La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les discours rapportés Ou comment écrire ce qui se dit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les discours rapportés Ou comment écrire ce qui se dit."— Transcription de la présentation:

1 Les discours rapportés Ou comment écrire ce qui se dit

2 Le discours direct Les paroles sont reproduites comme les a prononcées le locuteur. On le trouve après - on l’écrit en utilisant une certaine ponctuation (deux points ouvrez les guillemets, tiret…) Présence d’incises possible (dit-il, pensa-t-elle, remarquai-je…)

3 Tous les exemples sont tirés de la Peste d’Albert Camus - Dors si tu peux, dit-il. La garde viendra à onze heures et je vous mènerai au train de midi. ******************** - Ah ! ceux-là, disait M. Michel, je finirai par les avoir. ******************** - Hein, docteur, dit-il pendant la piqûre, ils sortent, vous avez vu ? - Oui, dit la femme, le voisin en a ramassé trois.

4 - Dors si tu peux, dit-il. La garde viendra à onze heures et je vous mènerai au train de midi. ******************** Ah ! ceux-làpar les avoir.- Ah ! ceux-là, disait M. Michel, je finirai par les avoir. ******************** Hein, docteur- Hein, docteur, dit-il pendant la piqûre, ils sortent, vous avez vu ? Oui,- Oui, dit la femme, le voisin en a ramassé trois. ---------------------------------------------------------------- marques de discours oralIncises / marques de discours oral /présent d’énonciation, futur et passé composé situés par rapport à ce présent.

5 Les paroles rapportées au discours direct créent une sorte de scène. Le discours direct s’analyse dans un commentaire comme les répliques au théâtre.

6 Le discours indirect Un verbe introduit le discours qui a été prononcé, et les paroles sont donc données « indirectement » puisqu’après le verbe introducteur et dans la même phrase, ce qui entraîne des changements syntaxiques

7 Le docteur lui demanda s'il avait vu de nouveaux rats. Puis il lui dit très vite qu'il lui demandait pardon, il aurait dû veiller sur elle et il l'avait beaucoup négligée. Rieux reçut un jeune homme dont on lui dit qu'il était journaliste et qu'il était déjà venu le matin.

8 demandaLe docteur lui demanda s'il avait vu de nouveaux rats. ditPuis il lui dit très vite qu'il lui demandait pardon, il aurait dû veiller sur elle et il l'avait beaucoup négligée. ditRieux reçut un jeune homme dont on lui dit qu'il était journaliste et qu'il était déjà venu le matin. ---------------------------------------------------------------------------- En rouge = les verbes introducteurs Soulignés = les mots qui ont changé entre les paroles prononcées à l’oral et celles rapportées à l’écrit

9 demandaLe docteur lui demanda s'il avait vu de nouveaux rats. = « avez-vous vu de nouveaux rats ? » ditPuis il lui dit très vite qu'il lui demandait pardon, il aurait dû veiller sur elle et il l'avait beaucoup négligée. = « je te demande pardon, j’aurais dû veiller sur toi, je t’ai beaucoup négligée » ditRieux reçut un jeune homme dont on lui dit qu'il était journaliste et qu'il était déjà venu le matin. « il est journaliste. Il est déjà venu ce matin. »

10 Le discours indirect met à distance les paroles rapportées, par le verbe introducteur et les changements syntaxiques qui s’en suivent. Il peut servir aussi simplement à varier l’énoncé et permet des jeux dans la façon de présenter les paroles. En tout cas, le narrateur – en plus des locuteurs - y prend sa place, et il peut être intéressant d’y réfléchir.

11 Le discours indirect libre Est une façon d’alléger le discours indirect, En enlevant notamment le verbe introducteur. On y trouve les changements syntaxiques du discours indirect, Et des marques d’oralité du discours direct. Il n’est pas si facile à identifier…

12 Rieux regarda machinalement vers les recoins et demanda à Grand si les rats avaient totalement disparu de son quartier. L'employé n'en savait rien. On lui avait parlé en effet de cette histoire, mais il ne prêtait pas beaucoup d'attention aux bruits du quartier.

13 Le verbe « demanda à » fait supposer que Grand va répondre. Du coup, on comprend que le texte en rouge est sa réponse. Pas de verbe introducteur  D.I.L. Changements syntaxiques du D.I. : imparfait, troisième personne… Marques d’oralité comme dans D.D.: « en effet » « cette histoire » Reconstitution possible du dialogue : -Les rats ont-ils totalement disparu ici ? - Je n’en sais rien. on m’a parlé en effet de cette histoire, mais je ne prête pas beaucoup d’attention aux bruits du quartier.

14 Ce discours peut servir à varier la façon de rapporter les paroles. Il crée une certaine distance par rapport aux paroles rapportées. Il peut s’interpréter selon ce que dit le personnage ou selon sa prise en charge par le narrateur, selon le texte. Narrateur et personnage sont très liés par le D.I.L.

15 Rieux regarda machinalement vers les recoins et demanda à Grand si les rats avaient totalement disparu de son quartier. L'employé n'en savait rien. On lui avait parlé en effet de cette histoire, mais il ne prêtait pas beaucoup d'attention aux bruits du quartier. Ici, le narrateur paraît s’effacer complètement derrière les paroles du personnage, mais on n’entend pas sa voix non plus. Double distance.

16 A vous : repérez les passages de D.I.L. et ce qui nous met sur la voie La présence de ce rat mort lui avait paru seulement bizarre tandis que, pour le concierge, elle constituait un scandale. La position de ce dernier était d'ailleurs catégorique : il n'y avait pas de rats dans la maison. Le docteur eut beau l'assurer qu'il y en avait un sur le palier du premier étage, et probablement mort, la conviction de M. Michel restait entière. Il n'y avait pas de rats dans la maison, il fallait donc qu'on eût apporté celui-ci du dehors. Bref, il s'agissait d'une farce.

17 Reconstitution possible : - il n’y a pas de rats dans la maison ! - Je vous assure qu’il y en a un sur le palier du premier étage, et probablement mort ! -Je vous dis et je vous répète qu’il n’y a pas de rats dans la maison. On l’a apporté du dehors. Bref, c’est une farce !

18 La présence de ce rat mort lui avait paru seulement bizarre tandis que, pour le concierge, elle constituait un scandale. La position de ce dernier était d'ailleurs catégorique : il n'y avait pas de rats dans la maison. Le docteur eut beau l'assurer qu'il y en avait un sur le palier du premier étage, et probablement mort, la conviction de M. Michel restait entière. Il n'y avait pas de rats dans la maison, il fallait donc qu'on eût apporté celui-ci du dehors. Bref, il s'agissait d'une farce. Le DIL permet de créer une sorte d’effet comique, dans la distance entre ce que rapporte le narrateur et ce que dit le concierge – et le fait que ce soit au passé, comme si cela avait été vérifié, ajoute au comique. Le subjonctif passé, dans la bouche du concierge accentue le comique par le décalage des niveaux de langue, alors qu’il est là pour respecter les règles de concordance…


Télécharger ppt "Les discours rapportés Ou comment écrire ce qui se dit."

Présentations similaires


Annonces Google