La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Strategies de Construction Scolaires pour lEducation Primaire Universelle en Afrique I. Leçons apprises Présentation pour le 2ème Atelier de Développement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Strategies de Construction Scolaires pour lEducation Primaire Universelle en Afrique I. Leçons apprises Présentation pour le 2ème Atelier de Développement."— Transcription de la présentation:

1 1 Strategies de Construction Scolaires pour lEducation Primaire Universelle en Afrique I. Leçons apprises Présentation pour le 2ème Atelier de Développement des Capacités de lEducation en Afrique Leadership des pays pour une mise en œuvre réussie dans le cadre du partenariat EPT-FTI Tunis, le 4 décembre 2007 Serge Theunynck Spécialiste Principal en Exécution de Projets, Banque Mondiale

2 2 Besoins en Construction pour EPT en 2015 A construire 2 millions de salles de cl. 2 millions de salles de cl. Bureaux/magasins Bureaux/magasins Sanitaires dans toutes les écoles (aujourdhui 55%) Sanitaires dans toutes les écoles (aujourdhui 55%) Eau dans toutes les écoles aujourdhui 45%) Eau dans toutes les écoles aujourdhui 45%) Mobilier pour tous les élèves Mobilier pour tous les élèves A financer Entre 23 milliards et 30 milliards US$ Selon la stratégie La construction décoles primaires en Afrique sera le chantier le plus important du monde

3 3 Les Technologies peuvent-elles réduire les coûts ? Cinq technologies ont été mise en oeuvre dans les 4 dernières décennies Technologie moderne Technologie moderne Matériaux locaux Matériaux locaux Les Abris Les Abris Préfabrication industrielle Préfabrication industrielle La construction classique décoles La construction classique décoles

4 4 Construction moderne sophistiquée (tous pays ) Passation de Marchés Grandes Entreprises Grandes Entreprises AOI AOI Resultats attendus Grande capacité Grande capacité Economies dechelle Economies dechelle Qualité des travaux Qualité des travaux Procedures simples Procedures simples Résultats effectifs Faibles quantités Coûts très élevés : 500 US$ le m 2 Pas de développement local Procedures très lourdes

5 5 Matériaux locaux ( tous pays )Approche Tests par ONG Tests par ONG Passage à léchelle en 2ème étape Passage à léchelle en 2ème étape Résultats attendus Coûts réduits Coûts réduits Dévelop. entrepr. locales Dévelop. entrepr. locales Economie de ciment Economie de ciment Appropriation Communautaire Appropriation Communautaire Passage à léchelle facile Passage à léchelle facile Résultats effectifs Pas déconomies Assistance technique lourde Pas déconomie ciment Pas dappropriation Abandon

6 6 Labri (peu de pays )Approche Administration fournit le toit (AOI / AON) Administration fournit le toit (AOI / AON) Communautés complètent les murs Communautés complètent les murs Résultats attendus Faible coût Faible coût Rapidité Rapidité Appropriation communautaire Appropriation communautaire Production massive Production massive Résultats effectifs Faible coût (60%) Rapidité Perception : 2ème choix Abandon quand pression diminue

7 7 Préfabrication industrielle (peu de pays )Approche Fabrication en usine Fabrication en usine Grands contracts Grands contracts Résultats attendus Faible coût Faible coût Construction rapide Construction rapide Production de masse Production de masse Modernisation secteur construction Modernisation secteur construction Résultats effectifs Plus cher que classique Délais importants Peu décoles construites Pas de contribution au développement local Abandon

8 8 Préfabrication industrielle Lexemple des USA 2001 (pays le plus industrialisé) 2 million dentreprises (nombre stable depuis 1970) 2 million dentreprises (nombre stable depuis 1970) Majorité de micro-entreprises Majorité de micro-entreprises Industrie à haute intensité de main doeuvre Industrie à haute intensité de main doeuvre

9 9 Ces technologies ont échoué Quatre technologies ont échoué à baisser les coûts et / ou passer à léchelle Technologie moderne : chère Technologie moderne : chère Matériaux locaux: pas reproductibe, pas déconomie de coût Matériaux locaux: pas reproductibe, pas déconomie de coût Préfabrication industrielle : pas faisable Préfabrication industrielle : pas faisable Abris: deuxième choix, pas soutenu. Abris: deuxième choix, pas soutenu. Et alors ?

10 10 La construction Classique (tous pays )Approche Technologie moderne non-sophistiquée Technologie moderne non-sophistiquée PME secteur formel/informel PME secteur formel/informel Pass. Marchés AON, AOL, 3-Q Pass. Marchés AON, AOL, 3-Q Résultats attendus Technologie maîtrisée par entreprises locales Technologie maîtrisée par entreprises locales Rapidité Rapidité Production massive Production massive Développement local Développement local Appropriation par comm. Appropriation par comm. Résultats effectifs Qualité construction acceptable Rapidité Capacité production non limitée Développement local Lécole = modèle const. pour habitat économique Devient modèle universel

11 11 Léventail des coûts pour le modèle classique est large Exemple de coûts unitaires: différents projets dans un même pays

12 12 Pourquoi les coûts de construction décoles sont-ils si différents ? Que savons nous ? La Mise en Œuvre : QUI fait QUOI, COMMENT et pour COMBIEN ?

13 13 Les acteurs

14 14 Les 3 approches pour la mise en œuvre 1. Mise en œuvre par lAdministration 2. Délégation de mise en œuvre 3. Mise en œuvre décentralisée

15 15 3 options: AOI AOI AOI combiné avec approche communautaire ou micro- entreprises AOI combiné avec approche communautaire ou micro- entreprises AON AON 1. Mise en oeuvre par le MEN

16 Mise en œuvre centralisée par AOI Justifications Justifications Faible capacité en passation de marchés Faible capacité en passation de marchés Capacité limitée secteur construction Capacité limitée secteur construction Faible capacité de supervision technique Faible capacité de supervision technique Résultats Résultats Procédures très lourdes Procédures très lourdes Coûts élevés: 15,000 à 30,000 US$ / sdc Coûts élevés: 15,000 à 30,000 US$ / sdc Petites quantités Petites quantités Longs délais Longs délais

17 AOI avec participation communautaire Attentes Attentes Economies sur matériaux et main dœuvre Economies sur matériaux et main dœuvre Appropriation communau. Appropriation communau. Résultats Résultats Trop complexe Trop complexe Economies : Economies : Oui par rapport AOI Oui par rapport AOI Non par rapport AON Non par rapport AON Délais longs : Difficultés de synchronisation Délais longs : Difficultés de synchronisation Qui? BF, Gambie, Zambie, Sénégal, Bangladesh Qui? BF, Gambie, Zambie, Sénégal, Bangladesh Passage à léchelle ? Non: Abandonné. Passage à léchelle ? Non: Abandonné.

18 Mise en œuvre centralisée avec AON Attentes Attentes Réduction coût Réduction coût Entreprises nationales (PME) Entreprises nationales (PME) Passer à léchelle Passer à léchelle Résultats Résultats Compétition Compétition Economies: 180 US$/m2 Economies: 180 US$/m2 44% moins que AOI) 44% moins que AOI) Capacité augmentée Capacité augmentée mais toujours limitée mais toujours limitée Délais exécution Délais exécution Tous pays et presque tous Tous pays et presque tous bailleurs avec qq exceptions bailleurs avec qq exceptions Pass. à léchelle: Oui Pass. à léchelle: Oui

19 19 Passation des Marchés de Construction par lAdministration – De lAOI à lAON

20 20 Agences de MOD (AGETIP) Agences de MOD (AGETIP) ONG ONG Fonds Sociaux Fonds Sociaux 2. Délégation de Maîtrise dOuvrage

21 Maîtrise dOuvrage Déléguée (AGETIP) Attentes Attentes Compenser faible capacité Administration Compenser faible capacité Administration capacité pass. marchés capacité pass. marchés opportunités travail des PME opportunités travail des PME Résultats Résultats Economie par rapp. AOI Economie par rapp. AOI Pas déconomie par rapp. AON par administration Pas déconomie par rapp. AON par administration Capacité importante Capacité importante Souvent limitée milieu urbain Souvent limitée milieu urbain Qui? Surtout pays francophones Qui? Surtout pays francophones Pass. à échelle ?: Oui Pass. à échelle ?: Oui

22 Délégation aux ONG Attentes Attentes participation/appropria- tion communautaire participation/appropria- tion communautaire coût coût Compenser faible capac. secteur construction Compenser faible capac. secteur construction Résultats Résultats Même coût que AON Même coût que AON Participation communaut. irregulière Participation communaut. irregulière Substitut. secteur const. local = pas soutenable Substitut. secteur const. local = pas soutenable Qui ? BF, Chad, Gambie, Guinée, Mali, Moz, Sen. Qui ? BF, Chad, Gambie, Guinée, Mali, Moz, Sen. Pass. à échelle ? Non Pass. à échelle ? Non

23 Délégation aux Fonds Sociaux (when SF acts as CMA) Attentes Attentes Réponse à la demande Réponse à la demande Responsabilisation communautés Responsabilisation communautés coût coût capacité production capacité production Résultats Résultats Pas économie coût par rapport AON centralisé Pas économie coût par rapport AON centralisé Respnsabil com. limitée Respnsabil com. limitée Grande capacité (Etats fragiles) Grande capacité (Etats fragiles) Qui ? Angola, Ethiopia, Eritrea, Burundi, Madagas. Qui ? Angola, Ethiopia, Eritrea, Burundi, Madagas. Pass. à échelle ? Oui Pass. à échelle ? Oui

24 Délégation de la gestion des contrats

25 25 A des niveaux inférieurs de lAdministration A des niveaux inférieurs de lAdministration Aux Collectivités Locales Aux Collectivités Locales Aux Communautés Aux Communautés 3. Décentralisation de la mise en œuvre

26 Délégation aux bureaux locaux du MEN Attentes Attentes Petits contrats Petits contrats Plus de compétition Plus de compétition Pass. marchés plus proche bénéficiaires (limitation corruption) Pass. marchés plus proche bénéficiaires (limitation corruption) Résultats Résultats Coûts: résultats mitigés Coûts: résultats mitigés Coût moyen peu diff. AON Coût moyen peu diff. AON Faible efficacité: délais longs Faible efficacité: délais longs Négligeance mandat éducatif Négligeance mandat éducatif Qui ? BF, Mozambique, Madag (+), Ethiopie Guinée (-) Qui ? BF, Mozambique, Madag (+), Ethiopie Guinée (-) Pass à échelle ? Non Pass à échelle ? Non

27 Délégation aux Collectivités Locales (agissant par elles mêmes) Attentes Attentes Petits contrats Petits contrats Compétition plus forte Compétition plus forte Passation marchés plus proches bénéficiaires (corruption réduite ) Passation marchés plus proches bénéficiaires (corruption réduite ) Résultats Résultats Coûts: résultats mitigés Coûts: résultats mitigés Coût moy = AON central Coût moy = AON central Faible efficacité: long delai Faible efficacité: long delai Négligence mandat education Négligence mandat education Qui ? BF, Mozamb., Madag (+), Ethiopia, Guinea (-) Qui ? BF, Mozamb., Madag (+), Ethiopia, Guinea (-) Passage à echelle ? Oui Passage à echelle ? Oui

28 28 Délégation aux Bureaux locaux du MEN ou aux Collectivités Locales (œuvrant par elles-mêmes ou au travers MOD)

29 29 Ces délégations ont augmenté la capacité mais pas diminué les coûts 2.1 : AGETIP AOI 2.1 : AGETIP AOI 2.2 : ONG par elles-mêmes 2.2 : ONG par elles-mêmes 2.3 : Fonds Sociaux AOI 2.3 : Fonds Sociaux AOI 3.1 : Bur loc MEN AOI 3.1 : Bur loc MEN AOI 3.2 : Coll. Locales AOI 3.2 : Coll. Locales AOI Et Alors ?

30 30 4. Délégation aux Communautés 1 : MEN communautés 1 : MEN communautés 2.1 : AGETIP 2.1 : AGETIP 2.2 : ONG communautés 2.2 : ONG communautés 2.3 : Fonds Sociaux communautés 2.3 : Fonds Sociaux communautés 3.1 : Bur loc MEN communautés 3.1 : Bur loc MEN communautés 3.2 : Coll. Loc. communautiés 3.2 : Coll. Loc. communautiés

31 Délégation directe aux Communautés Attentes Attentes Réponse à la demande Réponse à la demande Responsabilisation des communautés (pass. marchés gestion financière) Responsabilisation des communautés (pass. marchés gestion financière) Développement local Développement local Résultats Résultats Economies importantes (60%/AOI, 35% / AON) Economies importantes (60%/AOI, 35% / AON) Grande capacité agrégée Grande capacité agrégée Appropriation de lécole par la communauté Appropriation de lécole par la communauté Qui ? Mauritanie, Inde, Laos Uganda, Zambie, Ghana (MPP) Qui ? Mauritanie, Inde, Laos Uganda, Zambie, Ghana (MPP) Passage à léchelle ? Oui Passage à léchelle ? Oui

32 Délégation aux communautés

33 Délégation par les ONG aux Communautés Passe les march é sD é l è gue aux Communaut é s

34 Construction avec les ONG les 3 approches ONG comme entreprise : pas déconomie / AON ONG comme entreprise : pas déconomie / AON ONG comme MOD: pas déconomie / AON ONG comme MOD: pas déconomie / AON ONG délègue à communités = économies ONG délègue à communités = économies Qui ? Burkina Tchad Gambie Guin é e Mozambique S é n é gal Qui ? Mali Guin é e Qui ? Burkina Ghana

35 Délégation par Fonds Sociaux aux Communautés Passe les march é sD é l è gue aux Communaut é s

36 Fonds Sociaux Fonds Sociaux agissant comme MOD Fonds Sociaux agissant comme MOD Qui ? Angola, Ethiopie, Erythrée, Burundi, Madagascar Qui ? Angola, Ethiopie, Erythrée, Burundi, Madagascar Pass. à échelle ? Oui Pass. à échelle ? Oui Fonds Sociaux délèguent aux communautés Fonds Sociaux délèguent aux communautés Qui ? Be Qui ? Be Bénin, Malawi, Sénégal, Zambie Bénin, Malawi, Sénégal, Zambie Pass. à échelle ? Oui Pass. à échelle ? Oui

37 Délégation par Coll. Locales aux Communautés (approche CDD) Passe les march é sD é l è gue aux Communaut é s

38 Délégation aux Collectivités Locales : les 3 approches CL passent marchés elles-mêmes : pas déconomie / AON CL passent marchés elles-mêmes : pas déconomie / AON CL délèguent passation marchés à MOD: pas déconomie / AON CL délèguent passation marchés à MOD: pas déconomie / AON CL délèguent aux communautés = économies CL délèguent aux communautés = économies Qui ? Ghana Guin é e Madagascar Rwanda S é n é gal Qui ? Mauritanie S é n é gal Qui ? B é nin Ghana Ouganda

39 Délégation aux communautés (quel que soit délégant) et autres agences

40 40 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "1 Strategies de Construction Scolaires pour lEducation Primaire Universelle en Afrique I. Leçons apprises Présentation pour le 2ème Atelier de Développement."

Présentations similaires


Annonces Google