La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Economie résidentielle : du diagnostic à la stratégie éléments de méthodes danalyse et de mise en œuvre stratégique dans les territoires ruraux et périurbains.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Economie résidentielle : du diagnostic à la stratégie éléments de méthodes danalyse et de mise en œuvre stratégique dans les territoires ruraux et périurbains."— Transcription de la présentation:

1 Economie résidentielle : du diagnostic à la stratégie éléments de méthodes danalyse et de mise en œuvre stratégique dans les territoires ruraux et périurbains Chamarande, le 27/09/2011

2 Léconomie résidentielle : une notion qui sest progressivement installée dans le débat public… …mais elle suscite de vives réactions, positives comme négatives, traduisant une certaine confusion, voire une incompréhension dans certains cas. Des diagnostics débouchant rarement sur de véritables stratégies articulées visant à stimuler et tirer partie du potentiel de développement quelle recèle. Nécessité de poser le cadre conceptuel pour, dans un deuxième temps, envisager les voies dune possible stratégie de valorisation de léconomie résidentielle. Constats de départ

3 Léconomie résidentielle : de quoi parle-t-on? Notion qui repose sur la théorie de la base qui énonce que le développement dun territoire dépend de sa propension à : - capter des revenus de lextérieur du territoire; - injecter et faire circuler ces revenus captés sous la forme de dépenses de consommation dans l économie locale. => L. Davezies distingue différentes sources de revenus captés : revenu productifs, revenus résidentiels, revenus publics, revenus sociaux

4 Intérêts de lapproche Une ouverture du champ des possibles pour les territoires; Un vecteur de changement des représentations Un apport pour la compréhension des complémentarités, des relations de dépendance et l'articulation des territoires; Un apport en matière de questionnement sur les modèles alternatifs de développement

5 Faire évoluer les diagnostics économiques territoriaux => La méthode « canonique », mais lourde à mettre en œuvre => les méthodes alternatives : migrations domicile-travail, mouvements résidentiels, emplois présentiels, enquêtes auprès des populations résidentes,..

6 Passer du diagnostic à la réflexion stratégique Quelques soient les méthodes de diagnostic, ils ne fournissent pas les clés, de manière automatique, dune traduction stratégique et opérationnelle. Pour ce faire, il faut revenir aux enseignements de la théorie de la base : => deux faits générateurs distincts dans les mécanismes quils sous-tendent, mais complémentaires au regard des effets recherchés sur la dynamique de développement local = les deux grandes voies pour accroître la richesse et lemploi sur un territoire.

7 1. Premier fait générateur = captation de revenus circulants En termes de réflexion stratégique : porter lattention sur les facteurs dattractivité résidentielle (et touristique) Une démarche assortie des conditions suivantes : Recherche de la durabilité, au sens de la recherche de pérennisation dans le temps du moteur économique que lon souhaiter stimuler, Mobiliser des actions visant explicitement à optimiser ses effets économiques en activités et emplois sur le territoire

8 2. Le deuxième fait générateur = circulation sur le territoire des revenus captés En termes de réflexion stratégique : chercher à créer les conditions dune augmentation de la propension à consommer localement => Stimuler loffre locale en réponse à la demande locale (offre commerciale, de structuration de loffre de services à la personne, doffre constructives, de structuration de circuits- courts de production et de consommation, doffre culturelles, etc.) et ou/ dispositifs de soutien à la demande

9 En définitive : une stratégie de valorisation de léconomie résidentielle consiste à porter lattention sur les critères dattractivité du territoire dans une perspective de long terme, et à articuler la politique dattractivité résidentielle et/ou touristique à loffre économique territoriale pour amplifier les retombées économiques liées à la présence des revenus associés à ces populations sur le territoire.

10 Les « grandes figures » territoriales associés à cette réflexion de valorisation de léconomie résidentielle – Figure 1 : les territoires à fort moteur de captation de revenus résidentiels et forte capacité à faire circuler en interne ces revenus – Figure 2 : les territoires à fort moteur de captations de revenus et faible capacité à faire circuler les revenus en interne – Figure 3 : Les territoires à faible moteur de captation de revenus résidentiel

11 Cas de figure 1 : les territoires à fort moteur de captation de revenus résidentiels et forte capacité à faire circuler en interne ces revenus Territoires à fortes aménités résidentielles qui alimentent les flux de revenus sur le territoire indépendamment de la création de valeur produite localement Une palette complète doffre de biens et de services adaptés à la demande exercée par les résidents permanents et / ou provisoires Des effets pervers et/ou indésirables associés à ce modèle de développement (saisonnalité et précarité, hausse des prix du foncier, effets déviction des activités productives, dégradation des paysages et des milieux naturels, déséquilibres budgétaires et surcoûts générés par les charges destinées à assurer la fourniture des services collectifs, etc.) => A long terme, des risques deffets irréversibles (internes et externes), allant jusquà compromettre les facteurs dattractivité au fondement même du modèle de développement de ces territoires

12 Cas de figure 1 : les objectifs dune valorisation de léconomie résidentielle Assurer les conditions dune pérennisation des deux grands moteurs de développement résidentiels existants dans le temps, par : latténuation des effets pervers ou indésirables associés à ce développement par des actions visant à : allonger la saison touristique, qualifier les emplois et favoriser la pluriactivité par exemple, favoriser lémergence doffres en lien avec lévolution des comportements de consommation, organiser et mailler loffre de service à la population, développer loffre de transport en commun, etc. la réduction des facteurs de risques et les déséquilibres pesant sur la pérennité de ce modèle de développement à long terme, en particulier, par des actions visant à préserver les aménités résidentielles et la qualité des paysages par (efforts de rationalisation de la consommation de foncier, etc.) Autre stratégie : opérer un certain rééquilibrage en faveur du productif.

13 Cas de figure 2 : les territoires à fort moteur de captations de revenus et faible capacité à les faire circuler en interne configuration correspondant à celui rencontré dans un grand nombre de territoires ruraux et périurbains. Un regain dattractivité marqué par une forte hausse des prix du foncier enregistrée dans les pôles urbains, les 35 h et le développement du tourisme de week-end, lavènement des TIC et le développement du télé-travail,... …qui se traduit par un certain renouveau démographique ayant contribué à maintenir des services et des commerces, voire à redynamiser léconomie locale (artisanat, construction,…). Pour autant, des revenus présents ne produisant pas tous les effets escomptés en termes de création dactivités et demploi local, faute dun tissu économique maillé et organisé pour y répondre. Problématique qui se double, dans certains cas, de handicaps liés à la forte polarisation exercée par la présence de pôles de consommation et de services proposés par des agglomérations voisines

14 Cas de figure 2 : les objectifs dune valorisation de léconomie résidentielle articuler les deux aspects suivants : La préservation des qualités (ou aménités) territoriales qui constituent les facteurs dattractivité résidentielle et touristique du territoire La Stimulation de léconomie locale, en créant les conditions pour que les revenus présents suscitent la création dactivités et demplois sur le territoire.

15 Cas de figure 3 : les territoires à faible moteur de captation de revenus résidentiels 2 sous-cas : Territoires restés à lécart du phénomène de desserrement des pôles urbains et de lattractivité résidentielle et/ ou touristique nouvelle, avec des handicaps structurels, souvent cumulatifs Territoires ruraux où léconomie résidentielle apparaît en creux du fait de la présence dun tissu dactivités « productives »

16 Cas de figure 3 : les objectifs dune valorisation de léconomie résidentielle Dans la 1ère situation, celle du « rural isolé » la problématique de la valorisation dune économie résidentielle est dabord celle de la définition, de la constitution et de la mise en valeur de facteurs dattractivité susceptibles dactiver le moteur premier fondé sur la captation de revenu. Dans la 2nde situation, celle des territoires ruraux à forte composante « productive », la sous-valorisation de léconomie résidentielle est également subie par certains égards, mais elle peut également être délibérément assumée, Dans le contexte de crise et dessoufflement de la dynamique productivo- industrielle, la valorisation de léconomie résidentielle devient un relais de développement. (ex. pays Vitryat)

17 En guise de conclusion, quelques pistes dapprofondissement : Articuler stratégie de développement de léconomie résidentielle et valorisation de léconomie productive Favoriser le développement de démarches prospectives pour enrichir les stratégies de valorisation de léconomie résidentielle dans les territoires Développer les approches évaluatives de la contribution des stratégies publiques au développement de léconomie résidentielle


Télécharger ppt "Economie résidentielle : du diagnostic à la stratégie éléments de méthodes danalyse et de mise en œuvre stratégique dans les territoires ruraux et périurbains."

Présentations similaires


Annonces Google