La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier sur lexécution des projets et programmes du FIDA Recommandations générales liées au Plan daction Bamako le 11 mars 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier sur lexécution des projets et programmes du FIDA Recommandations générales liées au Plan daction Bamako le 11 mars 2005."— Transcription de la présentation:

1 Atelier sur lexécution des projets et programmes du FIDA Recommandations générales liées au Plan daction Bamako le 11 mars 2005

2 Objectifs Partager linformation sur les changements en cours au sein du FIDA Faire létat des lieux du plan daction de Cotonou de Novembre 2002 Élaborer un plan daction , en vue de lamélioration du portefeuille du FIDA dans la région

3 Background Un contexte macro institutionnel changeant – OMD, un engagement de la communauté internationale pour réduire la pauvreté ; – lavènement du NEPAD et de lUnion Africaine augurent de nouvelles perspectives pour le développement

4 Le repositionnement stratégique du FIDA De rôle de bailleur de fonds, à celui de catalyseur de programmes et mise en place de partenariats pays. Création de synergies avec les autres partenaires, en vue daccroître limpact des interventions sur la réduction de la pauvreté. Plus de présence par le dialogue sur les politiques et la gestion des connaissances

5 Des innovations institutionnelles et méthodologiques Lintégration des DRSP comme cadre de cohérence des interventions; De nouveaux systèmes, des outils : – en matière dallocation des ressources, – de suivi-évaluation – et de communication; Gérer pour accroître lefficacité et limpact des projets

6 Des défis pour la mise en œuvre des projets et programmes Renforcer la participation dans la stratégie de développement du FIDA ; Assurer le leadership des autorités nationales dans le pilotage du développement ; Associer les partenaires des pays et les responsables de projets et de programmes dans la définition des critères et indicateurs de performance.

7 RECOMMANDATIONS: Améliorer le portefeuille Systèmes de suivi-évaluation – harmonisation des méthodes et outils de suivi évaluation dans les projets ; – renforcement de la capacité des équipes de projet et celles de leurs partenaires ; – provision de moyens financiers suffisants et de moyens logistiques adéquats pour le suivi évaluation ; – renforcement des équipes de suivi et des unités chargées de la supervision des projets et programmes

8 Améliorer le portefeuille (suite) Qualité des prestations de services: – appui au développement dune offre de service de qualité en cas de besoin. – amélioration de la transparence des procédures et association des usagers et de leurs communautés dans la sélection des prestataires de services ; – séparation des fonctions et définition des rôles et responsabilités, pour éviter les conflits dintérêt ; – amélioration de la gouvernance des organes de passation des marchés.

9 Améliorer les décaissements amélioration de la qualité des PTBA, grâce aux missions annuelles dappui ; préparation et transmission anticipée des demandes de réapprovisionnement ; réduction des délais de traitement des DRF (demandes de retrait de fonds)

10 Améliorer la gestion des projets meilleure intégration des projets dans leurs contextes socio-économiques ; mise en adéquation du profil du personnel aux besoins de gestion des projets ; respect des engagements des gouvernements dans la mise en place des fonds de contrepartie

11 Maîtriser de lapproche programme Information et communication, : – évaluation des besoins et élaboration de stratégies de communication adaptées dans les projets et programmes ; – mise en relation, partage dexpériences et diffusion de bonnes pratiques entre projets et programmes ; – renforcement des capacités des personnels des projets.

12 Développer et gérer des partenariats une stratégie adéquate de communication et une démarche participative; mieux gérer les rapports avec les communautés de base, le ministère de tutelle et les autres projets opérant dans une même zone. instituer des cadres de concertation et de collaboration, pour le partage des expériences, la génération et la diffusion des connaissances, la mise en commun de lexpertise

13 Intégrer le dialogue politique renforcer la capacité des ruraux pauvres et de leurs organisations à simpliquer et à influencer les politiques qui conditionnent leur sort. développer des programmes de recherche et de communication sur les politiques agricoles et leurs impacts sur la pauvreté rurale.

14 Un plan daction SMART des objectifs à atteindre, des acteurs responsables, des activités à mener, des moyens de vérification des résultats attendus et les délais de mise en œuvre. un tableau de bord pour suivre les progrès et situer les responsabilités.

15 Merci de votre attention!


Télécharger ppt "Atelier sur lexécution des projets et programmes du FIDA Recommandations générales liées au Plan daction Bamako le 11 mars 2005."

Présentations similaires


Annonces Google