La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET DAPPUI A LA SCORAISATION DES OEV SE CNLS/BM Présenté par Dr Cheikhou SAKHO Novembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET DAPPUI A LA SCORAISATION DES OEV SE CNLS/BM Présenté par Dr Cheikhou SAKHO Novembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 PROJET DAPPUI A LA SCORAISATION DES OEV SE CNLS/BM Présenté par Dr Cheikhou SAKHO Novembre 2009

2 PLAN DE PRESENTATION 1- CONTEXTE 2- OBJECTIFS DU PROJET 3- PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE 4- LES PRINCIPAUX ACTEURS ET LEURS ROLES 5- REULTATS OBENUS 6- LEҪONS APPRISES 7- PERSPECTIVES

3 CONTEXTE 0,7% (EDS IV) 0,7% (EDS IV) TS : 19,8% 1 MSM: 21,8% 2 MSM: 21,8% 2 Prévalence faible VIH dans la pop. générale: Prévalence VIH élevée dans certains groupes: 1ensc, 2006 Wade et al, Prévalence VIH faible chez les femmes enceintes 1,3% (BEH N°13) 1,3% (BEH N°13)

4 Féminisation de Lépidémie EDS IV Ratio : 2,25 CONTEXTE

5 0,7 0,9 0,4 1,0 0,9 2,7 3,4 0,5 0,6 2,2 Disparités régionales 0,6 0,40,1 0,5 0,6 0,4 2,0 0,7 0,9 2,2 Prévalence < 1 Prévalence 1- 2 Prévalence > 2 CONTEXTE

6 Cibles prioritaires « PSLS 2007 – 2011 » 1.Populations les plus exposées TS HSH Hommes et femmes avec IST 2.Populations exposées jeunes « 15 – 24 ans » femmes « 25 – 49 ans » Populations mobiles (Migrants, Forces de sécurité) Les petits métiers de ville Les détenus Les populations fréquentant les sites touristiques 3.PVVIH 4.Les Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV)

7 1,0 2,0 2,2 CONTEXTE IMPORTANTS ACQUIS DONT LINITIATIVE SENEGALAISE DACCES AUX ANTIRETROVIRAUX DEFIT: PRISE EN CHARGE PSYCHOSOCIALE DES PERSONNES INFECTEES OU AFFECTEES PAR LE VIH

8 1,0 2,0 2,2 MISE EN PLACE DU PROJET DAPPUI A LA SCOLARISATION DES OEV

9 Objectifs du projet de scolarisation Objectif général :. soutenir la scolarisation / formation professionnelle de 5000 OEV durant les années scolaires 2008 – 2009 et 2009 – 2010, dans toutes les régions du Sénégal. Objectifs spécifiques Assurer la Prise en charge des frais liés à la scolarisation ou formation professionnelle, Apporter un appui financier pour la satisfaction des autres besoins des OEV(transport, uniforme, goûter, cours particuliers etc..), Apporter un appui financier pour le suivi psychosocial, familial, scolaire et professionnel.

10 Processus de mise en œuvre du projet 1.Mise en place dune équipe de coordination du processus: - Equipe SE CNLS - 3 Consultants (2 Sénégalais et 1 Béninoise) 2. Le choix dune institution de transfert de fonds: POSTEFINANCES Critère de choix: Maillage territorial. Expérience en matière de transfert de fonds. Capital Social (plusieurs années de collaboration entre les receveurs de postes, les populations et les autorités administratives). Confidentialité de lopération Facilité et Rapidité du retrait. Bonne qualité et Meilleur coût du service.

11 Processus de mise en œuvre du projet de scolarisation 3. Identifications des OEV par les structures dencadrement : Association des PVVIH, Structures de santé, bureau de lAction Sociale, IDEN, ONG daccompagnement des PVVIH (enquête sociale) 4. Validation du Fichier des OEV par le SE CNLS et la Poste (identification, montant de la bourse). 5. Transfert des fonds par le SE CNLS (Agence Fiduciaire) à la Poste et ouverture de comptes dépargne pour les OEV.

12 LA BOURSE Bénéficiaires : Enfants de 2 à 18 ans, de milieu défavorisé, particulièrement vulnérable. La porte dentrée du VIH nest pas exclusive. Montants: Variable selon le niveau scolaire ou la classe - Entre F CFA au cours maternel f CFA au second cycle (2de à Tle ) f CFA pour une formation professionnelle de durée plus ou moins égale à deux ans Le montant par famille est fonction du nombre denfants éligibles.

13 LES PRINCIPAUX ACTEURS ET LEURS RÔLES Le Répondant : appui psychosocial à lOEV. Signe une fiche dengagement à: 1 - Assurer léducation de lenfant et fournir périodiquement la preuve de sa régularité et son maintien à lécole (ou en formation). 2 – Assurer lobservance des soins médicaux de lenfants en cas de maladie et des contrôles médicaux de routine.

14 LES PRINCIPAUX ACTEURS ET LEURS RÔLES Les Structures de suivi : identification des OEV; suivi familial, scolaire et professionnel. POSTEFINANCES: Transfert de fonds par mise à disposition de lOEV dun carnet dépargne. SE CNLS et Comités Régionaux de suivi : décaissements, supervision, coordination, suivi.

15 CONDITIONALITES Le mode de transfert doit être : Rapide Fiable Sécurisé Le Répondant doit fournir les preuves de : Inscription de lOEV. Paiement de frais scolaire ou de formation. Présence régulière de lenfant à lécole ou en apprentissage. Suivi de lobservance des soins médicaux à lenfant si nécessaire.

16 RESULTATS OBTENUS 3290 boursiers durant lannée scolaire 2008 – 2009 Montant global des bourses allouées FCFA

17 RESULTATS OBTENUS Le projet contribue au renforcement de la scolarisation des filles. 52% des bénéficiaires de bouses sont du sexe féminin contre 48% pour les garçons

18 RESULTATS OBTENUS Répartition des boursiers selon le niveau de scolarisation

19 RESULTATS OBTENUS La majorité (67%) des OEV bénéficiaires de bourse fréquentent lécole publique. Cela est vrai dans toutes les régions sauf pour Dakar, où 73% des bénéficiaires sont dans le privé contre 27% dans le secteur public.

20 LE Ҫ ONS APPRISES les bénéficiaires peuvent rapidement être enrôlés dans un système basé sur les services sociaux de proximité existants. Le risque élevé de stigmatisation dû au contexte du projet peut ralentir lidentification des bénéficiaires. Le répondant le plus courant/efficace est la mère. La nature du projet nécessite des procédures particulières et souples (mode didentification, gestion financière spéciale, confidentialité accrue etc.) les conditionnalités et leur mode opératoire doivent être facile à réaliser.

21 LE Ҫ ONS APPRISES Pour être productives, les ressources financières doivent être injectées de façon progressive mais régulière dans la famille. Dans le contexte de gratuité des soins, les dépenses liées à lalimentation accablent le plus les OEV et leurs répondants. Le guichet de retrait doit être le plus proche possible pour éviter des frais de transport trop élevés et des pertes de temps non productifs. Les procédures aussi doivent être simplifiées dans la mesure du possible. Labsence détat civil et son coût élevé restent une situation courante à laquelle une solution concertée doit être trouvée.

22 LE Ҫ ONS APPRISES Pour un projet de ce type, il est nécessaire dassurer une bonne coordination entre les différents acteurs (synergie/complémentarité, répartition des rôles). Couverture géographique équitable. Le suivi de proximité est nécessaire pour le support psychosocial visant à optimiser limpact du projet La Constitution et la fonctionnalité dune base fiable de données est une condition sine qua du succès du projet.

23 PERSPECTIVES Processus doctroi de bourse en cours pour lannée scolaire Assurer la continuité et la durabilité du projet en recherchant des fonds additionnels et des opportunités complémentaires dans le cadre de cofinancement. Affirmation dune Femme Vivant avec le VIH « Ce Projet ma redonné goût à la vie »

24


Télécharger ppt "PROJET DAPPUI A LA SCORAISATION DES OEV SE CNLS/BM Présenté par Dr Cheikhou SAKHO Novembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google