La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le référendum écossais de 2014 Présenté le mercredi 24 septembre 2014 par Guy Laforest, professeur titulaire au Département de Science Politique de l’Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le référendum écossais de 2014 Présenté le mercredi 24 septembre 2014 par Guy Laforest, professeur titulaire au Département de Science Politique de l’Université."— Transcription de la présentation:

1 Le référendum écossais de 2014 Présenté le mercredi 24 septembre 2014 par Guy Laforest, professeur titulaire au Département de Science Politique de l’Université Laval Èvelyne Brie, candidate à la maîtrise en Science Politique à l’Université Laval 1

2 Plan de la présentation (I) 1.L’Écosse, d’hier à aujourd’hui 2.Vocabulaire 3.Les contours de l’Indy Lite 4.La question référendaire 5.Le droit de suffrage 6.La stratégie référendaire 2

3 Plan de la présentation (II) 7.Le livre blanc et les principaux enjeux 8.L’Accord d’Édimbourg 9.L’appui à l’indépendance depuis Les résultats du référendum 11.Impacts 12.Références bibliographiques 3

4 L’Écosse, d’hier à aujourd’hui (I)  1603: Union des couronnes anglaises et écossaises  1707: Union des parlements  1997: Programme de dévolution de Tony Blair et référendum en Écosse en septembre  1998: Scotland Act  1999: Premières élections au parlement Écossais à Holyrood 4

5 L’Écosse, d’hier à aujourd’hui (II)  : Gouvernements de coalition Labour & Lib- Dems en Écosse  : Gouvernement minoritaire du SNP et d’Alex Salmond – conversation nationale et Commission Calman  2011: Le SNP de Salmond est élu majoritaire  Octobre 2012: Accord d’Édimbourg entre les gouvernements britanniques et écossais 5

6 L’Écosse, d’hier à aujourd’hui (III)  Janvier 2013: Rapport de la British Electoral Commission sur la question et le financement (6 millions de livres – 16 semaines)  Mars 2013: Projet de loi référendaire en Écosse, débat, ratification à l’automne  Automne 2013: Livre blanc sur l’indépendance  Été-automne 2014: Campagne et référendum 6

7 Vocabulaire (I)  Nation écossaise  Union-state: Royaume- Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord  Dévolution: Scotland Act 1998  Devo More: Scotland Act 2012 et IPPR 7

8 Vocabulaire (II)  Devo Plus: Reform Scotland, projets des partis unionistes  Devo Minus: minorité de conservateurs britanniques  Devo Max: option préférée d’une majorité d’Écossais  Indy Lite: la souveraineté-unions (Europe, monarchie, devise, médias, Welfare, transport, énergie) 8

9 Les contours de l’Indy Lite (I)  1) Union des Couronnes  2) Union européenne  3) Union monétaire (livre sterling)  4) Écosse dans l’OTAN mais rejet des armes nucléaires (bases de la rivière Clyde) 9

10 Les contours de l’Indy Lite (II)  5) Union énergétique et culturelle (BBC)  6) Union sociale (mobilité personnelle et droits sociaux réciproques)  7) Étroits partenariats avec Royaume-Uni, Irlande et Europe  10

11 La question référendaire  Proposition du SNP en 2009: «Do you agree that Scotland should be an independent country?»  Proposition de la British Electoral Commission en 2013: «Should Scotland be an independent country?»  Un verbe modal, un sujet, un auxiliaire, un adjectif, une épithète, un substantif.  «An independent country» = «an independent state»? 11

12 Le droit de suffrage  Critères cumulatifs:  Les Écossais «pure laine» (ou «pur kilt») résidant ailleurs au Royaume-Uni ou dans le monde ne peuvent pas voter. Citoyen britannique ou européen + âgé de 16 ans ou plus + résidant en Écosse 12

13 La stratégie référendaire  1) Deux options = choix forcé pour électeurs  2) Aucune des options ne semble refléter volonté des électeurs  3) Stratégie unioniste: appui au OUI limité à ceux pour qui indépendance est première option  4) Camp du OUI redéfinit indépendance: Indy Lite, souveraineté-unions  5) Camp du Oui et divorce de velours, transition sans histoire et rapide? Promesses et raison d’État 13

14 Le livre blanc et les principaux enjeux (I)  «The case for independence»  L’argument démocratique  La prospérité économique  La justice sociale  Les finances publiques  Augmenter les revenus, réduire les dépenses  Mesures fiscales (ex.: abolition de la «bedroom tax») 14

15 Le livre blanc et les principaux enjeux (II)  L’économie  La question de la monnaie (livre sterling, euro, «monnaie écossaise»?)  Le système de taxation  L’exploitation du pétrole  La santé  Le National Health System (NHS)  Les pensions 15

16 Le livre blanc et les principaux enjeux (III)  L’éducation  Le financement universitaire  Les frais de scolarité  Les relations internationales  L’OTAN (la question de Trident)  L’Union Européenne  La reconnaissance du Royaume-Uni 16

17 L’accord d’Édimbourg de 2012 (I)  Une base légale claire  Légiféré par le parlement écossais  Assurer la confiance des gouvernements et de la population  Exercice équitable et expression décisive du choix populaire 17

18 L’accord d’Édimbourg de 2012 (II)  Le transfert de l’autorité au sein de l’accord d’Édimbourg par un Section 30 Order  «Reserved matters» du Parlement central  Échéance : fin 2014  La compétence législative de tenir un référendum  Référendum consultatif ou contraignant?  Avis juridiques divergents  Probabilité de délai si contestation devant les tribunaux par un particulier 18

19 L’accord d’Édimbourg de 2012 (III)  Les compromis écossais:  Retrait de l’option devo max  Supervision par la British Electoral Commission plutôt que par la Scottish Referendum Commission  Règles de financement  Les compromis britanniques:  Octroi d’un Section 30 Order  Délai avant le référendum  Droit de vote étendu aux 16 ans et plus 19

20 L’appui à l’indépendance depuis

21 Les résultats du référendum (I) NO : voix (55,25%) YES: voix (44,65%) Bulletins rejetés: voix (0,1%) Électorat total: Électeurs ayant voté: Taux de participation: 84,6% 21

22 Les résultats du référendum (II) Quelques régions:  Édimbourg: 38,9% pour le oui, 61,1% pour le non  Glasgow: 53,5% pour le oui, 46,5% pour le non  Aberdeen: 41,4% pour le oui, 58,6% pour le non  Dundee: 57,3% pour le oui, 42,7% pour le non Résultats détaillés: 22

23 Les résultats du référendum (III) 23

24 Impacts (I)  Impacts immédiats pour le Royaume-Uni: -Démission d’Alex Salmond -«English votes for English laws»  Promesses faites à l’Écosse: -Dévolution : de nouveaux pouvoirs, notamment de taxation -Décidées en novembre, présentées par projet de loi en janvier

25 Impacts (II)  Exemplarité du processus référendaire écossais (absence d’unilatéralisme, ton, dialogues entre parties, qualité des documents)  Question claire, majorité claire: comparaison avec Canada-Québec  Le droit des Écossais à voter et à décider de leur avenir: comparaison avec Espagne-Catalogne 25

26 Références bibliographiques       Tierney,Stephen, «Constitutional Referendums, The Theory and Practice of Republican Deliberation», 2012, Oxford Constitutional Theory.  McEwen, Nicola, «Towards Scottish Independence? Examining the Scottish Government’s White Paper», 2014, The Federal Idea. 26


Télécharger ppt "Le référendum écossais de 2014 Présenté le mercredi 24 septembre 2014 par Guy Laforest, professeur titulaire au Département de Science Politique de l’Université."

Présentations similaires


Annonces Google