La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vers une culture européenne de la mobilité : trois initiatives EUROPASS, CEC & ECVET Lyon – 05-12-2006 European Commission, DG EAC – Unit A3.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vers une culture européenne de la mobilité : trois initiatives EUROPASS, CEC & ECVET Lyon – 05-12-2006 European Commission, DG EAC – Unit A3."— Transcription de la présentation:

1 Vers une culture européenne de la mobilité : trois initiatives EUROPASS, CEC & ECVET Lyon – European Commission, DG EAC – Unit A3

2 Mobilité ? 22

3 Encourager la mobilité : une histoire... - Livre vert Education, formation, recherche : les obstacles à la mobilité transnationale (1996) - Recommandation du PE et du Conseil sur la mobilité des étudiants, des personnes en formation, des jeunes volontaires des enseignants et formateurs (2001) - Plan daction pour les compétences et la mobilité (2002) - Initiative du PE : programme de type Erasmus pour les apprentis (2004) - …

4 des actions communautaires - Actions à caractère juridique (directives, règlements) - Actions de soutien à la coopération entre les Etats membres(textes non contraignants, instruments communs, événements …) - Actions en direction des citoyens (programmes communautaires de Socrates, Leonardo da Vinci, Jeunesse …)

5 Mobilité à des fins dapprentissage et/ou de travail Réaliser un espace européen de léducation et de la formation Désigner les « qualifications » pour permettre la mobilité Des processus de coopération Sorbonne - Bologne 1999 Sorbonne - Bologne 1999 : pour un espace européen de lenseignement supérieur Bruges 2001 Bruges 2001 : la formation tout au long de la vie Copenhague 2002 Copenhague 2002 : développement de la coopération en éducation et formation professionnelles Garantir la lisibilité des certifications Garantir la lisibilité des certifications : Directive sur la reconnaissance des qualifications Méthodologies : quatre logiques Années 70 : Equivalence Années 80 : Correspondance Années 90 : Transparence Parcours déducation et de formation tout au long de la vie Années 2000 : Références et méthodes Maastricht 2004 Maastricht 2004 : développement dinstruments et de méthodologies partagées Des processus de structuration

6 Une acception élargie de la mobilité … - Mobilité géographique - Mobilité professionnelle - Mobilité sociale - Mobilité dans le parcours dapprentissage … qui induit de nouvelles approches techniques et de nouveaux services : - Information et orientation - Validation des acquis des apprentissages non formels et informels - Flexibilité, perméabilité des systèmes de certification et de formation - …

7 Trois instruments : - Europass (transparence) - Le CEC (références) - ECVET (méthodes) 77

8 Le cadre communautaire unique pour la transparence des qualifications et des compétences (Europass) Décision du PE et du Conseil du 15/12/

9 Les documents Europass LEuropass-Curiculum vitae LEuropass mobilité (issu de lEuropass formation de 1999) LEuropass-Supplément au diplôme (Enseignement supérieur, 1997) LEuropass-Portfolio des langues LEuropass-Supplément au certificat LEuropass-Curiculum vitae LEuropass mobilité (issu de lEuropass formation de 1999) LEuropass-Supplément au diplôme (Enseignement supérieur, 1997) LEuropass-Portfolio des langues LEuropass-Supplément au certificat 99

10 Critères applicables pour les documents Europass Utilité Dimension européenne Couverture linguistique Faisabilité Utilité Dimension européenne Couverture linguistique Faisabilité 10

11 Les Centres nationaux Europass Coordonner les activités de délivrance des documents Europass Etablir et gérer le système national dinformation Promouvoir Europass Fournir de linformation et orienter sur Europass Faciliter la fourniture dinformations sur toutes questions relatives à la mobilité à des fins dapprentissage Gérer le soutien financier accordé par la Communauté aux activités liées à la décision Europass Participer au réseau européen de CNE Coordonner les activités de délivrance des documents Europass Etablir et gérer le système national dinformation Promouvoir Europass Fournir de linformation et orienter sur Europass Faciliter la fourniture dinformations sur toutes questions relatives à la mobilité à des fins dapprentissage Gérer le soutien financier accordé par la Communauté aux activités liées à la décision Europass Participer au réseau européen de CNE 11

12 La Commission : Veille à la cohérence globale du dispositif Informe le PE et le Conseil de la mise en oeuvre de la décision Présente un rapport dévaluation au PE et au Conseil (1 er janvier 2008 puis tous les 4 ans) Veille à la cohérence globale du dispositif Informe le PE et le Conseil de la mise en oeuvre de la décision Présente un rapport dévaluation au PE et au Conseil (1 er janvier 2008 puis tous les 4 ans) 12

13 Le Cadre Européen des Certifications 13

14 Le problème Manque de communication et de coopération entre les systèmes denseignement et de formation professionnels Obstacles à lapprentissage tout a long de la vie et à la mobilité Entre les Etats Membres, entre les systèmes (par exemple entre leseignement supérieur et lEFP, entre les systèmes internatioaux et les systèmes nationaux) Manque de communication et de coopération entre les systèmes denseignement et de formation professionnels Obstacles à lapprentissage tout a long de la vie et à la mobilité Entre les Etats Membres, entre les systèmes (par exemple entre leseignement supérieur et lEFP, entre les systèmes internatioaux et les systèmes nationaux) 14

15 Les instruments existants Europass: description de la qualification dune personne, sans indication précise dun niveau Le processus de Sorbonne-Bologne : cadre applicable à lenseignement supérieur La Directive 2005/36 pour laccès aux professions réglementées Europass: description de la qualification dune personne, sans indication précise dun niveau Le processus de Sorbonne-Bologne : cadre applicable à lenseignement supérieur La Directive 2005/36 pour laccès aux professions réglementées 15

16 Le CEC : approche et objectifs Améliorer la tranparence et la portabilité des certifications Créer un cadre commun de référence en tant que dispositif de traduction entre les systèmes de certification et les niveaux Couvrir tous les niveaux et toutes les formes dapprentissage Centrer sur les acquis dapprentissage Améliorer la tranparence et la portabilité des certifications Créer un cadre commun de référence en tant que dispositif de traduction entre les systèmes de certification et les niveaux Couvrir tous les niveaux et toutes les formes dapprentissage Centrer sur les acquis dapprentissage 16

17 Pourquoi les acquis dapprentissage ? 17

18 Les acquis dapprentissage Passage dune logique de processus dapprentissage à une logique de résultats dapprentissage (ce quune personne sait et est capable de faire) Permettent une meilleure adéquation entre les besoins du marché du travail et loffre denseignement et de formation Facilitent le transfert et lutilisation des certifications quels que soient les systèmes nationaux de certification et les systèmes denseignement et de formation Facilitent la validation des acquis des apprentissages non formels et informels Passage dune logique de processus dapprentissage à une logique de résultats dapprentissage (ce quune personne sait et est capable de faire) Permettent une meilleure adéquation entre les besoins du marché du travail et loffre denseignement et de formation Facilitent le transfert et lutilisation des certifications quels que soient les systèmes nationaux de certification et les systèmes denseignement et de formation Facilitent la validation des acquis des apprentissages non formels et informels 18

19 Comment utiliser le CEC ? 19

20 20 CEC Niv. 1 CEC Niv. 2 CEC Niv. 3 CEC Niv. 4 CEC Niv. 5 CEC Niv. 6 CEC Niv. 7 CEC Niv. 8 C C C C CN C/ SN C C C C Pays A Pays B

21 Subsidiarité le CEC est dapplication volontaire le CEC ne remplace pas les systèmes ou cadres nationaux, ne décrit pas des certifications spécifiques les certifications ne sont situées que par rapport au cadre/système national le CEC est dapplication volontaire le CEC ne remplace pas les systèmes ou cadres nationaux, ne décrit pas des certifications spécifiques les certifications ne sont situées que par rapport au cadre/système national

22 Le CEC : recommande que les EM 1.Utilisent le CEC comme un outil de référence 2.Réfèrent leurs niveaux au CEC dici Réfèrent leurs nouvelles certifications au CEC dici Utilisent lapproche acquis dapprentissage 5.Désignent un centre national CEC 1.Utilisent le CEC comme un outil de référence 2.Réfèrent leurs niveaux au CEC dici Réfèrent leurs nouvelles certifications au CEC dici Utilisent lapproche acquis dapprentissage 5.Désignent un centre national CEC

23 Le CEC : le rôle de la Commission Soutenir les EM pour la coopération, lexpérimentation et le conseil Etablir un groupe de suivi/conseil sur le CEC Effectuer un rapport après 5 années, avec une possible révision de la Recommandation Soutenir les EM pour la coopération, lexpérimentation et le conseil Etablir un groupe de suivi/conseil sur le CEC Effectuer un rapport après 5 années, avec une possible révision de la Recommandation

24 Où en sommes nous ? Discussion au Conseil et au PE Objectif : accord sous la présidence allemande en 2007 Projets Leonardo da Vinci : tests et developpement du CEC; developpement de cadres nationaux/sectoriels Discussion au Conseil et au PE Objectif : accord sous la présidence allemande en 2007 Projets Leonardo da Vinci : tests et developpement du CEC; developpement de cadres nationaux/sectoriels

25 Les bénéficiaires ? Les principaux utilisateurs seront les autorités compétentes pour les certifications, mais : Les individus et les employeurs tireront bénéfice du CEC parce que celui-ci : facilite les compréhension des certifications dun système à lautre facilite les parcours dapprentissage diversifiés et laccès à lapprentissage tout au long de la vie facilite la mobilité pour le travail et pour lapprentissage Les principaux utilisateurs seront les autorités compétentes pour les certifications, mais : Les individus et les employeurs tireront bénéfice du CEC parce que celui-ci : facilite les compréhension des certifications dun système à lautre facilite les parcours dapprentissage diversifiés et laccès à lapprentissage tout au long de la vie facilite la mobilité pour le travail et pour lapprentissage

26 Les descripteurs des niveaux du CEC Basés sur les acquis des apprentissages (savoirs, aptitudes et compétences) et non sur les systèmes dapprentissage 8 niveaux couvrant tous les niveaux des certifications académiques et professionnelles Intègrent les descripteurs de Bologne (inclus dans les acquis dapprentissage mentionnés pour les niveaux 5 à 8) Basés sur les acquis des apprentissages (savoirs, aptitudes et compétences) et non sur les systèmes dapprentissage 8 niveaux couvrant tous les niveaux des certifications académiques et professionnelles Intègrent les descripteurs de Bologne (inclus dans les acquis dapprentissage mentionnés pour les niveaux 5 à 8)

27 Pourquoi ECVET ? 27

28 ECVET est une priorité politique 28

29 ECVET pour améliorer la mobilité 29

30 ECVET est une priorité pour lapprentissage tout au long de la vie 30

31 ECVET pour améliorer la transparence des certifications 31

32 ECVET pour améliorer la confiance mutuelle et la coopération 32

33 ECVET et le CEC 33

34 ECVET et le CEC sont complémentaires Basés sur les acquis des apprentissages Centrés sur les certifications Dédiés à lapprentissage tout au long de la vie Consacrés à la mobilité Orientés sur la Transparence Basés sur les acquis des apprentissages Centrés sur les certifications Dédiés à lapprentissage tout au long de la vie Consacrés à la mobilité Orientés sur la Transparence 34

35 ECVET et le CEC sont complémentaires 8 COMMON REFERENCE LEVELS ECVET 35

36 Pourquoi ECVET est important pour les personnes. 36

37 M. X a une opportunité pour une période dapprentissage à létranger Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 37 Acquis des apprentissages

38 M. X a une opportunité pour une période dapprentissage à létranger Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 38 M. X possède désormais des acquis de ces apprentissages

39 Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 39 …et M. X veut transférer ses nouveaux acquis pour quils soient pris en compte dans la certification quil prépare Acquis des apprentissages

40 Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 40 Processus de transfert Acquis des apprentissages

41 ? Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 41 Mais cela est difficile pour plusieurs raisons…

42 42 Mais cela est difficile pour plusieurs raisons… Pas de transparencePas de transparence Pas de confiance mutuellePas de confiance mutuelle Pas de validationPas de validation Pas de capitalisation des acquis dapprentissagePas de capitalisation des acquis dapprentissage Pas de reconnaissance des acquisPas de reconnaissance des acquis

43 ECVET devrait contribuer à lever ces obstacles 43

44 Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 44 Parce que lautorité compétente A valide et reconnait les acquis des apprentissages effectués dans le contexte B Acquis des apprentissages ECVET devrait permettre à M. X de transférer ses acquis

45 Contexte A Certification Les acquis des apprentissages sont capitalisés et sont intégrés pour lobtention de la certification. Contexte A : Certification 45

46 Quest-ce quECVET? 46

47 Processus de transfert Unités Points de crédit 47

48 Processus de transfert Unités Points de crédit 48

49 Contexte dapprentissage B Contexte dapprentissage A 49 Relevé de résultats Validation des acquis Reconnaissance des acquis Capitalisation des acquis Evaluation des acquis Crédits pour les acquis

50 Processus de transfert Unités Points de Credit 50

51 Lobjet du processus ECVET de transfert dacquis dapprentissage 51

52 Une certification est décrite en unités dacquis dapprentissage 52 Unité Savoirs Aptitudes Compétences

53 Certification Le cœur dECVET : les Unités 53

54 Certification Unité Le cœur dECVET : les Unités Conception assurée par les autorités compétentes dans le cadre national. 54

55 Processus de transfert Unités Points de crédit 55

56 Les points de crédit ECVET indique le poids relatif des unités: un exemple 56 Certification 10 Points 50 Points 20 Points Unité 80 Pts

57 Affectation des points de crédit ECVET A une certification puis aux unités Différentes approches possibles Convention pour le contexte formel dapprentissage A une certification puis aux unités Différentes approches possibles Convention pour le contexte formel dapprentissage 57

58 Les points de crédit ECVET indique le poids relatif des unités: un exemple 58 Certification 10 Points 50 Points 20 Points Unité 80 Pts

59 Affectation des points de crédit ECVET A une certification puis aux unités Différentes approches possibles Convention pour le contexte formel dapprentissage A une certification puis aux unités Différentes approches possibles Convention pour le contexte formel dapprentissage 59

60 Quel est le rôle des autorités compétentes ? 60

61 Associer les certifications et ECVET : le rôle des autorités competentes Lengagement à associer les certifications et ECVET ; la décision dadoption La conception des divers processus : évaluation, validation, transfert, capitalisation et reconnaissance La description des certifications et des unités Laffectation des points de crédit Létablissement de protocoles de partenariats La régulation et lassurance de la qualité Lengagement à associer les certifications et ECVET ; la décision dadoption La conception des divers processus : évaluation, validation, transfert, capitalisation et reconnaissance La description des certifications et des unités Laffectation des points de crédit Létablissement de protocoles de partenariats La régulation et lassurance de la qualité 61

62 Utiliser concrètement ECVET : Les autorités compétentes et les prestataires dEFP sont impliqués dans : Létablissement de contrats pédagogiques individuels Lévaluation des acquis dapprentissage Lattribution des crédits dapprentissage La validation des acquis Le processus de transfert La reconnaissance des acquis … Létablissement de contrats pédagogiques individuels Lévaluation des acquis dapprentissage Lattribution des crédits dapprentissage La validation des acquis Le processus de transfert La reconnaissance des acquis … 62

63 Vers ECVET 63

64 ECVET : le processus pour Lancement de la consultation (Novembre Mars 2007)* Conférence en Allemagne en Juin 2007 Pr é paration de la proposition finale Processus d adoption Mise en oeuvre dans les Etats Membres Lancement de la consultation (Novembre Mars 2007)* Conférence en Allemagne en Juin 2007 Pr é paration de la proposition finale Processus d adoption Mise en oeuvre dans les Etats Membres 64 * Document de consultation sur :


Télécharger ppt "Vers une culture européenne de la mobilité : trois initiatives EUROPASS, CEC & ECVET Lyon – 05-12-2006 European Commission, DG EAC – Unit A3."

Présentations similaires


Annonces Google