La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le territoire du Friuli Venezia Giulia Prof.Braida Maria Grazia Liceo scientifico “Einstein” Cervignano del Friuli – UD.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le territoire du Friuli Venezia Giulia Prof.Braida Maria Grazia Liceo scientifico “Einstein” Cervignano del Friuli – UD."— Transcription de la présentation:

1 Le territoire du Friuli Venezia Giulia Prof.Braida Maria Grazia Liceo scientifico “Einstein” Cervignano del Friuli – UD

2 FANEROZOICO (544 ma) CENOZOICO (65 ma ) QUATERNARIO (1.8 ma) OLOCENE ( a) PLEISTOCENE (1.8 ma a) TERZIARIO ( ma) PLIOCENE ( ma) MIOCENE (23- 5 ma) OLIGOCENE ( ma) EOCENE ( ma) PALOCENE ( ma) MESOZOICO ( ma) CRETACICO ( ma) GIURASSICO ( ma) TRIASSICO ( ma) PALEOZOICO ( ma) PERMIANO ( ma) CARBONIFERO ( ma) Pennsilvaniano( ma) Mississippiano ( ma) DEVONIANO ( ma) SILURIANO ( ma) ORDOVICIANO ( ma) CAMBRIANO ( ma) TOMMOTIANO ( ma) PRECAMBRIANO ( ma) PROTEROZOICO ( ma) NEOPROTEROZOICO ( ma) VENDIANO ( ma) MESOPROTEROZOICO ( ma) PALEOPROTEROZOICO ( ma) ARCHEANO ( ma) ADEANO ( ma) Les ères géologiques

3 L'ITALIE DANS L' È RE SECONDAIRE MESOZOIQUE ( ma) Durant l'Ère secondaire la zone correspondant à l'Italie était encore, pour une grande partie, occupée de la mer. L’ orogenèse alpine est un phénomène géologique qui débuta au cours de la période Crétacée ( il y a plus ou moins cent millions d’années ) pour se finir au cours du Miocène (il y a 15 millions d’années ) avec la formation de la chaîne des Alpes.

4 Le Quaternaire (1,8 ma) il se caract é rise par une succession d ’ au moins quatre phases d'expansion des glaces, altern é es par des phases de retrait des glaciers (p é riodes inter-glaciales).

5 Les glaciations du Quaternaire qui ont intéressé l'Europe, prennent le nom du fleuve Danube et de ses affluents.

6 Au plus fort de la derni è re glaciation (il y à ans) la plaine du Pô s' é tendait pour toute la partie septentrionale de l'Adriatique

7 Le glacier Tilaventino Même le Friuli, pendant la dernière glaciation, était couvert de glace. Les masses de glace des vallées de la Fella et du Tagliamento alimentaient un grand glacier, connu sous le nom du Glacier Tilaventino.

8 Le glacier Tilaventino, dans sa phase de plus grande expansion, atteignait pratiquement la zone où se trouve aujourd’hui Udine, où il a contribué à former les trois collines qui constituent l'amphithéâtre morainique du Tagliamento. L'eau de fonte transporta en effet le matériel de démantèlement des montagnes à la vallée, en le déposant petit à petit sur la base de son poids : d'abord les éléments les plus lourds (galets, gravier, sables), ensuite ceux plus légers (argiles, limons).

9 Dans l’ensemble elles ont une croissance semi-circulaire et concentrique, d’où le terme « amphithéâtre » attribué aux complexes morainiques terminaux. Ces matériaux sont ce qui reste des détritus des roches que le glacier a érodé, traîné et abandonné pendant les expansions glaciales qui se sont succédés pendant le Pléistocène (de 1.8 millions à 11 mille ans). Il y a environ ans, le glacier commença définitivement à se retirer. LES COLLINES MORAINIQUES

10 Pendant la phase de recul du glacier Tilaventino les cours d'eau et les précipitations atmosphériques, transférèrent vers la vallée du sable et des graviers qui créèrent des bandes de sédiments parallèles, orientées principalement direction N-NE – S-SO. Les résultats des stratigraphies montrent clairement les différentes couches d'argiles, de graviers et de sables et donc on a des nappes aquifères présentes dans des couches à grande perméabilité prisonnières de couches d'argiles (imperméables). De telles différenciations permettent de subdiviser la plaine Frioulane en Haute plaine -Alta pianura-, formée de matériaux grossiers extrêmement perméables (nappe phréatique) et Basse plaine -Bassa pianura - séparé par la Ligne des résurgences. La présence en profondeur de sable et d'argile réduit la perméabilité du sol donc, dans les zones au sud d’une telle ligne, les eaux de la nappe phréatique de la Haute plaine alimentent de nombreux fleuves de résurgences et une dizaine de nappes artésiennes plus ou moins profondes.

11 Puits artésiens

12 Dans la haute plaine Frioulane (1), les eaux pluviales et fluviales, en trouvant un sol très perméable formé de matériaux grossiers, sont absorbées pour ensuite retourner en superficie après avoir rencontré les couches imperméables de la basse plaine (2) formés de vase et d’argile. Les eaux émergées forment de nombreux ruisseaux, qui confluent entre eux jusqu'à la formation de fleuves de résurgence. Les principaux fleuves de résurgence régionaux sont : Stella, Zellina, Corno, Aussa, Terzo, Natissa et Tiel. Les sources r é surgentes

13 La Basse Plaine Frioulane s'étend dans une zone comprise entre le fleuve Livenza (à l’Ouest) et l'Isonzo (à l’Est) et entre la ligne des résurgences et la mer. Le sous-sol argileux et imperméable, allié à une grande quantité d'eau et à la pente insuffisante du terrain, rend ces terres fondamentalement gorgées d’eau. Il y a encore un siècle il y avait des marécages, des marais et la malaria.

14 Fiume Stella (Olle) I fenomeni di risorgenza vengono alla luce in depressioni del terreno e possono presentarsi come semplici affioramenti di acqua tra la ghiaia, oppure nella forma di conche circolari chiamate olle o polle, oppure ancora come fontanai quando vi sono delle cavità più profonde.

15 Mare de la tourbière de Lazzacco

16 Marécage de Fraghis (Porpetto)

17 area Schiavetti-Cavana (Monfalcone)

18 La lagune de GRADO et MARANO Lieux des réserves naturelles régionales de "Foci dello Stella" et "Valle Canal Novo"

19 Lagune de Grado et Marano C ’ est un croisement de canaux et de vall é es parmi de petites î les lagunaires recouvertes de roseaux et de buissons. Dans cet é cosyst è me unique pour prot é ger il a é t é cr éé deux grandes r é serves naturelles, habitat id é al pour des dizaines d'esp è ces d'oiseaux aquatiques qui y nichent ou qui y font é tape dans la p é riode des migrations

20 Le “Carso”, Karst

21 Chimie du Karst Le carbonate de calcium CaCO 3 composant du calcaire, est asseez peu soluble dans l’eau pure. La solubilité augmente si la température est basse et surtout si la pression partielle de l’anidride carbonique est haute. On a ainsi la transformation du carbonate de calcium en bicarbonate Ca(HCO 3 ) 2 qui est beaucoup plus soluble. C’est ainsi que commence le phénomène de corosion de la roche calcaire, qui est à l’origine de l’aspect caractéristique du Carso. CaCO 3 + H 2 O + CO 2  Ca(HCO 3 ) 2 La double flèche indique que la relation est à double sens : en présence de concentration élevé de CO2, flèche à droite (formation de bicarbonate soluble ), alors qu’en présence de concentration réduite de CO 2 flèche à gauche (formation de carbonate insoluble ). Cela arrive lorsque l’eau s’évapore davantage ( par exemple losque l’eau sort goutte à goutte de fissures et se répand en larges voiles de petite épaisseur) et que diminue la pression du CO 2 (par exemple à l’intérieur d’une grotte). De cette façon la précipitation du carbonate de calcium sera favorisée et se déposera en donnant lieu,après plusieurs milliers d’années, aux fameuses stalactites (concrétion verticale du haut vers le bas ) et aux stalagmites (du bas vers le haut) Les deux phases, (dissolution et construction) peuvent s’alterner à l’infini, selon comment varie l’équilibre de la saturation en H 2 O et en CO 2 dans la relation chimique réversible fondamentale.

22 Le paysage du Karst est caract é ris é par des formes superficielles ou é pig é es et de formes souterraines ou hypog é es. Le Paysage du Karst

23 Les KARREN ou “têtes chaussées”, sont des terrains dans lesquels les eaux ont créé de grandes fissures, semblables aux sillons des roues d’un chariot, et sont caractérisés par une végétation pauvre. LES FORMES EPIGEES

24 Les DOLINES (mot d'origine slave qui signifie vall é e ) sont les formes plus typiques du paysage Karstique. La “ doline ” est une d é pression du terrain en forme d ’ entonnoir produit par la dissolution de la roche par les eaux de pluie dont le diam è tre varie de quelques m è tres à 1 km et d ’ une profondeur allant de 2 à 200 m è tres, et qui pr é sente au fond un “ aven ”, c ’ est à dire une ouverture à travers laquelle les eaux sont dirig é es vers les profondeurs. Les dolines recueillent donc une grande quantit é d'eaux pluviales ou d' é coulement superficiel et elles les canalisent dans le r é seau karstique de drainage, o ù se forment ainsi de vrais torrents souterrains.

25 Les POLJE ( en slov è ne polje signifie champ cultiv é ) Ce sont de tr è s grandes d é pressions, dont la longueur peut atteindre quelques dizaines de kilom è tres. Un “ polje ” typique se pr é sente avec un fond plat et horizontale, avec des versants assez abruptes. En g é n é ral il y cours une rivi è re qui r é guli è rement grossit jusqu ’à noyer toute la vall é e pour ensuite s ’é couler en fin de saison, dans un aven. Il s ’ agit de trous dans le terrain, typique des “ polje ”, qui pendant la p é riode des pluies vomissent les eaux, et contribuent à l ’ inondation des vall é es, alors que, lorsque commence le reflux, ces mêmes trous avalent l ’ eau. Quelque fois le terrain, compte tenu de la perte d ’ eau en superficie, est appel é lac karstique ou lac à disparition.

26 Les formes karstiques souterraines sont dues à la dissolution faite par les eaux qui s’infiltrent dans le sous-sol. Les GROTTES ont des dimensions et des formes très diverses et souvent elles sont causées par la fusion de plusieurs cavités. Certaines sont énormes et d'extraordinaire beauté comme les grottes de Postumia ou les grottes de San Canziano toutes les deux en territoire slovène et la grotte Géante près de Trieste. LES FORMES HYPOGEES

27

28 Stalagtites et stalagmites

29 Reka river waterfall I FIUMI SOTTERRANEI Il Timavo (Reka in sloveno) è un esempio tipico di fiume Carsico. Il fiume nasce alle pendici del Monte Nevoso, in Croazia e dopo circa 50 Km s'inabissa nella voragine di San Canziano (in territorio sloveno) a 15 Km dal confine di Trieste. Dalle grotte di San Canziano il fiume inizia il suo percorso in profondità per altro non ancora del tutto conosciuto. Dopo circa 40 Km il Timavo riappare, a San Giovanni di Duino, con tre sorgenti distinte i cui rami dopo qualche centinaio di metri si uniscono in un unico corso d'acqua, che dopo 2 Km sfocia in mare.

30 Le fleuve Reka au fond de la doline Velika

31 la doline Velika

32 Le fleuve Timavo de retour à la surface...


Télécharger ppt "Le territoire du Friuli Venezia Giulia Prof.Braida Maria Grazia Liceo scientifico “Einstein” Cervignano del Friuli – UD."

Présentations similaires


Annonces Google