La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Linformation médicale sur Internet F.KOHLER Mise à jour 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Linformation médicale sur Internet F.KOHLER Mise à jour 2007."— Transcription de la présentation:

1 Linformation médicale sur Internet F.KOHLER Mise à jour 2007

2 Accès à Internet Depuis un lieu privé La connexion Bas débit : Ligne téléphonique et modem RTC Haut débit ADSL / NUMERIS câble Réseau hertzien WIMAX GPRS, EDGE, 3G, 3G+ Satellite Depuis lhôpital ou la clinique Réseau « privé » Intranet et Internet

3 Connexion ADSL Modem Filtre ADSL Prise téléphone Standard Téléphonique Dégroupage

4 Connexion depuis un réseau local Réseau local Intranet Privé Réseau « tiers » RENATER RSS Internet Routeur et Firewall Routeur et Firewall

5 Accès à Internet Les fournisseurs de service RENATER Réseau Santé Social Les fournisseurs généraux Orange Télé2 Free ….

6 Accès à Internet Les débits Nécessaires dépendent des utilisations Texte : faible Téléchargement : rapide Multimédia (images, vidéo…) : très rapide Variables selon : Le matériel utilisé Le type de connexion Le type de contrat

7 Accès à Internet Ladresse IP Permet didentifier de manière unique une « ressource » (ordinateur, imprimante…) sur le réseau Structure : xxxx.xxxx.xxxx.xxxx Exemple Adresse fixe / Adresse variable (DHCP) Adresse privée / Adresse publique (NAT)

8 Accès à Internet LURL : Uniform Ressource Locator Mémoriser une adresse IP nest pas facile… Ladresse IP peut ne pas être fixe… A chaque ressource un nom Suffixe gov : governement gouv : gouvernement com : commercial fr : france Organisme ciril : centre lorrain dinfo.

9 Accès à Internet Localisation physique de la ressource Importante pour une imprimante…. Sans importance pour un accès à une information mais : Il faut pouvoir y accéder Il faut pouvoir y attribuer un certain crédit

10 Connexion depuis un réseau local Routeur et Firewall Réseau local Intranet Privé Internet Routeur et Firewall Réseau « tiers » RENATER

11 Syndication : RSS/Podscast Trois notions : Serveur HTML classique Page statique Web 2 : Page dynamique Base de données Fil RSS Description des métadonnées en XML Postionnement des fichiers à télécharger

12 Linformation est-elle de qualité ? Auteur ? Date ? Organisme ? …. => Netscoring => HUN

13 Les documents et leur indexation Principes généraux Lindexation du document et de la requête est : Automatique : full text (moteur web) Manuel : par un expert utilisant un langage contrôlé : MESH (synonymes, lien entre les concepts…) La sélection est automatique Implicite (moteur web) Explicite (équation de recherche) Document original Question LANGAGE Indexation Requête Sélection Requête indexée Document indexé

14 Qualité dun système Complétude : Description complète du domaine médical Non ambiguïté : Les termes ne doivent faire référence qu'à un seul concept. Non redondance : Chaque concept ne doit pouvoir être exprimé que d'une seule façon. Existence de synonymes : Ce sont des termes intermédiaires qui font référence à un terme unique Existence de relation explicites : "est-un", "est cause de ", "associé à", "équivalent à", "est dans", "est avant"...

15 Critères de pertinence Taux de rappel : Documents pertinents retrouvés / Documents existants Silence : Tx de rappel Précision (relevance) : Documents pertinents retrouvés / Documents retrouvés / Bruit : 100 – Précision

16 Lindexation manuelle des ressources médicales Description des ressources dans un format standardisé : SCORM, dublin core LOM Pré-indexation automatique : Utilisation des champs structurés de SCORM Full text Travail humain de bulletinage et référencement de la ressource CISMeF : CHU de Rouen

17 MeSH Le MeSH (Medical Subject Headings) est le thesaurus de la base Medline, thésaurus de référence dans le domaine biomédical. Outil d'indexation, de recherche et de classement, il est produit par la NLM (National Library of Medicine, U.S.A.) avec la participation de l'Inserm pour la version française.

18 MeSH Lindexation sapplique au contenu du document Langage Normalisé Un concept = un terme ou ensemble de synonymes Un descripteur = concept « préféré » parmi ensemble de concepts Structuré Descripteurs MeSh organisés hiérarchiquement (11 niveaux max) Evolutif : Mise à jour annuelle

19 Exemple

20 MeSH 15 domaines principaux

21 MeSH Pour traduire un concept il faut utiliser le descripteur le plus spécifique Sil nexiste pas de descripteur spécifique, utiliser des combinaisons de Descripteur/Qualificatif Il existe 83 qualificatifs Maladie/Etiologie Maladie/Complication Maladie/Thérapeutique Le qualificatif thérapeutique inclut Détothérapie, traitement médicamenteux, soins infirmiers, prévention et contrôle, radiothérapie, rééducation et réadaptation, chirurgie, transplantation

22 MeSH MeSH Browser de la NLM CISMeF

23 SCORM SCORM (Sharable Content Object Reference Model) est une spécification permettant de créer des objets pédagogiques structuréspédagogiques

24 SCORM SCORM peut être découpé en plusieurs parties distinctes : le « modèle d'agrégation du contenu » : stockage, d'identification, de conditionnement d'échange et de repérage du contenu ; l' « environnement d'exécution » le « modèle de séquencement et de navigation » Il décrit comment le système interprète les règles de séquencement.

25 Agrégation de contenu « Learning Object Metadata » (LOM). Ces méta- données, utilisées dans les standards d'IEEE, d'Ariadne et IMS, permettent la définition d'un dictionnaire de termes décrivant le contenuLearning Object MetadataLOM les métadonnées et le(s) fichier(s) XML, réutilisé de IMS. Cela définit comment coder les fichiers XMLmétadonnéesXML IMS L'empaquetage : il s'agit de créer une archive zip contenant tous les fichiers appropriés, ainsi qu'un fichier manifest.XML

26 LOM et LOM-Fr

27 Moteurs et métamoteurs Moteurs dindexation (GOOGLE, YAHOO, LYCOS….) Automates qui explorent les pages web accessibles et les analysent automatiquement Indexation full text Ne voient pas les serveurs « cachés », les pages dynamiques issues de « bases de données propriétaires » exemple : PUBMED. On doit alors se connecter sur lURL de ladministrateur de la base de données

28 Métamoteurs Permettent la saisie de la requête Transmettent la requête à un ensemble de moteurs Récupèrent les résultats issus de chaque moteur et les présentent à lutilisateur COPERNIC, METACROWLER….

29 Accès gratuit/payant De très nombreuses bases de données de références bibliographiques intéressent la médecine : Medline et son moteur dinterrogation gratuit pubmed Pascal : payant ADM (Rennes) : gratuit Revues en ligne : payant Abonnements groupés (SDC de la faculté…) Et les autres BIOSIS, CHEMABS, EDFdoc…. Quand le service est payant, il nécessite le plus souvent la signature dun contrat qui définit les modalités daccès (login pwd) et de facturation.

30 De la référence au document La recherche peut soit : Donner accès à la ressource dans son intégralité : revue en ligne, texte complet dun article, thèse, polycopié, images, cours…. Donner accès à la référence de la ressource. Par lintermédiaire de pubmed, on a la référence des articles mais pas larticle. Celui- ci doit être « commandé » en ligne ou de manière traditionnelle.

31 LUMVF Université médicale virtuelle francophone. GIP : 19 universités adhérentes + 2 en cours dadhésion Mettre à disposition des ressources pédagogiques des différents campus médicaux existant et à venir.

32 Quelques liens Sites Moteurs Métamoteurs


Télécharger ppt "Linformation médicale sur Internet F.KOHLER Mise à jour 2007."

Présentations similaires


Annonces Google