La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sensibilisation aux Objectifs de D é veloppement du Mill é naire et r é flexion sur l int é gration des ODM dans les programmes du PNUD Le problème nest.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sensibilisation aux Objectifs de D é veloppement du Mill é naire et r é flexion sur l int é gration des ODM dans les programmes du PNUD Le problème nest."— Transcription de la présentation:

1

2 Sensibilisation aux Objectifs de D é veloppement du Mill é naire et r é flexion sur l int é gration des ODM dans les programmes du PNUD Le problème nest pas davoir essayé déradiquer la pauvreté et davoir échoué. Le problème est quil ny a jamais eu de tentative sérieuse et concertée a cet égard. James Grant, Directeur exécutif de l UNICEF « Est ce que notre legs ne sera rien d autre qu une série de promesses rompues ? » Nelson Mandela - Conf é rence de Westminster, Février 2001 La réponse à l affirmation de James Grant ainsi qu à la question de Nelson Mandela constitue en quelque sorte le plus grand défi de la déclaration du Millénaire et impose désormais d aller au delà des mots pour entreprendre des actions énergiques et efficaces. Soraya Mellali, Conseiller en Strat é gie de R é duction de la Pauvret é Mission d appui du SURF au bureau du PNUD en Cote d Ivoire Abidjan du 24 au 28 juin 2002

3 .. Conférence Mondiale sur lEducation pour Tous Sommet Mondial de lEnfance Conférence des NU sur les PMA Conférence des NU sur lEnvironnement et le Developpement Conférence Internationale sur la Nutrition Conférence Mondiale sur les Droits de lHomme Conférence Globale sur le Développement Durable des Petits Etats en Développement Insulaires Conférence Mondiale sur la Réduction des Catastrophes Naturelles Conférence Internationale sur la Population et le Développement Sommet Mondial pour le Développement Social Quatrième Conférence Mondiale sur les Femmes, Beijing Conférence des NU sur les Établissements Humains Sommet Mondial sur lAlimentation Conférence sur le Commerce et le Développement Les ODM ne sont pas un nouveau concept de développement, ils sont le reflet et la synthèse des objectifs agrées lors des Conférences internationales et sommets mondiaux depuis 1990

4 8 objectifs principaux 18 cibles chiffrées à atteindre dans un délai de 25 ans. 48 indicateurs appropriés y sont associes pour mesurer les progrès réalisés. Ils ont été sélectionnés pour aider à définir des priorités dans les domaines les plus cruciaux du développement humain sans lesquels aucun progrès ne pourra être réalisé. En Septembre 2000, 147 chefs dÉtats et de gouvernement et 191 pays ont adopté la déclaration du millénaire.

5 Extrême pauvreté :Réduction de moitié, en 2015, de la proportion des personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté nationale. Faim: Réduire de moitié, en 2015, la proportion de la malnutrition des enfants de moins de 5 ans. Education primaire universelle: Achever léducation primaire universelle en Egalité de genre: Achever légalité dans laccès des filles et des garçons à lécole primaire et secondaire en Mortalité des moins de 5 ans: Réduire de 2/3 la mortalité des enfants de moins de 5 ans en Santé de la reproduction: Réduire le ratio de la mortalité maternelle de ¾ en HIV/AIDS: Arrêter et renverser la tendance à lexpansion du HIV/AIDS en Assurer la durabilité de lenvironnement (Accès à leau potable) : réduction de moitié, en 2015, de la proportion des personnes vivant sans accès à leau potable Développer un partenariat global pour le développement

6 Moins du tiers des pays en développement se sont fixés des objectifs quantifiables en vue datténuer la pauvreté. La détermination dobjectifs et de cibles précis incite les partenaires nationaux et internationaux à agir et facilite la formation dalliances nouvelles pour le développement. Les changements dorientations, les réformes institutionnelles et les réaffectations en matière de ressources budgétaires sont souvent le fruit de concertations portant sur des cibles ponctuelles. Les ODM constituent un moyen dajuster et dévaluer les progrès accomplis en matière de développement

7 Ils servent de point de repères pour préparer les plans de développement nationaux et mesurer les progrès accomplis. Ils servent doutils de plaidoyer pour éveiller les consciences, développer des partenariats et sassurer dun engagement gouvernemental et sociétal continu en faveur de latteinte des ODM au niveau national et global. Ils sappuient sur les conclusions des différents documents existants (CCA, UNDAF, RNDH, DSRP) et viennent compléter, et/ou renforcer les orientations qui y sont contenues.. Les ODM constituent en quelque sorte les objectifs de développement de base que tout pays doit atteindre dici 2015 et expriment lampleur et le type de changement souhaite par un pays.

8 Les ODM ne donne pas d indication sur la fa ç on d atteindre les buts fixes, ils aident à pr é ciser les orientations strat é giques en vue d obtenir des r é sultats sp é cifiques et mesurables. En tant que tel, les ODM ne définissent pas pour autant le type de stratégie, de planification ou de programmation que le pays doit mettre en œuvre. Ils spécifient simplement les résultats auxquels ont veut aboutir, dans le cadre des stratégies nationales de développement ou des stratégies intégrées de réduction de la pauvreté. Il revient a chaque pays de décider comment établir des liens entre leur stratégie et les ODM. Dans le cas ou un pays formule un DRSP, celui doit être cohérent avec les analyses des ODM. Les indicateurs des ODM étant pour la plupart des indicateurs universels qui reflètent la pauvreté humaine et financière, il nest pas difficile, en principe, de les mettre en cohérence avec les indicateurs de résultat des DRSP. Les ODM fournissent un cadre général pour analyser les progrès en matière de développement et évaluer les politiques économiques et sociales

9 Il convient d é viter de donner aux ODM trop de fonctions et de vouloir cr é er des liens trop é troits avec la programmation, si on veut pas en faire une nouvelle forme de conditionnalit é s. Les ODM sont d abord et avant tout des r é f é rences et des outils pour le plaidoyer. Ils doivent permettre la constitution d une force de proposition politique puissante en faveur du changement au niveau national, r é gional et global. Par cons é quent, les ODM doivent servir a promouvoir le dialogue politique et favoriser la d é finition des orientations politiques mais pas n é cessairement la programmation politique.

10 Ces actions prioritaires constituent une base de référence pour lévaluation des coûts datteinte des ODM. Lévaluation financière permettra au gouvernement de disposer des orientations nécessaires a la prise de décision en termes dallocation des ressources publiques, de gestion de lAPD et de mobilisation de ressources additionnelles. Plus largement, la définition des activités prioritaires et lévaluation de leurs coûts, pourra servir de cadre de coordination pour lélaboration de lUNDAF, du CAS- WB, du PRGF-IMF, des accords de coopération avec les banques régionales telle que la BAD ainsi que des cadres de coopération bilatéraux.. Latteinte des ODM repose sur le principe que la responsabilité financière devrait être partagée entre le gouvernement et les donateurs particulièrement lorsque les écarts sont importants et les coûts datteinte des ODM élevés. Les écarts observés dans la réalisation des ODM permettent de définir les actions prioritaires dans les stratégies nationales de développement et/ou les stratégies de réduction de la pauvreté.

11 Trois facteurs clés influent sur la réalisation des ODM? Lengagement des acteurs nationaux et internationaux Les facteurs nationaux tels que: La cohérence entre les objectifs de politique économique et de politique sociale et lallocation des ressources, La mobilisation de ressources et la coordination entre les acteurs et bénéficiaires La définition et la mise en œuvre de politiques participative et multi- sectorielles, et leur adaptabilité aux changements. Le développement dun partenariat qui doit se traduire par : Un accroissement des ressources pour le développement (Aide, réduction de la dette, commerce libre et équitable), Une meilleure orientation des investissements vers les secteurs prioritaires de la santé, de léducation et de lenvironnement, La mobilisation des ressources domestiques et, Le renforcement des capacités nationales

12 Les données disponibles nous permettent de constater que les taux de pauvreté et de mortalité infantile sont en croissance et que les progrès sont plutôt lents dans les autres domaines. Renverser la tendance suppose donc : une réaffirmation de la volonté politique de la communauté globale et nationale de faire progresser le développement humain. la mobilisation de ressources additionnelle nationales et des flux daide ainsi que la réduction de la dette. Une simple extrapolation des tendances actuelles en Afrique sub-saharienne nous permet de voir que les ODM ont peu de chances dêtre atteints si des mesures exceptionnelles ne sont pas prises.

13 Current Trends in Sub-Saharan Africa

14 La Banque mondiale estime que le financement requis pour atteindre un ensemble clé dODM nécessite environ billion de $US par an daide additionnelle jusquen Cependant, laide seule ne garantira pas latteinte des ODM, pour que les ressources additionnelles joue un rôle crucial, il faut que les pays développent des politiques macro-économiques et structurelles et des arrangements institutionnels qui favorisent lefficacité des dépenses.. Les experts du Jubilee Research at the New Economic Foundation estiment pour leur part que tous les coûts ne sont pas évalués par manque de données. Par conséquent le montant des ressources nécessaires à latteinte des ODM en 2015 serait plus important quil ny paraît. Ainsi, il y aurait un lien incontournable entre la réduction de la dette et latteinte des ODM. Il nest pas illusoire de penser atteindre les ODM en 2015 si des réponses adaptées et concertées aux besoins de besoins de financement des pays sont apportées par les gouvernements et leurs partenaires internationaux.

15 Il est admis que si le stock total de dette excède 1,5 fois la valeur des exportations, le pays est considéré comme ayant un niveau de dette insoutenable[1]. Or pour les 24 pays HIPIC ayant atteint le point de « completion », alors que les projections de croissance des exportations étaient de 11,6%, le taux actuel nest que de 5,1%. La plupart des pays concernés par linitiative HIPIC ont donc des niveaux de dette insoutenables ( selon la Banque Mondiale, 31 des 42 pays concernés par linitiative HIPIC sont dans ce cas).. Les ressources domestiques et laccroissement des flux daide seront insuffisants pour permettre datteindre les ODM en 2015, des efforts plus conséquents doivent être engages en matière de réduction de la dette et déquité au niveau des transactions commerciales internationales. [1] le niveau de soutenabilité de la dette est calculée en comparant la valeur actuelle nette de la dette totale au montant des exportations totales du pays.,[1]

16 Au niveau global, pour : convaincre de la faisabilité des ODM et des résultats qui peuvent être obtenus, pour atteindre le niveau attendu de flux daide, pour sassurer que les allocations budgétaires se feront au bénéfice des ODM, pour accroître le niveau de réduction de la dette. Au niveau national, pour sassurer dun consensus et de la volonté politique datteindre les ODM, pour favoriser la mobilisation des ressources internes et orienter les dépenses publiques vers les ODM, pour renforcer les droits de lhomme, la démocratie et la bonne gouvernance dans les domaines spécifiés dans la déclaration du Millénaire.. Cest pourquoi une campagne a multiple niveau est nécessaire …

17 Il sagira notamment dappuyer le Gouvernement pour Développer un agenda pour une campagne effective et soutenue Il sagira notamment dappuyer le Gouvernement pour : Développer un agenda pour une campagne effective et soutenue dans le temps en faveur des ODM au niveau national comprenant des actions de: plaidoyer, recherche, renforcement de capacités, mobilisation de ressources, démocratie et bonne gouvernance partenariat. La stratégie de communication mise en œuvre devra être orientée vers divers publics en utilisant les langues locales si nécessaire. Et des actions spécifiques doivent etre entreprises pour appuyer les efforts du gouvernement dans latteinte et le suivi des ODM.

18 Faire en sorte que les indicateurs contenus dans la d é claration du mill é naire constituent le minimum commun requis pour suivre les é volutions en mati è re de r é duction de la pauvret é Faire en sorte que les indicateurs contenus dans la d é claration du mill é naire constituent le minimum commun requis pour suivre les é volutions en mati è re de r é duction de la pauvret é. Pour ce faire il faudra : Démontrer que l atteinte des ODM doit constituer l objectif ultime de toute politique nationale de développement. Appuyer le gouvernement dans la conciliation des objectifs de réduction de la pauvret é inclus dans les DSRP avec ceux définis dans la déclaration du millénaire. (Intégrer les indicateurs d ODM dans le DSRP), Intégrer les ODM dans les ECP et UNDAF qui eux mêmes devront être en lien avec les DRSP ( voire les proc é dures mises en place par UNDG), Développer des synergies avec d autres programmes en particulier le programme régional d appui au suivi des indicateurs des DSRP et des ODM.

19 Faire le point sur les indicateurs Mettre en place un système de suivi et de « reporting pour le ODM Faire le point sur les indicateurs de la déclaration du millénaire. (Il est nécessaire de disposer de données de qualité pour que les rapports de progrès sur les ODM traduisent fidèlement la réalité). Mettre en place un système de suivi et de « reporting pour le ODM Evaluer la pertinence des indicateurs et définir ceux qui pourront être suivis de manière régulière. Vérifier la disponibilité et la qualité des données existantes (Définir les indicateurs de base et les indicateurs détape, Identifier les niveaux de réalisation et établir des comparaisons avec les objectifs arrêtés a lhorizon 2015, Mesurer les écarts) Inscrire le suivi des indicateurs des ODM dans le système de suivi et d évaluation de la pauvreté. (Inscrire cette action en cohérence avec le programme régional dappui au suivi des indicateurs des DSRP et de la déclaration du millénaire)

20 Appuyer la definition dun cadre de planification stratégique du développement qui permette d atteindre les ODM Analyser les enjeux et d é fis auxquels est confronté le pays pour atteindre les ODM en consid é rant particuli è rement les contraintes li é es à l environnement socio- é conomique de mise en œ uvre des ODM et les besoins de financement. Favoriser la mise en coh é rence politique, analytique et temporelle des exercices de planification strat é gique du d é veloppement, de budg é tisation et de r é duction de la pauvret é pour permettre un d é veloppement coh é rent et int é gr é et la r é alisation des ODM. Identifier les strat é gies et plans d action à mettre en œ uvre de mani è re compl é mentaire pour assurer la r é alisation de ces objectifs, Développer des stratégies de partenariat à léchelle nationale Développer des stratégies de partenariat à léchelle nationale avec notamment la soci é t é civile, le SNU et les autres donateurs Sassurer de la disponibilité des ressources financières Sassurer de la disponibilité des ressources financières pour atteindre les ODM

21 Produire a échéance régulière des analyses sur les progrès réalises a à léchelle nationale dans latteinte des ODM, sur lévolution des besoins de financement et sur les options de politique et ce au travers de la production des rapports de progrès sur les ODM et des études de coûts. Ces rapports ont des fonctions différentes et doivent être établis séparément, Les rapports de progrès sur les ODM ont pour objet de démontrer le niveau datteinte des objectifs alors que les études de coûts ont pour objet de quantifier les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs en Les rapports contribueront à mobiliser les dirigeants politiques et es hauts responsables ainsi que la société civile, les communautés,le grand public et les médias. Lobjectif est de contribuer à léveil des consciences, à la formation dalliances et au renouvellement des engagements politiques, au renforcement des capacités nationales à évaluer des objectifs et à établir des rapports à ce sujet. Faire en sorte que les programmes du PNUD intègrent les actions de plaidoyer, de suivi et de réalisation en faveur des ODM

22 Les rapports sur les ODM doivent sinspirer des documents existants même sils se différencient par leurs objectifs, leurs contenu et leur calendrier, en particulier : - Les DSRP, Les PND - Les autres cadres stratégiques de politique économique, - Les programmes bilatéraux et les cadres de coopération, - Les cadres de programmation multilatéraux et inter- gouvernementaux (WB-CAS, UN-CCF/UNDAF, EU, IMF- PRGF, etc.), Les ODM doivent être déclinés dans les politiques de développement à léchelle nationale voire régionale. Les ODM doivent nécessairement trouver leur traduction dans les objectifs spécifiques du NEPAD. Les rapports relatifs aux ODM doivent prendre en compte les objectifs et résultats contenus dans les autres rapports nationaux

23 La responsabilité est nationale quand aux méthodes et résultats dévaluation des progrès accomplis. Le SNU doit aider au renforcement des capacités nécessaires au plein exercice de la responsabilité nationale. Par exemple, par lamélioration des systèmes de suivi et dévaluation des données utiles à lélaboration des politiques et programmes en vue de réduire le besoin daide extérieure. Le SNU doit aider à réduire les coûts et les efforts liés à lévaluation des progrès dans latteinte des ODM Et doivent être élaborés en respectant les principes suivants:

24 Au niveau global, les actions engagées par le PNUD pour faciliter latteinte des ODM sont articulées autour de trois éléments : « The Millenium Project » initié par lAdministrateur du PNUD, en relation avec la Banque Mondiale, le FMI et dautres partenaires, et placé sous la direction de Jeffrey Sachs. A pour objectif de définir la stratégie datteinte des ODM. Le lancement était prévu pour juin 2002, des résultats doivent être produits pour septembre 2002 à loccasion du sommet mondial sur le développement durable qui doit se tenir a Johannesburg. - « The Millenium reports » réalisé au niveau national (SNU/UNDP-CO) et global (DESA) pour mesurer les progrès accomplis. - « The Millenium Campaign » destinée à forger une conscience collective et créer des coalitions en faveur de laction Nord-Sud autour des ODM. La campagne servira à disséminer linformation obtenue dans le cadre des deux points précédents tout en développant des partenariats avec la société civile, le secteur privé.. etc.

25 1.Les bases de données. 1.Les bases de données. Il apparaît en effet que le besoin devient de plus en plus pressant de constituer des bases de données intégrées pour répondre a une demande fréquente et répétitive de données sur certains indicateurs. BDP réfléchit actuellement à la possibilité de mettre en place une telle base de données pour appuyer les pays dans le suivi des ODM. Cette base de données serait mise en cohérence avec celle de lUNICEFChild info et celle sur la santé de WHO « Health Mapper », elle devrait également être cohérente avec celle de la Banque mondiale. Ce logiciel à un coût élevé et la question reste posée de savoir si linitiative doit être prise à léchelle nationale ou de façon plus globale, au niveau de linstitution prise dans son ensemble. Questions connexes

26 2Certains aspects de la réflexion sur les ODM ne sont pas explicitement mis en exergue dans cette présentation mais leur importance dans le processus datteinte des ODM mérite probablement quon sy attarde. 2. Certains aspects de la réflexion sur les ODM ne sont pas explicitement mis en exergue dans cette présentation mais leur importance dans le processus datteinte des ODM mérite probablement quon sy attarde. Quelques pistes de réflexion possible : Quelques pistes de réflexion possible : Culture et ODM Gouvernance et ODM Droits de lHomme et ODM, Paix et sécurité et ODM Conclusions des conférences de DOHA / Johannesburg et impact sur le financement des ODM


Télécharger ppt "Sensibilisation aux Objectifs de D é veloppement du Mill é naire et r é flexion sur l int é gration des ODM dans les programmes du PNUD Le problème nest."

Présentations similaires


Annonces Google