La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyses Statistiques et Socio Économique Licence Économétrie 18 Octobre 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyses Statistiques et Socio Économique Licence Économétrie 18 Octobre 2013."— Transcription de la présentation:

1 Analyses Statistiques et Socio Économique Licence Économétrie 18 Octobre 2013

2 2 Plan 1.Présentation de la MACIF 2.Les clés de lecture 3.Linversion du cycle de production 4.Les études statistiques et socio économiques

3 3 1. Présentation Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France. Création en La Macif est ouverte à tous.

4 4 1. Quest ce que la MACIF Une mutuelle La Macif, cest la libre association de personnes qui sont à la fois assureurs et assurés. Sans actionnaires La Macif na pas de capital à rémunérer. Les excédents servent à renforcer sa solvabilité, à préserver son indépendance, à assurer son développement, ou peuvent être redistribués aux sociétaires sous forme de ristourne. Démocratique Les sociétaires de la Macif élisent leurs représentants selon le principe « une personne, une voix ». Sans but lucratif Les cotisations servent uniquement à payer les sinistres et les frais de fonctionnement de lentreprise. Les excédents ne sont pas redistribués à des investisseurs personnes physiques comme dans les sociétés de capitaux. La Macif na pas dactionnaires à rémunérer. Un acteur social Prévention des risques, engagement sociétal et environnemental, la Macif est un acteur social, solidaire dans sa façon dexercer son métier dassureur.

5 5 1. La Structure du Groupe

6 6 1. Les Régions Centre Centre Europe Centre-Ouest Atlantique Gâtinais Champagne Île-de-France Loir Bretagne Nord Pas de Calais Provence Méditerranée Rhône-Alpes Sud-Ouest Pyrénées Val de Seine Picardie

7 7 1. Les Données Chiffrées Chiffres clés du groupe Macif au 31 décembre 2011* Plus de 5,5 millions d'assurés Plus de 12 millions de personnes protégées Plus de 6 millions de véhicules assurés Près de 4 millions de contrats habitation Plus de adhérents titulaires d'un contrat santé Plus d'un million de souscripteurs en épargne/assurance-vie 5,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires Résultat net consolidé part du Groupe : 60,4 millions d'euros salariés 527 points d'accueil Source : rapport annuel institutionnel et financier du groupe Macif 2011

8 8 2. Clés de lecture, Principes

9 9 Deux conceptions du marché Faire des profits Satisfaire des besoins humains Deux branches Lassurance de Dommages (35 % du CA) Lassurance de Personnes (65% du CA)

10 10 2. Clés de lecture, Principes

11 11 2. Clés de lecture, Principes

12 12 2. Clés de lecture, Principes

13 13 2. Clés de lecture, Principes

14 14 2. Clés de lecture, Mutualisation Un grand nombre de cotisants pour des risques similaires Les cotisations permettent dindemniser les quelques sinistrés de la mutualité LA MUTUALISATION DU RISQUE

15 15 2. Clés de lecture, Les leviers

16 16 2. Clés de lecture, Compte de Résultat Résultat Technique Financier Sinistres Frais généraux Réassurance Courant Exceptionnel Cotisations Résultat

17 17 3. Linversion du cycle de production

18 18 3. Linversion du cycle de production

19 19 3. Linversion du cycle de production

20 20 3. Linversion du cycle de production

21 21 3. Linversion du cycle de production

22 22 4. Études et Analyses, les Missions Mise en place de procédures de calcul de gestion prévisionnelle et de coût, observation de la marge technique et économique de la région Élaboration de tableaux de bord économiques ( par entité, par activité, par produit, etc … ) nécessaires au pilotage de la région Suivi de lévolution des résultats par rapport aux plans, budgets et objectifs Analyses de coût, de marge, dopportunité, dimplantation, de rentabilité …

23 23 4. Études et Analyses, les Missions Élaboration de la politique tarifaire Préparation des objectifs commerciaux de la région Segmentation du portefeuille Veille législative et réglementaire Innovation, anticipation dans le choix des sujets traités et des méthodes danalyse utilisées

24 24 4. Études et Analyse, les Outils BO ( BUSINESS OBJECT ) CLEMENTINE SAS MAPINFO BASES DE DONNÉES INTERNES ET EXTERNE

25 Exemple Étude des sociétaires mis en demeure en 2008

26 26 Le Périmètre des données Données DataMart Marketing RA Liste des sociétaires mis en demeure au 15 Mai 2007 et 2008 Critères observés Lâge Lancienneté Le code Monoproduit Le fractionnement de paiement Situation de famille Valeur de portefeuille Nombre de contrats La démarche de létude

27 27 La démarche de létude Pour chaque critère, comparaison entre: Le poids chez les MED et dans le portefeuille pour lexercice 2008 La variation de ces deux poids entre 2007 et 2008 pour les MED réelles

28 28 Lâge des sociétaires Les MED touchent toutes les tranches dâge, mais globalement: Les ans représentent 40% du total des MED, alors que leurs poids dans portefeuille est de 24% Pour le ans leurs poids dans les MED et dans le portefeuille sont comparables Pour les 50 ans et plus leurs poids dans les MED est de 22% contre 45% en portefeuille.

29 29 Lâge des sociétaires (analyse brute) Pour les ans outre le fait que leur poids dans les MED est deux fois supérieur à leur poids en portefeuille, on note une augmentation de 3.3% dans les MED alors que dans le portefeuille ils ont augmenté de 0.19% entre 2007 et On note aussi une augmentation sur les autres tranches dâge mais leurs poids reste comparable ou inférieur à celui dans le portefeuille.

30 30 Lâge des sociétaires (intègre Cible + de 20 ans dancienneté) Le fait dintégrer les cibles + de 20 ans dancienneté permet de modérer laugmentation constatée pour les plus de 40 ans, en revanche, nous observons une augmentation des MED chez les retraités (une augmentation de 3% dans le MED alors que dans le portefeuille cette population a augmenté de 1.25%

31 31 Ancienneté des sociétaires Les Moins de 9 ans dancienneté représentent les deux tiers du total des MED alors que leur poids dans le portefeuille est de 37% (dont les moins de 4 ans dancienneté qui représentent à eux seuls 36% des MED contre 17% dans le portefeuille) Les ans ont un poids de 21% dans les MED et 25% du portefeuille Les plus de 20 ans dancienneté pèsent 13.6% des MED et 38% du portefeuille

32 32 Ancienneté des sociétaires (intègre Cible + de 20 ans dancienneté) Augmentation forte des 4 à 9 ans dancienneté (3.5% de plus en 2008 par rapport à 2007) alors que leurs poids en portefeuille reste stable. Difficulté grandissante des plus de 20 ans dancienneté à honorer leur échéance (4.4% de plus par rapport à 2007, soit 2.3 point de plus que le vieillissement naturel du portefeuille)

33 33 Code Monoproduit Ci-dessus la comparaison entre le poids en portefeuille et dans les MED. Fragilité des monoproduits en particuliers les monoproduit M (poids de 35.5% dans les MED contre 16% en portefeuille)

34 34 Code Monoproduit (analyse brute) Augmentation notable des monoproduit M (+4.6% entre 2007 et 2008), monoproduit R (+2.1% entre 2007 et 2008) et des multiproduits (+4.8% entre 2007 et 2008) alors que leurs poids respectifs en portefeuille restent stables. Malgré laugmentation des MED chez les multiproduits, leurs poids dans les MED reste très inférieur à celui en portefeuille.

35 35 Code Monoproduit (intègre les plus de 20 ans dancienneté) Même constat que pour la précédente diapositive

36 36 Situation de famille La population des célibataires est la plus fragile (57% parmi les MED contre 42% en portefeuille

37 37 Situation de famille (analyse brute) Augmentation de toutes les catégories entre 2007 et 2008 Laugmentation la plus importante est constatée chez les célibataires (+7.5% alors que le poids en portefeuille a évolué de +1.3%)

38 38 Situation de famille (intègre les plus de 20 ans dancienneté) Même constats que la diapositive précédente

39 39 Nombre de contrats Fragilité constatée chez les sociétaires possédant 1 à 2 contrats. A partir de 3 contrats la tendance sinverse, le poids chez le MED est inférieur au poids en portefeuille.

40 40 Nombre de contrats (analyse brute) Augmentation importante sur les 1 à 2 contrats (+8.6% chez les MED contre +0.34% dans le portefeuille) Sensibilité jusquà 5 contrats (+5% chez les MED contre +0.5% dans le portefeuille), mais le poids des MED rete inférieurs au portefeuille.

41 41 Nombre de contrats (intègre les plus de 20 ans dancienneté) Même constats que la diapositive précédente

42 42 Fractionnement de paiement (analyse Brute) Fragilité constatée chez les sociétaires en fractionnement annuel.

43 43 Fractionnement de paiement (intègre les plus de 20 ans dancienneté) Fragilité confirmée chez les sociétaires en fractionnement annuel. *Les mensualisés ne sont pas pris en compte ici

44 44 Synthèse Les cibles les plus fragiles sont: Les jeunes installés et les retraités Ancienneté de 4 à 9 ans Les monoproduits en particulier M et R Moins de 3 contrats Les célibataires

45 45 Préconisations (sous réserve détudes complémentaires) Établir le fractionnement de paiement générant le moins de MED ---> proposer aux sociétaires en difficulté de passer à ce fractionnement. Pour les monoproduits M (Préciser le profil)---> Envoi différé de lattestation dassurance Tirer parti de la généralisation de la Carte Bancaire à tous les PAP pour le paiement de léchéance.

46 46 Annexes

47 47 Données chiffrées marché


Télécharger ppt "Analyses Statistiques et Socio Économique Licence Économétrie 18 Octobre 2013."

Présentations similaires


Annonces Google