La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Il ne faut surtout pas sous-estimer les changements culturels dans l'organisation des entreprises. D'un côté, la technologie participe au succès des affaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Il ne faut surtout pas sous-estimer les changements culturels dans l'organisation des entreprises. D'un côté, la technologie participe au succès des affaires."— Transcription de la présentation:

1 Il ne faut surtout pas sous-estimer les changements culturels dans l'organisation des entreprises. D'un côté, la technologie participe au succès des affaires. Mais de l'autre, toute une palette de services est nécessaire afin d'accompagner l'entreprise dans ces évolutions. Sans cette gestion du changement, les technologies fonctionneront mais l'organisation ne saura pas toujours s'en servir de manière efficace Sans cette gestion du changement, les technologies fonctionneront mais l'organisation ne saura pas toujours s'en servir de manière efficace. Ecueils à éviter CHRIAI RABI/2EME ANNEE BTS TOURISME ET LOISIRS 1 Documents mis à disposition par : Attention : Ce document est un travail détudiant, il na pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources :)

2 Le Système dInformation Marketing

3 Définition du concept: « Un complexe structuré et interactif de personnes, de machines et de procédures conçu pour générer un flux continu dinformations pertinentes, recueillies auprès de sources intérieures et extérieures à la firme, en vue de servir de base à la prise de décision dans des domaines de responsabilités relevant de la gestion du marketing ».

4 Recherche marketing et système dinformation marketing : Rappel de la définition de la RM : « Le processus par lequel linformation nécessaire à la prise de décision en marketing sera générée. cela va de la définition du problème aux recommandations pour le résoudre». En fait, la RM fait partie intégrante du SIM. Elle en est une composante. La RM se fait à un moment donné pour un domaine précis, alors que le SIM vise à recueillir des informations sur une base continue.

5 Objectifs du SIM Lobjectif fondamental est daider les gestionnaires à prendre de meilleurs décisions. Pour cela, le SIM doit fournir linformation qui est utilisée par les gestionnaires pour réduire lincertitude. Cette information doit être pertinente et sinscrire dans la durée.

6 Les composantes du SIM On trouve 3 composantes dans un SIM : La banque de données qui fournit au système la capacité de mémoriser et davoir accès à des données, de les manipuler et de les transformer. Les données marketing constituent la matière première à partir de laquelle linformation est triée. Ce sont les sources dinformations marketing. Cette information peut être divisée en trois types :linformation externe, la communication et linformation interne.

7 Linformation externe rassemble les données issues des études de marchés, rapports annuels des concurrents, prévisions économiques etc… Linformation interne concerne tous les flux dinformations internes relatifs à lactivité de lentreprise. La communication marketing concerne les différents outils de communication de lentreprise à savoir les différentes formes de publicité directe et indirecte, et la réaction de lenvironnement faces à ces différentes actions.

8 La banque de modèles : La banque de modèles inclut divers modèles de marketing qui peuvent servir à planifier et à contrôler les activités marketing de la firme. Il existe des models standards et des modèles sur mesure. Ex de modèles standards : le cycle de vie de pdt, les modèles de comportement du consommateur, le modèles de la hiérarchie des effets etc… Ces modèles sont inclus dans le SIM et peuvent guider le gestionnaire à prendre ses décisions marketing et ce en fonction de ses besoins en informations.

9 La banque analytique : Cest la banque de statistiques et de mesures qui fournit au système la capacité de procéder à lanalyse statistique des données.(ce sont les différents modèles statistiques pour lanalyse et le traitement des données). Ex: lanalyse en composantes principales pour le traitement des données quantitatives et lanalyse factorielle pour celui des données qualitatives

10 Les fonctions du SIM Les composantes du SIM servent à réaliser les six fonctions suivantes : La collecte de données marketing (issues de département de la RM, informations recueillies à travers des études de marchés spécifiques). La responsabilité du SIM est également de rassembler « lintelligence marketing » : revues, journaux, publications professionnelles, rapports dactivités, susceptible dintéresser le preneur de décisions. Le traitement des données : Il sagit détablir un ensemble de descripteur qui permette une classification et un accès efficient aux données. Lévaluation des informations cad la pertinence de linformation, la crédibilité et la précision de linformation, crédibilité de la source, méthodes de collecte…

11 Lanalyse des données :il sagit de lanalyse statistique des données recueillies et linterprétation des résultats. En général des modèles statistiques sont utilisées pour lanalyse des données et ce en fonction de la nature de ces données (quali/quanti) et en fonction des besoins du preneur de décisions. On a recours par exemple à lanalyse factorielle ou encore lanalyse des composantes principales ou encore lanalyse conjointe.

12 La mémorisation et laccès aux données. Cest une fonction très importante du SIM car lorsquune information est classée, il faut être en mesure de la localiser rapidement. Dautre part, les information qui sont emmagasinées doivent être mises à jour et éliminées au moment voulu.

13 La diffusion des informations utiles pour le preneurs de décisions appropriés. Il sagit de fournir les informations à la bonne personne, sous la forme qui convient et dans le laps de temps le plus court.

14 Le choix des informations La pertinence est le critère principal dans la sélection de linformation. Pour quune information soit pertinente il faut quelle réponde à trois critères : être adaptable aux circonstances fournir aux utilisateurs une meilleure compréhension de leurs problèmes avoir un impact sur les décisions prises. En dautre terme, linformation permet la réduction de lincertitude pour le preneur de décisions.

15 Comment implémenter le SIM Il existe 6 étapes de conception et dimplantation du SIM : 1/ Limplication de la direction générale envers le concept du SIM 2/ Lexplication des systèmes de décision 3/ La spécification des besoins en information 4/ La conception du système dinformation 5/ La phase dessai 6/ Lévolution du SIM

16 1/ Limplication de la direction générale envers le concept du SIM Lengagement de la Direction générale est important pour donner son appui et son support à la démarche de mise en place du SIM. La DG doit sensibiliser à limportance de cette action.

17 2/ Lexplication des systèmes de décision Il sagit dexpliquer les processus et les modèles de décisions à développer. Pour cela, il est nécessaire de fixer les objectifs, les buts, les différentes tâches à mettre en place.

18 3/ La spécification des besoins en information Il sagit de spécifier les besoins en informations du preneur de décisions : besoins en informations permanentes et en informations ponctuelles.

19 4/ La conception du système dinformation Il sagit de fixer les moyens nécessaires à la mise en place du SIM : matériel informatique, logiciels, méthodes danalyse et de traitement des données, échéanciers et budget nécessaire.

20 5/ La phase dessai cest une phase de test qui permet de prendre les décisions nécessaires pour réajuster et mettre en place les actions correctives afin de valider le SIM ou de laméliorer.

21 6/ Lévolution du SIM lenvironnement de lentreprise évolue, celle –ci doit sy adapter, son SIM aussi.

22 Conclusion Lapport dun SIM est multiple : des échelles de mesure dans la transmission de linformation, une base solide pour la planification et le contrôle marketing et une meilleure communication entre les gestionnaires.

23 Il ne faut surtout pas sous-estimer les changements culturels dans l'organisation des entreprises. D'un côté, la technologie participe au succès des affaires. Mais de l'autre, toute une palette de services est nécessaire afin d'accompagner l'entreprise dans ces évolutions. Sans cette gestion du changement, les technologies fonctionneront mais l'organisation ne saura pas toujours s'en servir de manière efficace Sans cette gestion du changement, les technologies fonctionneront mais l'organisation ne saura pas toujours s'en servir de manière efficace. Ecueils à éviter CHRIAI RABI/2EME ANNEE BTS TOURISME ET LOISIRS 23 Documents mis à disposition par : Attention : Ce document est un travail détudiant, il na pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources :)


Télécharger ppt "Il ne faut surtout pas sous-estimer les changements culturels dans l'organisation des entreprises. D'un côté, la technologie participe au succès des affaires."

Présentations similaires


Annonces Google