La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bilan USA 2010 USA - Bilan 2010 1 Avec une baisse de seulement 0,33 % par rapport à 2009, le box office américain de 2010 est encore très impressionnant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bilan USA 2010 USA - Bilan 2010 1 Avec une baisse de seulement 0,33 % par rapport à 2009, le box office américain de 2010 est encore très impressionnant."— Transcription de la présentation:

1 Bilan USA 2010 USA - Bilan Avec une baisse de seulement 0,33 % par rapport à 2009, le box office américain de 2010 est encore très impressionnant avec 1,34 Md$ de recettes. Le Top 10 des films de l’année, qui comprend notamment de nombreux « sequels » et films d’animation en 3D, a attiré 450 millions de spectateurs. L’équipement numérique des salles s’est accéléré de manière considérable. Le nombre d’écrans équipés en 3D a doublé (plus de écrans en 2010) et représente 20% des écrans de cinéma aux Etats-Unis. On constate un léger recul des productions françaises de langue française par rapport à l’année précédente. Malgré l’absence d’un important succès commercial comme Taken en 2009, la demi-douzaine de films français de langue anglaise ou doublés a attiré 9 millions de spectateurs pour plus de 13 millions au total. Très remarqué, le bel accueil réservé à Carlos, grand gagnant du Golden Globe pour le Meilleur Film produit pour la télévision : une récompense rarissime pour un téléfilm étranger. Le marché de la VOD, entre les mains des studios, des gros câblo-diffuseurs et des opérateurs de plateformes Internet, reste un marché encore difficile à pénétrer pour les films français. Unifrance New York 972 Fifth Avenue - New York, NY Tel : – Fax : Directeur et Chargé d’études Etats-Unis : John KOCHMAN Assisté de Gaelle DUCHEMIN

2 USA - Bilan Population en millions d’habitants :308 (France : 64,7) Taux de change : 1,33 $ pour 1 € au 31 décembre 2010 (1,44 $ en 2009) Nombre d’entrées 2010 :1 339 millions (France : 206,49 millions) 2009 :1 414 millions (France : 200,85 millions) Fréquentation 2010 :4,34 entrées par habitant (France : 3,19) Recettes :10,6 Md$ - 7,96 Md€ Prix moyen du billet : 7,89 $ - 5,91 € (2009 : 7,50 $ - 5,20 € au taux de l’époque) Nombre d’écrans 2010 : (dont écrans numériques) 2009 : (dont écrans numériques) Origine des films 2010 : 648 films (2009: 670 films) (nbr/pdm des entrées)Etats-Unis + autres : 612 films / 97,25% Pdm (2009 : 680 films/97,3pdm) France : 36 films / 0,97% pdm (2009 : 24 films/1,7% pdm ) Quelques chiffres Les hits américains de l’année 1. Avatar (476,9) - 20th Century-Fox 2. Toy Story 3 (415,0) - Walt Disney 3. Alice in Wonderland (334,2) - Walt Disney 4. Iron Man 2 (312,1) - Paramount 5. The Twilight Saga: Eclipse (300,5) - Summit 6. Inception (292,6) - Warner Bros. 7. Harry Potter and the Deathly Hallows: Part I (280,2) - Warner Bros. 8. Despicable Me (251,1) - Universal 9. Shrek Forever After (238,4) - Paramount 10. How to Train Your Dragon (217,6) - Paramount Top 10 de 2010 (box-office en millions de dollars) Toy Story 3AvatarIron Man 2Alice in Wonderland The Twilight Saga: Eclipse

3 En 2010, Sony Classics et IFC Films ont sorti 18 films français et coproductions françaises, se partageant ainsi 65% des entrées réalisées par les films français au box office américain. Toutes deux filiales de grands groupes de communication, Sony Classics poursuit avec succès depuis 20 ans sa stratégie « classique » de distribution en salles, tandis que IFC s’appuie sur sa maison mère, le câblo-opérateur Cablevision dont la plateforme VOD touche plusieurs dizaines de millions de foyers. Music Box Films, fort de sa position de leader en 2010 dans la distribution de films étrangers aux Etats-Unis, notamment grâce au succès de la trilogie suédoise Millenium (2 millions d’entrées au BO), a assuré une promotion musclée des deux chapitres de Mesrine. Le troisième film distribué par Music Box était OSS 117 : Rio ne répond plus. Red Flag Releasing, société de distribution récemment créée par deux anciens membres de Warner Independent, sortira son premier film français en 2011, Benda Bililli !. ATO Pictures, nouveau distributeur également, négocie actuellement les droits d’acquisition de son premier film français. LES Distributeurs indépendants USA - Bilan En langue françaiseNbrEn langue anglaiseNbr IFC Films20GKids1 Sony Classics11Lionsgate1 Music Box Films7Miramax Fims1 Kino Lorber6Summit Entertainment1 Strand Releasing5Twentieth Century-Fox1 Magnolia Pictures4Warner Bros1 Rialto Pictures (reprises)4 Cinema Guild3 Zeitgeist Films2Doublé en langue anglaiseNbr Vitagraph1 Regent Releasing1Buena Vista1 Oscilloscope Pictures1Focus Features1 The Film Desk - Reprise1 NeoClassics Films1 Weinstein Co.1 Budget en € des films non-anglophones sortis aux USA en VO sous-titrée anglais Nbr de copiesFrais techniquesFrais promotionnelsTotal Maximum Moyen Minimum Nombre de films français et de coproductions françaises sortis en salles en 2009/2010 par distributeur :

4 USA - Bilan En 2010, les Etats-Unis comptent plus de écrans, dont la grande majorité (79%) fait partie de multiplexes de plus de 5 écrans. Le nombre de salles équipées en numérique a plus que doublé en 2010 et représente désormais 40% du parc national. Le pays s’est enrichi de plus de 4500 écrans numériques 3D au cours de l’année 2010, soit 50% du nombre total d’écrans numériques en Amérique. Quatre grands circuits d’exploitation contrôlent plus de 50% des sites de cinéma aux Etats-Unis. Landmark Theatres qui propose principalement des films indépendants et étrangers à ses spectateurs possède 54 sites et 220 écrans,. D’autres salles et circuits importants programment des films étrangers : - Lincoln Plaza à New York - Laemmle Theatres a Los Angeles - City Cinemas, New York (Paris Theater et Angelika Film Center, parmi d’autres a Manhattan) A noter également l’existence de plusieurs dizaines de petits circuits et salles à travers le pays qui programment aussi les films français. Landmark Westwood, LA Angelika Film Center, NY LES SALLES Laemmle Theatres, Pasadena CALincoln Plaza Cinemas, NY Paris, NY – Coco before ChanelParis, NY – A Secret

5 USA- Bilan Les marchés numériques sont sous la mainmise des studios, qui, depuis le déclin du marché DVD, signent des accords avec tous les grands opérateurs/diffuseurs du câble et de l’Internet. Les gros opérateurs ne s’intéressent généralement pas encore aux films en langue étrangère. Ces derniers se trouvent actuellement hébergés par des plateformes tels que IFC, Tribeca, Eurocinema, ou des aggrégateurs indépendants de programmes. Ainsi, peu d’amélioration en vue pour les films français, malgré une évolution rapide mais contestée de ces marchés dont l’issue reste encore incertaine. La Video on Demand, qui représentait 80% des revenus numériques en 2009, affiche une perte de vitesse en 2010 (environ 77%). La chute devrait s’accentuer en faveur de l’offre Internet. LE MARCHE DU DVD ET DE LA VOD Netflix ou la nouvelle stratégie du streaming Netflix innove dans le secteur de la diffusion U.S. en proposant un service de visionnage illimité en streaming pour un abonnement mensuel de 7,99$ via Internet sur PC, Mac et téléviseur connecté ; les consoles Microsoft Xbox 360, Nintendo Wii et Sony PS3 ; les lecteurs Blu-ray, iPhone, iPad, iPod touch ; ainsi que les plates-formes Apple TV et Google TV. Suite à la signature d’un contrat d’un milliard de dollars signé en août 2010 avec les partenaires du service de télévision payante Epix, Netflix a acquis les droits de diffusion en streaming des films des studios Paramount, Lionsgate et MGM, 90 jours après le début de la diffusion sur la télévision payante. Avec la signature de ce contrat historique, Netflix augmente de le nombre de ses titres disponibles en streaming, portant le nombre total en streaming à Son accord avec Relativity Media lui donne par ailleurs des droits Pay TV. Coco Before Chanel Paris 36Shall we kiss?The Girl from MonacoSéraphine

6 USA - Bilan Avec plus de 20 millions d’abonnés aux Etats-Unis et au Canada et un intérêt toujours plus grand pour les films étrangers haut de gamme (succès au box office national, récompenses internationales à Cannes et Berlin), Netflix s’affirme comme un réel concurrent de la VOD et a créé une nouvelle fenêtre de diffusion pour les films et téléfilms. Réponse des concurrents Hulu, le géant de la vidéo sur Internet dont les actionnaires principaux sont NBC Universal/Comcast et Disney, vient de signer un accord avec Criterion Collection, spécialisé dans les classiques du cinéma, et propose désormais « Hulu plus » son offre de streaming à 7,99$ par mois (originalement à 10$). « Hulu plus » devrait atteindre le million d’abonnés en Amazon VOD dont le catalogue comprend films et téléfilms, et propose à présent un service d’abonnement similaire à Netflix pour 79$ par an. Focus/Universal vont lancer un nouveau mode de distribution numérique via leurs propres chaînes sur iTunes. Google TV propose plusieurs milliers de titres en streaming et espère aussi faire partie de la course. Redbox, la location de DVD par kiosque automatique et principal concurrent de Netflix, annonce des résultats en baisse pour 2010 et la création d’un service de vidéo en streaming avant fin Même si leurs films proviennent essentiellement des studios d’Hollywood, leur catalogue devrait s’élargir. En février 2010, HBO a lancé un nouveau service de VOD sous le nom de « HBO GO ». Cette plate-forme de visionnage des programmes HBO en streaming sur Internet est accessible uniquement depuis les Etats-Unis et par les internautes abonnés à HBO via leur opérateur du câble ou du satellite. Ce service permet à la chaîne d’offrir trois fois plus de contenu que celui actuellement disponible sur HBO on Demand, soit 600 heures de programme, dont 25% renouvelés chaque semaine. Enfin, iTunes d’Apple, fournisseur de films en numérique à la vente et à la location, affiche sa volonté d’investir dans les films étrangers. Alliance avec les multinationales de la grande distribution Vudu, futur concurrent de iTunes et récemment racheté par Walmart (numéro 1 américain de la grande distribution), va proposer la vente et la location de films et téléfilms par Internet-ready HDTV, lecteurs Blu-ray et consoles PlayStation 3. Quant à Alphaline Entertainment, il s’associe à Sears et Kmart, autres grands groupes de la distribution, pour louer et vendre des DVD et disques Blu-ray. LE MARCHE DU DVD ET DE LA VOD, suite

7 USA - Bilan Les films francophones en Amérique ont connu un certain recul durant l’année Malgré la présence de films à fort potentiel tels que Un Prophète, les deux chapitres de Mesrine, Micmacs a tire-larigot, ou Arnacoeur, le nombre de spectateurs n’a pas été à la hauteur des espérances. Et ce, malgré les dépenses en marketing et publicité investies dans les sorties. Mademoiselle Chambon, sorti par l’indépendant Kino Lorber, société principalement de DVD, fut une belle surprise avec près entrées et une nomination pour le Meilleur Film Etranger aux Independent Spirit Awards (Oscars des films indépendants). Coco Chanel et Igor Stravinsky a également connu un certain succès, avec entrées, se plaçant ainsi en deuxième position parmi les sorties françaises francophones en Une autre statistique à prendre en compte est le grand nombre de distributeurs sortant un grand nombre de films français chaque année - 15 distributeurs ont sorti 40 films français non anglophones en On est loin d’avoir perdu le goût du cinéma français outre Atlantique. Trois productions françaises tournées en anglais (From Paris with Love, The Ghost Writer, Splice) et deux documentaires doublés (Océans, Bébés), ont attiré 11 millions de spectateurs américains en 2010 – résultats enthousiasmants dans l’ensemble, bien que quelque peu décevants pour Bébés, avec moins d’un million d’entrées malgré sa sortie dans de nombreuses salles en version doublée anglais. Le documentaire familial Océans, sorti par Disney en version doublée a attiré de nombreux spectateurs dans les multiplexes, avec 2,5 millions de tickets vendus. A Prophet Coco Chanel & Igor Stravinsky MicmacsThe Concert Mesrine, Enemy Public No 1 Melle ChambonThe HeartbreakerWild GrassFarewellBreathless LES FILMS FRANCAIS Nombre d’entrées des films français : (2009 : ) Nombre d’entrées des productions majoritaires françaises : (2009 : ) Part de marché du cinéma français : 0,97 % (2009 : 1,70%) Mesrine, Killer Instinct Enter the Void

8

9 USA - Bilan Les visites d’artistes soutenues par Unifrance en 2010 DateTitre du filmArtistes présentsDistributeur Oscars - Los AngelesUn ProphèteJacques AudiardSony Classics 4-8 mars 2010Faubourg 36Reinhart WagnerSony Classics New directors New filmsLe Pére de mes enfantsMia Hansen LoveIFC Films New YorkAmerHélène Cattet et Bruno ForzaniOlive Films 24 mars - 4 avril 2010 RichmondLe HérissonJosiane Balasko mars 2010OrpailleurGeorge Aguilar et Marc Barrat Soeur SourireStijn Coninx Commis d’officeHannelore Cayre Sans rancuneYves Hanchar Erreur de la banque..Gérard Bitton et Michel Munz Mères et FillesJulie Lopes-Curval French Institute Alliance FrançaiseL‘Enfance nueVéra Belmont Cinema According to Véra BelmontLa Guerre du feu 6-27 avril 2010Farinelli Marquise Rouge Baiser Survivre avec les loups Colcoa - Los AngelesGainsbourgEric Elmosnino avril 2010Fais-moi PlaisirEmmanuel Mouret Tribeca - New YorkDog PoundKim Chapiron 21 avril - 2 mai 2010GainsbourgEric Elmosnino L’ArnacoeurPascal ChaumeilIFC Films Micmacs + On setJean-Pierre JeunetSony Classics Sorties commerciales New YorkParlez-moi de la pluieAgnès JaouiIFC films De mai à septembre 2010Le Code a changéDanièle ThompsonIFC films L’épine dans le coeurMichel GondryOscilloscope New York + BostonL’affaire FarewellChristian CarionNeoclassics L’ArnacoeurPascal ChaumeilIFC Films Romain DurisIFC Films Enter the voidGaspar NoéIFC Films Toronto International Film FestivalL’homme qui voulait vivre sa vieEric Lartigau et Romain Duris 9-19 septembre 2010Au fond des boisBenoît Jacquot Y. Saint-Laurent, l’amour fouPierre Thoretton Les petits mouchoirsGuillaume Canet et Marion Cotillard Notre jour viendraRomain Gavras et Olivier Barthélémy Hors la loiRachid Bouchareb Notre étrangèreSarah Bouyain PoticheFrançois Ozon et Catherine DeneuveMusic box Les nuits rougesJulian Carbon et Laurent Courtiaud Crime d’amourLudivine Sagnier Rio Sex ComedyJonathan Nossiter et Charlotte Rampling Elle s’appelait SarahGilles Paquet Brenner et Kristin Scott ThomasWeinstein Company La belle endormieCatherine Breillat Roses à créditAmos Gitaï Nostalgie de la lumièrePatricio Guzman Game of deathThomas Bornot et Christophe NickMongrel Media New York Film FestivalCarlosOlivier AssayasIFC Films 24 septembre - 10 octobre 2010Copie ConformeJuliette BinocheIFC Films Des Hommes et des DieuxXavier Beauvois et Lambert WilsonSony Classics

10 Rendez-Vous with French Cinema à New York Du 11 au 21 mars 2010 Rendez-Vous with French Cinema à New York Du 11 au 21 mars 2010 USA - Bilan Les visites d’artistes à New York pour les Rendez-Vous 2010 DateTitre du filmArtistes présentsDistributeur Rendez-Vous with French CinemaLes Regrets + On SetCédric Kahn et Yvan Attal New YorkRaptLucas Belvaux et Yvan Attal mars 2010L'Affaire FarewellChristian CarionNeoclassics Le HérissonMona Achache Les Beaux GossesRiad Sattouf Le Roi de l'évasionAlain Guiraudie WelcomeVincent LindonFilm Movement Mademoiselle ChambonStéphane Brizé et Vincent LindonLorber Films OSS 117Michel Hazanavicius, Jean DujardinMusic Box L'épine dans le coeurMichel GondryOscilloscope Le Bel ageLaurent Perreau Huit fois deboutJulie Gayet Non ma fille, tu n'iras pas danserChristophe Honoré, Chiara MastroianniIFC Films Je suis heureux que ma mère...Nathan Miller Le RefugeFrançois OzonStrand Releasing La Famille WolbergAxelle Ropert


Télécharger ppt "Bilan USA 2010 USA - Bilan 2010 1 Avec une baisse de seulement 0,33 % par rapport à 2009, le box office américain de 2010 est encore très impressionnant."

Présentations similaires


Annonces Google