La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROCEDES DE MOULAGE Moulage en moule non permanent Moulage avec modèle permanent Moulage avec modèle non permanent Moulage en moule permanent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROCEDES DE MOULAGE Moulage en moule non permanent Moulage avec modèle permanent Moulage avec modèle non permanent Moulage en moule permanent."— Transcription de la présentation:

1 PROCEDES DE MOULAGE Moulage en moule non permanent Moulage avec modèle permanent Moulage avec modèle non permanent Moulage en moule permanent

2 MOULAGE EN MOULE NON PERMANENT

3 Moulage en sable

4 Intérêt des dépouilles : Permettre lextraction du modèle ! Mise au mille : Masse de la pièce brute Masse de métal mise en œuvre Rapport : Les noyaux :

5

6

7 Moulage en cire perdue

8 1 Injection des modèles Des machines d'injection de cire produisent les modèles en cire, dans des outillages d'injection métalliques reproduisant la forme et la précision des pièces qui seront réalisées dans divers métaux. Moulage en cire perdue

9 2 Moulage en grappe Les modèles sont assemblés en grappes constituant une unité de coulée homogène, avec le système d'alimentation nécessaire à chaque pièce. Moulage en cire perdue

10 3 Fabrication du moule La grappe est garnie de couches successives de réfractaire par immersion dans une barbotine et saupoudrage de sable. Les barbotines sont constituées d'un liant à base de silice dans lequel est maintenue en suspension (grâce à une cuve tournante) une fine farine de réfractaire. Des machines de saupoudrage font ensuite tomber en pluie un sable réfractaire de granulométrie appropriée. Les couches successives constituent une carapace de réfractaire uniforme autour de la grappe en cire. Moulage en cire perdue

11 4 Décirage, cuisson, coulée Lorsque la grappe est introduite dans le four les modèles en cire s'écoulent laissant dans la carapace leur empreinte exacte. Dans le four la carapace se transforme en céramique, de porosité et de résistance mécanique appropriées. A la sortie du four, la grappe est retournée en position de coulée et on coule le métal dans la céramique chaude permettant au métal d'épouser les détails les plus fins de la cavité reproduisant les modèles en cire. Moulage en cire perdue

12 5 Décochage, tronçonnage Chaque moule est alors détruit par vibration et laisse apparaître la grappe en métal qui reproduit fidèlement la grappe en cire d'origine. On sépare les pièces par tronçonnage et les traces d'attaque sont ébarbées à la bande abrasive. Moulage en cire perdue

13 Avantages : Formes complexes (ne nécessite pas lexistence de joint de moulage. Très bonne précision dimensionnelle (0,1 mm) État de surface 3,2 m Moulage en cire perdue Domaines : Pièces aéronautiques, turbines, matériel médical. Inconvénients : Petite et moyenne série Cadence faible Procédé onéreux

14 Moulage en cire perdue

15 Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) 1 Fabrication de la réplique exacte de la pièce à fabriquer en polystyrène expansé. Carter de moteur de la réplique de la machine volante des frères Wright

16 Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) 2 Les modèles en polystyrène sont assemblés en grappe.

17 Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) 3 Ils sont ensuite plongés dans un bain pour y être enduit dune couche réfractaire. 4 Lensemble est ensuite mis dans un bac vibrant que lon remplit progressivement de sable.

18 Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) 5 Lalliage est coulé dans le moule ce qui sublime le modèle en polystyrène. 6 Après refroidissement, le sable est retiré et la surface de la pièce nettoyée.

19 Avantages Par rapport aux procédés classiques tel que la coulée en coquille, cette technique offre une meilleure rentabilité, une meilleure qualité tout en permettant de faire des pièces complexes et précises. Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) Inconvénients Coût Maîtrise du procédé

20 Culasse (modèle et pièce) Moulage avec modèle gazéifiable (lost foam) Bloc moteur 6 cylindres

21 Comparaison des procédés de moulage en moule non permanent

22 MOULAGE EN MOULE PERMANENT

23 Avantages Bonne précision dimensionnelle. Bonne qualité géométrique Bon état de surface (Ra 1,6 m) Inconvénients Prix outillage élevé série importante Masse et dimensions de la pièce limitées.

24 Coulée en coquille

25 Noyau Chape Ejecteurs Semelle Chape Talus ou noyau fixe

26

27 Coquilleuse automatique Coquille ouverte

28 Coulée sous pression

29 Machine à chambre chaude * Le système dinjection est continuellement immergé dans lalliage en fusion contenu dans un four placé derrière le plateau de la machine. Coulée sous pression

30 Machine à chambre chaude Pression dinjection : 50 à 100 bars Pression de masselottage jusquà 350 bars Cadences 30 à 200 pièces/h Coulée sous pression Ces machines sont caractérisées par leur force de fermeture (50 à 1200 kN) Les alliages de zinc et de magnésium sont injectés par des machines à chambre chaude.

31 * Le système dinjection est constitué dun cylindre (conteneur) dans lequel coulisse un piston. Le four de maintien nest pas intégré à la machine et lalliage est déversé dans le conteneur avant chaque injection. Machine à chambre froide Coulée sous pression

32 * Ces machines sont caractérisées par leur force de fermeture (500 à kN) Machine à chambre froide Coulée sous pression Pression dinjection : 50 à 200 bars Pression de masselottage jusquà 1000 bars Cadences 500 pièces/h Les alliages daluminium, de magnésium et le laiton sont injectés par des machines à chambre froide.

33 Un dispositif déjection de la pièce est situé derrière le demi moule mobile. Une double plaque portant les éjecteurs est mise en mouvement par un vérin. Éjecteurs Coulée sous pression

34 Avantages Tolérances très bonnes Qualité géométrique excellente. Très bon états de surface. Cadences élevées. Surépaisseurs dusinage faibles (0,2 à 0,5 mm) Pièces minces (0,5 mm) Inconvénients Investissement machine élevé. Coût outillage élevé série très importante Coulée sous pression

35 Coulée sous basse pression On soumet la surface du bain à une pression dair de 0,1 à 0,2 bar qui pousse lalliage de bas en haut. Le remplissage terminé on applique une surpression de masselottage de 0,4 à 0,5 bar.

36 Coulée sous basse pression Avantages Tolérances semblables au procédé coquille. Cadences plus élevées. Mise au mille moins élevée (environ 1300) car le masselottage est fortement diminué. Caractéristiques mécaniques améliorées. Inconvénients Investissement machine plus élevé. Coût outillage plus élevé. Ce procédé est considéré comme une amélioration du moulage coquille par gravité.


Télécharger ppt "PROCEDES DE MOULAGE Moulage en moule non permanent Moulage avec modèle permanent Moulage avec modèle non permanent Moulage en moule permanent."

Présentations similaires


Annonces Google