La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETAT DES LIEUX SUR LA LUTTE ANTIPALUDIQUE AU BURUNDI Maintenir les progrès, Sauver des vies : Investir dans la lutte contre le paludisme octobre 2012 Dr.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETAT DES LIEUX SUR LA LUTTE ANTIPALUDIQUE AU BURUNDI Maintenir les progrès, Sauver des vies : Investir dans la lutte contre le paludisme octobre 2012 Dr."— Transcription de la présentation:

1 ETAT DES LIEUX SUR LA LUTTE ANTIPALUDIQUE AU BURUNDI Maintenir les progrès, Sauver des vies : Investir dans la lutte contre le paludisme octobre 2012 Dr BARADAHANA Lydwine Directeur du PNILP

2 Historique de la lutte antipaludique Dès le début du 20 ème siècle Des cas de paludisme et dautres maladies transmises par des vecteurs sont observées dans les régions de basses altitudes notamment la plaine de lImbo De 1966 à 1984 Mission Assainissement de la Plaine de la Rusizi : MAPR e Un service spécial dénommée : Mission Assainissement de la Plaine de la Rusizi : MAPR est mise en place au sein du Ministère de la Santé Publique lutte contre la schistosomiase et le paludisme, à travers des acivités dhygiène et la salubrité du milieu. avec pour but principal la lutte contre la schistosomiase et le paludisme, à travers des acivités dhygiène et la salubrité du milieu.

3 Pendant 18 ans : interventions de la Pendant 18 ans : interventions de la MAPR des opérations daspersion intra domiciliaires à Gihanga, des opérations larvicides des gites découverts distribution de la chloroquine aux malades de Gihanga, Mpanda, Rugombo chimio prophylaxie des femmes enceintes et écoliers léducation sanitaire et lassainissement du milieu Financement par : le Gouvernement du Burundi et le Gouvernement Belge

4 Historique de la lutte antipaludique De 1984 à 2008 (LMTC) le projet/programme Lutte contre les Maladies Transmissibles et Carentielles (LMTC) crée le 06 juin 1984 par une convention signée entre le Gouvernement Belge et le Gouvernement du Burundi dans le cadre de la lutte contre les 3 maladies à transmission vectorielle (paludisme, onchocercose, schistosomiase et helminthiases) et la lutte contre la malnutrition. La gestion de ce projet était assurée par des missions belges de coopération

5 A partir de 2009 Programme National Intégré de Lutte contre le Paludisme (PNILP) la lutte contre le paludisme sopère dans un cadre plus organisé.

6 Les stratégies actuelles de lutte contre le paludisme sarticulent autour des axes suivants : 1. Mise en place de laccès universel à un paquet intégré dinterventions : – la mise à échelle des moustiquaires imprégnées, – les aspersions intra domiciliaires là où elles sont nécessaires; – La mise à échelle du diagnostic et du traitement des cas de paludisme simple et grave en utilisant les médicaments les plus efficaces et de bonne qualité et le plus près possible du domicile du malade – la communication pour le changement des comportements

7 Le concept de mise à échelle tel que défini par le Partenariat mondial FRP sousentend la réalisation des couvertures élevées (80% ou plus) dun paquet dinterventions intégrant la prévention et la prise en charge des cas Le concept de mise à échelle tel que défini par le Partenariat mondial FRP sousentend la réalisation des couvertures élevées (80% ou plus) dun paquet dinterventions intégrant la prévention et la prise en charge des cas 2. Renforcement des capacités du programme

8 mise à échelle des interventions couverture universelle en moustiquaires à partir de 2011 avec la campagne de masse de distribution des MIILDs « keep up » Innovations dans la suivi de lutilisation des MIILDs en post campagne à travers la : stratégies « keep up » Accès universel de traitement de première ligne à travers des politiques daccès aux traitement de première ligne pour toute la population, la prise en charge du paludisme grave chez les groupes vulnérables Accès universel de traitement de première ligne à travers des politiques daccès aux traitement de première ligne pour toute la population, la prise en charge du paludisme grave chez les groupes vulnérables

9 Innovations: le « Keep up », les ABC Le keep up : Activités menés par la communauté dans le cadre du suivi de lutilisation des MIILDS à travers des visites dans les ménages pour sassuer que les gens dorment sous moustiquaires : « ABC »Assuré par le « CED-CARITAS BURUNDI » qui coordonne un grand réseau dassociations à base communautaire : « ABC » Actuellement: 108 ABC sont fonctionnelles dont 80 encadrés par le CED CARITAS dans 8 provinces

10 Exe de Résultats du « keep up » 80 communes décembre 2011 CiblesQuantité s Taux de couverture Femmes enceintes qui ont dormis sous MIILDS la veille % Enfants de moins de 5 ans qui ont dormis sous MIILDS la veille % Autres membres qui ont dormis sous MIILDs la veille %

11 Objectif: Maintenir le taux dutilisation à 80 % Maintenir le taux dutilisation à 80 %

12 Quelques photo dillustration

13

14

15

16 IMPACT DES INTERVENTIONS Diminution progressive des cas depuis 2011 Diminution des décès lié au paludisme qui sont passé de: * 35% en 2010 à 24% en 2011 pour toutes les tranches dâges * 36.4% en 2010 à 21 % en 2011 chez les enfants de moins de 5 ans

17

18 18

19 19 Réduction Globale de 11% des décès en 2011 comparé à 2010 Réduction de 15% des décès chez les moins de 5 ans comparé à 2010

20 20 NB: data for 2012 are projection done from epédémiological data of the 33th week of this year

21 21 NB: data for 2012 are projection done from epédémiological data of the 33th week of this year

22 Suivi de la résistance aux insecticides utilisées dans LAV Construction dun petit laboratoire dEntomologie (Insectarium) pour répondre aux normes internationales dentomologie Insectarium inauguré le 4 mai 2012 par son excellence le Président de la République 22

23 Inauguration de linsectarium 23

24 24

25 25

26 26

27 27

28 DEFIS CONFIRMATION DE TOUS LES CAS SUSPECT DE PALU : mise à échelle TDR en cours Problème de qualité de la microscopie Distribution continue des MIILDAs Gap financier important pour la PID dans 6 provinces à problème : 30 millions de Dollars (4 passages jusquen 2016) à mobiliser auprès des bailleurs

29 Perspectives davenir Plan stratégique Campagne moustiquaire en février 2014 mise à échelle TDR avec mobilisation continue des fonds pour combler les gaps Contrôle de qualité de la microscopie Suivi de la résistance au médicaments antipaludiques Suivi de la résistance aux insecticides lav PID dans 6 provinces (mobilisation des fonds) Renforcement du partenariat Notre objectif : 0 décès lié au paludisme en

30 Merci de votre aimable attention


Télécharger ppt "ETAT DES LIEUX SUR LA LUTTE ANTIPALUDIQUE AU BURUNDI Maintenir les progrès, Sauver des vies : Investir dans la lutte contre le paludisme octobre 2012 Dr."

Présentations similaires


Annonces Google