La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LOGIQUE D’ACTION DES ARBITRES DE HANDBALL EN POITOU-CHARENTES : PROCESSUS D’ENGAGEMENT ET D’ABANDON.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LOGIQUE D’ACTION DES ARBITRES DE HANDBALL EN POITOU-CHARENTES : PROCESSUS D’ENGAGEMENT ET D’ABANDON."— Transcription de la présentation:

1 1 LOGIQUE D’ACTION DES ARBITRES DE HANDBALL EN POITOU-CHARENTES : PROCESSUS D’ENGAGEMENT ET D’ABANDON

2 2 INTRODUCTION - Constat personnel : pénurie d’arbitres - Augmentation du nombre de licenciés, donc de compétiteurs, depuis Même constat pour la Ligue au niveau de ses licenciés - État des lieux de son corps arbitral, profil et logique d’action : facteurs influençant le comportement des arbitres. -Motivations pour devenir et rester arbitre, freins pour abandonner la fonction ? Stratégies de recrutement et de fidélisation adaptées ?

3 3 1ère partie : L’arbitrage en Poitou-Charentes 1,1. Acteurs 1,2. Évolution des arbitres de la Ligue de 1996 à ,3. Méthodologie pour l’étude des arbitres de la Ligue 2ème partie : Synthèse des conclusions 2,1. Caractéristiques des arbitres 2,2. Facteurs d’influence des comportements des arbitres 3ème partie : Essais de réponses pour pérenniser l’arbitrage 3,1. Vers la féminisation des arbitres 3,2. Vers la fidélisation 3,3. Vers le recrutement SOMMAIRE

4 4 1 ére partie : L’ARBITRAGE EN POITOU- CHARENTES 1,1. Acteurs arbitres inscrits sur le listing : 152 arbitres régionaux et 408 arbitres départementaux - deux commissions qui gèrent les arbitres au niveau régional : la CRA (arbitres de + de 23 ans) et la CRAJ (arbitres de 23 ans et moins) - 4 Commissions qui gèrent les arbitres au niveau départemental : les CDA

5 5 L’ARBITRAGE EN POITOU-CHARENTES 1,2. Évolution des arbitres régionaux de 1996 à 2006 Source : graphique réalisé à partir des données de la LPCH) Augmentation des effectifs à partir de 2003

6 6 L’ARBITRAGE EN POITOU-CHARENTES Source : graphique réalisé à partir des données de la LPCH) Baisse du taux d’arbitres féminins de 1998 à 2001, légère hausse à partir de 2001 mais taux faible, toujours inférieur à 10 %.

7 7 1,3. Méthodologie pour l’étude des arbitres de la Ligue -Entretiens avec des membres de la Ligue et sources internes -Observation sur le terrain (réunions CRA et secteur Sud-Ouest, championnat de France UNSS) -Questionnaire qualitatif et quantitatif (pré-test au stage JA de Ruelle + questionnaire définitif) –> taux de réponses de 30,37 % -Mode de passation : envoi postal + rappel par mailing L’ARBITRAGE EN POITOU-CHARENTES

8 8 2,1. Caractéristiques des arbitres  Critères sociaux - Le sexe : 9 % des arbitres régionaux et 33,5 % des arbitres départementaux sont des femmes. 2 ème partie : SYNTHESE DES CONCLUSIONS Source : graphique réalisé à partir des données de la LPCH)

9 9  Critères sociaux - L’âge : La moitié des arbitres sont des jeunes de – 23 ans. 25 % de –18 ans, 21 % de ans et 56 % de + 23 ans Les femmes sont toujours moins nombreuses à pratiquer, quel que soit l’âge. SYNTHESE DES CONCLUSIONS - de 18 ans ans + 23 ans Source : graphique réalisé à partir des données de la LPCH)

10 10  Critères sociaux - La CSP : - 49 % des arbitres sont des scolaires % sont des employés Soit 78 % des arbitres comptabilisés dans ces 2 CSP. SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

11 11  Critères sociaux (fin) - Le niveau d’études : Les scolaires sont les plus présents. 16 % des arbitres masculins ont un niveau CAP/BEP/CEP (3% de femmes). Les arbitres avec un niveau « Bac, Brevet » sont peu nombreux. L’écart de pratique hommes / femmes diminue avec l’augmentation du niveau d’études : même taux de pratique pour un niveau Bac + 2, taux de pratique féminin supérieur pour un niveau Bac + 3 et plus. SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

12 12  Critères sportifs - Autres licences sportives et autres activités non licenciées : Les arbitres masculins sont toujours plus nombreux à être licenciés dans un autre sport ( 26,5 % contre 15,5 % ) et à pratiquer d’autres activités ( 49 % contre 15,5 % ). SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

13 13  Critères sportifs - Arbitrage et jeu simultanés : 86 % des arbitres sont des joueurs (moyenne d’âge : 24,5 ans) 13 % d’arbitres non-joueurs ( moyenne d’âge : 37 ans) 61 % des arbitres départementaux jouent en Départemental. 46,5 % des arbitres régionaux évoluent en Régional / National. SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

14 14  Critères sportifs (fin) - Autres fonctions occupées au sein du club : 41 % des arbitres n’occupent pas d’autres fonctions au sein de leur club. Parmi les 59 % restant, 37 % sont membres de bureau/CA, 21 % sont entraîneurs et 16 % sont formateurs. SYNTHESE DES CONCLUSIONS

15 15  Critères sportifs (fin) - Autres fonctions occupées au sein du club : Les femmes n’occupent quasiment pas d’autres fonctions que celles d’arbitre et de joueur. SYNTHESE DES CONCLUSIONS

16 16  Critères fonctionnels - L’ancienneté : Les arbitres ayant 2 ans d’ancienneté sont les plus présents (20%) Les arbitres ayant sifflé plus de 10 ans présentent un fort taux d’abandon (10 % pour les hommes et 5 % pour les femmes) Les hommes qui pratiquent depuis plus de 20 ans sont nombreux (17%) SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

17 17  Critères structurels - Taux d’arbitres par rapport au nombre de licenciés : La Charente-Maritime est le département ayant le taux d’arbitres le plus élevé avec 8,55%, soit deux fois plus que la Charente. Cette dernière a également le taux d’arbitres régionaux le plus faible avec 14 %, soit 22% de moins en moyenne que les 3 autres départements. La répartition du taux d’arbitres / nombre de licenciés est inégale : les petits clubs (< 90 licenciés) et les moyens (entre 90 et 130 licenciés) ont les taux d’arbitres les plus importants. SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

18 18 2,2. Facteurs d’influence des comportements des arbitres  Connaissance de l’arbitrage Les arbitres ont goûté à l’arbitrage grâce à leur club, par curiosité personnelle par l’UNSS. SYNTHESE DES CONCLUSIONS (Source : chiffres issus des enquêtes)

19 19 2,2. Facteurs d’influence des comportements des arbitres  Engagement, continuité et abandon Conceptions de l’arbitrage - Le service rendu : un caractère souvent obligatoire - Le plaisir personnel : vivre sa passion - La responsabilisation : s’affirmer - La reconnaissance : une absence difficile à accepter Objectifs et motifs d’action : Raisons premières de l’engagement dans la fonction d’arbitre - rendre service au club - envie et curiosité personnelle - responsabilisation SYNTHESE DES CONCLUSIONS

20 20 2,2. Facteurs d’influence des comportements des arbitres  Engagement, continuité et abandon (suite) Processus de continuité -Facteurs de satisfaction : plaisir personnel, responsabilisation, compensation de son niveau de jeu et indemnités financières -Facteurs d’obligation : rendre service au club Processus d’abandon : difficultés, contraintes, obstacles - manque de temps - préférence de la pratique - mauvaise image de l’arbitre - incompatibilité professionnelle - absence de binôme SYNTHESE DES CONCLUSIONS

21 21  Réactions face aux critiques des joueurs / du public SYNTHESE DES CONCLUSIONS Les femmes sont plus sujettes que les hommes au découragement / abandon (9% contre 4%) à la déstabilisation (15,5% contre 3%) et à la gêne (28% contre 16%). (Source : chiffres issus des enquêtes)

22 22  Réactions face aux critiques des joueurs / du public SYNTHESE DES CONCLUSIONS Les ans sont ceux qui ressentent le plus de gêne, les +23 ans le plus de découragement et les +35 ans sont les plus indifférents. (Source : chiffres issus des enquêtes)

23 23  Nombre d’observations SYNTHESE DES CONCLUSIONS - Les moins de 18 ans et les plus de 23 ans aimeraient être plus observés durant la saison (respectivement 55 % et 60 %). - Le nombre d’observations des ans leur convient à 57 %.

24 24  Moyens d’augmenter les effectifs, selon les arbitres En 1er choix, les arbitres pensent que les meilleurs moyens pour recruter les arbitres seraient : - d’augmenter les indemnités financières -d’avoir plus de reconnaissance de la part des joueurs et du public -de développer l’image positive de l’arbitre. En second choix : -la multiplication des campagnes de respect -une meilleure reconnaissance de la part des institutions et du club, -des temps de formation plus attrayants.  Apport de l’arbitrage sur le plan personnel L’arbitrage apporte, dans l’ordre des réponses données par les intéressés : des valeurs complémentaires à celles en tant que joueur, le sentiment de participer au développement du handball d’une autre manière, de la responsabilisation. SYNTHESE DES CONCLUSIONS

25 25 3,1. Vers la féminisation de l’arbitrage - Ligue : 38 % de pratiquantes (contre 36,8 % à la FFHB) - Opportunité : Mondiaux féminins en 2007 ( campagnes de promotion, slogan « Mettre sa passion au service de l’arbitrage »…) - Mettre en avant l’apport personnel qu’est la responsabilisation, s’affirmer auprès des hommes, autorité, pouvoir : les convaincre qu’elles sont capables de tenir ce rôle. - Faire prendre conscience aux joueurs, au public, aux dirigeants et entraîneurs qu’elles sont aussi compétentes que les hommes. - Création d’un emploi visant au développement (par des actions concrètes) de la pratique féminine dans son ensemble (joueuse, arbitre, dirigeante, entraîneur…) 3 ème partie : ESSAIS de REPONSES pour PERENNISER l’ARBITRAGE

26 3,2. Vers la fidélisation des arbitres ESSAIS de REPONSES pour PERENNISER l’ARBITRAGE

27 3,3. Vers le recrutement des arbitres ESSAIS de REPONSES pour PERENNISER l’ARBITRAGE

28 28 Étude de la population d’arbitres en Poitou-Charentes avec une mise en évidence : -de ces caractéristiques -de sa logique d’action dans les processus d’engagement, de continuité et d’abandon de la pratique L’arbitrage : obligation et source de plaisir personnel. Raisons des comportements –> mise en place d’actions de fidélisation et de recrutement. Étude plus approfondie : analyse des arbitres ayant arrêté pour identifier les facteurs responsables de leur abandon. Intérêts de ce type de recherche et d’outil théoriques : comprendre les acteurs, leurs comportements, leurs demandes et leurs besoins. Le pratiquant doit être au centre des préoccupations des organisations sportives : amélioration et développement de activité sportive dans son ensemble. CONCLUSION


Télécharger ppt "1 LOGIQUE D’ACTION DES ARBITRES DE HANDBALL EN POITOU-CHARENTES : PROCESSUS D’ENGAGEMENT ET D’ABANDON."

Présentations similaires


Annonces Google