La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C.PAQUOT ELECTRICITE ET MAGNETISME. C.PAQUOT CITATION C'est parce qu'un morceau d'ambre frotté de laine mettait en défaut les lois de la pesanteur, que.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C.PAQUOT ELECTRICITE ET MAGNETISME. C.PAQUOT CITATION C'est parce qu'un morceau d'ambre frotté de laine mettait en défaut les lois de la pesanteur, que."— Transcription de la présentation:

1 C.PAQUOT ELECTRICITE ET MAGNETISME

2 C.PAQUOT CITATION C'est parce qu'un morceau d'ambre frotté de laine mettait en défaut les lois de la pesanteur, que la physique a créé les lois de l'électrostatique ; c'est parce qu'un aimant soulevait le fer en dépit de ces même lois de la pesanteur, qu'elle a formulé les lois de l'électromagnétisme. P. Duhem

3 C.PAQUOT LA GRECE THALES de Milet ( av.J. C.) constate : Qu'un aimant attire le fer, Que l'ambre frotté attire les corps légers. Ce mot «ambre» se dit en grec «électron» d'où le terme « électricité ». "La magnétite possède une âme car elle attire le fer".

4 C.PAQUOT MAGNETISME (1) La boussole, découverte en Chine, apparaît en Europe à la fin du XIIème siècle, elle est apportée par les Arabes. Deux phénomènes sont remarqués : L'attraction et la répulsion des aimants et du fer, L'orientation particulière que prend spontanément l'aimant vis à du ciel ou de la terre. C'est ce phénomène d'orientation de laimant par rapport à la terre qui a amené les auteurs à introduire le mot «POLE». Le premier qui ait donné un nom à ces points particuliers de l'aimant est Vincent de BEAUVAIS ( ). Il appelle « angulus» ces régions de l'aimant qui ont la propriété d'attirer ou de repousser le fer et de s'orienter, l'un vers le nord, l'autre vers le sud. Il donne les caractéristiques physiques du pôle en lui donnant un nom, montre l'importance qu'il lui accorde.

5 C.PAQUOT MAGNETISME (2) Pierre de MARICOURT ( ) introduit le mot «POLE» dans sa lettre sur l'aimant. Il détermine : L'existence de deux pôles pour un aimant, La loi des attractions et des répulsions, L'existence de l'aimant brisé, La position prise par la boussole Dans Epistola Petri Peregrini de Maricourt ad sygerem de Foucancourt militem de magnete en 1269, il écrit : « Le pôle nord d'une pierre (d'aimant) peut attirer le pôle sud de l'autre, et le pôle sud son pôle nord. Si au contraire (on) approche le pôle nord du pôle nord, (on) voit la pierre…. fuir…. De même si (on) approche le pôle sud du pôle sud ». « La partie qui a touché le côté Sud de la pierre se dirige vers le Nord du ciel et réciproquement celle qui a touché le côté Nord de la pierre vers le Sud du ciel ».

6 C.PAQUOT MAGNETISME (3) Giambattista Della PORTA ( ) remarque que : –la limaille de fer «s'arrange » en un certain ordre autour d'un aimant (spectre magnétique), –la chaleur désaimante le fer.

7 C.PAQUOT ELECTRICITE (1) RienRien de nouveau depuis THALES, souvent on confond magnétisme et électricité. Jérôme CARDAN ( ) sefforce de distinguer les deux types dattraction électrique et magnétique. Il écrit dans « De Subtilitate », en 1551 : "L'attraction de l'aimant et celle de l'ambre n'ont pas la même cause car l'ambre attire tout ce qui est léger et l'aimant le fer seul. L'ambre ne meut pas la paille à travers un corps interposé, l'aimant le fait. L'ambre n'est pas attiré réciproquement par la paille, l'aimant l'est par le fer. La paille n'est dirigée d'aucun côté par l'ambre, le fer est dirigé vers le nord et le sud par le contact de l'aimant."

8 C.PAQUOT MAGNETISME (4) En 1600, William GILBERT ( ) fait paraître un ouvrage : «De Magnete magnetecisque corpiribus et magno magnete tellure» qui est un peu l'acte de naissance de l'histoire du magnétisme, il fut d'ailleurs surnommé par ses contemporains «Père de la philosophie magnétique». Il est influencé par Pierre de Maricourt. L'action directive est prépondérante sur l'action attractive qui n'est quun effet occasionnel.

9 C.PAQUOT MAGNETISME (5) René DESCARTES ( ) présente une théorie ambitieuse dans laquelle il y a peu d'expériences et point de calcul. En 1644, dans les «Principes Philosophiques» publiés à Amsterdam, il dénombre les propriétés de l'aimant : Un aimant libre de ses mouvements prend une direction définie dans lespace. Lune de ses extrémités tend toujours, quel que soit le lieu, à se diriger vers le Nord. On nomme pôles les extrémités de laimant. Quand deux pôles de noms contraires sont tournés lun vers lautre, ils sattirent et peuvent ne former quun seul aimant. Un aimant aimante par contact un morceau de fer, cette aimantation est instable. Il étudie le magnétisme à partir du spectre magnétique, les lignes du spectre dessinent le trajet des parties cannelées qui traversent laimant, il en donne lun des premiers dessins.

10 C.PAQUOT ELECTRICITE (2) OEUVRE RUDIMENTAIRE AU XVIIème s. William GILBERT fait la distinction nette entre électricité et magnétisme : cest un acquis pour la science. Il fait cette découverte grâce à linvention du premier électroscope. Otto de GUERICKE ( ), bourgmestre de Magdebourg de 1646 à 1681, invente la première pompe pneumatique vers 1650, effectue des expériences sur le vide dont la fameuse expérience «des hémisphères de Magdebourg» en Il invente aussi une machine électrostatique : "Prenez une sphère de verre, ou, comme on l'appelle une fiole de la grosseur de la tête d'un enfant ; placez-y du soufre concassé en morceau dans un mortier, et approchez-la du feu, de manière à faire fondre le soufre. Le tout étant refroidi, cassez le globe de verre pour en retirer la sphère de soufre, que vous conserverez dans un lieu sec ; il faut ensuite percer ce globe de manière à faire traverser son axe d'une tige de fer. Ce globe sera alors préparé."

11 C.PAQUOT ELECTRICITE (3) Stephan GRAY ( ) découvre la conduction de lélectricité et que certains corps ne possèdent pas cette propriété. Charles-François de CISTERNAY DU FAY (ou Dufay) ( ) «J'appellerai l'une électricité résineuse, l'autre électricité vitrée».

12 C.PAQUOT ELECTRICITE (4) Abbé Jean-Antoine NOLLET ( ) est à la fois démonstrateur et propagandiste de la science. Le perfectionnement des machines électriques à partir de 1743 permet des expériences brillantes. Lélectricité est à la mode. Cest lépoque des expériences spectaculaires.

13 C.PAQUOT Benjamin Franklin ( ) introduit : –la notion de charge électrique, –le principe de la conservation de lélectricité –et fait lhypothèse dun fluide unique. Les autres penchent pour deux fluides. XVIII ème siècle

14 C.PAQUOT XVIII ème siècle Henry Cavendish ( ) et Charles- Augustin Coulomb ( ) réalisent des expériences et établissent des lois. Cavendish introduit la capacité dun conducteur et son degré délectrification (potentiel). Coulomb énonce la loi F = kq 1 q 2 /r 2

15 C.PAQUOT ELECTRICITE (5) Dans cette atmosphère, la découverte de lélectricité dynamique grâce à la pile va être un fait inattendu aux conséquences encore plus surprenantes. Alexandro VOLTA ( ) Anthony CARLISLE ( ) et William NICHOLSON ( ) décomposent leau à laide de la pile Humphry DAVY ( )

16 C.PAQUOT DE 1800 A 1850 Hans Christian OERSTED ( ) André-Marie AMPERE ( ) Georg Simon OHM ( ) Michael FARADAY ( ) Joseph HENRY ( ) James PRESCOTT JOULE ( ) Gustav Robert KIRCHHOFF ( ) Heinrich Fredrich Emil LENZ ( ) énonce en 1834 le principe suivant : « Le courant généré par induction dans un circuit a des effets tels quil soppose aux causes qui le créent. »

17 C.PAQUOT XIX ème siècle Vers 1840, lère des grandes découvertes expérimentales est close pour quelque temps. Il faut attendre 1850 pour que le modèle circulatoire dun seul courant simpose, jusque là cest le double courant, lun positif, lautre négatif qui est le plus répandu.

18 C.PAQUOT TRANSPORT DE LENERGIE ELECTRIQUE En 1869, Zénobe Gramme ( ) invente le collecteur et réalise la première « dynamo ». En 1882, Marcel Deprez ( ) effectue la première démonstration de transport de lénergie électrique en courant continu à lexposition de Munich. En 1882, Lucien Gaulard ( ) et John Dixon Gibbs déposent un brevet relatif à un « générateur secondaire », ancêtre du transformateur. En 1884, lors de lexposition de Turin, Gaulard réalise la première transmission électrique en courant alternatif entre lexposition et la gare de Lanzo distantes de 37 kilomètres. En 1891, Nikola Tesla( ) effectue le premier transport de lénergie électrique en courant triphasé à lexposition de Francfort sur 175 km.


Télécharger ppt "C.PAQUOT ELECTRICITE ET MAGNETISME. C.PAQUOT CITATION C'est parce qu'un morceau d'ambre frotté de laine mettait en défaut les lois de la pesanteur, que."

Présentations similaires


Annonces Google