La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Laide au développement et les nouveaux équilibres mondiaux Pierre Jacquet XXVIIIèmes Journées du Développement ATM 2012 11 Juin 2012, Université dOrléans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Laide au développement et les nouveaux équilibres mondiaux Pierre Jacquet XXVIIIèmes Journées du Développement ATM 2012 11 Juin 2012, Université dOrléans."— Transcription de la présentation:

1 Laide au développement et les nouveaux équilibres mondiaux Pierre Jacquet XXVIIIèmes Journées du Développement ATM Juin 2012, Université dOrléans

2 P.Jacquet - Orléans 11/07/20122 Plan de lintervention De quoi parle-ton lorsque lon parle daide au développement? Eléments de contexte: quels nouveaux équilibres internationaux? Quel rôle pour laide au développement dans la gouvernance de la mondialisation?

3 P.Jacquet - Orléans 11/07/20123 Aide: de quoi parle-t-on? Dune définition statistique très imparfaite Dune politique publique par défaut, insuffisamment définie et pensée comme telle Dun instrument politique que lon sévertue à vouloir technocratique Dune illusion quantitative dommageable - Comment définir cette politique publique de façon plus pro-active?

4 P.Jacquet - Orléans 11/07/20124 LAide Publique au Développement : Mesures et concepts Définition du CAD (Comité daide au développement de lOCDE) Prêts « concessionnels » ou dons aux pays de la liste du CAD (pays en développement) Prêts « concessionnels » Qui sont le fait du secteur public Qui visent à promouvoir le développement économique et le bien être (donc à lexclusion de laide militaire) Qui ont un « élément-don » de 25% au moins (calculé à partir dun taux de référence de 10%, coût dopportunité lié à rentabilité estimée de linvestissement public).élément-don Lassistance technique est incluse dans lAPD Les Autres Apports du Secteur Public

5 P.Jacquet - Orléans 11/07/20125 Une définition statistique imparfaite Mesure purement comptable, non économique (prêts plus dons) Mesure non budgétaire: ne correspond pas à leffort budgétaire consenti par le contribuable, difficile à reconstituer à partir du seul chiffre de lAPD Mesure non financière: ne comptent dans lAPD que les flux concessionnels, pas dapproche sur le risque Mais partager avec un pays en développement une cote de crédit AAA, même sans bonification, est une aide financière par rapport aux conditions auxquelles ils auraient accès par ailleurs! Faut-il le faire? Un raisonnement économique est nécessaire Pourquoi conserve-t-on cette mesure?

6 P.Jacquet - Orléans 11/07/20126 Une politique publique par défaut Au-delà de la statistique, il sagit dune politique publique. Mais elle résulte dune accumulation de strates historiques successives qui sajoutent et ne se substituent pas les unes aux autres. LAPD est devenue un objet complexe, mal connu, mal compris, objet de modes et dapproches bureaucratiques Elle souffre dune vision qui la réduit souvent à la solidarité, voire à la charité

7 P.Jacquet - Orléans 11/07/20127 Cinq grandes tendances pour l APD Vecteur d intérêts politiques et stratégiques (années 1960) Vecteur d intérêts politiques et stratégiques Obligation morale du Nord envers le Sud (années 1970) Obligation morale Aiguillon à l amélioration des politiques et aux processus de réformes (années 1980) Aiguillon à l amélioration des politiques Aide comme instrument pour atteindre des objectifs quantifiés précis Aide comme instrument pour atteindre des objectifs quantifiés précis Ciment d une action collective internationale impliquant le Nord et le Sud (années 2000) : la problématique des biens publics mondiaux Ciment d une action collective internationale

8 P.Jacquet - Orléans 11/07/20128 L aide vecteur d intérêts stratégiques La reconstruction de l après-guerre et le rôle des Etats-Unis : l économie au service du politique (stabilité mondiale, guerre froide) La reconstruction économique, facteur de paix, stabilité, prospérité; institutions de BW Hégémonie « responsable » Plan Marshall Aide bilatérale; France et Royaume-Uni : poids du passé colonial La théorie économique valide l utilisation de l aide comme soutien au développement Modèles de croissance Harrod-Domar (fondé sur laccumulation du capital), de Chenery et Strout Calcul économique

9 P.Jacquet - Orléans 11/07/20129 L aide obligation morale (années 1970) Échec de l approche des années 50 et 60 Gaspillage, corruption, fatigue de l aide Échec des politiques d industrialisation Théories de la dépendance Notion de devoir moral de la part des pays donneurs Référence des 0,7% Montée des revendications du Tiers-monde (NOEI) L aide sinterprète davantage comme un transfert international des pays riches vers les pays pauvres Cette thématique reste pertinente Solidarité internationale Dans les années 80 et 90, la théorie économique permet une sorte de synthèse entre la réduction de la pauvreté et la croissance (Sen, croissance endogène et rôle du capital humain)

10 P.Jacquet - Orléans 11/07/ L aide à la réforme des politiques (années 1980) Idéologie de marché (-> « Consensus de Washington ») La crise de la dette provoque une profonde réorientation de l APD : Échec de politiques économiques inadaptées Restaurer les équilibres macroéconomiques Ouvrir et libéraliser, réduire les distorsions Réduire le poids de l Etat Réformer institutions et gouvernance L aide refinance la dette et cherche à appuyer les réformes

11 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Objectifs du Millénaire pour le développement (2000) Adoptés en 2000 par les Nations Unies Initialement : 8 objectifs, 18 cibles et 48 indicateurs Horizon datteinte des objectifs : 2015 Révision en 2007 : 21 cibles, 58 indicateurs LES OBJECTIFS Eradiquer lextrême pauvreté et la faim Assurer léducation primaire pour tous Promouvoir légalité et lautonomisation des femmes Réduire la mortalité enfantine Améliorer la santé maternelle Combattre le Sida, le paludisme et dautres maladies Assurer un environnement durable Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

12 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Laide et les Biens publics mondiaux (depuis années 2000) Besoin daction collective internationale Climat, biodiversité, pandémies, sécurité internationale, Stabilité financière… Rôle de laide Outil de financement et dappui technique; Outil dorientation des modalités de la croissance; Outil de compensation Contradiction BPG - développement ? Souvent, non : rôle des services rendus par les écosystèmes, adaptation au réchauffement climatique. lutte contre pandémies repose sur systèmes de santé nationaux performants Conflit possible entre objectifs de court et long terme

13 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Un instrument dont on ne veut pas voir la dimension politique Cest largent du contribuable: donc cest politique. Il faut vouloir et définir cela. Débat très réducteur sur lefficacité de laide Tout dépend des objectifs Quels objectifs pour les donateurs? Comment sortir de laide liée? Comment définir les intérêts nationaux des donateurs? Tout dépend des réactions des différents acteurs Aide multilatérale, aide bilatérale

14 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Efficacité de laide Un débat important, notamment en termes de qualité de laction publique Mais réducteur et parfois déterministe Paradoxe micro-macro Le paradoxe existe toujours Portée de léconométrie de panel Développement des techniques dévaluation dimpact Mesure de lefficacité: moyenne vs. exception? Comment être redevable sans être conservateur? Attention aux conséquences sur allocation Caractère essentiel de lappropriation, donc de lerreur Mettre laccent sur lévaluation des politiques publiques

15 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Illusion quantitative Le problème du financement du développement nest pas tant un problème dAPD quun double problème : didentification de projets dinvestissement profitables économiquement et socialement de disponibilité de ressources diverses (dont lépargne nationale et dautres flux) Laide interagit avec ces différents flux: il faut mieux comprendre comment. Role catalytique plutôt que volumétrique

16 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Financement du développement Les différentes formes de financement du développement peuvent sappréhender à partir du financement de linvestissement I = épargne nationale + entrée nette de capitaux Ou I = Y d - C + entrée nette de capitaux Epargne des migrants Dons dAPD Investissements directs étrangers Crédits bancaires internationaux Prêts dAPD Investissements de portefeuille

17 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Suite de lintervention De quoi parle-ton lorsque lon parle daide au développement? Eléments de contexte: quels nouveaux équilibres internationaux? Quel rôle pour laide au développement dans la gouvernance de la mondialisation?

18 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Eléments de contexte Montée en puissance des pays émergents Montée en puissance des sujets globaux et collectifs: le développement (durable) est laffaire de tous Crise des politiques publiques Crise de la mondialisation

19 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Géographie économique mondiale Source : travaux dAngus Maddison (données disponibles sur

20 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Situation des finances publiques Source : Fonds monétaire international, World Economic Outlook (statistiques en ligne, mai 2012)

21 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Croissance et dépendance externe Source : Fonds monétaire international, World Economic Outlook (statistiques en ligne, mai 2012)

22 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Le grand basculement Léconomie mondiale voit son centre de gravité basculer vers lAsie Cela ne sera pas un long fleuve tranquille ralentissement économique en Inde, annonciateur de difficultés; en Chine également Problèmes de transition considérables dans les grands pays émergents Implications pour la gouvernance mondiale Comment impliquer davantage ces pays dans la conception et la mise en oeuvre de cette gouvernance?

23 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Biens publics globaux Typiquement des sujets daction collective De nature différente suivant la typologie des BPG (additif, maillon faible, ou au contraire biens dexcellence, etc…) Ou dintérêt commun: réduction de la pauvreté, rôle de la puissance publique à côté des marchés, politiques urbaines, politiques industrielles… Besoin dinnovation (climat, politiques urbaine, agriculture, etc…): elle ne naîtra pas nécessairement dans pays développés Comment générer cette action collective? Même lorsquelle est dans lintérêt de tous, elle ne se produit pas spontanément (Olson)

24 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Crise de la mondialisation Transition de laprès-guerre froide, et après? Ajustement par continuité institutionnelle? Message donné aux émergents : lordre actuel est à prendre ou à laisser, rejoignez-le et appliquez-en les règles. Or, cet ordre est moribond. Quelles valeurs? Cest lessentiel du débat nécessaire Quelle reconnaissance mutuelle entre différentes politiques nationales? Quelle mobilité des biens, des personnes, des capitaux?

25 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Fin de lintervention De quoi parle-ton lorsque lon parle daide au développement? Eléments de contexte: quels nouveaux équilibres internationaux? Quel rôle pour laide au développement dans la gouvernance de la mondialisation?

26 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Politique publique mondiale? Besoin daction collective internationale : rappelle la caractérisation par Musgrave des trois fonctions des politiques publiques: Répartition et redistribution Allocation des ressources Stabilisation Comment mettre en oeuvre en labsence de gouvernement mondial? Cest tout lenjeu du débat sur la gouvernance mondiale

27 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Rôle de laide Répartition : aide-transfert, amorce dune politique sociale mondiale. Objectif: soulagement de la pauvreté, par solidarité Stabilisation: aide contracyclique, de substitution aux marchés. Exemple Allocation des ressources: aide comme vecteur délaboration de politiques publiques par le dialogue, léchange dexpertise, linnovation Rôle essentiel de lévaluation des politiques publiques

28 P.Jacquet - Orléans 11/07/ Laide comme ciment de la gouvernance globale Véritable politique publique internationale, vecteur de présence et dinfluence pour les donateurs La relation financière est essentiellement le support dautre chose: échange dexpertise, dialogue sur les politiques publiques, innovations. Exemple: sommet villes et climat à Bogota en juillet 2011 Exemple: politiques de lutte contre changement climatique Exemple : thème de la sécurité alimentaire Rôle des institutions de développement Comme fournisseurs de ressources Comme mobilisateurs dexpertise Comme intermédiaires neutres («honest brokers») Comme porteurs dincitations et comme instruments de dialogue et dapproches collaboratives Le vocable « aide » nest plus adapté. Par quoi le remplacer?

29 P.Jacquet - Orléans 11/07/ CONCLUSION Période-charnière en termes de gouvernance de la mondialisation Quelles valeurs? Droit des personnes, droits fondamentaux, ouverture, diversité, solidarité Quelles règles internationales sur le mouvement des facteurs (biens, services, mais aussi personnes: droit à la mobilité) Sujets nouveaux et anciens: expérimentation nécessaire de politiques publiques. Laide comme catalyseur et un facilitateur du dialogue et de linnovation nécessaires. Aide comme amorce dune politique publique globale


Télécharger ppt "Laide au développement et les nouveaux équilibres mondiaux Pierre Jacquet XXVIIIèmes Journées du Développement ATM 2012 11 Juin 2012, Université dOrléans."

Présentations similaires


Annonces Google