La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Regional Food Security and Nutrition Working Group Impact de l’épidémie EVD sur la sécurité alimentaire FAO - WFP 25 septembre 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Regional Food Security and Nutrition Working Group Impact de l’épidémie EVD sur la sécurité alimentaire FAO - WFP 25 septembre 2014."— Transcription de la présentation:

1 Regional Food Security and Nutrition Working Group Impact de l’épidémie EVD sur la sécurité alimentaire FAO - WFP 25 septembre 2014

2 1.- Point de situation 2.- Impact de la MVE sur l’agriculture 3.- Impact de la MVE sur les marchés 4.- Analyse des effets possibles sur la sécurité alimentaire 5.- Evaluations/Réponses en cours Sommaire

3 Point de situation

4 Impact sur l’agriculture Avant la crise : les perspectives pour la campagne agricole indiquaient une production supérieure à la moyenne. Les zones affectées sont les plus productives au Libéria et au Sierra Leone (riz, manioc, caoutchouc, cacao, café) Le développement de l’épidémie a coïncidé avec la période de semis des céréales (mai-juillet). Les limitations de se regrouper affectent les travaux de préparation ainsi que les récoltes de produits vivriers Les restrictions de circulation réduisent les échanges entre les zones en quarantaine et les zones non affectées: difficulté d’écouler les productions produits de rente et baisse des prix agricoles aux producteurs

5 Impact sur l’agriculture à Kailahun - Sierra Léone +/- 40% des agriculteurs ont abandonné leurs champs Plus de travaux agricoles en groupe 90 % des parcelles de riz dans les bas-fonds non cultivées Début de la récolte de riz et de cacao perturbé ; présence des commerçants à suivre Augmentation des prix des denrées alimentaires en raison de la fermeture des marchés et des restrictions de mouvement.

6 Les fermetures des frontières ainsi qu’une circulation restreinte des biens ralentissent les flux commerciaux dans la zone touchée par Ebola; En Guinée, les prix mensuels sont restés stables durant le mois d’août et septembre 2014; En Guinée, on observe un effondrement du prix de la pomme de terre du fait des difficultés d’écoulement de stock de la part des producteurs vers le Sénégal; En Sierra Leone, la disponibilité des données de prix reste très limitée et souvent ambiguë. Au Libéria, les prix du riz importé continuent d’augmenter au-delà de leur pic saisonnier; Au Sénégal, 16 marchés sont fermés le long de la frontière guinéenne; Points saillants sur les marchés

7 TENDANCES SUR LES MARCHÉS EN AFRIQUE DE L’OUEST CRISE EBOLA: Guinée  Déclin des flux commerciaux des produits agricoles dû à la fermeture des frontières avec les pays voisins (Sénégal, Liberia, Sierra Leone et Guinée-Bissau); Marchés urbains bien approvisionnés en produits locaux;  En Guinée, prix mensuels stables en août et septembre 2014;  Marché hebdomadaire de Pita fermé en août, désormais rouvert  Couvre-feu sur la marché de N'Zérékoré

8 TENDANCES SUR LES MARCHÉS EN AFRIQUE DE L’OUEST CRISE EBOLA: Libéria Monrovia: Détérioration de l’offre de qualité et des prix sur les marchés (Frais de transport élevés et attente au niveau des blocus routiers des biens de zones de production, aussi zones affectées) En août, les prix du riz importé augmentent au-delà de leur pic saisonnier. En septembre, deux mois de stabilisation du Dollar Libérien contre le Dollar américain depuis la dépréciation de juin-juillet Fin août, une circulaire du LPRC a ordonné la baisse du prix des carburants à la pompe (-3% Essence; -2% Diesel) Les exportations de caoutchouc risquent de diminuer de 20% (Banque Mondiale) Marchés hebdomadaires fermés le long des frontières (Foya à Lofa, Ganta à Nimba et Bo-Waterside à Grand Cape Mount). Transporteurs et commerçants contraints de circuler leurs biens entre la capitale Monrovia et les zones rurales ainsi qu’au- delà des frontières.

9 TENDANCES SUR LES MARCHÉS EN AFRIQUE DE L’OUEST CRISE EBOLA: Sierra Leone  Clôture des marchés, restrictions de mouvement sur le territoire national et crainte d’une contamination => Entraves aux flux commerciaux et à l’approvisionnement des marchés. · Disponibilité des données de prix reste très limitée et souvent ambiguë, => la collecte de données continue au niveau national. · Prix internationaux relativement stables et bas, ayant conduit à des vagues d’importations => Prix encore favorables pour les consommateurs au niveau national par rapport à l’année dernière En septembre, le SLL a repris de la valeur contre le Dollar US après une forte dépréciation en juillet/août 2014 => Diminution de la pression inflationnaire pour les biens importés comme le riz.

10 TENDANCES SUR LES MARCHÉS EN AFRIQUE DE L’OUEST CRISE EBOLA: Sénégal  Clôture des marchés avec la Guinée => Entrave les flux commerciaux au Sud du Sénégal. Marché de Diaoubé: centre de convergence des commerçants de Guinée, Mali, Sierra Leone, Gambie, Guinée-Bissau et du Sénégal. Diminution de circulation 50% des biens par rapport à l’année dernière.  Huile de palme, fruits et café n’atteignent plus ces marchés.  Commerçants d’huile de palme passeraient par le Mali pour rejoindre le Sénégal (FEWS NET) Augmentation de plus de 40 % du prix de l’huile de palme et de plus de 50% du café sur les quatre dernières semaines.  3 Septembre: Fermeture de 16 marchés hebdomadaires le long de la frontière guinéenne. => peut entraîner une baisse de l’activité économique dans la sous- région.  Prix de détail du sorgho et du mil à Diaoube stables entre janvier et juillet Prix du mil 275CFA/kg en août 2014 (montant le plus élevé depuis quelques années).

11 Analyse des effets possibles sur la sécurité alimentaire Impact direct de la MVE – Ménages avec victimes d’Ebola  perte d’actifs  réduction du revenu – Fuite de la main d’oeuvre  perte/réduction des récoltes Impact des mesures de restriction – Arrêt de la consommation viande brousse  perte revenus et réduction consommation protéines – Interdiction regroupement  abandon des champs – Districts en quarantaine  difficulté acheminer productions au marché  perte de revenus – Fermeture des frontières  disponibilité denrée de base, augmentation des prix

12 Evaluations en cours et/ou planifées Guinée –Sierra Leone – Liberia: Evaluation rapide de la sécurité alimentaire (FAO, PAM, Ministères, ONG) mVAM: Collectes de données à distance (PAM); Suivi des marchés (PAM); Missions d’évaluations des récoltes et de la sécurité alimentaire (FAO, PAM, Ministères)


Télécharger ppt "Regional Food Security and Nutrition Working Group Impact de l’épidémie EVD sur la sécurité alimentaire FAO - WFP 25 septembre 2014."

Présentations similaires


Annonces Google