La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TP FAC AU CUBE DE LUNIVERSITE DE GRENOBLE Sujet : Modification des structures cellulaires au cours de la mitose marquages fluorescents Introduction :Le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TP FAC AU CUBE DE LUNIVERSITE DE GRENOBLE Sujet : Modification des structures cellulaires au cours de la mitose marquages fluorescents Introduction :Le."— Transcription de la présentation:

1

2 TP FAC AU CUBE DE LUNIVERSITE DE GRENOBLE Sujet : Modification des structures cellulaires au cours de la mitose marquages fluorescents Introduction :Le 16 mai 2011, nous sommes allés au CUBE de Grenoble. Et ce dans le but de découvrir dune façon différente le phénomène de mitose déjà étudié en classe. Les cellules étudiées ici même sont des fibroblastes de souris. Nous voulons mettre en évidence lorganisation de la tubuline et celle des chromosomes dans la cellule en mitose comparativement à la cellule en interphase. Nous allons réaliser notre observation au microscope à fluorescence. Cest pour cela que nous allons faire des marquages fluorescents sur les lamelles fournies. Cest donc la technique dimmunofluorescence que nous allons mettre en œuvre. Cette technique consiste dans lutilisation danticorps qui « reconnaissent » une protéine donnée (ici ce sera la tubuline). On excitera par la suite la préparation avec une lumière verte, dans ce cas, et la tubuline emmétra de la lumière rouge.

3 PROTOCOLE EXPERIMENTAL ET EXPLICATION : 1/ incuber avec PBS_BSA 1% Cette solution a pour intérêt de permettre aux anticorps de se fixer comme il le faut sur la préparation. Et pas ailleurs ou sur les mauvaises protéines. 2/Sur lune des lamelles mettre de lanticorps tubuline : Cela va permettre de marquer, par la suite, les protéines de tubuline. Sur lautre lamelle mettre la solution contrôle : On va ainsi avoir un spot témoin. Ce sera une expérience témoin. On ne verra rien sur cette lamelle si le marquage est bien fait. 3/Lavages au PBS : Tous les lavages, et ce jusquà la fin, vont servir à rendre la lamelle propre et prête pour mettre une autre solution et finir la préparation. 4/ Solution révélatrice : Cette solution préparée à la dernière minute par la biologiste sert à mettre en évidence la fluorescence de la tubuline et de lADN. 5/Recouvrir à laide de papier aluminium : Laissées à la lumière, on ne pourra plus observer de fluorescence. En effet tout leffet de la solution révélatrice serait dissipé. Cest une des raisons pour lesquelles la biologiste fait cette préparation à la dernière minute. 6/ Lavages : La raison est toujours la même. 7/ Montage de la lamelle avec le bleu de Hoechst : Après avoir laissé sécher les lamelles on monte la lame avec du bleu de Hoechst pour que lon puisse observer lADN. En effet cette molécule fluorescente va directement se fixer sur lADN. 8/ On conserve à lobscurité jusquà lobserver au microscope : En effet la lumière aurait un effet inhibiteur et on naurait plus de fluorescence lors de notre observation microscopique.

4 ACTIVITE INTEGREE En attendant notre tour pour lobservation microscopique… Tout dabord nous devons connaître les conditions de culture des cellules : Une température voisine de 37°C Il faut que les cellules soient dans un milieu riche en nutriments : sucres (glucose), protéines (brique de fabrication = acides aminés) et des vitamines Il faut aussi un pH constant à 7,4, cest la quantité de CO qui régule ce pH. La concentration saline elle aussi doit être respectée. Les biologistes fournissent des facteurs de croissance,ils envoient des signaux de prolifération, on ajoute un « cocktail » sous forme de sérum de veau. On ajoute aussi des antibiotiques pour éviter la prolifération de bactéries. Et surtout, toutes les manipulations sont faites avec du matériel stérile à usage unique. Protocole : On prend des boites de pétris contenant des cellules en culture. On retire le milieu (liquide rose) et on rince avec du PBS. Puis on met de la trypsine EDTA. On observe directement au microscope. On retire la trypsine et on remet du milieu de culture. On observe au microscope. Remarque : nous avons fait la remarque quen aspirant la trypsine on risque daspirer aussi les cellules car elles se sont détachées du fond de la boite. Cest pourquoi il ne faut pas enlever toute la trypsine.

5 Observation avant lexperience : On voit bien que les cellules sont étendus. Elles saccrochent au font de la boite de pétris. Observation avec la trypsine : On voit que les cellules on une forme ronde et elles bougent. On peut en conclure quelle se sont détachées du font de la boite à pétri. Observation en remettant le milieu de culture : Les cellules sont encore ronde mais quelques une commencent à se déformer. On en conclu que les cellules nadhèrent pas encore au font de la boite.

6 Observation au microscope au grossissement x1000 Nous avons dans ce tableau la représentation photographiée et schématisée de linterphase et des différentes étapes de la mitose. Nous avons réussi à reconnaître toutes ces photos grâce à nos connaissances acquises auparavant en cours. Les molécules que nous avons marquées sont situées : Dans le noyau pour lADN, mais seulement pendant linterphase car dès que la mitose commence, il y a désintégration de lenveloppe nucléaire. Donc par la suite, la molécule dADN se retrouve dans le cytoplasme. Quant à la tubuline elle se trouve dans le cytoplasme pendant linterphase. Pendant la mitose, tout se mélange, donc la tubuline est toujours dans le cytoplasme. Ce qui change cest seulement lorganisation de cette tubuline. On peut distinguer une cellule en interphase par la seule structure de la tubuline en fils « daraignée ». Alors que lorsquelle est en mitose elle est plus concentrée et se trouve aux pôles de la masse dADN. Pour observer nos lames nous utilisons un microscope à fluorescence. On joue entre la lumière verte et une autre lumière proche des UV, pour observer la fluorescence rouge de la tubuline et bleue de lADN. Pour que notre observation ne soit pas faussée nous nous trouvions dans une pièce dans laquelle nous avions fait le noir. Même lors de nos observations, nous noubliions pas de mettre le shuter pour limiter la « consommation » de la fluorescence. Et ce en attendant larrivée de la biologiste.

7 PhotoSchéma Observation Interprétation On observe une masse bleue au centre. Tout autour de cette masse on distingue une substance filamenteuse. Puisque les fils sont en rouge, on peut dire que cest de la tubuline. Or on sait que la tubuline est éparpillée dans la cellule pendant linterphase seulement. Cest pourquoi, on peut affirmer que lon est en présence dune interphase. On sintéresse à la masse bleue située au bas à gauche. Elle est beaucoup plus condensée que les autres sur la photo. A un pôle de celle-ci, on remarque une zone rouge vif. On sait que lors de la mitose la chromatine se condense pour former les chromosomes. Cest exactement ce que lon observe. Ainsi, on peut dire que la zone rouge au pôle correspond en fait à la formation dun centriole du fuseau de tubuline. On est au tout début de cette formation : cest donc la prophase.

8 On sintéresse à la masse bleue indépendante. On observe deux zones rouges fluorescentes. Entre ces deux zones on a la conglomération de la zone bleue. Sur un plan que lon peut qualifier déquatorial. Les deux zones rouges sont en fait les extrémités du fuseau en tubuline. Or, on sait de notre cours en classe que lors de la métaphase, les chromosomes migrent à léquateur de la cellule. Puisque cest exactement le cas de figure qui nous est présenté ici. On observe comme pour la photo précédente, deux zones rouges. Cependant cette fois- ci on arrive à distinguer deus masses bleues qui se détachent en formant des V symétriques. On a là la séparation du matériel chromosomique en deux « paquets » égaux. Ce nest pas tout à fait la télophase puisque lon ne distingue pas encore la formation de deux cellules bien distinctes. On sintéresse aux deux masses bleues qui sont encore reliées entre elles. Elles forment une sorte de grande cellule en forme de Huit. Cette forme de huit nous rappelle le phénomène détranglement caractéristique de la cellule animale lors de la télophase (à la fin). On a donc deux cellules qui sont en train de se former. Cest donc sans aucun doute que lon peut affirmer que cest une télophase.

9 Conclusion Dans une cellule en interphase lADN est concentré au niveau du noyau et la tubuline est répartie dans le cytoplasme. Lors de la prophase les molécules dADN se condensent au centre de la cellule et la tubuline commence à former le fuseau. Puis pendant la métaphase la tubuline forme le fuseau est les chromosomes sy fixent et salignent au niveau de léquateur. Ensuite lors de lanaphase les chromosomes sont séparés et chaque chromatide est emporté dun coté de la cellule par la tubuline. Enfin pendant la télophase la cellule mère se séparent, les molécules dADN se décondensent et le fuseau commence à se désorganiser, la tubuline séparpille dans la cellule en formation. Commentaires Ce TP, outre son caractère scientifique, nous a permis de réaliser nous-mêmes certaines photos que lon ne voyait que dans nos livres. En plus nous avons pu manipuler du matériel sophistiqué. Prenons par exemple les deux microscopes que nous avons utilisé (grossissement x1000 par exemple). Nous avons pu aussi découvrir les salles de TP à la Fac et nous avons eu un petit aperçu du métier de chercheur.

10 Fin


Télécharger ppt "TP FAC AU CUBE DE LUNIVERSITE DE GRENOBLE Sujet : Modification des structures cellulaires au cours de la mitose marquages fluorescents Introduction :Le."

Présentations similaires


Annonces Google