La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Compte-rendu groupe de travail « Compostage » Mercredi 20 janvier 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Compte-rendu groupe de travail « Compostage » Mercredi 20 janvier 2010."— Transcription de la présentation:

1 1 Compte-rendu groupe de travail « Compostage » Mercredi 20 janvier 2010

2 2 Ordre du jour 1) Compostage collectif 2) Compostage individuel 3) Compostage en intérieur 4) Déchets verts

3 3 1. Compostage collectif

4 4 Exemples Bâle Mens Objectif = tester le compostage collectif sur un petit nombre de site (entre 2 et 5)

5 5 Etapes Choix des sites / recrutement des guides composteurs / information aux habitants Formations Installation des composteurs Suivi

6 6 Choix des sites Guide composteur Habitants motivés Quelques m2 de jardin (ou de béton : cf. ex. de Mens) Point deau ? Pas indispensable Turn over faible Importance davoir un élu référent / commune

7 7 Guides composteurs En priorité une personne venue nous voir delle même Prescripteur Volonté de communiquer et de transmettre Si possible gestion « décentralisée » (association…) Un ou plusieurs guides composteurs / plateforme ? Importance davoir un élu référent / commune P.Betz et JM.Goerg se proposent pour Ammerschwihr et Kaysersberg (sous réserve de validation par le conseil municipal)

8 8 Exemple de sites / guides composteurs Ammerschwihr : lotissement + porte haute (proposition de P.Betz). Possibilité de voir avec lassociation familiale. Kaysersberg : rue basse du rempart + gendarmerie (une personne de chacun de ces collectifs est venue à la CCVK et est intéressée). Proposition JM.Goerg = dans les douves, derrière le collège Prochaine étape :P.Betz et JM.Goerg contactent les personnes auxquelles ils pensent pour être guides composteurs et valident si sont intéressées. À compléter

9 9 Formations Guides composteurs : 1 jour à 3 jours (selon prestataires), maîtriser la théorie et la pratique du compostage Habitants : 2 à 3 h, maîtriser la théorie CINE/Maison de la Nature… Coûts = environ 450/jour (hors taxes et frais de déplacements) Contacts : Maison de la nature de Munchausen, Moulin Lutterbach…

10 10 Installation des composteurs Types de composteurs ? Définition du cahier des charges en cours Esthétique : entourer les composteurs de bois (type caillebotis) ? Risque = dépôts sauvages. Voir selon les sites Verrouillés ou non ? À voir selon les sites, les habitants et les guides composteurs. Accessibles à tous ou seulement aux personnes listées ? idem Horaires de dépôt ? idem Mise à disposition de contenants (bioseaux) ? Possibilité de récupérer auprès du département des poubelles + sacs compostables 10L. Non, sauf exception. Possibilité pour les habitants de récupérer des seaux auprès des restaurateurs (seaux à moutarde/crème/choucroute…) Mise en place dune cabane à outils (fermée sécurité) : fourche, arrosoir, tamis, pelle à broyat, seau pour récupérer déchets non compostables…)

11 11 Suivi des opérations Contact terrain = Claire Berret Permanence téléphonique ? Guide composteur = relais entre les habitants et Claire Définir un mode de suivi de linformation (cahier…)

12 12 Planning Février = rencontre des guides composteurs / habitants Mars = formations Avril = mise en place des composteurs démarrage du compostage Fin 2010 = élargissement de la phase test

13 13 Compostage gros producteurs Exemples Camping Lefébure Orbey MGEN Périscolaire Barotchous Former les responsables

14 14 2. Compostage individuel

15 15 Formations Personnes compostant déjà Constat : beaucoup de personnes rencontrent des problèmes avec leur composteur (odeurs…) dus à une méconnaissance du procédé de compostage Conséquences : arrêt du compostage, publicité négative… Objectif : former les habitants pour les aider à résoudre ces problèmes et leur permettre de continuer / reprendre leur compostage

16 16 Formations Personnes ne compostant pas encore Constat : beaucoup de personnes ont la possibilité de composter mais ne se lancent pas Objectif : inciter à composter

17 17 Formations Organismes et budgets idem Avantage formation commune = mixicité, témoignages En général touche 2 à 3% habitants (uniquement pour le compostage individuel) = 400 à 600 personnes pour la CCVK Entre 5 et 100 habitants / formation. Possibilité de subvention (Ademe, CG). Combien de formations organiser (sachant que nous ciblerons habitants concernés par compostage individuel + collectif)? Entre 5 et 10, voire plus selon subventions.

18 18 Formations Exemple pays Alsace du Nord 60/40 ayant déjà/jamais composté Communication Questionnaires et analyses des informations

19 19 Formations Formation obligatoire pour bénéficier de la subvention ? Non défini Importance de la communication Communiquer autour des formations : site web CCVK, communes (bulletins municipaux, boîte aux lettres…) Importance du relais des communes.

20 20 3. Compostage intérieur

21 21 Lombricomposteurs Synthèse résultat études Ribeauvillé / RITTMO : - Résultats globalement positifs et encourageants - Attention cependant : pas adapté et transposable à tous les foyers. Biais = les volontaires sont des « précurseurs », des personnes vraiment motivées. - Avantages : pratique quand on sait lutiliser correctement, la majorité des personnes qui en ont un « accrochent » (attention au biais évoqué ci-dessus) - Limites : demande un peu plus dattention quun composteur classique, cher, en plastique = problème si la personne décide de sen débarrasser. Coût : environ 150 Aujourdhui, 6 personnes nous ont contactés pour infos et/ou demandes de subventions (en général, ce sont des personnes déjà assez bien renseignées, qui demande quelques infos et surtout formation / subventions) Subventionner ou pas ? Communiquer ou pas ?

22 22 Lombricomposteurs Le groupe de travail valide que pour le moment le lombricomposteur doit rester « confidentiel » car non adapté à tout le monde non prioritaire. Pas de «publicité » autour du lombricompostage, mais mise à disposition dun document dexplication (cf. pièce jointe). Subvention : à discuter, mais si mise en place, idée de la soumettre à « résultats ». Objectif : ne pas subventionner des lombricomposteurs à des foyers intéressés par leffet nouveauté, et qui seront mis à la poubelle au bout de quelques mois. La subvention pourrait être octroyée au bout dun an, sous réserve que la personne ait toujours son lombricomposteur en bon état de fonctionnement.

23 23 Lombricomposteurs Possible dinstaller un lombricomposteur à la CCVK. Mais limite = long dexpliquer en détail le fonctionnement personne ne pourra le faire. Si beaucoup de demande, possibilité de proposer une formation. Dans les écoles : possibilité dinstaller un lombricomposteur, très pédagogique. Mais pas pour linstant. Priorité à linstallation des composteurs.

24 24 4. Déchets verts

25 25 Broyeurs Retour dexpérience Bâle / Mens Achat / location (avantage = permet de choisir le bon) ? Location pour le moment. NB : une rencontre avec M.Bourcart de la plateforme bois est prévue en S4. Porte à porte / plateforme ou déchetterie ? Pas de PAP. Broyage soit en déchetterie, soit dans un endroit unique de la commune. Utilisation du broyat pour les composteurs collectifs Obligation de repartir avec une partie du broyat ? Oui ou payant pour le laisser. Difficile destimer les quantités broyées / besoins composteurs collectifs. Payant si volonté den laisser ? Sur le principe oui. Limite = annonce en réunion publique que les déchets verts seraient gratuits jusquen 2012 Possibilité den récupérer / acheter ? Pas de récupération gratuite, donner de la valeur au produit (temps de travail + prix location broyeur). Se renseigner sur contraintes légales pour vendre broyat (analyses…).

26 26 Déchets alimentairesDéchets verts Comp. Indiv.Comp. Coll. BroyageDéchets Verts broyatmulch Jardins – Espaces Verts compost plateforme formation Communes communication Élus Communication,

27 27 Prochaines étapes (définies le 26/01) Priorité = compostage collectif (les habitants pouvant composter individuellement nont pas besoin de notre intervention immédiate pour commencer à composter) et broyeur (besoin de broyat pour les composteurs). 1/ aller sur les sites tests potentiels S4-5 Voir le site, valider quil possède les caractéristiques nécessaires (dimensions, approvisionnement, accès, propriétaire du terrain…), valider les modalités dapport des déchets (composteurs fermés/ouverts, listes, créneaux horaires…) 2/ rencontrer les personnes intéressées pour devenir guide composteur, faire une enquête rapide sur les habitants motivés S4-5 3/ former les guides et les habitants, communiquer autour de ces formations samedi 10/04 4/ définir le cahier des charges des composteurs, demander des devis à des menuisiers locaux, acheter le matériel des cabanes à outils S4 5/ mettre en place les plateformes de compostage collectif (composteurs + cabanes à outils) S13-14

28 28 Prochaines étapes 6/ préparer la communication autour de ces plateformes, organiser leur inauguration S4 à S8 7/ définir le broyeur à utiliser et les modalités dutilisation, demander des devis S4 à S8 8/ Rencontrer M.Bourcard de la plateforme bois S5 9/ voir avec quel broyat approvisionner les composteurs lors des premières semaines S5 à S8 10/ organiser lapprovisionnement en broyat des composteurs S5 à S8 11/ valider le cycle de réunions compostage accessibles à lensemble des habitants S4

29 29 Prochaines étapes Pour info, Claire Berret étant absente du 5 au 28/03, il est impératif que la quasi- totalité des actions (hors mise en place physique des composteurs et formation) soient mises en place dici S9. Il ne serait pas cohérent de former les guides composteurs et les habitants en février pour une ouverture des plateformes en avril. Ainsi, la date de la 1 ère formation est prévue au 10/04 (le samedi 3/04 étant celui du we de Pâques, donc non recommandé).


Télécharger ppt "1 Compte-rendu groupe de travail « Compostage » Mercredi 20 janvier 2010."

Présentations similaires


Annonces Google