La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 2 : l’expression du patrimoine génétique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 2 : l’expression du patrimoine génétique."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 2 : l’expression du patrimoine génétique

2 L ’ ADN porte l ’ information génétique sous forme de gènes qui sont des séquences de nucléotides déterminant nos caractères. problèmes: Comment les gènes déterminent-ils (codent-ils) nos caractères ? D ’ autres facteurs jouent-ils un rôle dans la mise en place de nos caractères ? I.La relation Phénotype, génotype et environement (Cf. TD 2)

3

4

5

6 Bilan: Le phénotype macroscopique d’un individu est déterminé par les protéines qu’ils possèdent dans ses cellules: une protéine est un enchaînement d’acides aminés dont l’ordre (la séquence primaire) détermine la forme et la fonction. On constate que l’enchaînement des aa d’une protéine suit le même ordre que la succession des informations sur l’ADN: on peut parler de colinéarité gène/protéine. On comprend ainsi que la succession des nucléotides d’un gène indique (code) l’enchaînement des acides aminés qui constituent une protéine.

7 II.Le passage de l’ADN aux protéines A.La nécessité d’un intermédiaire entre l’ADN et les protéines. Répondre aux questions 1à 5 page 38 du livre

8 Bilan: L’ARN messager (Acide Ribo nucléique) est une molécule qui: est un acide nucléique fait d’un simple brin de ribonuléotides (A, G, C, et U) qui peut donc porter un message. (doc 1 page 40) Qui est fabriqué dans le noyau et migre par la suite dans le cytoplasme (doc 4 page 39) Qui est indispensable à la synthèse des protéines ( Doc 3 page 38).

9 B.Une première étape dans le noyau: De l’ADN à l’ARN : la transcription A l’aide des informations du TP et des documents 2 et 3 page 41 précisez comment se déroule le passage de l’ADN à l’ARN

10 Bilan: La Transcription (action de copier un écrit) est l’Opération qui consiste à copier une information codée dans l’ADN en une information codée dans l’ARN messager dans un langage identique. Elle nécessite l’action d’une enzyme : l’ARN-polymérase qui va, après séparation des 2 brins d’ADN, fabriquer un ARN messager complémentaire (G en face de C et U en face de A) d’un des deux brins que l’on appelle le brin transcrit, l’autre brin étant le brin non transcrit ou le brin codant. L’information de l’ARN est donc identique à celle du brin non transcrit de l’ADN. Plusieurs ARN-polymérases se succèdent sur un gène et entament donc une transcription à la chaîne de ce dernier. Recopier le schéma page 41

11 C.une deuxième étape dans le cytoplasme : de l’ARN messager aux protéines : la traduction Le language génétique : le code génétique Avant de répondre aux questions 1 à 5 page 42 du livre, déterminez par le calcul le nombre de nucléotides nécessaires pour coder un des 20 acides aminés existants.

12 Rédigez un bilan qui explique ce qu’est le code génétique et quelles sont ses caractéristiques

13 2.Le mécanisme A l ’ aide du document proposé sur l ’ annexe et du document 3 page 45 expliquez en quelques phrases comment se déroule la traduction.

14

15 C.La notion d’ARN pré-messager : l’épissage alternatif Répondre aux questions 1 à 5 page 46

16 III.Une expression variable des gènes Répondre aux questions 1, 4, 5 et 6 page 68


Télécharger ppt "Chapitre 2 : l’expression du patrimoine génétique."

Présentations similaires


Annonces Google