La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L M D 1 1 Laboratoire de Météorologie Dynamique Equipe « atmosphères planétaires » Présentée par François Forget.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L M D 1 1 Laboratoire de Météorologie Dynamique Equipe « atmosphères planétaires » Présentée par François Forget."— Transcription de la présentation:

1 L M D 1 1 Laboratoire de Météorologie Dynamique Equipe « atmosphères planétaires » Présentée par François Forget

2 2 Sur une demande de Vincent Cassé Les 10 résultats marquants de léquipe planétologie en 2009

3 3 10) Première mesure par télédétection de la température et densité de latmosphère Martienne entre 60 et 120 km. (occultation stellaire UV) (Forget et al. JGR 114 (2009) 9) 1ere modélisation de la thermodynamique de la glace de CO2 sur Mars: simulation de « Geysers » de CO2 ! (Pilorget et al., Icarus) 8) Mise en évidence dun biais majeur dans les modélisations des atmosphères de CO2 (Terre et Mars primitifs). Développement dune nouvelle paramétrisation (Wordsworth et al. Icarus, soumis)

4 4 10) Première mesure par télédétection de la température et densité de latmosphère Martienne entre 60 et 120 km. (occultation stellaire UV) (Forget et al. JGR 114 (2009) 9) 1ere modélisation de la thermodynamique de la glace de CO2 sur Mars: simulation de « Geysers » de CO2 ! (Pilorget et al., Icarus) 8) Mise en évidence dun biais majeur dans les modélisations des atmosphères de CO2 (Terre et Mars primitifs). Développement dune nouvelle paramétrisation (Wordsworth et al. Icarus, soumis)

5 5 10) Première mesure par télédétection de la température et densité de latmosphère Martienne entre 60 et 120 km. (occultation stellaire UV) (Forget et al. JGR 114 (2009) 9) 1ere modélisation de la thermodynamique de la glace de CO2 sur Mars: simulation de « Geysers » de CO2 ! (Pilorget et al., Icarus) 8) Mise en évidence dun biais majeur dans les modélisations des atmosphères de CO2 (Terre et Mars primitifs). Développement dune nouvelle paramétrisation (Wordsworth et al. Icarus, soumis)

6 6 7) Mise en évidence dun régime paléoclimatique expliquant la formation de vastes glaciers aux moyennes latitudes martiennes. (Madeleine et al. Icarus 203, 2009) 6) Développement dun modèle complet atmosphère-thermosphère Martien entre 0 et 300 km. Analyse des phénomènes de réchauffement polaire. (Gonzalez Galindo et al. JGR 114 E4, 2009 ; JGR 114 E8, 2009) 5) Construction dun nouveau modèle méso-échelle et micro- échelle de latmosphère martienne. Explication des variations de la couche limite en fonction de la topographie. (Spiga and Forget, JGR 114 (2009), Spiga et al. QJRMS. in press) EARTH MARS

7 7 7) Mise en évidence dun régime paléoclimatique expliquant la formation de vastes glaciers aux moyennes latitudes martiennes. (Madeleine et al. Icarus 203, 2009) 6) Développement dun modèle complet atmosphère-thermosphère Martien entre 0 et 300 km. Analyse des phénomènes de réchauffement polaire. (Gonzalez Galindo et al. JGR 114 E4, 2009 ; JGR 114 E8, 2009) 5) Construction dun nouveau modèle méso-échelle et micro- échelle de latmosphère martienne. Explication des variations de la couche limite en fonction de la topographie. (Spiga and Forget, JGR 114 (2009), Spiga et al. QJRMS. in press) Zonal Mean temperature Northern winter solstice Latitude Height (km)

8 8 7) Mise en évidence dun régime paléoclimatique expliquant la formation de vastes glaciers aux moyennes latitudes martiennes. (Madeleine et al. Icarus 203, 2009) 6) Développement dun modèle complet atmosphère-thermosphère Martien entre 0 et 300 km. Analyse des phénomènes de réchauffement polaire. (Gonzalez Galindo et al. JGR 114 E4, 2009 ; JGR 114 E8, 2009) 5) Construction dun nouveau modèle méso-échelle et micro- échelle de latmosphère martienne. Explication des variations de la couche limite en fonction de la topographie. (Spiga and Forget, JGR 114 (2009), Spiga et al. QJRMS. in press)

9 9 4) Mise en évidence de la présence de Radon atmosphérique martien permettant dexpliquer les anomalies Uranium / Thorium (Meslin et al., en préparation pour Nature) 3) Simulation du méthane atmosphérique observée sur Mars : les variations observées sont vraiment énigmatique (Lefevre et Forget, Nature ) 2) Construction du 1er GCM complet (couplant transfert radiatif et dynamique) de latmosphere de Vénus (Lebonnois et al., JGR, in press (2010) Apparent 238 U/ 232 Th ratio (ppm/ppm) RADON signature

10 10 4) Mise en évidence de la présence de Radon atmosphérique martien permettant dexpliquer les anomalies Uranium / Thorium (Meslin et al., en préparation pour Nature) 3) Simulation du méthane atmosphérique observée sur Mars : les variations observées sont vraiment énigmatique (Lefevre et Forget, Nature ) 2) Construction du 1er GCM complet (couplant transfert radiatif et dynamique) de latmosphere de Vénus (Lebonnois et al., JGR, in press (2010)

11 11 4) Mise en évidence de la présence de Radon atmosphérique martien permettant dexpliquer les anomalies Uranium / Thorium (Meslin et al., en préparation pour Nature) 3) Simulation du méthane atmosphérique observée sur Mars : les variations observées sont vraiment énigmatique (Lefevre et Forget, Nature ) 2) Construction du 1er GCM complet (couplant transfert radiatif et dynamique) de latmosphere de Vénus (Lebonnois et al., JGR, in press (2010)

12 12 Et la découverte n°1 de léquipe planétologie en 2009 est : Des nouveaux locaux au 2eme étage à Jussieu !!!

13 13 A venir: Mars Trace Gas Orbiter ESA-NASA 2016 Réponse à lappel doffre 15 avril prochain

14 14 Mars Trace Gas Orbiter 2016 (ESA-NASA) Sondeur Submillimétrique (avec le JPL: (Vents doppler, temperature, H2O, HD0, O3, H2O2, especes traces) Participation Françaises : Antenne Submillimetrique (34 cm) : développée et fabriquée au LMD ? USO, synthetiseur de fréquence : LERMA (obs de Paris) Participation à dautres instruments : Radiomètre infrarouge Camera Spectromètre gaz traces Assimilation de données Rétrotrajectoires

15 15 Mercure Venus Terre Mars JUPITER SATURNE Titan URANUS NEPTUNE Triton Pluton A venir:

16 16 Développement du GCM 3D de Titan: - Abandon de l « hypothèse de latmosphère mince »

17 17 Un GCM pour Pluton et Triton Une fine atmosphère dazote Des brumes, des geysers Une Motivation : Mission NASA « New Horizons » Survol de Pluton le 14 juillet 2015 (cocorico)

18 L M D 18 Prospectives : Mercure Venus Terre Mars JUPITER SATURNE Titan URANUS NEPTUNE Triton Atmosphères telluriques Planètes géantes Pluton Soleil Vers un modèle de climat global «universel » : Etude des atmosphère extrasolaires Etude des atmosphère primitives Parmi les objectifs : Que faut il pour quune planète soit habitable? Pourquoi Mars, Vénus et la Terre nont pas connu le même destin ? La clé du projet : un « chaîne de production » de codes de transfert radiatif pour MCG

19 19 Merci

20 20 Merci

21 L M D 21

22 22 Merci ! Léquipe planéto du LMD :


Télécharger ppt "L M D 1 1 Laboratoire de Météorologie Dynamique Equipe « atmosphères planétaires » Présentée par François Forget."

Présentations similaires


Annonces Google