La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTRIBUER À LA DÉMOCRATIE Renforcer les capacités pour répondre aux besoins des parlementaires en matière d'information et de savoir Genève (Suisse) 16.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTRIBUER À LA DÉMOCRATIE Renforcer les capacités pour répondre aux besoins des parlementaires en matière d'information et de savoir Genève (Suisse) 16."— Transcription de la présentation:

1 CONTRIBUER À LA DÉMOCRATIE Renforcer les capacités pour répondre aux besoins des parlementaires en matière d'information et de savoir Genève (Suisse) 16 octobre

2 Comment pourrait-on mieux coordonner les programmes visant à aider les parlements de pays moins développés à bâtir leur bibliothèque et à renforcer leurs capacités en matière de recherche? Faudrait-il instaurer de nouveaux programmes? 2

3 Sommaire I/LES MODALITES DUN PARTENARIAT EFFICACE Partager linformation -Qui doit communiquer et sur quoi ? -Animer une bibliothèque parlementaire -Optimiser la recherche documentaire II/LES BONNES STRATEGIES Les programmes sont-ils pertinents -les préalables -la mise en œuvre -Les modalités du partenariat - Lefficacité des projets 3

4 LES BONNES STRATEGIES 4

5 Les préalables à la mise en œuvre de nouveaux programmes de coopération Les programmes existants sont ils pertinents? 5

6 La volonté politique qui impulse et motive Le recensement et lanalyse des besoins (par qui et comment) La délimitation des besoins spécifiques Lintégration du principe de réalité La planification de la mise en œuvre (moyens humain et matériel et calendrier) La cohérence et complémentarité de chaque action La convergence des initiatives et des intérêts Lefficacité des nouvelles méthodes Lappropriation de la nouvelle organisation La formation continue des gestionnaires de bibliothèque Le suivi et lencadrement en interne et par les partenaires LES BONNES STRATEGIES Les préalables 6

7 LES BONNES STRATEGIES Le temps et les moyens qui y sont consacrés correspondent-ils aux besoins réels? Les différentes approches du suivi de la coopération(bureau de liaison, visites ponctuelles) sont elles pertinentes? La durée de mise en œuvre est-elle satisfaisante? Le degré ou la nature de la participation des bénéficiaires dans la définition des stratégies est-elle suffisante? L information est elle suffisamment relayée au niveau local? Existe-t-il un consensus autour des nouveaux enjeux et aménagements? Lexécution des projets 7

8 Lappui aux parlements: Un partenariat actif Les conditions du partenariat (la participation et les responsabilités de chaque partie doivent être précisées) Encourager et encadrer linitiative interne: quels en sont les acteurs ? Prévoir, avoir ou rechercher les moyens de ses ambitions Ne pas laisser les partenaires gérer seuls Prévoir et systématiser un budget annuel Avoir une approche de terrain -Que peut-on considérer comme acquis ? -Quelle est la part prise par les assemblées dans la mise en œuvre des stratégies qui les engagent? -Que se passe t-il quand les partenaires se retirent? LES BONNES STRATEGIES 8

9 Faut-il de nouveaux programmes en direction des parlements en développement? 9

10 Il convient de sinterroger sur: Comment les assemblées en développement évaluent elle les appuis dont elles bénéficient et quelle analyse font-elle de leur propre organisation? Comment les partenaires bilatéraux ou multilatéraux évaluent-ils limpact de leurs différents appuis? Quelles améliorations apporter ? LES BONNES STRATEGIES Lefficacité de la coopération 10

11 Au niveau de lappropriation des nouveaux outils et méthodes Lappréciation des équipements et logiciels fournis et des formations dispensées (en quoi ont-il permis de mieux faire circuler les informations relatives au travail parlementaire). Au niveau des effets directs sur la qualité du travail Lanalyse des statistiques de fréquentation des bibliothèques par les parlementaires,les fonctionnaires et les tiers extérieurs. Les attentes des assemblées en matière daccès à linformation sont-elles satisfaites. LES BONNES STRATEGIES 11

12 Ce qui pose problème La multitude des initiatives déjà existantes sans synergie densemble (projets de même nature émanant de coopération différentes dans une même assemblée). Le manque de coordination et darticulation malgré des efforts dans ce sens. (Ne pas morceler pas le fonctionnement dune assemblée). Le cumul de laide sans visibilité densemble (hétérogénéité qui disperse les efforts et amoindrit les résultats). LES BONNES STRATEGIES 12

13 Ce quil faudrait améliorer La circulation de linformation La spécialisation de chaque intervenant Lharmonisation des outils et des méthodes La synergie des initiatives La définition et lapplication dun standard minimum commun à toutes les assemblées dun même espace Les échanges régionaux et sous régionaux pour lharmonisation des compétences et des connaissances au sein des parlements dun même espace. LES BONNES STRATEGIES 13

14 Mireille EZA Programme Noria de lAssemblée parlementaire de la Francophonie A la base de tout projet réussi, lorganisation, la méthode, la planification et la coordination de lexécution sont autant déléments qui bien articulés donnent des résultats probants. Ces résultats se traduisent par une plus value tangible dans la qualité de loffre des parlements en matière dinformation et de documentation et par une appropriation des nouveaux outils et méthodes par tous. 14


Télécharger ppt "CONTRIBUER À LA DÉMOCRATIE Renforcer les capacités pour répondre aux besoins des parlementaires en matière d'information et de savoir Genève (Suisse) 16."

Présentations similaires


Annonces Google