La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité Multilatéral pour lappui à la gouvernance universitaire – rayonnements de la réunion du 3-4 juillet, Montréal, Canada, 2008 Ana GUTU Présidente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité Multilatéral pour lappui à la gouvernance universitaire – rayonnements de la réunion du 3-4 juillet, Montréal, Canada, 2008 Ana GUTU Présidente."— Transcription de la présentation:

1 Comité Multilatéral pour lappui à la gouvernance universitaire – rayonnements de la réunion du 3-4 juillet, Montréal, Canada, 2008 Ana GUTU Présidente du Comité du pilotage de la CONFRECO 4-5 novembre, 2008 Sinaia, Roumanie

2 Cette réunion a donné l'occasion à lAUF et aux conférences régionales de recteurs engagées dans des actions sur la gouvernance universitaire, en Afrique subsaharienne et Océan Indien (CRUFAOCI), dans la Caraïbe (CORPUCA), en Europe centrale et orientale (CONFRECO) et au Moyen Orient (CONFREMO) : Cette réunion a donné l'occasion à lAUF et aux conférences régionales de recteurs engagées dans des actions sur la gouvernance universitaire, en Afrique subsaharienne et Océan Indien (CRUFAOCI), dans la Caraïbe (CORPUCA), en Europe centrale et orientale (CONFRECO) et au Moyen Orient (CONFREMO) :

3 de rendre compte aux partenaires de lAgence, des actions réalisées en 2007/2008 dans le cadre de ce programme et de leur présenter les conclusions de lévaluation de la gouvernance des universités du Burkina Faso, de rendre compte aux partenaires de lAgence, des actions réalisées en 2007/2008 dans le cadre de ce programme et de leur présenter les conclusions de lévaluation de la gouvernance des universités du Burkina Faso, dengager un dialogue avec des institutions nationales et internationales et les représentants des conférences régionales de recteurs, sur les enjeux de la gouvernance des établissements denseignement supérieur, dengager un dialogue avec des institutions nationales et internationales et les représentants des conférences régionales de recteurs, sur les enjeux de la gouvernance des établissements denseignement supérieur, de tracer des perspectives dactions concrètes en matière de gouvernance des universités, définies et conduites en partenariats avec ces institutions, en réponse à des besoins et des stratégies de développement définies par les conférences régionales de recteurs, de tracer des perspectives dactions concrètes en matière de gouvernance des universités, définies et conduites en partenariats avec ces institutions, en réponse à des besoins et des stratégies de développement définies par les conférences régionales de recteurs,

4 Le recteur de lAUF M.Bernard Cerquiligni a invoqué dans son allocution inaugurale lengagement de lAUF de promouvoir une véritable politique de partenariat avec les universités, qui assurerait laccès aux savoirs, y compris par le biais des campus numériques, laccent étant mis surtout sur la matière grise et moins sur les équipements. Le recteur de lAUF M.Bernard Cerquiligni a invoqué dans son allocution inaugurale lengagement de lAUF de promouvoir une véritable politique de partenariat avec les universités, qui assurerait laccès aux savoirs, y compris par le biais des campus numériques, laccent étant mis surtout sur la matière grise et moins sur les équipements.

5 Monsieur le recteur sest réjoui de lorganisation de ces journées qui réunissaient pour la première fois autour de lAgence universitaire de la Francophonie et des conférences régionales des recteurs : des associations et des groupements duniversités (association internationale des universités, association des universités et collèges du Canada, association des universités du Commonwealth, association des universités de la francophonie canadienne, conférence des présidents duniversités de France, conférence des recteurs et des principaux du Québec), des associations et des groupements duniversités (association internationale des universités, association des universités et collèges du Canada, association des universités du Commonwealth, association des universités de la francophonie canadienne, conférence des présidents duniversités de France, conférence des recteurs et des principaux du Québec),

6 des bailleurs de fonds et de grandes institutions internationales (Banque Mondiale, Commission européenne, Commission universitaire pour le développement de Belgique, ministère des affaires étrangères de France, ministère des relations internationales du Québec, Union économique et monétaire de lAfrique de louest, UNESCO), des bailleurs de fonds et de grandes institutions internationales (Banque Mondiale, Commission européenne, Commission universitaire pour le développement de Belgique, ministère des affaires étrangères de France, ministère des relations internationales du Québec, Union économique et monétaire de lAfrique de louest, UNESCO), des groupements de doyens et de secrétaires généraux (conférence internationale des dirigeants des institutions d'enseignement et de recherche de gestion d'expression française, Groupement International des Secrétaires Généraux des Universités Francophones). des groupements de doyens et de secrétaires généraux (conférence internationale des dirigeants des institutions d'enseignement et de recherche de gestion d'expression française, Groupement International des Secrétaires Généraux des Universités Francophones).

7 Le vice-recteur de lAUF aux partenariats M.Bonaventure Mvé- Ondo a mis en évidence lobjectif de lAUF - aider à mettre les universités en tête du développement des sociétés modernes dans lesprit de léquilibre entre lexcellence et la solidarité universitaire.

8 Cest dans cet ordre didées que les participants à la réunion du Comité ont postulé limportance des partenariats entre les universités et la société, limportance des partenariats entre les universités et la société, lassurance-qualité des processus et des produits universitaires, lassurance-qualité des processus et des produits universitaires, la compétitivité et la pertinence de lenseignement supérieur, la compétitivité et la pertinence de lenseignement supérieur, la nécessité de bâtir une véritable culture de la qualité dans lenseignement supérieur. la nécessité de bâtir une véritable culture de la qualité dans lenseignement supérieur.

9 La globalisation du phénomène de la réforme dans lenseignement supérieur ne doit aucunement donner cour à la « contrefaçon » - moyennant « lexportation » des modèles de lenseignement supérieur, selon les propos de Mme Eva Egron-Polak, Secrétaire Générale de lAssociation Internationale des Universités.

10 Les bailleurs des fonds ont surtout soutenu la « rentabilité » praxiologique des universités, ainsi, Les bailleurs des fonds ont surtout soutenu la « rentabilité » praxiologique des universités, ainsi, M.William Experton, représentant de la Banque Mondiale, considère-t-il que les investissements dans lenseignement supérieur ne sont pas justifiés que si les diplômés trouvent des emplois et la recherche est appliquée dans léconomie nationale.

11 M.Radu Damian, le Président de lAgence pour le Financement de lEnseignement Supérieur de la Roumanie a fait un synthèse a modéré la table ronde sur la qualité de lenseignement supérieur. Il a mentionné limportance du concept de confiance dans le processus dévaluation réalisé par les Agences dAssurance Qualité, mais aussi la complexité du problème qui est souvent traité de manière superficielle par les mass média.

12 La deuxième journée de la réunion a été consacrée à la présentation des besoins concrets des conférences régionales des recteurs des établissements francophones, à lanalyse de ces besoins et à lélaboration des thématiques précises, autour desquelles des groupes de travail, constitués dexperts des conférences régionales, seront invités à réfléchir. La deuxième journée de la réunion a été consacrée à la présentation des besoins concrets des conférences régionales des recteurs des établissements francophones, à lanalyse de ces besoins et à lélaboration des thématiques précises, autour desquelles des groupes de travail, constitués dexperts des conférences régionales, seront invités à réfléchir.

13 M.Georges Haddad, Directeur de lenseignement supérieur de lUNESCO a mentionné les actions menées par son organisation dans la définition des cadres solides en matière dassurance qualité et de reconnaissance des qualifications. Il a parlé des préapartifs quUNESCO mène pour la convocation du II forum mondial de lenseignement supérieur. M.Georges Haddad, Directeur de lenseignement supérieur de lUNESCO a mentionné les actions menées par son organisation dans la définition des cadres solides en matière dassurance qualité et de reconnaissance des qualifications. Il a parlé des préapartifs quUNESCO mène pour la convocation du II forum mondial de lenseignement supérieur.

14 Les participants au travaux du Comite multilatéral ont suivi un ensemble d'échanges sur le thème « L'assurance-qualité : comment conjuguer compétitivité internationale et contribution au développement ? » qui ont été animés par Madame Christine Colin, présidente du conseil scientifique de lAgence. Ils ont permis aux organisations partenaires de l'Agence d'exprimer leurs positions et leurs orientations en faveur de la gouvernance des universités. ont suivi un ensemble d'échanges sur le thème « L'assurance-qualité : comment conjuguer compétitivité internationale et contribution au développement ? » qui ont été animés par Madame Christine Colin, présidente du conseil scientifique de lAgence. Ils ont permis aux organisations partenaires de l'Agence d'exprimer leurs positions et leurs orientations en faveur de la gouvernance des universités.

15 Evaluation des universités de Burkina Faso Problématique différente des universités africaines de la problématique des universités est-européennes Problématique différente des universités africaines de la problématique des universités est-européennes Carence dans les ressources humaines (en Afrique il y a 28 chercheurs sur 1 mln dhabitants, en Amérique Latine – 260 sur 1 mln dhabitants) Carence dans les ressources humaines (en Afrique il y a 28 chercheurs sur 1 mln dhabitants, en Amérique Latine – 260 sur 1 mln dhabitants) Nombre très grand des étudiants Nombre très grand des étudiants Corruption dans la gestion correcte des fonds investis par la Banque Mondiale et autres bailleurs de fonds. Corruption dans la gestion correcte des fonds investis par la Banque Mondiale et autres bailleurs de fonds.

16 Enfin, c'est dans le cadre d'une réunion de synthèse, animée par M. Jacques Roland, que les institutions présentes ont manifesté leur intérêt pour le programme de l'Agence et arrêté avec les conférences de recteurs sept thèmes prioritaires :

17 Formation des dirigeants dinstitutions denseignement supérieur et de recherche, Responsable de la part de CONFRECO – M.Liviu DUMITRASCU, Vice-recteur, Université de pétrole et gaze de Ploiesti, Roumanie Formation des dirigeants dinstitutions denseignement supérieur et de recherche, Responsable de la part de CONFRECO – M.Liviu DUMITRASCU, Vice-recteur, Université de pétrole et gaze de Ploiesti, Roumanie Evaluation des établissements denseignement supérieur, Evaluation des établissements denseignement supérieur, Responsable de la part de CONFRECO - Mme Elena Gorbashko, Vice-recteur chargé des programmes et projets internationaux Université d'état d'économie et de finances de Sainkt Petersbourg, Russie

18 Formation pédagogique des enseignants, Responsable de la part de CONFRECO – M. Dumitru TOPAN, Vice- recteur, Vice-recteur, Expert régional, Université de Craiova, Roumanie Formation pédagogique des enseignants, Responsable de la part de CONFRECO – M. Dumitru TOPAN, Vice- recteur, Vice-recteur, Expert régional, Université de Craiova, Roumanie Ecoles doctorales et formation à la recherche, Ecoles doctorales et formation à la recherche, Responsable de la part de CONFRECO – Responsable de la part de CONFRECO – M. Viorel LEFTER, Vice-recteur, Vice- recteur, Expert régional, Université de Craiova, Roumanie

19 Arrimage des formations au développement économique / professionnalisation des cursus, Responsable de la part de CONFRECO – Mme Ana GUTU, Premier Vice-recteur Univbersité Libre Internationale de Moldova Arrimage des formations au développement économique / professionnalisation des cursus, Responsable de la part de CONFRECO – Mme Ana GUTU, Premier Vice-recteur Univbersité Libre Internationale de Moldova Communication et systèmes dinformations Communication et systèmes dinformations Responsable de la part de CONFRECO – Responsable de la part de CONFRECO – M. Adrian GRAUR, Recteur, Université "Stefan cel Mare" de Suceava, Roumanie

20 Financement durable de lenseignement supérieur, Responsable de la part de CONFRECO – M. Ilya Navka, Vice-recteur de la coopération internationale, Université Nationale Technique de Donetsk, Ukraine Financement durable de lenseignement supérieur, Responsable de la part de CONFRECO – M. Ilya Navka, Vice-recteur de la coopération internationale, Université Nationale Technique de Donetsk, Ukraine

21 Merci de votre attention!


Télécharger ppt "Comité Multilatéral pour lappui à la gouvernance universitaire – rayonnements de la réunion du 3-4 juillet, Montréal, Canada, 2008 Ana GUTU Présidente."

Présentations similaires


Annonces Google