La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LES PRINCIPES DE LA DSE SIGNIFICATION ET UNITE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LES PRINCIPES DE LA DSE SIGNIFICATION ET UNITE."— Transcription de la présentation:

1 1 LES PRINCIPES DE LA DSE SIGNIFICATION ET UNITE

2 2 Tous les principes de la DSE reposent sur le fondement de la dignité de la personne humaine Ces principes jaillissent de la rencontre entre : –Le message évangélique et la foi –La vérité sur lhomme connue par la raison

3 3 Ils ont un caractère général et fondamental Ils sont une référence pour linterprétation et lévaluation des phénomènes sociaux Ils constituent un corpus doctrinal unitaire Ils indiquent à tous les voies possibles pour édifier une vie sociale bonne et rénovée Ils constituent la première articulation de la vérité de la société Ils ont une signification profondément morale

4 4 LES PRINCIPES DE LA DSE LE PRINCIPE DU BIEN COMMUN

5 5 SIGNIFICATION ET IMPLICATIONS Il découle de lunité et de légalité de toutes les personnes Définition: Ensemble de conditions sociales qui permettent, tant aux groupes quà chacun de leurs membres datteindre leur perfection dune façon plus totale et plus aisée

6 6 Ce quil nest pas: il ne consiste pas dans la simple somme des biens particuliers Il est le bien de tous et de chacun, indivisible Il nest possible de latteindre, de laccroître et de le conserver quensemble Il est à lagir social ce quest le bien à lagir de lindividu Lhomme être « avec » et « pour » les autres

7 7 LA RESPONSABILITE DE TOUS A LEGARD DU BC Les exigences du BC sont liées au respect et à la promotion intégrale de la personne et de ses droits: –Engagement pour la paix –Ordre juridique solide –Prestation des services essentiels à la personne –Sauvegarde de lenvironnement –...

8 8 Le développement du BC engage tous les membres de la société Servir le BC exige: –Prise de responsabilités –Réaliser le bien des autres comme le sien propre Il doit être partégé par tous selon: –La justice sociale –Une juste répartion des ressources

9 9 LES DEVOIRS DE LA COMMUNAUTE POLITIQUE Le BC est la raison dêtre de lautorité politique A la société civile lEtat doit garantir: –Cohésion et unité –La mise en oeuvre dInstitutions dont a finalité est de rendre accessible aux personnes les biens nécesssaires: matériels, culturels, moraux, spirituels.

10 10 Pour garantir le BC le gouvernement doit: – Harmoniser avec justice les divers intérêts sectoriels –Viser le BC non seulement de la majorité mais de tous les membres de la société civile Le bien commun de la société nest pas une fin en soi il na de valeur quen référence à: –La pousuite des fins dernières de la personne –Au bien commun universel de la Création

11 11 Dieu est la fin dernière de ses créatures On ne peut donc priver le bien commun de sa dimension transcendante Cette perspective atteint sa plénitude en vertu de: –La foi dans la Pâque de Jésus (éclaire la réalisation du vrai BC de lhumanité) Grâce à Jésus, par Lui, pour Lui, la société humaine peut être conduite au Bien suprême. Le BC ne se limite pas au bien-être matériel

12 12 LES PRINCIPES DE LA DSE LA DESTINATION UNIVERSELLE DES BIENS

13 13 ORIGINE ET SIGNIFICATION Origine: la première origine de tout bien est lacte de Dieu qui a créé la terre et lhomme, et qui a donné la terre à lhomme pour quil la maîtrise par son travail et jouisse de ses fruits Les biens doivent faire vivre tout le genre humain

14 14 La DUB est à la base du droit universel à lusage des biens Nature de ce principe: –Premier principe de lordre éthico-social –Cest un droit naturel (inscrit en lhomme) –Il est inhérent à toute personne –Il est prioritaire par rapport à toute intervention humaine sur les biens, à tout ordre juridique –Tous les autres droits lui sont subordonnés, y compris celui de propriété et de libre commerce

15 15 La mise en oeuvre concrète de la DUB implique une définition précise des modes, des limites et des objets DUB ne signifie pas que tout soit à dispostion de tous et de chacun Son exercice suppose des interventions réglementées par lordre juridique La richesse est au service du bien être des hommes et des peuples

16 16 Visées de la DUB: –Conditions nécessaires au développement intégral des personnes et des peuples –Le progrès des uns ne sera pas un obstacle à celui des autres –Eteindre la soif de possession des hommes Le Seigneur nous a enseigné le chemin dela dépossession

17 17 DUB ET PROPRIETE PRIVEE Origine de la propriété individuelle: le travail Bienfaits de la propriété individuelle: –Assure à chacun une zone dautonomie –Condition des libertés civiles –Stimule lexercice de la responsabilité

18 18 Au niveau de la politique économique: –Garantie son authenticité sociale et démocratique –Garantie dun ordre social juste –Répartition équitable de la propriété privée à tous –Les biens privés ne doivent pas être possédés confusément par tous (Léon XIII)

19 19 Le droit de propriété privée nest pas un droit absolu ni intouchable Ce droit est subordonné à celui de lusage commun, à la DUB Ce principe ne soppose pas au droit de propriété, mais il indique quil soit réglementé La propriété privée nest quun instrument pour le respect de la DUB

20 20 La propriété privée a une fonction sociale Elle est soumise aux exigences du BC Les biens possédés ne doivent pas demeurer improductifs Les nouvelles connaissances de la techno- science doivent être mises au service des besoins primordiaux de lhomme La propriété individuelle nest pas la seule forme légitime de possession Problème spécifique de la distribution équitable des terres (ex pays communistes,..

21 21 DUB et option préférentielle pour les pauvres Cette préférence pour les pauvres est une priorité dans la charité chrétienne Elle sadresse à nos responsabilités sociales: –Façon de vivre –Décisions au sujet de la propriété, de lusage des biens La dimension mondiale de la question sociale exige une action à ce niveau

22 22 Le Christ sest identifié aux plus démunis Exploitation de la pauvreté par les messianismes: –Alimentent lillusion déliminer totalement le problème de la pauvreté Léradication totale de la pauvreté ninterviendra quau retour du Christ Jugement final de notre attitude à légard des pauvretés (Mt 25, 31-46)

23 23 LES PRINCIPES DE LA DSE LE PRINCIPE DE SUBSIDIARITE

24 24 ORIGINE ET SIGNIFICATION La société civile: –Ensemble des rapports entre individus et entre sociétés intermédiaires –Riche de la personnalité créative du citoyen Définition: cf. CDSE 186 (Pie XI QA 1931) Rôle des sociétés dordre supérieur: –Soutien, promotion et développement des sociétés dordre mineur

25 25 INDICATIONS CONCRETES Le principe de subsidiarité protège les personnes des abus des instances supérieures Conséquences de la négation de ce principe: –Perte de lesprit de liberté et dinitiative –Hypertrophie des appareils publics –Etat « providence »

26 26 Bienfaits de lapplication de ce principe: –Respect et promotion des personnes et de la famille –Mise en valeur des organisations intermédiaires –Encouragement de linitiative privée –Articulation pluraliste de la société –Sauvegarde des droits de lhomme –Décentralisation administrative –Équilibre entre les sphères publique et privée –Reconnaissance de la fonction sociale du privé –Responsabilisation du citoyen

27 27 Fonction de suppléance de lEtat: –Stimulation de léconomie –Rétablissement des situations dinjustice sociale –Maintien de la paix civile –Aide matérielle –Doit être liée au caractère exceptionnel de la situation –Doit être limitée dans le temps –Doit faire lobjet dun discernement des pouvoirs publics

28 28 LES PRINCIPES DE LA DSE LA PARTICIPATION

29 29 SIGNIFICATION ET VALEUR La subsidiarité permet la participation Définition: contribution des citoyens à la vie culturelle, économique, sociale et politique de la société civile en vue du BC Elle est un devoir pour tous dune manière responsable (surtout des plus défavorisés)

30 30 PARTICIPATION ET DEMOCRATIE La participation est un des piliers des institutions démocratiques Elle est lune des meilleures garanties de leur durée Le gouvernement démocratique est un pouvoir exercé au nom, et pour le peuple –Ce qui implique que toute démocratie doit être participative

31 31 Obstacles à la mise en oeuvre de la participation: –Incitation des citoyens à des formes de participation insuffisante: Instrumentalisation des institutions à des fins égoïstes ou catégorielles –Limitation de la participation aux choix électoraux –Incitations à labsentionnisme –Régimes totalitaires ou dictatoriaux où la participation est considérée comme une menace pour lEtat

32 32 PRINCIPES DE LA DSE LE PRINCIPE DE SOLIDARITE

33 33 SIGNIFICATION ET VALEUR Fondements de la solidarité: –La socialité naturelle de la personne humaine –Légalité de tous en dignité et en droits –La recherche de lunité Situation actuelle: –Interdépendance entre les peuples –Une communication planétaire

34 34 Situation actuelle (suite): –Fortes disparités entre pays (économiques, etc.) –Exploitation, oppression, corruption, etc. Ce processus dinterdépendance doit être accompagné: –Par un engagement sur le plan éthico-social –Par une lutte pour la justice

35 35 LA SOLIDARITE COMME PRINCIPE SOCIAL ET COMME VERTU MORALE Principe social: –Elle doit être ordonnatrice des institutions –Transformation des « structures de péché » en structures de solidarité (lois, règles du marché,. Vertu morale: –Détermination à travailler pour le bien commun –Elle est dans la dimension de la justice –Servir et non dominer ou exploiter

36 36 SOLIDARITE ET CROISSANCE COMMUNE DES HOMMES Il existe un lien étroit entre: –Solidarité et bien commun –Solidarité et DUB –Solidarité et égalité entre hommes et peuples –Solidarité et paix dans le monde Solidarité entre les générations: lhomme est débiteur (héritage matériel, culturel, spirituel, etc.)

37 37 SOLIDARITE DANS LA VIE ET DANS LA MESSAGE DU CHRIST La vie du Christ est un sommet insurpassable: –Solidarité jusquà la mort sur la Croix –Il est lEmmanuel (il porte sur lui les infirmités de son peuple) –Il montre le lien entre solidarité et charité Gratuité, don total, amour des ennemis

38 38 LES PRINCIPES DE LA DSE LES VALEURS FONDAMENTALES

39 39 RAPPORT ENTRE PRINCIPES ET VALEURS Rapport de réciprocité: –Les valeurs sociales expriment lappréciation à attribuer aux divers aspects du bien moral que les principes entendent réaliser –Les valeurs soffrent comme point de référence pour une structuration ordonnée de la vie sociale

40 40 Toutes les valeurs sociales sont: – Inhérentes à la dignité de la personne humaine –Nécessaires à son développement authentique Valeurs sociales: –Vérité –Liberté –Justice –Amour Elles sont une référence incontournable

41 41 LA VERITE Les hommes sont tenus: – A tendre continuellement vers la vérité –À lattester de manière responsable Dans les rapports sociaux: –Vivre dans la vérité (conforme à la dignité) –Résolution des problèmes dociaux conformément aux exigences de la moralité

42 42 Besoin actuel dune intense activité éducative: –Dans la recherche de la vérité –Dans la lutte contre le relativisme –Dans la défense de la vérité là où elle est menacée –Auprès du monde de la communication publique et celui de léconomie En faveur de lhonnêteté de la transparence

43 43 LA LIBERTE Elle est un signe : –Très élevé de limage divine en lhomme –De la dignité sublime de la personne humaine Quest-ce que la liberté? –Elle nest pas un exercice arbitraire et incontrôlé de lautonomie de la personne –Elle sexerce dans les rapports inter-personnels –Capacité de disposer de soi en vue du bien

44 44 La liberté nexiste que là où des liens réciproques, réglés par la vérité et la justice, unissent des personnes La valeur de la liberté dans le domaine politique et économique: –Respect des vocations individuelles –Droit de rechercher la vérité et dénoncer le mal –Droit de professer ses idées religieuses, culturelles et politiques –Droit à linitiative économique et sociale Dans les limites du bien commun

45 45 LA JUSTICE Définition: elle consiste dans la ferme volonté de donner à Dieu et au prochain ce qui leur est dû Point de vue subjectif: volonté à reconnaître lautre comme personne Point de vue objectif: critère de moralité dans le domaine inter-subjectif et social

46 46 Formes classiques de la justice: –Justice commutative (rapports entre particuliers – distributive (répartition du bien commun – légale (lois favorables au bien commun) – sociale (liée à la justice légale et distributive) la justice sociale est une exigence liée à la question sociale et à ses solutions Le « juste » nest pas une simple convention humaine, mais est déterminé par lidentité profonde de lêtre humain

47 47 Dépasser la vision contractualiste pour souvrir à la solidarité et à lamour La paix est fruit de la justice et de la solidarité

48 48 LA VOIE DE LA CHARITE La charité est le critère suprême et universel de léhique sociale tout entière Vérité, justice et liberté naissent et se développent sous la motion de la charité

49 49 Critères dune vie sociale digne de de lhomme: –Le fondement de la vérité –Réalisation selon la justice –Le respect des droits et laccomplissement des devoirs –Réalisation dans la liberté et la responsabilité –Vivifiée par lamour

50 50 La charité présuppose et transcende la justice La justice doit trouver son complément dans la charité Les rapport humains ne peuvent pas être uniquement réglés par la justice La justice peut conduire à sa propre négation Seule la charité est capable de rendre lhomme à lui-même

51 51 Seul lappel à la charité persuadera les hommes et les peuples à vivre dans lunité, la fraternité et dans la paix Car seule la charité est « forma virtutum » La charité est inspiratrice: –Des rapports inter-personnels –Des rapport sociaux: organisations, lois, etc. On peut parler de charité sociale et politique –Elle nous fait aimer le bien commun, le bien des personnes dans toutes ses dimensions

52 52 Urgence de la charité sociale: –Au sein des médiations sociales pour améliorer la vie et éliminer les facteurs sociaux dindigence –Organiser et structurer la société pour prévenir les situations de misère –Non seulement au niveau national mais aussi au niveau international : la question sociale est mondiale


Télécharger ppt "1 LES PRINCIPES DE LA DSE SIGNIFICATION ET UNITE."

Présentations similaires


Annonces Google