La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Visite Académie de Versailles 13/11/2003. Présentation 1ère partie : 30 mn Présentation 2ème partie : 30 mn Questions / réponses : 30 mn.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Visite Académie de Versailles 13/11/2003. Présentation 1ère partie : 30 mn Présentation 2ème partie : 30 mn Questions / réponses : 30 mn."— Transcription de la présentation:

1 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

2 Présentation 1ère partie : 30 mn Présentation 2ème partie : 30 mn Questions / réponses : 30 mn

3 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

4 Vrai ou faux ? Les premiers ascenseurs remontent à lantiquité Les premiers élévateurs étaient surtout des machines de cirque. Les ascenseurs hydrauliques sont des ascenseurs à eau… Cest un français qui a inventé le mot ascenseur. Paris est la ville qui compte le plus dascenseurs au monde.

5 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Vrai ou faux ? Il existe des parachutes ascensionnels pour les ascenseurs. Les ascenseurs du plus haut immeuble du monde sont pressurisés, afin de grimper 508 mètres en moins de 90 secondes. Un congrès international vient de se tenir en 2003 sur le thème de lascenseur spatial (permettant de remplacer les fusées de lancement vers lespace).

6 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Programme de laprès-midi 1. Historique 2. Qui sommes-nous? 3. Nos Produits 5. Actualité : la loi « Urbanisme et Habitat » 6. Nos besoins 7. La Formation 8. Questions/ réponses et dialogue 4. Nos métiers & nos clients

7 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Les ascenseurs à vapeur et les ascenseurs hydrauliques furent inventés en 1850, mais c'est en 1853 que l'histoire de l'ascenseur commence vraiment, lorsque Elisha Graves Otis conçoit le premier ascenseur équipé d'un système de parachute pour une sécurité totale. 1. Historique

8 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Exposition Universelle de 1867 : Exposition Universelle de 1867 : Léon EDOUX présente deux élévateurs hydrauliques destinés au transport de matériaux sur les chantiers. Il les baptise du nom "d'ascenseur". Exposition Universelle de 1878 : Exposition Universelle de 1878 : il installe un ascenseur hydraulique sur une des tours du Palais du Trocadéro, permettant de transporter 80 passagers à 60 mètres de hauteur à la vitesse de 1,10 mètre/seconde. Exposition Universelle de 1889 : Exposition Universelle de 1889 : La Tour Eiffel est dotée dascenseurs hydrauliques pour accéder au 3eme étage. 1. Historique

9 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

10

11 Aujourdhui, lascenseur est plus rapide, plus sûr et plus confortable, il gère l'imprévu grâce à la micro-informatique. Plus intelligent, il favorise un trafic optimal et le rend plus fluide. 1. Historique

12 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 La profession de lAscenseur 150 entreprises dont 4 groupes internationaux Implantation sur tout le territoire français personnes ……………………..dont techniciens sur le terrain UNE PROFESSION UNE PROFESSION QUI RECRUTE QUI INTEGRE QUI FORME ET QUI FAIT EVOLUER 2. Qui sommes-nous ?

13 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le marché de lascenseur appareils en service en France dont ascenseurs de personnes ascenseurs neufs installés chaque année Parc dascenseurs en service : - 47 % habitation (10 % habitat social) - 19 % bureaux - 8 % santé (hôpitaux, centres médicalisés) - 12 % industrie et commerce - 14 % autres (hôtels, aéroports, gares,…) Chiffre daffaires France : 1,8 milliard deuros 2. Qui sommes-nous ?

14 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Nos produits Ascenseurs Monte-charge Escaliers mécaniques Trottoirs roulants Fabrication, installation, maintenance et rénovation Service 24h/24, 365 jours par an Plates-formes pour handicapés 3. Nos produits

15 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Quelques chiffres à 300 trajets par jour par ascenseur kms par an en moyenne par ascenseur 2 fois le tour du monde en 30 ans, en sarrêtant en moyenne tous les 5 mètres le moyen de transport le plus utilisé du monde le moyen de transport le plus sûr au monde vitesse moyenne dun ascenseur : 1 m/s (3,6 km/h) record du monde de vitesse dun ascenseur en service : 17 m/s (soit plus de 60 km/h). 3. Nos produits

16 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 MODERNISATION MAINTENANCE INSTALLATION PROFESSION ASCENSORISTE UNE MISSION, 3 MÉTIERS 3. Nos métiers

17 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Nos métiers Un enjeu de portée nationale : Recruter chaque année durant 15 ans 800 jeunes techniciens, dont 400 en Ile-de-France. Une main-d'œuvre en mutation : - évolution de la pyramide des âges (techniciens expérimentés proches de la retraite) - stabilité dans le métier (turn-over limité) - effet 35 heures (profession de service). Impact de la loi « Urbanisme & Habitat » Recrutements en CDI (contrat à durée indéterminée) 4. Nos métiers

18 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

19 Nos métiers Des métiers variés La profession de l'Ascenseur est l'une des rares qui conçoit un produit, qui linstalle et qui le suit pendant plusieurs décennies. Pour cette raison, un grand nombre de professionnels sont fiers de leur métier et y font une longue carrière. Les ascensoristes sont tour à tour partenaires des architectes, des promoteurs, des maîtres d'ouvrage, des maîtres d'œuvre, des propriétaires institutionnels, des organismes de gestion des logements sociaux, des syndics, des copropriétaires et des usagers. 4. Nos métiers

20 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

21 Nos métiers Des compétences polyvalentes Les ascensoristes sont polyvalents et maîtrisent aussi bien les techniques anciennes que les nouvelles (60 % du parc a plus de 20 ans d âge). De nombreuses spécialités sont mises en jeu : - mécanique - électricité - automatismes - électronique - informatique - hydraulique 4. Nos métiers

22 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

23 Nos métiers Mobilité, disponibilité et esprit de Service métiers de service Les métiers de l'ascenseur sont des métiers de service qui doivent s'adapter au parc existant et développer le contact avec les utilisateurs et les propriétaires. Le parc français d'ascenseurs étant situé pour moitié en Ile- de-France et pour le reste dans les principales agglomérations urbaines, les postes à pourvoir se répartissent de même entre la région parisienne (50%) et le reste de la France. 4. Nos métiers

24 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

25 Nos métiers Le Montage Le montage est une activité de chantier proche du bâtiment, qui consiste à mettre en place un ascenseur dans un bâtiment en construction ou existant. Les monteurs travaillent au sein d'une équipe, sur des chantiers dune durée de quelques jours à quelques semaines (dans le cas de batteries dascenseurs) ascenseurs neufs installés en 2002 en France environ techniciens de montage 4. Nos métiers

26 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le Technicien au cœur de lentreprise Technicien de Montage Les services commerciaux Sécurité Qualité RH SONCHANTIER Ingénierie Production 4. Nos métiers

27 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

28 Nos métiers La Maintenance La maintenance permet dassurer lentretien régulier dun parc dascenseurs, de technologies variées et dispersé géographiquement. Activité de service et de contact, elle garantit également l'assistance aux usagers. Cette activité mobilise aujourd'hui 80% des effectifs de techniciens ascenseurs à maintenir chaque mois en France environ techniciens de maintenance 4. Nos métiers

29 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le Technicien au cœur de lentreprise Technicien de Maintenance Les services commerciaux Sécurité Qualité RH Centre dappels SATOURNEE 4. Nos métiers

30 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

31 Nos métiers La Modernisation La modernisation consiste à rénover des organes ou des sous-ensembles complets dun ascenseur afin den assurer la sécurité et les performances de fonctionnement. Elle est laffaire de techniciens spécialisés qui exercent un métier danalyse, dintervention et dadaptation, tout en faisant preuve dune grande mobilité. 60 % du parc existant ( ascenseurs) a plus de 20 ans d âge techniciens de modernisation aujourd hui 4. Nos métiers

32 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le Technicien au cœur de lentreprise Technicien de Modernisation Les services commerciaux Sécurité Qualité RH Le chantier et ses habitants… Ingénierie Production 4. Nos métiers

33 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Nos métiers Une profession où l on fait carrière… Laccroissement des compétences, lexpérience et la formation continue permettent à la plupart des ascensoristes de faire carrière dans la profession, en évoluant vers des fonctions dencadrement déquipes, de spécialisation technique, de responsabilités commerciales ou de bureau détudes. Effort de formation des entreprises : en moyenne 5% de la masse salariale. 4. Nos métiers

34 Visite Académie de Versailles 13/11/ Actualité : La Loi « Urbanisme et Habitat » 6. Loi Urbanisme & Habitat

35 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°1 Précision darrêt de la cabine dascenseur, insuffisante

36 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°3 Dispositif de verrouillage des portes palières, non sûr

37 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°4 Utilisation mal intentionnée du dispositif de déverrouillage de secours des portes palières

38 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°12 Garde pied de cabine, trop court ou inexistant

39 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°13 Utilisation d'un verre inadéquat sur les portes palières

40 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°17 Dispositif de protection contre la chute libre, la survitesse et la dérive de la cabine des ascenseurs hydrauliques, inexistants ou inadéquats

41 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Mesures annoncées le 15 juillet 2002 Obligation de « mise en conformité » Obligation de « mise en conformité » du parc existant, étalée sur 15 ans, pour répondre aux 17 risques majeurs identifiés sur le parc français Mise en place d un contrôle technique périodique et obligatoire Mise en place d un contrôle technique périodique et obligatoire des ascenseurs par un organisme indépendant Contrat d entretien et de maintenance rendu obligatoire avec un contenu actualisé Contrôle des Organismes de Logement Social par la MIILOS Mise en place de formations adaptées en partenariat : Education Nationale/Fédération des Ascenseurs Education Nationale/Fédération des Ascenseurs 6. Loi Urbanisme & Habitat

42 Visite Académie de Versailles 13/11/ Nos besoins : Informer, orienter, former et recruter 800 jeunes par an Besoin de 800 jeunes par an pendant 15 ans dont plus de la moitié en Ile-de-France les orienter : faire connaître le métier les former les recruter 7. Nos besoins

43 Visite Académie de Versailles 13/11/ Formation et recrutement des jeunes : Une priorité pour la profession 8. La Formation

44 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 La Formation BEP BEP MSMA Electrotechnique NiveauV IV III BAC PRO BAC PRO MSMA EIE / ELEC BTS BTS Maintenance Industrielle Electrotechnique FCIL FCIL Formation Complémentaire d'Initiative Locale 2 ans 1 an 2 ans 1 an 2 ans 8. La Formation

45 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 La Formation Partenariats noués par la Fédération des Ascenseurs et ses entreprises adhérentes avec plusieurs établissements de formation en France. Ces accords permettent aux élèves, stagiaires ou apprentis d'effectuer des périodes en entreprise. Les formations initiales sur les métiers de l'ascenseur sont toujours complétées par des formations spécifiques en entreprise : - après l'embauche, périodes de plusieurs mois alternant travail en tutorat et formation en centre professionnel, -durant tout le parcours professionnel, formation continue permettant d'évoluer en responsabilité et en compétence. 8. La Formation

46 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 La Formation DEVENIR ASCENSORISTE : SE FORMER EN ILE-DE-FRANCE Pour les jeunes en formation initiale, l'enseignement professionnel ou technologique (filières EIE et MSMA, bac STI) ou technologique (filières EIE et MSMA, bac STI) permet d'acquérir les bases nécessaires en électricité, mécanique, automatismes et hydraulique. Dans les établissements partenaires, les stages pratiques obligatoires sont accomplis au sein d'entreprises d'ascenseurs. Lycée François Arago de Villeneuve St Georges (94) FCIL ascensoriste (jeunes disposant d'un niveau mini BEP) Lycée Louis Blériot à Trappes (78) : Lycée Louis Blériot à Trappes (78) : Bac professionnel MSMA sous forme de contrat d'apprentissage en 2ème année (formule « 1 +1 ») 8. La Formation

47 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

48 Accord de Partenariat entre le Ministère de lEducation Nationale et la Fédération des Ascenseurs Bac pro MSMA option ASCENSEUR Démarche en cours pour la création dun diplôme national : Bac pro MSMA option ASCENSEUR 8. La Formation

49 Visite Académie de Versailles 13/11/2003

50

51 La Fédération des Ascenseurs remercie vivement ses entreprises adhérentes pour lutilisation de leurs photothèques photothèques

52 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Une prise de conscience par les pouvoirs publics dune situation allant en se dégradant : ascenseurs en France 60 % ont plus de 20 ans dont 60 % ont plus de 20 ans accidents par an 5 à 6 mortels dont 5 à 6 mortels personnes par an bloquées Compte tenu du vieillissement naturel du parc dascenseurs, le risque daccidents ne peut que croître dans les années à venir, car sans remise à niveau, la majorité des appareils serait frappée dobsolescence dici à quinze ans, quelle que soit la qualité de lentretien. 6. Loi Urbanisme & Habitat

53 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 La prise de conscience dune évolution des comportements et des modes dutilisation des ascenseurs : - rôle social devenu incontournable - mobilité des personnes âgées ou souffrant dun handicap - banalisation de lutilisation Tout utilisateur a droit à un niveau de sécurité correct, quel que soit lâge de lascenseur et lendroit où il se trouve 6. Loi Urbanisme & Habitat

54 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le constat dune réglementation ancienne et devenue inadaptée : au fur et à mesure des progrès de la technique la réglementation concernant les ascenseurs neufs a évolué, mais sans présenter de caractère rétroactif (seules exceptions : la loi de 1986 sur les portes de cabine, le décret sur la sécurité des interventions sappliquant uniquement aux immeubles soumis au code du travail) Pas de texte législatif Pas de texte législatif sappliquant globalement à la sécurité des ascenseurs : la stratification dans le temps des règlements applicables appelait donc un renforcement et une actualisation de la réglementation. 6. Loi Urbanisme & Habitat

55 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 En 2002, une série d accidents graves amène le Ministre du Logement, Gilles DE ROBIEN, à annoncer publiquement un projet de loi pour améliorer la sécurité des ascenseurs existants. Un plan daction est présenté lors d une conférence de presse le 15 juillet Le Ministre sappuie sur le rapport dun groupe de travail AFNOR, créé suite au premier accident, avec pour mission de rechercher les améliorations techniques nécessaires en matière de sécurité des ascenseurs existants. 6. Loi Urbanisme & Habitat

56 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Ce GT AFNOR, réunissant les Ministères concernés, des organisations de consommateurs et des experts, a utilisé une méthodologie danalyse de risques basée sur : Le projet de norme européenne EN « Règles pour lamélioration de la sécurité des ascenseurs existants » Les statistiques daccidents disponibles - du Ministère du Travail - de la Fédération des Ascenseurs 6. Loi Urbanisme & Habitat

57 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 En fonction de ces éléments le Groupe de travail a retenu 17 risques. Ces risques sont classés à partir de celui qui présente le taux de gravité le plus élevé et/ou la plus grande occurrence (analyse de risques) sur le parc français Sont pris en compte les risques des usagers et des intervenants. 6. Loi Urbanisme & Habitat

58 Visite Académie de Versailles 13/11/ Loi Urbanisme & Habitat

59 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Le contenu de la nouvelle loi La nouvelle réglementation sinscrit dans la loi « urbanisme et habitat » du 2 juillet 2003 (article 79) Elle modifie et complète les articles L et 2 du Code de la Construction 6. Loi Urbanisme & Habitat

60 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°2 Absence ou inadéquation de dispositifs nécessaires pour un travail en toute sécurité, lors des interventions en gaine ainsi que volumes de sécurité insuffisants

61 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°5 Portes automatiques cabine et palières avec dispositif de protection contre les chocs, inexistant ou inadéquat

62 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°6 Gaine partiellement close avec clôture trop basse, Parois de gaine perforées avec maillage inadéquat, Parois de gaine perforées au niveau des serrures de porte palière

63 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°11 Absence de dispositif de protection contre la vitesse excessive en montée de la cabine

64 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°14 Eclairage du local de machines ou du local de poulies, inexistant ou inadéquat

65 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°15 Protection contre les chocs électriques et /ou marquage de l'équipement électrique insuffisant, absence de signalisation

66 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°16 Dispositifs de verrouillage inexistants ou inadéquats sur - les portes de visite en gaine - les portes de secours en gaine - les portes d'accès à la cuvette

67 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°7 Dispositifs de demande de secours et déclairage de secours en cabine, inexistants ou inadéquats

68 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°8 Moyens daccès à lintérieur des locaux de machines ou de poulies, inexistants ou dangereux

69 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°9 Dispositifs de protection contre les accidents corporels causés par des poulies et des poulies de traction, inexistants ou inadéquats

70 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Risque n°10 Parachute de cabine et/ou limiteur de vitesse, inexistant ou inadéquat

71 Visite Académie de Versailles 13/11/2003 Calendrier prévisionnel Loi n° du 2 juillet 2003 : Urbanisme et Habitat Publication du décret en Conseil dEtat : 1er semestre 2004 Publication des arrêtés : 1er semestre 2004 ? - Mesures Techniques - Entretien - Contrôle Technique 6. Loi Urbanisme & Habitat


Télécharger ppt "Visite Académie de Versailles 13/11/2003. Présentation 1ère partie : 30 mn Présentation 2ème partie : 30 mn Questions / réponses : 30 mn."

Présentations similaires


Annonces Google