La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

METIC Actus 18 janvier 2006 André Dan 1.Capital-risque 2.Services informatiques 3.SAP 4.Apple.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "METIC Actus 18 janvier 2006 André Dan 1.Capital-risque 2.Services informatiques 3.SAP 4.Apple."— Transcription de la présentation:

1 METIC Actus 18 janvier 2006 André Dan 1.Capital-risque 2.Services informatiques 3.SAP 4.Apple

2 Capital-risque : 465 millions d'euros investis en 2005 en France Les Echos du 11 janvier 2006 Les montants levés en 2005 sont en recul de 26 % par rapport à 2004.En demi-teinte. Tel est le bilan 2005 du capital-risque dans l'Hexagone. Les montants injectés par les fonds d'investissement dans les start-up françaises s'inscrivent en effet à la baisse par rapport à Selon les relevés de « Capital Finance » (groupe Les Echos), près de 465 millions d'euros ont été alloués aux jeunes pousses l'an passé, contre 631 millions en Ce recul de quelque 26 % résulte notamment du coup d'arrêt connu en début d'année. Au cours des six premiers mois, seuls 151 millions avaient été distribués. Soit deux fois moins que les sommes allouées au second semestre, lequel affiche un des plus beaux « scores » de ces quatre dernières années. Rééquilibrage La faiblesse - toute relative - des capitaux investis l'an passé dissimule le dynamisme des capital-risqueurs. En 2005, ils ont soutenu 125 sociétés ; un an plus tôt, ils en avaient financé 131. Le montant moyen alloué à chaque projet s'inscrit donc à la baisse. Cela s'explique notamment par le grand nombre de toutes jeunes structures ayant reçu l'appui d'un fonds d'investissement l'an passé. En effet, les premiers tours de table représentaient près d'un dossier sur deux. « Rassurés par la reprise des sorties, tant en Bourse qu'auprès des industriels, les fonds reconstituent ainsi l'équilibre de leur portefeuille », constate Stéphane Valorge, associé et cofondateur de la société de conseil Clipperton Finance. Alain Lostis, directeur associé d'Aelios Finance, en convient également : « Ils n'ont plus à gérer les crises de leurs participations. Ils sont, de facto, plus enclins à dénicher de nouveaux projets porteurs. » Pour autant, les tours d'envergure n'ont pas disparu du paysage français. L'an passé, cinq sociétés ont franchi la barre des 20 millions d'euros de collecte : la biotech Cerenis Therapeutics (25 millions), l'électronicien DibCom (24,5 millions), le développeur de photos sur Internet Photoways (24 millions), la biotech Fovea Pharmaceuticals (20,5 millions) et le spécialiste des implants rachidiens Corevalve (20 millions). Pour ces sociétés au business plan éprouvé, la concurrence entre les fonds a tiré les valorisations à la hausse... Ce qui n'était plus le cas ces dernières années. FRANCK MOULINS

3 Les montants levés en 2005 sont en recul de 26 % par rapport à 2004.

4 Services informatiques : perspectives positives pour 2006 Les Echos du 11 janvier /2 Dans la foulée de 2005, le syndicat des sociétés de services informatiques et des éditeurs de logiciels aborde l'année en pleine confiance. Mais quelques inquiétudes se font jour, du côté du recrutement notamment. Taux d'utilisation des informaticiens quasiment au maximum, volumes d'affaires tout à fait importants, tension sur les recrutements... En ces temps de morosité ambiante, l'optimisme des sociétés de services informatiques et des éditeurs de logiciels fait figure d'exception. En présentant ses voeux hier, Syntec Informatique a confirmé que 2006 se présentait bien pour la profession, dans la foulée du bon millésime « Tous les clignotants sont au vert », s'est félicité son président, Jean Mounet, confirmant que le chiffre d'affaires de la profession devrait avoir progressé de 6 à 7 % l'année dernière (« Les Echos » du 20 octobre). Ce qui n'empêche pas l'organisation de devoir relever une demi- douzaine de défis importants, dont certains pourraient être abordés avec ses homologues européens.

5 Services informatiques : perspectives positives pour 2006 Les Echos du 11 janvier /2 En premier lieu, Syntec Informatique place parmi ses priorités le soutien aux PME innovantes, trop petites, bien souvent, pour accéder aux appels d'offres. Autre souci, le problème de la pénurie d'informaticiens va continuer. « La liste des profils en pénurie augmente chaque jour », s'inquiète Jean Mounet. Pour tenter d'y remédier, le syndicat professionnel s'est allié avec une trentaine de grandes écoles pour redorer l'image des formations technologiques auprès des étudiants (« Les Echos » du 22 novembre). Apport de l'informatique Syntec Informatique compte également poursuivre son action d'évangélisation auprès des entreprises de tous secteurs pour les convaincre de l'apport de l'informatique sur leur compétitivité. Enfin, sur le thème de l'industrialisation des prestations - récurrent ces derniers mois -, l'organisation entend poursuivre ses travaux avec le Club informatique des grandes entreprises françaises autour de la charte commune des bonnes pratiques. Une (nouvelle ?) prise de position sur l'offshore sera par ailleurs dévoilée le 25 janvier prochain. Même si, pour Jean Mounet, le phénomène, bien que de plus en plus présent dans les esprits, reste encore limité quantitativement.ALAIN RUELLO

6 SAP dépasse ses objectifs de ventes de licences Les Echos du 11 janvier 2006 Porté par un très bon quatrième trimestre outre- Atlantique, SAP a annoncé hier que ses ventes de licences sur l'année 2005 devraient atteindre 2,78 milliards d'euros, en hausse de 18 %, alors que le numéro un mondial des progiciels de gestion tablait jusque-là sur une croissance de 12 à 14 %. Sur la base de résultats provisoires, le groupe allemand indique que le chiffre d'affaires licences - indicateur clef de la santé dans ce secteur - a progressé de 18 % sur les trois derniers mois de son exercice. La hausse a surtout été sensible aux Etats-Unis (+ 35 %), tandis que l'Europe (+ 8 %), mais surtout l'Asie Pacifique (+2 %), ont marqué le pas. En Allemagne, fief historique, SAP fait état d'une hausse modeste de 2 %. Du coup, l'éditeur allemand s'attend à une hausse de son résultat d'exploitation 2005 dans le haut de ses prévisions.

7 Le nouveau Macintosh à puce Intel est disponible Les Echos du 11 janvier 2006 Steve Jobs a présenté hier au Macworld de San Francisco le premier Macintosh doté d'une puce Intel. Il s'agit d'un iMac, la nouvelle gamme d'ordinateurs de bureau d'Apple. Proposés au même prix, dans la même apparence, avec les mêmes écrans, le patron d'Apple a assuré que ces ordinateurs étaient « 2 à 3 fois plus rapides » que les modèles équivalents dotés de puces PowerPC de type G5. Ils disposent du nouveau microprocesseur à double coeur d'Intel, Core Duo. Ces derniers mois, Apple a aussi développé les nouvelles applications maison, iLife et iWork, pour ces machines qui, malgré leur puissance seront vendues au même prix que les modèles traditionnels. Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 5,7 milliards de dollars sur son premier trimestre fiscal, grâce notamment à la vente de 14 millions d'iPod et de 1,25 million de Macintosh sur la période.


Télécharger ppt "METIC Actus 18 janvier 2006 André Dan 1.Capital-risque 2.Services informatiques 3.SAP 4.Apple."

Présentations similaires


Annonces Google