfant. Le cœur brisé de douleur. ON NE SAIT OÙ VERSER NOS PLEURS. En temps de paix, les fils ensevelissent leurs pères; en temps de guerre, les pères ensevelissent leurs fils. Hérodote

24 Tranchées Françaises Tranchées Allemandes

25 Dans la mort il n’y a plus ni frontière ni guerre…

26 Soleil, je te viens voir pour la dernière fois… -J. Racine- Soleil, je te viens voir pour la dernière fois… J. Racine

27 Dans ces 2 ossuaires Reposent 1335 soldats français Morts pour la France

28 10000 soldats français ont perdu la vie entre juillet et octobre 1915 dans la bataille du linge… En majorité des jeunes de 18,19,20 ans…

29 Ces affligés reçurent cet "hommage“ de la nation… En ces moments troubles et douloureux ou tant d’enfants perdirent leur père ou tant de femmes perdirent leur fils, frère ou époux…

30 Enfin devenu un paisible lieu de repos, pour ceux qui y demeurent à jamais… Éperon fortifié français. Tranchée de défense, d’observation et de tir

31 Le Bleuet de France était un symbole commémoratif de la Première Guerre mondiale

32 En ce 11 novembre 2009… Souvenons-nous de tous ces braves Qui se sont battus vaillamment pour que nous restions ce que nous sommes. Libres et français ! Le temps a cicatrisé les plaies, comme les arbres, l’herbe et la mousse ont recouvert ces lieux d’atrocités. Nous devons tourner la page, sans oublier de la marquer. N’oublions jamais ces courageux, pour la plupart si jeunes… Qui n’auront connu que peu de matins dans leur vie et des bonheurs éphémères… Respectons cet unique jour dans l’année qui nous permet de leur rendre hommage. Trous d’obus

33 PPS remanié en novembre 2009 Original novembre 2008 Création: L. Jacqueline Il est plus facile de faire la guerre que la paix. Georges Clemenceau


Télécharger ppt "Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu, Dort; il est étendu dans l’herbe, sous la nue, Pâle dans."

Présentations similaires


Annonces Google