La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMMENT INTÉGRER LES OFFRES DES SERVICES FINANCIERS AUX STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ? Synthèse Générale -------- Atelier AFRACA, du 19-21 Avril.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMMENT INTÉGRER LES OFFRES DES SERVICES FINANCIERS AUX STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ? Synthèse Générale -------- Atelier AFRACA, du 19-21 Avril."— Transcription de la présentation:

1 COMMENT INTÉGRER LES OFFRES DES SERVICES FINANCIERS AUX STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ? Synthèse Générale Atelier AFRACA, du Avril 2006, Bamako

2 Plan de présentation 1- Contexte de latelier 2- Déroulement de latelier 3- Points clés 4- Recommandations 5- Perspectives

3 1- Contexte de latelier (1) En septembre 1999, les assemblées annuelles du Groupe Banque Mondiale, FMI adoptent lInitiative PPTE renforcée qui met laccent sur la réduction de la pauvreté, Les stratégies de réduction de la pauvreté sont développées à travers les DSRP ou PRSP : plusieurs pays africains ont produit des DSRP

4 1- Contexte de latelier (2) Loffre des services financiers apparaît de plus en plus comme un outil de réduction de la pauvreté. « Comment intégrer les offres de services financiers dans les SRP » devient une question importante dans le développement des stratégies de lutte contre la pauvreté.

5 1- Contexte de latelier (3) Latelier sous régional de AFRACA se veut une réflexion critique des praticiens et analystes de loffre des services financiers sur le thème. Les conclusions de latelier nourriront les travaux de lAssemblée Générale prévue du 27 novembre au 1er décembre 2006 à Ouagadougou, en vue didentifier les meilleures stratégies pour lutter contre la pauvreté par loffre de services financiers.

6 2- Déroulement de latelier (1) Les travaux de latelier ont démarré par un exposé introductif sur les DSRP, suivi de sept (7) études de cas par pays (Mali, de la République Démocratique du Congo (RDC), du Bénin, du Sénégal, de Madagascar, du Burkina Faso et Cameroun) et trois présentations dexpérience de partenaires au développement que sont le FENU, la BOAD et la BAD.

7 2- Déroulement de latelier (2) Des présentations et des discussions qui sen sont suivies, on peut retenir les éléments ci-après. –1. Les points clés –2. Les recommandations –3. Les perspectives

8 3- Points clés (1) Les Institutions financières, pour offrir des services de manière pérenne, doivent être bien gérées et rentables; Les services financiers ont une faible couverture géographique et on dispose de peu dinformations sur la portée et les impacts des services offerts sur les conditions de vie des pauvres; La prise en compte des démunis ou pauvres extrêmes nécessite lintervention dautres acteurs tels lÉtat, les ONG et les PTF pour créer les leviers ou filets de sécurité nécessaire capable de les rendre éligibles aux services financiers ;

9 3- Points clés (2) Lélargissement des opportunités de marchés est une condition nécessaire au développement des services financiers; Lémergence et le développement des PME/PMI à travers des services financiers appropriées, peut contribuer à la réduction de la pauvreté à travers la création demplois;

10 4- Recommandations (1) (1) étendre les services financiers, en élargissant leur couverture géographique et mener régulièrement des études dimpacts des services offerts sur les conditions de vie des bénéficiaires; (2) promouvoir des services financiers adaptés aux besoins de la clientèle;

11 4- Recommandations (2) (3) harmoniser les textes nationaux et communautaires avec les textes de lOHADA (4) réviser /relire les textes réglementaires pour mieux les adapter à lévolution des besoins et aux attentes des acteurs (5) rendre le climat des affaires et dinvestissement plus incitatif en luttant contre la corruption et en améliorant le fonctionnement du système judiciaire

12 4- Recommandations (3) (6) développer les partenariats Banques-IMF, ONG-IMF et PTF-IMF afin daccélérer les refinancements et assurer les services non financiers, (7) améliorer les capacités des structures de suivi et de contrôle des institutions financières, (8) promouvoir une meilleure participation des professionnels des finances et des institutions financières dans le processus délaboration ou de révision des DSRP

13 5- Perspectives (1) 5.1. Rôles de lÉtat Assumer principalement la responsabilité de la lutte contre la pauvreté; notamment : –Définir les axes prioritaires de lutte contre la pauvreté; –Créer les conditions (juridique, socio- économique, politique, fiscale) favorables ; –Faciliter la mobilisation des financements moyens et longs terme.

14 5- Perspectives (2) 5.2. Rôles des Partenaires au développement Intégrer leurs interventions dans les Stratégies Nationales de Lutte contre la Pauvreté; Évaluer régulièrement les impacts de leurs interventions sur la réduction de la pauvreté; Tisser des partenariats directs avec les autres acteurs;

15 5- Perspectives (3) 5.3. Rôles des Institutions Financières Sassurer que loffre de services financiers aux pauvres ne remet en cause leur rentabilité et viabilité; Adapter loffre des services financiers aux différentes catégories de la clientèle; Développer des partenariats stratégiques avec les autres acteurs financiers et non financiers;

16 5- Perspectives (4) 5.4. Rôles de AFRACA Faire du lobbying auprès de lÉtat, des PTF et des Institutions financières pour un meilleur engagement dans les SRP; Produire et diffuser des informations sur les bonnes pratiques en matière dintégration des services financiers dans les SRP; Renforcer les capacités des institutions membres


Télécharger ppt "COMMENT INTÉGRER LES OFFRES DES SERVICES FINANCIERS AUX STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ? Synthèse Générale -------- Atelier AFRACA, du 19-21 Avril."

Présentations similaires


Annonces Google