La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Frédéric Gava JFLA2006 Une implantation de la juxtaposition parallèle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Frédéric Gava JFLA2006 Une implantation de la juxtaposition parallèle."— Transcription de la présentation:

1 Frédéric Gava JFLA2006 Une implantation de la juxtaposition parallèle

2 2/24 Programmation parallèle ImpliciteExplicite Data-parallélisme Extensions parallèles Programmation Concurrente Parallélisation Automatique Patrons Contexte

3 3/24 Projets ACI Grid Conception de bibliothèques parallèles et Grid pour OCaml avec des applications pour les SGBD et le calcul numérique ACI « jeunes chercheurs » Produire un environnement de programmation parallèle où les programmes pourront être certifiés et exécutés de manière sûre.

4 4/24 Plan I.Le modèle BSP et BSML « plat » II.Compositions parallèles a.La superposition b.La juxtaposition III.Implantation de la juxtaposition et performances IV.Conclusion et futurs travaux

5 5/24 Le modèle BSP et BSML « plat »

6 6/24 Characterisée par : –p nombre de processeurs –rvitesse des processeurs –L synchronisation globale –gphase de communication (1 mot au plus envoyé ou reçu par chaque processeur) Architecture BSP: Le modèle BSP P/M Réseau Unité de synchronisation

7 7/24 T(s) = (max 0 i


8 8/24 Extension data-parallèle explicite de ML basée sur le modèle BSP Parallélisme structuré, langage fonctionnel et prédictions des coûts BSP Permet limplantation de patrons Bibliothèque pour le langage OCaml 4 primitives pour manipuler une structure distribuée de données appelée « vecteur parallèle » : 1. Création dun vecteur (suivant le PID du processeur) 2. Application parallèle point-à-point (asynchrone) 3. Communication synchrone entre les composantes dun vecteur 4. Projection synchrone de valeurs (dun vecteur) Le langage BSML

9 9/24 f p-1 …f1f1 f0f0 g p-1 …g1g1 g0g0 Partie parallèle Parties séquentielle s Partie répliquée Un programme BSML

10 10/24 Compositions parallèles

11 11/24 Plusieurs programmes sur une même machine 2 nouvelles primitives de compositions : 1.Superposition 2.Juxtaposition –Algorithmes BSP « diviser-pour-régner » Multi-programmation

12 12/24 super : (unit (unit ) super E 1 E 2 = (E 1 (), E 2 ()) Fusion des communications/synchronisations par lutilisation de super-threads Préserve le modèle dexécution BSP Purement fonctionnelle Superposition parallèle

13 13/24 Superposition parallèle

14 14/24 Juxtaposition parallèle Création de 2 « sous-machines » juxta : int (unit par (unit par) par Fusion des communications/synchronizations pour chaque « sous-machine » ; préserve le modèle dexécution BSP Effet de bord sur le nombre de processeurs

15 15/24 Juxtaposition parallèle Communications Synchronisation Communications Synchronisation E1 Communications Synchronisation E2 Communications Synchronisation Communications Synchronisation E3 = (juxta 3 E1 E2)

16 16/24 Implantation et performances

17 17/24 Implantation 2 références contenant le nombre de processeurs dune « sous machine » et le PID du processeur « réel » qui est le processeur 0 de la sous-machine Créations de vecteurs « non complets » Applications point-à-point « partielles » Communications en simulant le nombre de processeur (restauration à chaque super-étape du nombre de processeur de la « sous-machine ») Chaque « sous-machine » de la juxtaposition dans un super-thread

18 18/24 Exemple calcul parallèle des préfixes scan: ( par par scan (+) = scan (+) = scan (+) = =

19 19/24 Juxta versus Super Code avec juxtaposition : 8 lignes Code avec superposition : 12 lignes Code directe : 6 lignes

20 20/24 Performances Taille des polynômes Temps(s) Version direct (BSML+MPI) Version avec superposition Version avec juxtaposition

21 21/24 Conclusion et travaux futurs

22 22/24 Conclusion BSML = ML + BSP Superposition = primitive de composition parallèle Juxtaposition = fonction utile pour les algorithmes « diviser-pour- régner » parallèles La superposition + traits impératifs simule la juxtaposition Performances similaires

23 23/24 Pour ce travail : La juxtaposition peut-elle simuler la superposition ? La superposition sans les traits impératifs peut-elle simuler la juxtaposition ? Preuve ? Avec les mêmes coûts BSP ? Implantation de plus gros algorithmes diviser-pour-régner BSP En général : Outils pour la preuve de programmes impératifs BSP Outils danalyses statiques pour la prédiction des performances Application pour la conception dun « modèle checker » BSP pour les réseaux de Petri de haut-niveau Futurs travaux

24 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Frédéric Gava JFLA2006 Une implantation de la juxtaposition parallèle."

Présentations similaires


Annonces Google