La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HERCULE DANS TOUS SES ÉTATS Visite au Musée du Louvre Prendre laile Sully, monter au premier étage. Traverser la salle des bronzes et tourner à gauche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HERCULE DANS TOUS SES ÉTATS Visite au Musée du Louvre Prendre laile Sully, monter au premier étage. Traverser la salle des bronzes et tourner à gauche."— Transcription de la présentation:

1 HERCULE DANS TOUS SES ÉTATS Visite au Musée du Louvre Prendre laile Sully, monter au premier étage. Traverser la salle des bronzes et tourner à gauche. Traverser les salles , et, dans la salle des colonnes, tourner à droite et pénétrer dans la salle 39, derrière la salle Un héros en action, symbole dinvincibilité 1- La forme des céramiques Etudions comment identifier les principales céramiques grecques et leur fonction. Amphore : vase de forme ovoïde, à deux anses et à col allongé, destiné à conserver et à transporter des liquides ou des aliments. Cratère : grand vase à deux anses, en forme de coupe, dans lequel on mêlait le vin et l'eau. Hydrie : vase à panse bombée, destiné à contenir ou à puiser de l'eau, ordinairement muni de petites anses latérales. Lécythe : vase de forme élancée, au col long et étroit, à embouchure évasée, destiné à contenir de l'huile ou des parfums. Oenochoe : vase à panse ovoïde assez allongée, à anse verticale, au col étroit avec embouchure généralement trilobée, et qui servait à puiser du vin dans un cratère et à le verser dans les coupes. Rendons-nous devant la vitrine 5, dans laquelle sont regroupées des céramiques dont les motifs évoquent les 12 travaux dHéraclès. 2- La décoration des céramiques Les décorations des céramiques grecques sont composée, à l'époque archaïque, de dessins géométriques, puis, à l'époque classique, de peintures au dessin délicat représentant des scènes de la mythologie, de la guerre ou de la vie quotidienne, qui constituent autant de documents historiques. Les motifs des vases les plus anciens sont traités au vernis noir, sur fond de terre cuite. La technique de la figure noire s'est élaborée à Corinthe au VIIème siècle. AmphoreCratèreHydrieLécytheOenochoe

2 Vers 525 apparaît à Athènes une nouvelle technique de peinture, la figure rouge. La figure laissée en réserve sur le fond peint en noir est enrichie de détails tracés au pinceau et non plus gravés. Certains peintres pratiquent toutes les techniques : figures rouges, noires, combinaison des deux, figues noires sur fond blanc. Salle 39, vitrine 5. Les 4 travaux qui ne sont pas représentés dans la vitrine sont les écuries dAugias, Géryon, les pommes dor, les juments de Diomède. Héraclès est systématiquement représenté en homme barbu, à la chevelure courte et frisée et arborant une impressionnante musculature. Dans la sculpture classique, sa tête est généralement arrondie et ses yeux fortement renfoncés dans leur orbite accentuant le côté sauvage du personnage. Ses attributs les plus caractéristiques sont la peau de lion, sa célèbre massue en bois dolivier et son arc ; en plus de cette panoplie du parfait vagabond vont sajouter dautres emblèmes qui lui sont associés comme le peuplier blanc ou des animaux tels que la biche ou lhydre. Héraclès est le plus souvent représenté en mouvement, armé, luttant contre de redoutables créatures. Il incarne la force et le courage. Salle 39, vitrine 4, qui présentent dautres exploits dHéraclès. Sintéresser en particulier à Acheloos, Déjanire/Triton et larrivée dans lOlympe. Héraclès symbolise la jeunesse éternelle, limmortalité. En traversant les salles 42 et 42, observer les vitrines 18 et 21 présentant des représentations dHéraclès et Cerbère et comparer les deux représentations. Se rendre salle 44, vitrine 4 pour observer Héraclès en nain combattant 2 grues. Pélikè représentant Hercule nain combattant 2 grues. La péliké ou pélikè est un type d'amphore à deux anses dont la panse est élargie vers le bas et dont l'embouchure est plus large. Elle servait à la conservation de denrées. 3- De la peinture à la sculpture Faire le chemin inverse jusquà la salle des bronzes. Observer la vitrine centrale à gauche. Héraclès terrassant le géant Antée (Br 365) Héraclès étouffa en Libye le géant Antée, fils de Gaïa, en le serrant sur sa poitrine et en le soulevant si bien que ses pieds navaient plus accès à la source tellurique de sa force. Antée avait commencé à élever élever un temple fait des crânes de ses victimes. Héraclès apparaît là sous les traits dun lutteur (lune des disciplines des jeux olympiques) Il sagit de la reproduction à petite échelle dune partie dun monument alexandrin du IIIème siècle avant J.-C. qui célébrait la victoire du souverain lagide Ptolémée III sur les barbares dAsie. On célèbre ici la puissance dHéraclès et sa capacité à vaincre tous les ennemis.

3 Les hommes puissants aiment sassocier à la figure du héros. Pour sy associer complètement, il manque à Héraclès une dimension intellectuelle : il représente souvent la force brutale et irréfléchie. Les puissants font alors évoluer les représentations du héros pour pouvoir sapproprier son image. Dans la salle des bronzes, observer au passage deux représentations du héros avec sa massue et son arc (Vème siècle) – Br 4171 et Br II- Héraclès au repos, symbole de la force tranquille Descendre au rez-de-chaussée, traverser la salle des Caryatides (17), au bout, tourner à gauche (jeter un coup dœil à la Vénus de Milo, salle 16) et se rendre salle 14. Observons les 4 statuettes inspirées de Lysippe représentant Héraclès au repos. Les statuettes ont été inspirées par deux création de Lysippe, bronzier du IVème siècle avant J.-C. Lysippe fut lun des sculpteurs les plus productifs du monde grec. Il élabora un nouveau type de canon pour le nu masculin. Il revit le classicisme en proposant des proportions plus élancées et des attitudes plus mobiles. Il fabriqua des statues colossales, mais aussi des modèles réduits et aima travailler les différentes échelles dune même œuvre. Héraclès est désormais représenté au repos, méditant sur ses exploits. Il incarne la force tranquille. Avancer jusquà la salle 11, à droite, dans la vitrine murale 1 (iconographie royale à l'époque hellénistique) regarder la statuette n° 10. Salle 11, statuette n°10 Identifions le héros par ses attributs : dans sa main gauche subsiste encore une partie de la massue, tandis que la léonté, enroulée autour du même bras, couvre en partie le support de la statuette en forme de tronc d'arbre. Héraclès sidentifie aussi par sa musculature forte et nerveuse, ses yeux enfoncés dans leurs arcades sourcilières. Mais dans cette représentation, on trouve aussi certaines caractéristiques spécifiques de statues représentant des princes hellénistiques : un bandeau qui ceint la chevelure courte et bouclée, le mouvement volontaire de la tête. Nous sommes sans doute devant une représentation d'Héraclès, mais, au-delà de cela, il s'agit peut-être aussi d'une de ces images de princes hellénistiques divinisés et immortalisés sous les traits du héros grec.

4 Retourner dans la salle des Caryatides. Hercule et Télèphe La sculpture romaine Réalisée dans des matériaux fragiles, la sculpture grecque a presque entièrement disparu. Mais, entre le Ier siècle avant JC et le IIème siècle avant J.-C., des sculpteurs romains réalisent de nombreuses répliques et imitations en marbre dœuvres grecques, qui nous permettent de découvrir une image fidèle de la sculpture grecque. Héraclès (Hercule) et Télèphe, IIème siècle, Tivoli (Italie), marbre. Cette œuvre romaine semble reprendre un Héraclès inspiré des créations du sculpteur grec Lysippe. Repasser par la cour centrale, prendre laile Richelieu et au fond à gauche, sengager dans la cour Puget. Observer lHercule au repos ou Hercule gaulois de Puget (1663). Eventuellement, sil reste du temps, aller voir le Portrait dHenri IV en Hercule terrassant lHydre de Lerne, entourage de Toussaint Dubreuil, XVIIème siècle. Salle des Caryatides, dans lenfoncement sur la droite. Mithridate VI Eupator, roi du Pont ( avant J.-C.) en Héraclès Mithridate VI Eupator, dernier souverain du royaume de Pergame, a vécu au Ier siècle avant J.-C. Sous son règne, l'idéalisation de l'image royale devient plus marquée et les rois se représentent de plus en plus en héros ou en dieu. Après la guerre contre Rome et l'invasion des provinces de l'Asie, Mithridate fait frapper des pièces de monnaie à son effigie où il est représenté jeune, exalté, idéalisé. Ces portraits, comme ceux qui le représentent sous les traits d'Alexandre-Héraclès, réaffirme son statut de chef de l'hellénisme.


Télécharger ppt "HERCULE DANS TOUS SES ÉTATS Visite au Musée du Louvre Prendre laile Sully, monter au premier étage. Traverser la salle des bronzes et tourner à gauche."

Présentations similaires


Annonces Google