La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACEP-Développement1 Séminaire dexperts Quelles innovations pour desserer la cntrainte financière des PME africaines Thème : Expérience ADéFi de financement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACEP-Développement1 Séminaire dexperts Quelles innovations pour desserer la cntrainte financière des PME africaines Thème : Expérience ADéFi de financement."— Transcription de la présentation:

1 ACEP-Développement1 Séminaire dexperts Quelles innovations pour desserer la cntrainte financière des PME africaines Thème : Expérience ADéFi de financement de petites PME Thème : Expérience ADéFi de financement de petites PME Action pour le Développement et le Financement des Micro-entreprises Action pour le Développement et le Financement des Micro-entreprises MADAGASCAR MADAGASCAR Thierry PERREAU – ACEP-Développement Thierry PERREAU – ACEP-Développement

2 ACEP-Développement2 PRESENTATION DADÉFI - ORGANISATION ORGANISATION DU RESEAU ORGANISATION DU RESEAU Siège à Antananarivo - 5 Agences régionales - 31 Bureaux de crédit décentralisés dans les quartiers Siège à Antananarivo - 5 Agences régionales - 31 Bureaux de crédit décentralisés dans les quartiers Effectif : 100 collaborateurs Effectif : 100 collaborateurs CONDITIONS DE CREDITS CONDITIONS DE CREDITS Durée moyenne 12 mois Durée moyenne 12 mois Crédits accordés à 55 % aux femmes Crédits accordés à 55 % aux femmes Taux dintérêt : 18 % sur capital initial Taux dintérêt : 18 % sur capital initial ORGANISATION DU CYCLE CREDIT ORGANISATION DU CYCLE CREDIT Préparation des dossiers par les agents de crédit Préparation des dossiers par les agents de crédit Visite précomité / Comité dinstruction de crédit / Comité de crédit Visite précomité / Comité dinstruction de crédit / Comité de crédit Annonce aux membres - Enregistrement des garanties -Décaissement Annonce aux membres - Enregistrement des garanties -Décaissement Suivi de linvestissement Suivi de linvestissement Remboursement Remboursement QUELQUES CHIFFRES (fin 2003) QUELQUES CHIFFRES (fin 2003) Nombre dentreprises du portefeuille : 5000 Nombre dentreprises du portefeuille : 5000 Montant moyen doctroi (guichet micro- entreprises) : 700 euros – 55 % aux femmes Montant moyen doctroi (guichet micro- entreprises) : 700 euros – 55 % aux femmes Répartition de lencours: 3% agric-élevage 35% commerce général 15 % production - transformation 30% services, 17 % commerce spécialisé Répartition de lencours: 3% agric-élevage 35% commerce général 15 % production - transformation 30% services, 17 % commerce spécialisé Encours total fin 2003 : 3,1 millions deuros Encours total fin 2003 : 3,1 millions deuros Production mensuelle par agent de crédit : 15 à 25 dossiers par mois Production mensuelle par agent de crédit : 15 à 25 dossiers par mois Qualité de portefeuille : coût annuel du risque : en moyenne 0,8 à 1 % de lencours Qualité de portefeuille : coût annuel du risque : en moyenne 0,8 à 1 % de lencours Autonomie financière en 3,5 années Autonomie financière en 3,5 années

3 ACEP-Développement3 Lévolution vers la « mésofinance » Accompagner la croissance de la clientèle Justification dune orientation PME Justification dune orientation PME Existence dans le portefeuille dADéFi dune forte demande pour des crédits plus élevés que le plafond pour financer des besoins dinvestissement Existence dans le portefeuille dADéFi dune forte demande pour des crédits plus élevés que le plafond pour financer des besoins dinvestissement de nombreuses micro entreprises ayant fait preuve dune capacité maîtrisée de forte croissance et ayant atteint au terme de plusieurs cycles de crédit le plafond de linstitution ( FF) de nombreuses micro entreprises ayant fait preuve dune capacité maîtrisée de forte croissance et ayant atteint au terme de plusieurs cycles de crédit le plafond de linstitution ( FF) de PME ayant contracté un crédit dépannage auprès dADéFi mais ayant des besoins plus importants de PME ayant contracté un crédit dépannage auprès dADéFi mais ayant des besoins plus importants Inexistence dune offre adéquate sur le marché pour des crédits entre 5 et euros Inexistence dune offre adéquate sur le marché pour des crédits entre 5 et euros Valorisation dun potentiel de croissance Valorisation dun potentiel de croissance

4 ACEP-Développement4 Lévolution vers la « mésofinance » Accompagner la croissance de la clientèle Marché : étude du potentiel PME du portefeuille ADéFi Marché : étude du potentiel PME du portefeuille ADéFi Existence dun marché de PME dont le profil est non bancable Existence dun marché de PME dont le profil est non bancable Le potentiel finançable à court terme clientèle ADéFi estimé à 150 entreprises (confection, transformation agro-alimentaire, transport, école et centres de formation, aviculture, collecte). Le potentiel finançable à court terme clientèle ADéFi estimé à 150 entreprises (confection, transformation agro-alimentaire, transport, école et centres de formation, aviculture, collecte). Le potentiel finançable à moyen terme est estimé au minimum dans une fourchette de 500 et 800 PME soit entre 12 et 20 % des petites entreprises dAntananarivo. Le potentiel finançable à moyen terme est estimé au minimum dans une fourchette de 500 et 800 PME soit entre 12 et 20 % des petites entreprises dAntananarivo.

5 ACEP-Développement5 Lévolution vers la « mésofinance » Accompagner la croissance de la clientèle Programme PME Programme PME Réflexion entreprise depuis 1998 – le programme a été financé mi 2001 et a commencé en septembre 2002 avec la création du guichet Réflexion entreprise depuis 1998 – le programme a été financé mi 2001 et a commencé en septembre 2002 avec la création du guichet Objectifs du programme Objectifs du programme Développer des sources supplémentaires de croissance pour ADéFi avec valorisation les acquis Développer des sources supplémentaires de croissance pour ADéFi avec valorisation les acquis Satisfaire les besoins évolutifs de micro entrepreneurs non bancables à forte croissance et de PME clients dADéFi Satisfaire les besoins évolutifs de micro entrepreneurs non bancables à forte croissance et de PME clients dADéFi Mettre au point une méthodologie efficace doctroi de crédits à des PME Mettre au point une méthodologie efficace doctroi de crédits à des PME Objectifs quantitatifs minimaux du programme : 460 crédits pour 25 millions de FF sur 5 ans à 360 PME sur les 3 principales villes Objectifs quantitatifs minimaux du programme : 460 crédits pour 25 millions de FF sur 5 ans à 360 PME sur les 3 principales villes

6 ACEP-Développement6 Lévolution vers la « mésofinance » Accompagner la croissance de la clientèle Développement sous forme dun guichet au sein dADéFi Développement sous forme dun guichet au sein dADéFi Des produits financiers orientés moyen terme pour les PME Des produits financiers orientés moyen terme pour les PME objet des financements : projets dinvestissement et fonds de roulement – couplage du court et du moyen terme - durée moyenne de 30 mois - taux d'intérêt linéaire de 16 % sur le capital initial (soit environ 25 % en TEG), objet des financements : projets dinvestissement et fonds de roulement – couplage du court et du moyen terme - durée moyenne de 30 mois - taux d'intérêt linéaire de 16 % sur le capital initial (soit environ 25 % en TEG), Entre banque et microfinance : une méthodologie à inventer Entre banque et microfinance : une méthodologie à inventer Mode de sélection, et danalyse des dossiers - mode de sécurisation des crédits – rythme et modalités de suivi des investissements et des entreprises Mode de sélection, et danalyse des dossiers - mode de sécurisation des crédits – rythme et modalités de suivi des investissements et des entreprises Plan de Financement Plan de Financement Besoins brut de financement du fonds de crédit PME : 2,47 millions deuros sur 5 ans Besoins brut de financement du fonds de crédit PME : 2,47 millions deuros sur 5 ans Banques et investisseurs privés : 42 % Banques et investisseurs privés : 42 % Autofinancement : 33 % Autofinancement : 33 % AFD : 25 % (80 % des besoins en année 1 et 65 % des besoins en année 2) AFD : 25 % (80 % des besoins en année 1 et 65 % des besoins en année 2)

7 ACEP-Développement7 Lévolution vers la « mésofinance » Accompagner la croissance de la clientèle Situation actuelle du programme (fin mars 2005) Situation actuelle du programme (fin mars 2005) Engagements totaux à fin mars 2005 à 14,8 milliards (1,2 millions deuros) pour 152 entreprises financées – encours : 9,3 milliards de Fmg Engagements totaux à fin mars 2005 à 14,8 milliards (1,2 millions deuros) pour 152 entreprises financées – encours : 9,3 milliards de Fmg Durée moyenne des prêts : 29 mois Durée moyenne des prêts : 29 mois Montant moyen dengagement par PME : 62 millions Fmg euros Montant moyen dengagement par PME : 62 millions Fmg euros Les activités de production, de transformation et de service représentent 70 % des engagements en montant. Les activités de production, de transformation et de service représentent 70 % des engagements en montant. Ancienneté moyenne : 3 à 5 ans - actifs professionnels moyen : euros Ancienneté moyenne : 3 à 5 ans - actifs professionnels moyen : euros 95 % des entreprises remboursent normalement – taux dencours contentieux : 3.5 % - coût du risque 1,5 à 2 % de lencours à 95 % des entreprises remboursent normalement – taux dencours contentieux : 3.5 % - coût du risque 1,5 à 2 % de lencours à Résultat net du guichet 2004 :, 13,2 % de lencours moyen PME et 26 % du résultat dADéFi à fin 2004 Résultat net du guichet 2004 :, 13,2 % de lencours moyen PME et 26 % du résultat dADéFi à fin 2004

8 ACEP-Développement8 Quelques exemples de financement

9 ACEP-Développement9 Evolution Institutionnelle dADéFi Problématique de lévolution institutionnelle Problématique de lévolution institutionnelle Concilier proximité sociale et impératifs de rigueur économique Concilier proximité sociale et impératifs de rigueur économique Sécuriser la gouvernance, professionnaliser la gestion et attirer des investisseurs Sécuriser la gouvernance, professionnaliser la gestion et attirer des investisseurs Atouts et limites du modèle mutualiste Atouts et limites du modèle mutualiste Intérêt du schéma mutualiste au démarrage dADéFi : mobilisation des fonds – développement dun sentiment dappartenance – exonération fiscale Intérêt du schéma mutualiste au démarrage dADéFi : mobilisation des fonds – développement dun sentiment dappartenance – exonération fiscale Limites du schéma : Limites du schéma : Gouvernance (disponibilité, capacité de gestion et de contrôle exercée par les membres du CA) Gouvernance (disponibilité, capacité de gestion et de contrôle exercée par les membres du CA) Le développement dADéFi, nécessite dimportantes ressources financières externes. Or la rentabilité actuelle dADéFi ne permet plus dobtenir des subventions. Le statut mutualiste actuel est peu propice à une implication forte de partenaires financiers et à une prise de risque des banques dans le refinancement du développement des activités. Le développement dADéFi, nécessite dimportantes ressources financières externes. Or la rentabilité actuelle dADéFi ne permet plus dobtenir des subventions. Le statut mutualiste actuel est peu propice à une implication forte de partenaires financiers et à une prise de risque des banques dans le refinancement du développement des activités.

10 ACEP-Développement10 Évolution Institutionnelle dADéFi Évolution vers une forme commerciale Évolution vers une forme commerciale Transformation pure et simple dADéFi mutuelle en SA impossible Transformation pure et simple dADéFi mutuelle en SA impossible Le schéma retenu est celui de la création par ADéFi dune filiale SA, Le schéma retenu est celui de la création par ADéFi dune filiale SA, Ouverture du capital à plusieurs acteurs susceptible dapporter professionnalisme et ressources financières : banque, investisseur, partenaire technique, personnel Ouverture du capital à plusieurs acteurs susceptible dapporter professionnalisme et ressources financières : banque, investisseur, partenaire technique, personnel Transfert de lactivité de crédit dADéFi à sa filiale ADéFi.SA sans changement dorganisation, ni de conditions de service. Transfert de lactivité de crédit dADéFi à sa filiale ADéFi.SA sans changement dorganisation, ni de conditions de service. Transfert du portefeuille de créances dADéFi à sa filiale SA sous forme dun prêt emphytéotique Transfert du portefeuille de créances dADéFi à sa filiale SA sous forme dun prêt emphytéotique Impact du cadre réglementaire et fiscal Impact du cadre réglementaire et fiscal Recentrage de lassociation sur des activités non financières Recentrage de lassociation sur des activités non financières Recevant des revenus de sa participation dans la SA et de cotisations, ADéFi association poursuivra des actions associatives économiques (services non financiers) et sociales pour ses membres (micro-assurance). Recevant des revenus de sa participation dans la SA et de cotisations, ADéFi association poursuivra des actions associatives économiques (services non financiers) et sociales pour ses membres (micro-assurance).


Télécharger ppt "ACEP-Développement1 Séminaire dexperts Quelles innovations pour desserer la cntrainte financière des PME africaines Thème : Expérience ADéFi de financement."

Présentations similaires


Annonces Google