La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les enseignements du projet OPIR. Quelles enseignements pour de nouveaux projets et une révision de la recommandation ECVET ? Alain Bultot, coordinateur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les enseignements du projet OPIR. Quelles enseignements pour de nouveaux projets et une révision de la recommandation ECVET ? Alain Bultot, coordinateur."— Transcription de la présentation:

1 Les enseignements du projet OPIR. Quelles enseignements pour de nouveaux projets et une révision de la recommandation ECVET ? Alain Bultot, coordinateur scientifique du projet OPIR Projet OPIR – Conférence finale Bruxelles - 18 février 2011

2 OPIR - Conférence finale du 18 février Hypothèses validées par le projet Pour mettre en œuvre ECVET 1. La comparaison des certifications et des parcours dapprentissage nest pas une bonne voie. 2. Il ne faut pas reproduire un processus traditionnel pour la construction dune certification (impact trop grand de la culture et de lorganisation des systèmes). 3. On peut construire des unités communes sans étudier en détail les profils métier, les certifications et les parcours dapprentissage des partenaires.

3 OPIR - Conférence finale du 18 février Certifications Variété des parcours dapprentissage (alternance, plein exercice…) Métier qui peut être décliné en activités clés Domaine fortement lié à la culture Domaine qui peut être facilement partagé Il existe un espace pour définir des références métiers communes qui peuvent se traduire par des unités communes On peut construire ECVET sans viser des certifications européennes communes ECVET ne rendra pas nos certifications insipides On peut mettre en œuvre ECVET et respecter le principe de subsidiarité

4 OPIR - Conférence finale du 18 février Lapproche métier est une solution Acquis du projet Le concept dactivité clé est un bon moyen pour communiquer et dépasser nos différences. Questions Comment actualiser les activités clés et pérenniser les accords dans le temps ? La recommandation naborde pas la question des références communes, des profils métiers. On ne va pas refaire un projet Léonardo sur la coiffure et lautomation tous les 5 ans !

5 OPIR - Conférence finale du 18 février La question des acquis dapprentissage Acquis du projet La recommandation propose une définition, mais ce nest pas suffisant pour travailler ensemble. Un manuel a été développé. Questions Quelle sera la validité du manuel en dehors du projet ? Chaque projet ECVET produit sa propre vision des AA ! Comment produire des outils compatibles ? Avoir une certification écrite en acquis dapprentissage ne garantit pas la mobilité. Nous créons peut-être, les conditions des blocages futurs !

6 OPIR - Conférence finale du 18 février Système 1 Unité X Unité Y Unité K Unité H Unité O Système 2 Unité X Unité Y Unité A Unité H Unité O Unité C Unité B Deux systèmes peuvent être organisés en unités et ne pas favoriser le transfert dunités ! Lisibilité des unités Confiance dans le système dévaluation Implication et adhésion des responsables du système ET des acteurs de terrain ECVET, un outil pour la mobilité ?

7 OPIR - Conférence finale du 18 février La douloureuse question des points

8 OPIR - Conférence finale du 18 février La douloureuse question des points Acquis du projet Les points nont pas suscité de débat au sein du projet. Les points ne sont pas un pilier dECVET. Questions Les bénéfices réels pour les apprenants et les systèmes sont-ils en rapport avec les coûts de production ? Est-ce vraiment utile pour des mobilités très courtes ? Il faudrait revoir la place des points ECVET dans la recommandation

9 OPIR - Conférence finale du 18 février En fonction des partenaires, les objectifs seront différents ainsi que et le système ECVET mis en œuvre. Partenaires institutionnelsPartenaires « de terrain » Plutôt une logique top-downPlutôt une logique bottom-up Focus sur limpact dECVET sur le système Tendance à impliquer toute une administration Lourdeur ? Focus sur un outil pour accompagner des mobilités Forte implication des acteurs de terrain Impact sur le système ? Les appels à projets modèlent ECVET

10 OPIR - Conférence finale du 18 février Vu les contraintes de temps (2 ans) et les moyens disponibles, les partenaires du projet OPIR nont créé quune unité commune. La méthodologie de construction de cette unité est validée, mais sera-t-elle bien utilisée concrètement dans chaque système ? De nouveaux paramètres sont apparus en Belgique lorsque les experts OPIR ont abordé concrètement limplémentation dECVET. Les appels à projets modèlent ECVET

11 OPIR - Conférence finale du 18 février Grandes unitésPetites unités Préserver un sens pour le marché du travail Certifications lisibles et transparentes pour les apprenants et les formateurs Avoir un nombre raisonnable dévaluations Une taille raisonnable par rapport à la durée des mobilités Dautres critères sont apparus en Belgique Le concept de sous-unité pourrait être utile

12 OPIR - Conférence finale du 18 février Les unités sont construites pour : avoir un sens pour lapprenant et le marché du travail, être organisables dans les systèmes de FEP. Comment créer un système dunités cohérent si on trouve les mêmes acquis dapprentissage dans différentes unités dune certification ? Dautres critères sont apparus en Belgique

13 OPIR - Conférence finale du 18 février Faut-il revoir la définition dunité ? Une unité est élément d'une certification comprenant un ensemble cohérent de savoirs, d'aptitudes et de compétences, et pouvant faire l'objet d'une évaluation et d'une validation Nos premières difficultés sont apparues au moment de déterminer les standards dévaluation Une unité est élément d'une certification comprenant un ensemble cohérent de savoirs, d'aptitudes et de compétences avec un niveau spécifique de maîtrise, et pouvant faire l'objet d'une évaluation et d'une validation.

14 OPIR - Conférence finale du 18 février ECVET doit rester simple Belgique Suisse Catalogne Andalousie Italie France Roumanie OPIR: 5 MoU Futur: 18 MoU pour 7 partenaires

15 OPIR - Conférence finale du 18 février Est-il possible de développer un système ECVET qui survive à un projet Léonardo sans une structure européenne minimale ? Un réseau qui gère les références communes Un réseau qui gère les accords de partenariat Un réseau qui assure le partage dinformations Un réseau qui garantit la qualité Quel design pour les réseaux ? Par métier ? Sectoriel ? Multisectoriel ? La question des réseaux ECVET


Télécharger ppt "Les enseignements du projet OPIR. Quelles enseignements pour de nouveaux projets et une révision de la recommandation ECVET ? Alain Bultot, coordinateur."

Présentations similaires


Annonces Google