La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rectorat de Bordeaux Direction de la Pédagogie - 20091 Les parcours scolaires et professionnels des jeunes filles : un paradoxe Leurs performances dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rectorat de Bordeaux Direction de la Pédagogie - 20091 Les parcours scolaires et professionnels des jeunes filles : un paradoxe Leurs performances dans."— Transcription de la présentation:

1 Rectorat de Bordeaux Direction de la Pédagogie Les parcours scolaires et professionnels des jeunes filles : un paradoxe Leurs performances dans lenseignement secondaire sont supérieures à celles des garçons... Et pourtant, les inégalités auxquelles elles sont confrontées sur le marché du travail persistent...

2 2 Plan de lintervention Comparaison des parcours filles/garçons Redoublement au collège Orientation à la fin de la 3ème Orientation à la fin de la 2 nde GT Résultats au baccalauréat Taux de féminisation en STS et en CPGE Orientation des bacheliers de la série S dans les Pyrénées atlantiques et dans les ZAP de Pau-Nay et dOrthez Des disparités dans la vie professionnelle

3 3 A tous les niveaux, elles redoublent généralement moins que les garçons… Académie 2008 Pyrénées atlantiques 2008

4 4 De même, dans les ZAP de Pau – Nay et Orthez… Pau – Nay 2008 Orthez 2008

5 55 A lissue de la 3 ème, les filles sorientent davantage que les garçons vers la voie générale et technologique Académie de BordeauxPyrénées atlantiques FillesGarçonsFillesGarçons 2nde générale et technologique 67,1% (-0,9%) 59,1% (-1,7%) 73.3% (-2,6%) 63,1% (-3.0%) Voie professionnelle29,0% (0%) 36,7% (+0,5%) 22.3% (+1,0%) 31.3% (+0,7%) Redoublement3,9% (+1,4%) 4,3% (+1,8%) 4.4% (+1,8%) 5.6% (+2.6%) Orientation Juin 2008 En rouge : écart par rapport aux vœux des familles

6 66 ZAP de Pau – Nay et Orthez ZAP de Pau - NayZAP de Orthez FillesGarçonsFillesGarçons 2nde générale et technologique 75.2% (-3.7%) 66.0% (-4.4%) 72.2% (-0.9%) 68.5% (+0.2%) Voie professionnelle20.3% (+1.7%) 27.8% (+0,8%) 25.2% (+0.8%) 27.3% (-1.3%) Redoublement4.4% (+2.0%) 6.2% (+3.7%) 2.5% (+0.7%) 4.2% (+1.1%) Orientation Juin 2008 En rouge : écart par rapport aux vœux des familles

7 7 Dans la voie professionnelle, les taux de féminisation névoluent que lentement : Pourcentage de filles présentes à la rentrée CAP coiffure, esthétique 96,898,797,498,1 BEP carrières sanitaires 95,294,096,192,7 BEP métiers du tertiaire 86,290,477,478,5 BEP services à la collectivité 80,682,083,3 BEP architecture habitat 27,832,326,925,7 BEP industries chimiques 27,726,833,026,5 BEP finition 25,418,241,046,9 BEP géomètre topographie 10,010,313,310,0 BEP Métiers de l'électronique 7,84,30,44,9 BEP Métiers de l'électrotechnique 2,92,72,23,1

8 888 A lissue de la 2 nde GT (2008) Répartition des flux des garçons et des filles vers la 1 ère GT AcadémiePyrénées Atlantiques FillesGarçonsFillesGarçons 1 ère générale ES21,4 (-2,6)15,0 (-2,1)22,6 (-3,1)14,4 (-2,4) L16,4 (-0,7)4,8 (-0,6)14,5 (-0,8)3,9 (-0,6) S28,5 (-1,6)37,9 (-2,2)31,1 (-2,1)42,0 (-3,1) Total66,2 (-5,0)57,7 (-5,9)68,2 (-5,9)60,3 (-6,1) 1 ère technologique STI1,6 (0)13,1 (-0,3)3,3 (+0,3)16,7 (-0,8) STG13,3 (+0,8)11,3 (+0,2)8,8 (+1,6)8,0 (+0,6) STL1,9 (-0,1)1,3 (-0,1)2.0 (+0.1)1.4 (+0.4) 1ère spé ou BT0.6 (+0,1)0.9 (+0,2)0.7 (0)0,9 (0) ST2S3.7 (-0.3)0,2 (0)6.3 (-0.2)0.3 (+0.1) STAV0,2 (0)0, 4(+0,1)0.2 (0)0,2 (+0.1) Total21,3 (+0.4)27,2 (+0,1)21,3 (+1,8)27,6 (+0,5) Redoublement 8,8 (+4,5)10,3 (+5,3)8,0 (+4,6)8,2 (+4,6) Voie professionnelle 3,7 (+0,4)4.8 (+0,9)2,5 (-0,1)3,9 (+1,7) En rouge : écart par rapport aux vœux des familles

9 999 A lissue de la 2 nde GT (2008) Répartition des flux des garçons et des filles vers la 1 ère GT ZAP Pau - NayZAP Orthez FillesGarçonsFillesGarçons 1 ère générale ES21,8 (-3,112,4 (-1,9)24,2 (-1,5)10,1 (-2,5) L11,8 (-0,1)2,5 (-0,2)17,0 (+0.4)12.2 (-1,1) S32,4 (-1,9)42,7 (-2,0)35,2 (-0,1)45,9 (-3,1) Total66,0 (-5,1)57,6 (-4,1)76,4 (-1,2)68,2 (-6,7) 1 ère technologique STI1,0 (+0.2)18,5 (-1,5)0.0 (-0,5)2,7 (+1,3) STG10,8 (+1,9)6,6 (+0,6)8,2 (+0,7)12,2 (-0,4) STL3,9 (+0,2)1,7 (+0,4)2.7 (-0.6)4.7 (+0.5) 1ère spé ou BT0.3 (0)0.3 (+0,1)0 (0) ST2S7.5 (+02)0,2 (+0.2)2.2 (-0.5)0 (0) STAV0 (0)0, 3(-0,1)0 (0) Total25,2 (+4.2)29,3 (+1,6)13,1 (+0,3)19,6 (+1,4) Redoublement 8,3 (+3,3)9,6 (+3,4)7,7 (+1,3)8,8 (+3,2) Voie professionnelle 2,1 (+0,3)5.1 (+2,8)2,7 (-0,5)3,4 (+2,7) En rouge : écart par rapport aux vœux des familles

10 10 Elles obtiennent souvent de meilleurs résultats au bac (Académie 2008) SérieTaux de réussite des filles (%) Taux de réussite des garçons (%) Littéraire 88,086,5 Économique et Social 88,785,3 Scientifique 91,589,4 Total Bac Général 89,688,0 ST Industriel 88,882,8 ST Laboratoire 90,087,0 ST2S (Sanitaire et Social) 90,475,5 STG (Gestion) 86,984,9 Hôtellerie 88,875,9 Total Bac Technologique 90,083,7 Bac Pro domaine de la production 86,180,7 Bac Pro domaine des services 80,375,9 Total Bac Professionnel 81,079,2

11 11 Données de la ZAP PAU-NAY Répartition des bacheliers 2007 Filles (878) S ES L S L STI STG STI STG Production Services Production Services Général (603) Général (443) Techno (202) Techno (180) Prof (104) Prof (73) Garçons (727) SMS STL

12 12 Données de la ZAP ORTHEZ Répartition des bacheliers 2007 Filles (217) S ES L S L STG Services Production Services Général (147) Général (67) Techno (32) Techno (22) Prof (29) Prof (38) Garçons (118) STL

13 13 Enseignement supérieur court Taux de féminisation en STS sous statut scolaire (Académie) % de filles Domaine d'activité Génie civil, construction et bois 20,722,1 Matériaux souples 96,8100 Mécanique, électricité, électronique 5,33,2 Spécialités pluri technologiques de production 7,910,4 Transformations 31,135,2 Communication et information 67,861,9 Echanges et gestion 63,1 Services à la collectivité 36,440,9 Services aux personnes 80,979,7

14 14 Certains chiffres dissimulent de grandes disparités : % de filles Domaines d'activité Génie civil, construction et bois BTS Bâtiment BTS Design despace BTS Enveloppe, bâtiment, façade, étanchéité BTS Travaux publics 20,7 0 82,3 17, , ,7 Transformations BTS Génie climatique BTS Génie frigorifique BTS Bio analyses et contrôle BTS Chimiste 31,1 3,7 4,2 68,9 54,5 35,2 3,7 4,2 86,7 53,3

15 15 Enseignement supérieur Taux de féminisation en CPGE (Académie) CPGE économiques et commerciales 52,154,254,955,557,3 CPGE littéraires 79,577,582,676,675,9 CPGE scientifiques 32,132,735,234,633,1 En CPGE scientifiques, le taux de féminisation névolue que lentement. Le taux de féminisation varie selon les disciplines scientifiques. Les filles sont minoritaires en Math-Physique (28 %) et en Physique- Chimie (35 %) alors quelles sont majoritaires en Biologie (73 %).

16 16 Orientation Post Bac des bacheliers (2007) Disciplines choisies par les bacheliers S Pyrénées Atlantiques Académie

17 17 Orientation Post Bac des bacheliers (2007) Disciplines choisies par les bacheliers S ZAP Pau-Nay ZAP Orthez

18 18 Pyrénées Atlantiques Académie Orientation Post Bac des bacheliers S (2007) Caractéristiques des formations scientifiques

19 19 ZAP Pau-Nay ZAP Orthez Orientation Post Bac des bacheliers S (2007) Caractéristiques des formations scientifiques

20 20 Des disparités dans la vie professionnelle Les taux dactivité des femmes et des hommes se sont rapprochés. Si elles tirent davantage parti de leurs diplômes de plus en plus élevés, elles restent encore globalement défavorisées face à lemploi.

21 21 Elles exercent plus souvent des emplois à temps partiel ou temporaires (France, INSEE, 2007) Le travail à temps partiel concernait 30,2% des femmes actives et 5,7% des hommes en Il nest pas toujours choisi volontairement Tous secteurs confondus, elles sont plus nombreuses à occuper des emplois temporaires (CDD, stages, emplois aidés…) (femmes : 12% ; hommes : 8,1%) Lécart de salaire « réel » INSEE (temps complet) est de 16 %

22 22 Elles restreignent leurs choix à quelques secteurs dactivité Sur les 17 secteurs dactivités déterminés par lINSEE : Seulement 8 secteurs ont au moins 40% de femmes dans leurs actifs : services, éducation, action sanitaire et sociale, administration, commerce, consommation, services bancaires et immobiliers. Elles sont faiblement représentées dans 5 secteurs : construction, industrie automobile, énergie, industrie de biens déquipements, transports.

23 23 Les disparités persistent particulièrement dans les domaines scientifiques et techniques 25% de filles dans les écoles dingénieurs françaises 16% de femmes parmi les ingénieurs et cadres techniques des entreprises privées 30% de chercheuses au CNRS

24 24 POURQUOI CES CHOIX DORIENTATIONS? Des attitudes différentes : Autolimitation des filles Préférence pour des secteurs « visibles » : peu de modèles féminins dans les métiers scientifiques et techniques Représentations sociales et contraintes : Partage des tâches et modèles traditionnels encore prégnants Arrêt de carrière pour enfants et autolimitation Difficultés dues au mode de gestion des carrières plus quaux aspirations (mobilité, horaires des réunions, cooptation…) Représentations familiales et scolaires qui se renforcent souvent (manuels, évaluations) Représentations des activités scientifiques : Abstraites, difficiles, austères, perçues comme masculines


Télécharger ppt "Rectorat de Bordeaux Direction de la Pédagogie - 20091 Les parcours scolaires et professionnels des jeunes filles : un paradoxe Leurs performances dans."

Présentations similaires


Annonces Google