La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TP4, Méiose et fécondation, Brassage génétique. 1.Un brassage interchromosomique et un brassage par la fécondation Le brassage interchromosomique est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TP4, Méiose et fécondation, Brassage génétique. 1.Un brassage interchromosomique et un brassage par la fécondation Le brassage interchromosomique est."— Transcription de la présentation:

1 TP4, Méiose et fécondation, Brassage génétique

2 1.Un brassage interchromosomique et un brassage par la fécondation Le brassage interchromosomique est dû à la migration indépendante des chromosomes homologues lors de …………………………………. de la méiose. La fécondation permet aussi daugmenter la variabilité génétique en réunissant au hasard les différents gamètes. Rappel sur la méiose lanaphase I

3 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris On croise des souris de phénotypes stables de génération en génération : des souris grises avec des souris blanches. Ces deux types de souris sont dites de lignées pures (ou races pures). Homozygote pour le caractère considéré. Génération P : Souris blanche x Souris grise Phénotype : [blanche] x [grise] On pose lhypothèse quun seul gène code pour la couleur des souris. 1) Proposer une interprétation génétique de la couleur des souris de ce croisement à partir de lhypothèse selon laquelle les deux lignées de souris ne diffèrent que par un seul couple dallèles. Soit B lallèle codant pour la couleur blanche et G codant pour la couleur grise. Génotype :(B/B) x (G/G) BBBBGGGG Ce gène nest pas porté par un chromosome sexuel puisque le résultat du croisement est identique quelque soit le sexe des parents.

4 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète : 100 % de gamètes porteurs de lallèle B Génération P : Souris blanche x Souris grise Phénotype : [blanche] x [grise] On pose lhypothèse quun seul gène code pour la couleur des souris. Soit B lallèle codant pour la couleur blanche et G codant pour la couleur grise. Génotype :(B/B) x (G/G) BBBBGGGG Méiose BB BBGG GG 100 % de gamètes porteurs de lallèle G

5 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète :100 % de gamètes porteurs de lallèle B Génération P : Souris blanche x Souris grise Phénotype : [blanche] x [grise] On pose lhypothèse quun seul gène code pour la couleur des souris. Soit B lallèle codant pour la couleur blanche et G codant pour la couleur grise. Génotype :(B,B) x (G,G) Méiose 100 % de gamètes porteurs de lallèle G Fécondation Génération F1 :Souris grises Génotype : (B/G) BG BG

6 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète :100 % de gamètes porteurs de lallèle B Génération P : Souris blanche x Souris grise Phénotype : [blanche] x [grise] On pose lhypothèse quun seul gène code pour la couleur des souris. Soit B lallèle codant pour la couleur blanche et G codant pour la couleur grise. Génotype :(B/B) x (G/G) Méiose 100 % de gamètes porteurs de lallèle G Fécondation Génération F1 :Souris grises Génotype : (B/G) Les souris en F1 étant hétérozygote et ayant pour phénotype la couleur grise, lallèle G est dominant sur lallèle B.

7 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète : 50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Souris F1 x Souris blanche Phénotype : [grise] x [blanche] On connaît le génotype de la souris F1 : Génotype :(B/G) x (B/B) Méiose 100 % de gamètes porteurs de lallèle B (B/G) Lallèle B étant récessif devant lallèle G, la souris blanche est donc homozygote :(B/B) BGBGBBBB BB GGBB BB

8 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète :50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Souris F1 x Souris blanche Phénotype : [grise] x [blanche] On connaît le génotype de la souris F1 : Génotype :(B/G) x (B/B) Méiose 100 % de gamètes porteurs de lallèle B (B/G) Lallèle B étant récessif devant lallèle G, la souris blanche est donc homozygote :(B/B) Fécondation Gamètes F1 Gamètes Tableau de croisement : BG B(B/B)(B/G)

9 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète :50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Souris F1 x Souris blanche Phénotype : [grise] x [blanche] On connaît le génotype de la souris F1 : Génotype :(B/G) x (B/B) Méiose 100 % de gamètes porteurs de lallèle B (B/G) Lallèle B étant récessif devant lallèle G, la souris blanche est donc homozygote :(B/B) Fécondation 50% de souris (B/G) et 50% de souris (B/B) Génération F2 : 50% de souris [grise] et 50% de souris [blanche]

10 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète : 50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Souris F1 x Souris F1 Phénotype : [grise] x [gris] Génotype :(B/G) x (B/G) Méiose Fécondation 50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Gamètes F1 Gamètes F1 Tableau de croisement : BG B(B/B)(B/G) G (G/G)

11 a. Exemple dun organisme diploïde : la souris Gamète : 50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G Souris F1 x Souris F1 Phénotype : [grise] x [gris] Génotype :(B,G) x (B,G) Méiose Fécondation 50 % de gamètes porteurs de lallèle B et 50% de gamètes porteurs de lallèle G (B/ B)(B/G) (G/G)Génération F2 : 25% de souris blanches et 75% de souris grises 13 souris sur 47 28% valeur proche de 25% 34 souris sur 47 72% valeur proche de 75% Lhypothèse de départ est validée, ce caractère est gouverné par un gène, dont lallèle G domine lallèle B.

12 b. Exemple dun organisme haploïde : le champignon Sordaria Chez Sordaria, on trouve 8 spores par asque. Ces spores sont toutes issues dune cellule œuf qui a donc subit une ……………. et une ……………… Les spores sont …. n donc …………………. : chacune delles contient un seul exemplaire de chaque gène, le phénotype observé traduit alors directement le génotype. méiose mitose 1 haploïdes Cellule à 2 noyaux Cellule œuf Chromosome porteur de lallèle noir Chromosome porteur de lallèle jaune

13 La culture La culture de Sordaria se fait sur un milieu gélosé dans une boîte de Pétri. On ensemence le milieu: soit par dépôt de spores provenant dun autre milieu. soit par dépôt dun fragment de mycélium. X 1000 Photo de mycélium de Sordaria

14 La culture Les spores ou les fragments de mycélium se développent comme suit:

15 La culture Après culture pendant plusieurs jours, à la bonne température, on obtient des boîtes ayant cet aspect:

16 Les résultats A la limite entre les deux souches apparaissent des fructifications appelées périthèces, contenant des sacs allongés appelés asques. Ces asques contiennent des spores.

17 Les résultats Dans un périthèce, les spores se forment à lintérieur de petits « sacs »: les asques. Chaque asque renferme 8 spores.

18 Repérez tous les types dasques présents dans un périthèce

19 Cellule à 2 noyaux Cellule œuf Chromatide porteuse de lallèle noir Chromatide porteuse de lallèle jaune Prophase I N N J J


Télécharger ppt "TP4, Méiose et fécondation, Brassage génétique. 1.Un brassage interchromosomique et un brassage par la fécondation Le brassage interchromosomique est."

Présentations similaires


Annonces Google