La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Département de Physiologie Paris V Physiologie de l’ATM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Département de Physiologie Paris V Physiologie de l’ATM."— Transcription de la présentation:

1 Département de Physiologie Paris V Physiologie de l’ATM

2 Physiologie de l'ATM Qu'est ce que l'ATM ? Pourquoi une articulation de ce type ? Éléments constitutifs de l'ATM (anatomie, histologie) ? Fonctions de l'ATM ? Fonctionnement de l'ATM ?

3 Différents types d’articulations Synarthrose (articulation fibreuse) –Suture : Peu ou pas de mouvement Permet la croissance osseuse –Gomphose : Articulation dent/os alvéolaire –Syndesmose Membrane fibreuse de liaison

4 Différents types d’articulations Amphiarthrose (articulation cartilagineuse) –Primaire : Jonction os/cartilage/os (vertèbres) –Secondaire : Liaison de deux cartilages par un tissu fibreux

5 Différents types d’articulations Diarthrose (articulation synoviale) –2 pièces osseuses séparées par un espace fermé et rempli d’un liquide. –Disque ou ménisque présent ou non –Différents degrés de liberté (uni ou multiaxial) –Différentes formes de surfaces articulaires (énarthrose, trochléenne, trochoïde, arthrodie, condylienne)

6 ATM Articulation synoviale (diarthrose) bycondylienne entre l'os mandibulaire et l'os temporal.

7 Rappels Phylogéniques

8

9 Rappels Anatomiques

10 Les Ligaments Ligaments intrinsèques : –Ligament (temporo-mandibulaire) latéral –Ligament (temporo-mandibulaire) médial

11 Les Ligaments Ligaments extrinsèques : –sphéno-mandibulaire –stylo-mandibulaire –ptérygo-mandibulaire –tympano-mandibulaire

12 Zone bilaminaire Lamina superior : élastique -> traction postérieure du disque si protraction Lamina inferior : inelastique -> bandelette d'arrêt des mouvements extrêmes

13 Innervation de l ATM Récepteurs –De Pacini : encapsulé -> vibration, pression, accélération, décélération –OTG : encapsulé, dans les tendons des muscles -> activité aux mouvements limite de l’ATM

14 Innervation de l ATM –De Ruffini : encapsulé -> position, direction, amplitude –Terminaisons libres : secteur ant et post du disque -> douleur, température, pression

15 Terminaisons libres et inflammation neurogène

16 Kinesthésie mandibulaire L’innervation de l’ATM participe à la détection des mouvements mandibulaires Les muscles possèdent des propriocepteurs qui complètent la perception articulaire Le parodonte contient des récepteurs somesthésiques qui assurent la précision de l’arrivée en ICM Loi de Hilton : "les muscles permettant les mouvements articulaires ont la même innervation sensible que l'articulation elle-même"

17 Kinesthésie mandibulaire Anesthésie articulaire : –Mouvements d’ouverture/fermeture plus grossiers –Mouvements de latéralité inchangés Accroissement de pression intra-articulaire : –Augmentation de la perception articulaire liée à l’étirement ligamentaire (OTG en tension)

18 Kinesthésie mandibulaire Implantologie : –Perte des récepteurs parodontaux –Imprécision de la perception d’arrivée en ICM –Tests passifs modifiés (pression sur implant) –Tests actifs inchangés (stéréognosie)

19 Les fonctions de l’ATM

20 5 visions différentes de l’ATM : ATM= articulation de travail ATM = suture ATM = système compensateur ATM= protection du cerveau ATM= fonction posturale et comportementale

21 ATM= articulation de travail Arguments histologiques: cartillage fibreux et non hyalin, avec des zones de remodelage Présence d’un disque: disque ni innervé, ni vascularisé pour supporter des contraintes Approfondissement de la cavité mandibulaire au cours de la croissance Disposition anatomique des muscles élévateurs: derrière les dents pour mettre en charge l’articulation

22 ATM = suture Arguments phylogéniques: ancienne ligne suturale Arguments ontogéniques: 2 blastèmes vont former l’ATM, un condylien et un glénoïdien asynchronisme de développement entre le massif facial et cérébral

23 ATM = système compensateur Adapte les structures crâniennes à l’occlusion La mandibule est d’ossification mixte= adaptateur idéal entre la base du crane et la face.

24 ATM= protection du cerveau Position sous-basi cranienne de l’ATM Présence d’un disque de nature fibro- cartillagineuse Plexus vasculaire de la zone bilaminaire Ligament alvéolo-dentaire Pompe hydraulique(par la zone bilaminaire)

25 Cinématique de l’ATM

26 Difficulté d'étude physiologique de la cinématique et de la dynamique des ATM Majorité des mouvements de l’ATM "à vide"

27 Position de repos position "physiologique" DISQUE: –entre le TAT et tête condylienne –en avant de la fosse mandibulaire –plan oblique en bas et en avant DENTS: –séparées par un espace libre –lèvres en contact léger

28 L' OIM position de "référence" DISQUE: –bourrelet post: fond de la fosse mandibulaire –bourrelet ant : à l’aplomb ou +/- en arrière de la partie la plus inférieure du TAT DENTS: –Maximum de contacts simultanés –Contraction isométrique des muscles élévateurs

29 Mouvements mandibulaires Mouvements élémentaires: –Rotation dans le compartiment inférieur –Translation dans le compartiment supérieur Mouvements combinés: –association de mouvements élémentaires

30 LE TEMPORAL

31 LE MASSETER

32 LE PTERYGOIDIEN LATERAL

33 LE PTERYGOIDIEN MEDIAL

34 LE DIGASTRIQUE

35 LE MYLO-HYOIDIEN

36 Ouverture abaissement dentalé 1° PHASE: –Niveau dentaire: OIM -> 20 mm d’ouverture –Niveau musculaire:contraction des abaisseurs ventre ant du digastrique mylo-hyoïdien génio-hyoïdien début de contraction du fx inférieur du PTL (pour certains auteurs) –relâchement de la lame élastique

37 2° PHASE: –Niveau dentaire:20mm -> 40 mm d’ouverture –Niveau musculaire:contraction du fx inférieur du PTL –Mise en tension du ligt lat (PIVOT) –Combinaison de mouvements dans les 2 compartiments Arrêt du mouvement d’ouverture: –mise en tension des ligaments intrinsèques, extrinsèques, muscles antagonistes et de la lame rétro-discale Ouverture abaissement dentalé

38

39 Ouverture Extrême

40 1°PHASE: –contraction isotonique des fibres ant du Temporal 2°PHASE: –contraction des muscles rétro-pulseurs (fibres post du Temporal, fibres profondes du Masséter, ventre post du Digastrique) –contraction de l’appareil tenseur du disque, fx sup du PTL –arrêt par l’occlusion Fermeture élévation dentalé

41 Propulsion Proglissement mandibulaire de 10 à 15 mm Contraction des fx inf du PTL Contraction de la couche superficielle du Masséter Mouvement limité par la tension: –des ligaments –de la lame élastique –des muscles antagonistes

42 Rétropulsion Soit à partir de la position de propulsion maximum Soit à partir de l’OIM = rétrusion ( 1à 2 mm) Contraction simultanée et combinée : - des fibres post du T - des abaisseurs - du ventre post du digastrique

43 Diduction Coté non travaillant –Contraction du fx inf du PTL Coté travaillant –Contraction des fibres post du Temporal –Contraction du ventre post du Digastrique –Contraction du faisceau profond du Masséter Couple de forces centré autour du pole médial du condyle pivotant

44 Diduction Coté non travaillant: –Condyle ORBITANT –Angle de Bennet Coté travaillant: –Condyle PIVOTANT –Mouvement de Bennet

45 MOUVEMENT DE BENNET

46 DIAGRAMME DE POSSELT mastication

47 phonation mastication Enveloppe limite DIAGRAMME DE POSSELT phonation

48 Mouvements complexes Mastication Phonation Déglutition Baillement Respiration …

49 Stabilité articulaire conception commune Stabilité : –ATM "saines" –Disque "correctement" placé dans la fosse mandibulaire –Dents en ICM "harmonieuse" –"Équilibre" neuromusculaire Instabilité : –Dès que les mouvements mandibulaires débutent –Permet translation et pivotement du condyle

50 Stabilité articulaire Aptitude de l'articulation à lutter contre les forces déstabilisantes en ICM et à produire celles qui permettent les mouvements discaux volontaires sans ajout de déplacements non contrôlés ou non souhaités

51 Stabilité articulaire I. Le disque Remodelage cellulaire et propriétés visco- élastiques du disque : –Enchâssement de la tête condylienne par le disque –Position discale stable malgré les mouvements L'anneau étroit du disque maintient la stabilité articulaire sans participation des muscles. Les modifications de formes et des propriétés visco- élastiques facilitent l'éjection du disque (Osborn)

52 Stabilité articulaire II. Les ligaments Hormis l'attache postérieure du disque, les ligaments ne sont pas élastiques Les ligaments semblent ne pas être en tension en ICM -> Importance de la stabilité de l'ICM pour le maintien de la stabilité articulaire

53 Stabilité articulaire III. Les tissus rétrodiscaux Effet piston exercé par la tête condylienne Viscoélasticité participant à la stabilité articulaire (déstabilisation en cas d'inflammation rétrodiscale)

54 BIOMECANIQUE de l'ATM

55 Levier du premier genre La balance romaine pivotrésistanceforce

56 Levier du deuxième genre La brouette La brouette pivotrésistanceforce

57 Levier du troisième genre Le pont-levis mal conçu pivot résistance force


Télécharger ppt "Département de Physiologie Paris V Physiologie de l’ATM."

Présentations similaires


Annonces Google