La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Sauvé 2002 courriel: Chimie de l’environnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Sauvé 2002 courriel: Chimie de l’environnement."— Transcription de la présentation:

1 © Sauvé 2002 courriel: Chimie de l’environnement

2 © Sauvé 2002Aperçu Pluridisciplinarité Multimédia Sols, eaux de surfaces, eaux souterraines, air Biodisponibilité Spéciation chimique, exposition Évaluation environnementale Réhabilitation de sites

3 © Sauvé 2002 Pluridisciplinarité Combinaison de plusieurs disciplines permettent l’analyse environnementale  Toxicologie  Biologie  Chimie  Hydrologie  Médicine  Droit – aspects légaux

4 © Sauvé 2002 Problèmes de santé humaine (dans Erin Brockovich ) Migraines chroniques Saignements de nez Maladies respiratoires Déficiences cardiaques Atteintes au foie Détérioration des os et des organes Maladie de Crohns Maladie d’Hodgkin Altération d’ADN Kystes aux seins Déficiences immunitaires Détérioration de la colonne vertébrale Cancers et leucémie

5 © Sauvé 2002 Critères de qualité environnementale Pourquoi? Pour protéger: Santé humaine Qualité de l’environnement Pérennité de l’agriculture Diversité biologique

6 © Sauvé 2002 Critères de qualité Éléments traces habituellement mesurés sous leur concentration environnementale totale (digestion dans l’acide ou extraction avec un solvant pour les produits organiques) Habituellement rapportés en ppm (parties par million). Unités plus significative sous leur forme SI: mg métal / kg de sol sec, ou mg métal / L (pour les solutions). Une comparaison avec les niveaux dits normaux permet d’identifier les sites contaminés.

7 © Sauvé 2002 Métaux/Organiques Contaminants organiques anthropiques Aucun dans les environnements vierges Biodégradabilité variable La majorité sont hydrophobe et lipophile Volatilité variable Aucuns ne sont des éléments nutritifs essentiels Éléments traces Concentrations naturelles varient énormément Jamais biodégradé Rarement lipophile (sauf le méthyle mercure) Rarement volatil (Sauf encore MeHg) Certains sont des éléments nutritifs essentiels

8 © Sauvé 2002 Éléments essentiels Lee and Allen Hum. Ecol. Risk Asess. 4:

9 © Sauvé 2002 Teneurs de fond Les teneurs de fond varient énormément Dépendent de la géochimie et de la minéralogie des matériaux d’origine Histoire du site et de l’environnement autour Par exemple: Californie, plaines, Royaume- Uni, formation géologique particulière

10 © Sauvé 2002 Toxicité Indépendante des teneurs de fond Si une concentration “naturelle” est élevée, cette concentration au bruit de fond pourrait s’avérer toxique Des concentrations de sources anthropiques qui dépassent les niveaux usuels pourraient ne pas représenter de risque environnemental

11 © Sauvé 2002 Toxicité Chaudri et al Environmental Science and Technology 33:1180.

12 © Sauvé 2002 Accumulation par les plantes Lorenz et al Plant and Soil :21.

13 © Sauvé 2002 Critères (CCME)

14 © Sauvé 2002 Critères (CCME)

15 © Sauvé 2002 Boues d’épuration Biosolides Marge étroite Soucis: Santé humaine (qualité des produits alimentaires) Pérennité agricole

16 © Sauvé 2002 Biodisponibilité biodisponibilité: étymologie provient de disponibilité biologique Signifie simplement disponible pour les organismes biologiques  Peut faire référence à une ingestion ou une prise en charge d’une substance  Peut aussi faire référence à des effets biologiques avec ou sans prise en charge par l’organisme

17 © Sauvé 2002 Routes d’exposition Suter Ecological Risk Assessment, Lewis Pub. Chelsea, MI, USA.

18 © Sauvé 2002 Modèle d’exposition multimédia CalTOX, User’s Guide University of California, Davis, CA.

19 © Sauvé 2002 Phytodisponibilité Déposition Atmosphérique Diffusion Gazeuse Captation racinaire Adsorption Déplacement

20 © Sauvé 2002 Fractionnement Total Lié à la matière organique Métal libre Complexes Cl Complexes SO 4

21 © Sauvé 2002 Spéciation et Fractionnement

22 © Sauvé 2002 Spéciation chimique Adapté de: Ma et al Environ. Toxicol. Chem. 18, Survie de Ceriodaphnia dubia

23 © Sauvé 2002 Le pH des sols Mesuré dans une boue (0.01 M CaCl 2 ) Facteur déterminant pour: Solubilité de divers contaminants Solubilité de la matière organique (solide et dissoute) Sorption sur diverses surfaces des sols Spéciation chimique et la biodisponibilité Chaque espèce biologique est habituée à son propre éventail de pH

24 © Sauvé 2002 pH From: Brady N.C. et Weil R.R., «The Nature and Properties of Soils» 1999, Prentice Hall, New Jersey, Figure 9.1 page 345

25 © Sauvé 2002 Le pH et la solubilité des métaux From: McBride M.B., «Environmental Chemistry of Soils» 1994, Oxford University Press, New York, Figure 4.14 page mg/L 0.02 mg/L

26 © Sauvé 2002 Fractionnement solide-liquide Présume un ratio unique et constant entre la phase solide et liquide: Métal total est en mg/kg sol sec dry et le métal dissout est enin mg/L, donc les K d sont habituellement rapportés an L/kg Sensible à la méthode de détermination, au ratio solide:liquide, à la méthode d’extraction, à la durée de l’extraction et à la filtration

27 © Sauvé 2002 Effets du pH Pour une compilation de données publiées, de 29 à 58 % de la variance dépend du pH Sauvé et al Environ. Sci. Technol. 34:

28 © Sauvé 2002 Chrome (Cr)  Le métabolisme du glucose et de l’insuline requiert du Cr  La diète Nord américaine déborde d’hydrates de carbone ce qui surcharge le système d’insuline et vide les réserves corporelles de Cr  Adulte humain a besoin de 200 µg Cr/jour  En Amérique du Nord, 90% de la population en est déficiente et des suppléments vitaminiques de Cr seraient bénéfiques  Le chrome aide à augmenter la masse musculaire et interagit avec le système thyroïdien pour brûler les graisses

29 © Sauvé 2002 Espèces chimiques du Chrome

30 © Sauvé 2002 Chrome Cr(III) trivalent Forme réduite (Cr 3+, CrO 2 - ) Vert Élément nutritif essentiel Cr(VI) hexavalent Forme oxydée (chromate) (Cr 2 O 7 2-, CrO 4 2- ) Orangé Très toxique Cancérogène Tératogène

31 © Sauvé 2002 Emplois en environnement Services d’analyses chimiques Consultants en environnement  Analyse d’impact  Analyse de risque Ministères et organismes gouvernementaux Grandes compagnies Gestion des déchets

32 © Sauvé 2002 Réhabilitation de sites Excavation - enfouissement Méthode concrète : réduire le niveau “total” de contaminants sous le critère de qualité Rendre les contaminants non-réactifs e non- biodisponible (stabilisation in situ) Mesures de mitigation (revégétation de sites)

33 © Sauvé 2002 Réhabilitation de sites contaminés Contaminants organiques  “Vieillissement” de la contamination Spéciation/fractionnement  Biodégradabilité variable  Aide la biodégradation  Ils sont transformés en produits de toxicité variable (e.g. BPC) Contaminants métalliques  “Vieillissement” de la contamination Spéciation/fractionnement  Non-biodégradable Enlèvement ou dispersement Lixiviation  Biodisponibilité post- traitement

34 © Sauvé 2002 Biorémédiation Biodégradation  Introduire des super-microbes pour décontaminer certains polluants organiques (pas nécessairement OGM)  Favoriser les conditions pour les microbes indigènes Aération, pompage d’air et d’eau Fertilisation Modifications chimiques

35 © Sauvé 2002 Rémédiation In situ Excavation – Traitement en pile In situ Excavation – Traitement en usine  Traitement continu  Par lot Stabilisation, vitrification, capsulage

36 © Sauvé 2002 Réduction de masse Boue Séparation magnétique (recyclage de métaux) Fractionnement particulaire  Sable, gravelle, matière organique Fractions fines sont traitées pour extraction et recouvrement L’eau est enlevé et les sols sont traités et analysés

37 © Sauvé 2002 Rémédiation Organiques  Traitement thermique  Bio-ventilation  Lavage

38 © Sauvé 2002 Contaminants métalliques Extraction/ recouvrement Lavement de sols  Acides  Agents chélateurs (e.g. EDTA) Récupérer les métaux et l’agent extractif Reconstruction du sol et réutilisation, i.e., vérifier la capacité à supporter les organismes biologiques

39 © Sauvé 2002 Phytorémédiation Organiques  Améliorer les conditions physicochimiques pour la biodégradation par les microbes Récolte et élimination  Hyperaccumulateurs vs espèces à hauts rendements  Chélateurs/traitement à l’EDTA (lixiviation)


Télécharger ppt "© Sauvé 2002 courriel: Chimie de l’environnement."

Présentations similaires


Annonces Google