La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les investissements internationaux en Europe par région d’origine : une analyse sur la période 2002- 2005 à partir des bases de données AFII Fabrice Hatem,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les investissements internationaux en Europe par région d’origine : une analyse sur la période 2002- 2005 à partir des bases de données AFII Fabrice Hatem,"— Transcription de la présentation:

1 Les investissements internationaux en Europe par région d’origine : une analyse sur la période à partir des bases de données AFII Fabrice Hatem, AFII

2 © AFII , avenue Vélasquez Paris Sommaire Le rôle dominant des firmes ouest-européennes Fortes spécificités sectorielles et fonctionnelles selon les régions et les pays d’origine Diversité des stratégies d’implantation en Europe

3 © AFII , avenue Vélasquez Paris Un outil de mesure : L’observatoire des investissements internationaux en Europe Approche traditionnelle par les IDE mal adaptée à la mesure des flux de projets greenfields. D’où développement de nouveaux outils d’intelligence économique pour repérer les projets d’investissements. Ex : Ernst/Young, IBM/PLI, Locomonitor, Observatoires AFII Méthode : recensement des projets d’investissement internationaux mobiles à partir de différentes sources (WEB, presse, etc.). Les projets « mobiles » sont ceux pouvant donner lieu à une compétition entre les pays d’accueil potentiels. Ils correspondent dans presque tous les cas à la production d’un bien ou service susceptible de faire l’objet d’un échange international. Chaque projet est décrit par une quinzaine de paramètres (pays d’origine, de destination, secteur, emplois créés, fonction, etc.). Des analyses par fonction (Logistique, R&D, QG, etc.) peuvent donc être réalisées à partir de cet outil. Champ : Europe (+ éventuellement pays méditerranéens à partir de la base-fille MIPO/Anima). Observations réalisées depuis 2002

4 © AFII , avenue Vélasquez Paris Régions d’origine : les firmes ouest-européennes largement en tête - Les firmes européennes sont dominantes avec 53,9 % des projets et 56,5 % des créations d’emplois - les firmes nord-américaines arrivent en seconde position avec respectivement 32,0 % et 25,3 % des projets et des emplois. Mais leur contribution est en recul en La contribution des firmes asiatiques est plus limitée (respectivement 11,6 % et 15,9 % des projets et des emplois) malgré une forte progression des créations d’emplois en 2005 Projets Emplois Source : AFII

5 © AFII , avenue Vélasquez Paris Pays d’origine : les Etats-Unis en tête, suivis par l’Allemagne et la France Projets (% du total ) Emplois (% du total ) -Les firmes US représentent 23,6 % des emplois créés et 29,7 % des projets - L’Allemagne arrive an seconde position, avec 12,1 % des projets mais surtout 19,2 % des emplois créés (gros sites industriels) - Autres investisseurs importants : France, Japon, Royaume-Uni - Apparition de nouveaux investisseurs : firmes chinoises, indiennes, turques…encore marginaux mais en progression rapide Source : AFII

6 © AFII , avenue Vélasquez Paris Spécialisations sectorielles selon la région d’origine Les firmes anglo-saxonnes investissent plutôt dans les services et la high tech (médicaments, biotechnologies, composants électroniques)… …celles d’Europe continentale dans le manufacturier classique … les japonaises dans l’automobile et les machines…. …et les autres firmes asiatiques dans l’électronique grand public et la filière électronique

7 © AFII , avenue Vélasquez Paris Emplois par région d’origine selon le secteur ( , %) Source : AFII

8 © AFII , avenue Vélasquez Paris Projets par région d’origine selon le secteur ( , %) Source : AFII

9 © AFII , avenue Vélasquez Paris Spécialisation fonctionnelle selon la région d’origine Beaucoup d’investissements anglo-saxons en centres de R&D, centres d’appel, CSP et QG, prestations de services La contribution des firmes européens est fortement dominante en logistique (firmes allemandes, françaises, britanniques, Benelux) La part des firmes asiatiques est relativement élevée en bureaux commerciaux ainsi qu’en sites de production (où la contribution des firmes européennes reste toutefois nettement dominante)

10 © AFII , avenue Vélasquez Paris Emplois créés par région d’origine selon la fonction (%) Source : AFII

11 © AFII , avenue Vélasquez Paris Projets par région d’origine selon la fonction (%) Source : AFII

12 © AFII , avenue Vélasquez Paris Diversité des stratégies d’implantation en Europe (1) Etats-Unis : la part relativement importante des projets dans les activités de services et de haute technologie a pour corollaire un certain tropisme des investissements vers les pays d’Europe de l’ouest bien dotés pour attirer ce type d’activités (îles britanniques notamment). Cependant, les projets à destination des pays de l’est sont en progression (manufacturier et services) Japon et autres Asie : nombreux projets de production manufacturière à l’est (automobile, filière électronique, électronique grand public) ; développement des réseaux commerciaux et des fonctions tertiaires d’appui à l’ouest, donnant lieu à de nombreux projets de petite taille. Arrivée des chinois (Chine Populaire) en Europe de l’ouest (accès au marché, aux technologies). Allemagne : très nombreux projets de production à l’est dans les filières automobile et électronique, dans le cadre d’un redéploiement géographique des activités concernées visant à réduire les coûts. Royaume-Uni : importance des investissements dans les secteurs de service ainsi que les médicaments, assez focalisés sur l’Europe de l’ouest.

13 © AFII , avenue Vélasquez Paris Diversité des stratégies d’implantation en Europe (2) France : investissements nombreux en aéronautique (très focalisés sur les pays de l’ouest, filière Airbus) et automobile (avec quelques projets importants vers l’est). Mais les firmes française sont moins focalisés vers l’est et davantage vers le sud (Europe du sud et Maghreb) que leur homologues allemandes. Pays scandinaves : nombreux investissements dans les secteurs de l’ameublement et des équipements électriques et électroniques, dans une moindre mesure le papier-carton. Site de production de masse à l’est (pays baltes..), réseaux de logistique/distribution s et high tech à l’ouest Europe du sud : nombreux projets en électronique GP, confection, mat. électronique, automobile. Forte polarisation des investissements de production vers l’est (et également les pays sud- Méditérrannéens). Mais la France reste bien placée pour les investissements italiens. Benelux : importance des investissements en logistique, IAA, composants électroniques et ameublement/équipement du foyer. Focalisation un peu plus marquée que la moyenne vers l’Europe de l’ouest.

14 © AFII , avenue Vélasquez Paris Projets par région d’origine selon la région de destination (%) Source : AFII

15 © AFII , avenue Vélasquez Paris Emplois créés par région d’origine selon la région de destination (%) Source : AFII

16 Merci pour votre attention !


Télécharger ppt "Les investissements internationaux en Europe par région d’origine : une analyse sur la période 2002- 2005 à partir des bases de données AFII Fabrice Hatem,"

Présentations similaires


Annonces Google