La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La notion d«économies déchelle » Applications contemporaines.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La notion d«économies déchelle » Applications contemporaines."— Transcription de la présentation:

1

2 La notion d«économies déchelle » Applications contemporaines

3 Quappelle-t-on économies déchelle ? Réduction des coûts de production unitaires lorsque la quantité produite saccroît. Léchelle en question échelle au sens courant Échelle = dimension, comme dans lexpression « à grande échelle »

4 Pourquoi des économies déchelle ? Supposons que la mise au point dun nouveau prototype de voiture coûte 5 millions deuros (R&D, nouvelle ligne de fabrication...) Chaque unité produite coûte ensuite 5000 euros (main dœuvre, énergie, pièces détachées...) Cest le coût Cest le coût fixe variable

5 Un peu de calcul Quel sera le coût unitaire si lon fabrique ce véhicule en un exemplaire mille exemplaires un million dexemplaires Formule du coût unitaire (ou coût moyen) Coût unitaire = Coût total Quantité produite = Coût fixe + coût variable Nombre dunités produites

6 Trois cas de figure Une unité produite Coût unitaire = = Mille unités produites Coût unitaire = x = Un million dunités produites Coût unitaire = x =5 005

7 Un brin de formalisation Coût unitaire = Coût total Quantité produite = Coût fixe + coût variable Nombre dunités produites Coût unitaire = Coût moyen = CM ( x ) = Quantité produite = x Coût fixe = CF = = constante (ne dépend pas de x ) Coût variable = CV( x ) =5000 x x (proportionnel à x ) CT ( x ) x Coût total = CT( x ) = CF + CV( x ) x =

8 Simplifions, dérivons ! Coût unitaire = Coût moyen = CM ( x ) = CF + CV ( x ) x = x x = x = CM ( x ) = x2x2

9 Une dérivée toujours négative Daprès ce qui précède CM( x ) 0 (x + *) Le coût unitaire est fonction décroissante des quantités produites Quelle est la signification économique de ces calculs ?

10 Létalement des coûts fixes Plus on produit, plus les coûts initiaux (recherche, investissement) se répartissent sur un grand nombre dunités. Dès quil existe des coûts fixes, produire λ fois plus ne coûte pas λ fois plus cher... Si on double la production on na pas besoin du double de designers, dun deuxième directeurs des ressources humaines ni de deux fois plus de gestionnaires du réseau informatique.

11 ( λ x λ x λ x CT (λ x ) = λ x CT(λx) < λ CT(x) λ CT ( x ) = λ λ x CT (λ x ) - λ CT ( x ) = (1-λ) x CT(λx) < λ CT(x) Négatif dès que λ > 1 cest-à-dire dès que léchelle de production croît Les coûts croissent moins vite que les quantités On parle aussi de « rendements déchelle croissants » : il ne faut pas deux fois plus de moyens pour obtenir deux fois plus de produits La productivité croît donc avec léchelle de la production. CT (λ x ) - λ CT ( x ) =

12 Ce sont les activités caractérisées par limportance des coûts fixes Quelles activités présentent dimportantes économies déchelles Exemples tirés du dernier livre de D. Cohen (p.15)

13 Expliquez le passage surligné. Quel est le point commun aux exemples cités par lauteur ?

14 Un générique est une copie du médicament original, les dépenses de la recherche pharmaceutique nentrent donc pas dans son coût de production

15 Les activités porteuses de fortes économies déchelles Ce sont ici des activités basées sur la production de connaissances, dinformations. Leur coût de diffusion est faible (voir nul), leur coût de conception très élevé. Exemple du site Internet Tout le coût est dans la conception du site Il dépend très peu du nombre de clients...

16 Un des thèmes de la « nouvelle économie » Expression née dans les années 1990 pour expliquer leuphorie boursière et lessor des « start-up » Activités comportant de fortes économies déchelle = rendements croissants « winner takes all » : lentreprise la plus grande a des coûts plus bas et évince ses concurrents. Mais la notion de Nouvelle Économie, discutable et discutée, ne se réduit pas à cela. Il faudrait parler de dématérialisation, dexternalités de réseau...

17 Les économies déchelle peuvent avoir dautres sources Létalement des coûts fixes est la principale source déconomies déchelles, mais pas la seule. Cause extérieure à lentreprise : le pouvoir de négociation vis-à-vis des fournisseurs. Grande entreprise Commandes en grande quantité Pouvoir de négociation Baisse du prix des intrants


Télécharger ppt "La notion d«économies déchelle » Applications contemporaines."

Présentations similaires


Annonces Google