La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LEnseignement vétérinaire en Afrique Prof. Louis Joseph PANGUI, Directeur Général de lEISMV de Dakar Ecole Inter- Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LEnseignement vétérinaire en Afrique Prof. Louis Joseph PANGUI, Directeur Général de lEISMV de Dakar Ecole Inter- Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires."— Transcription de la présentation:

1 LEnseignement vétérinaire en Afrique Prof. Louis Joseph PANGUI, Directeur Général de lEISMV de Dakar Ecole Inter- Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar Centre dExcellence de LUEMOA Centre collaborateur de lOIE pour la formation des agents des services vétérinaires officiels et pour le diagnostic des maladies animales infectieuses et des zoonoses en Afrique tropicale EISMV : Une ambition régionale pour le développement

2 1.Introduction 2.Offre de formation en sciences et médecine vétérinaires pour lAfrique 3.Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique 4.Réforme de lenseignement vétérinaire 4.1. Tendances mondiale 4.2. Cas de LEISMV de Dakar 5.Conclusion Plan Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

3 Le secteur de l'élevage occupe donc une place importante pour les populations africaines ; Il apporte une contribution importante à la sécurité alimentaire et à la réduction de pauvreté dans la plupart des pays ; Le développement de lélevage en Afrique est cependant sous la contrainte de nombreux facteurs tels que les contraintes pathologiques. Introduction Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

4 Les impacts des maladies animales sont considérables sur le bien-être des populations : Outre leur impact sur la santé des animaux, les maladies : réduisent la production et la productivité du bétail infecté ; perturbent les économies locales et nationales ; menacent la santé humaine ; aggravent la pauvreté dans les régions qui dépendent fortement des revenus tributaires de l'élevage. Introduction Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

5 Trois composantes essentielles supportent les activités du secteur de lélevage : le cheptel ; les structures de santé et productions animales ; et les professionnels vétérinaires. Importance des professionnels vétérinaires dans le développement de lélevage : –nombre suffisant (meilleur encadrement de lélevage) ; –bonne formation (nouvelles exigences du secteur vétérinaire). Rôle et responsabilité des établissements de formation vétérinaire Introduction Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

6 Offre de formation en Sciences et Médecine vétérinaire pour lAfrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil ContinentsNombre de Pays Nombre de pays abritant des établissements vétérinaires Pourcentage (%) Afrique542342,6 Amérique du Nord231565,2 Amérique du Sud121083,3 Asie442863,6 Europe473880,9 Océanie14214,3 Total ,9 Offre mondiale : 525 établissements denseignement vétérinaires dans 116 pays.

7 Offre de formation en Sciences et Médecine vétérinaire pour lAfrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil Ainsi, 40,1% des pays dans le monde ne possèdent pas détablissement denseignement vétérinaire ; La majorité de ces pays sont situés en Océanie et en Afrique ; Exemple de lAfrique de lOuest cinq (5) pays ne possède pas détablissements vétérinaires : Le Cap Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, le Libéria, la Sierra Leone.

8 Offre de formation en Sciences et Médecine vétérinaire pour lAfrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil Environ 60 institutions de formation ; Trois générations en fonction de leur date de création : 1 ère génération avant 1960 : FMV, Université du Caire, Egypte (1827 / 1950) FMV, Université de Pretoria, Afrique du Sud (1920) ; FMV, Université de Khartoum, Soudan (1938) *

9 Offre de formation en Sciences et Médecine vétérinaire pour lAfrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 2 ème génération de 1960 à 2000 : FMV, Université Eduardo Mondlane, Mozambique, (1964) ; FMV, Université de Lubumbashi, RDC (1965) ; EMV, Université de Makerere, Ouganda (1971) ; IAV Hassan II de Rabat, Maroc (1970) ; EISMV de Dakar, Sénégal* (1968) *

10 Offre de formation en Sciences et Médecine vétérinaire pour lAfrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 3 ème génération après 2000 : ESMV, Université de NGaoundéré, Cameroun (2007) ; FMV, Université de Mekelle, Ethiopie (2003) ; FMV, Université Polytechnique - Umutara, Rwanda (2006) ; ISSMV de Dalaba, Rép. De Guinée (2006) ; FMV, Université Beni Suef, Egypte (2005) *

11 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Formation axée sur la production de vétérinaires pour répondre aux besoins du secteur de l'élevage. Curricula axé sur la santé animale, la protection sanitaire et dans une moindre mesure sur les productions animales ; Système éducatif marqué par le passé colonial diffère nettement entre les institutions anglophones et francophones. Durée des études varie de 5 à 6 ans aboutissant à des diplômes de type BVM et DMV ; Le nombre de diplômés varie de 15 à 135 en moyenne par an et par institution avec à peine 5% de femmes représentées.

12 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Ressources humaines et financières faibles ; Infrastructures et équipements limités ; Certaines institutions telles que la FMV de lUniversité de Pretoria et lInstitut Agronomique et vétérinaire Hassan II de Rabat sont des exceptions ; Le coût des études est varié et compris entre 75 et 5335 euros ; Dans certaines institutions nationales le coût de la formation est entièrement pris en charge par lEtat

13 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Les curricula couvrent quasiment tous les champs disciplinaires de la formation vétérinaire avec une répartition en termes dimportance qui varie en fonction des pays ; La formation disciplinaire est fondée sur la production dun vétérinaire généraliste ; Elle est focalisée sur la formation de vétérinaires pour les secteurs de lélevage et la fonction publique avec de plus en plus dattention accordée à la pratique privée qui est la cible traditionnelle pour lAfrique du Sud ; En effet, dans ce pays 70% des vétérinaires opèrent dans le secteur privé.

14 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Domaines de compétences :

15 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Qualification des enseignants

16 Caractéristiques des établissements de formation vétérinaire en Afrique Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* En termes de performances, les institutions de 1 ère et 2 ème génération ont de réelles capacités pour assurer un enseignement de bonne qualité comparé à celles de 3 ème génération ; Ces dernières devraient être soutenues par les plus anciennes dans le cadre du jumelage proposé par lOIE pour bénéficier de leurs expériences ; Exemple de lInstitut Supérieur des Sciences et Médecine Vétérinaires (ISSMV) de Dalaba (Guinée), et lEISMV de Dakar (Sénégal).

17 Réforme de lenseignement vétérinaire : Tendance mondiale Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Le vétérinaire de demain devra être plus qualifié que celui daujourdhui. Il devra posséder les compétences suivantes : E xpert en santé animale et bien-être animal ; Zootechnicien et expert en qualité des denrées ; Gestionnaire ; Environnementaliste. La médecine vétérinaire comparée doit être retenu comme socle de la formation ; Positionnement dans le concept « One Health ».

18 Réforme de lenseignement vétérinaire : Tendance mondiale Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil 1* Les conférences internationales sur lenseignement vétérinaire dans le monde organisées à Paris (2009) et à Lyon (2011), par lOrganisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) : mise en place du groupe ad hoc sur lenseignement vétérinaire ; Élaboration des compétences minimales attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire ; les lignes directrices sur le cursus de formation initiale vétérinaire dans le cadre de la réforme de lenseignement vétérinaire dans le monde ; Tout ceci dans le Concept « One Health ».

19 Créée en1968 par la Conférence des Chefs dEtats de 13 pays de lAfrique de LOuest et du Centre (OCAM) ; 15 Etats membres avec ladhésion du Mali et du Burundi ; Unique institution inter - étatique de formation vétérinaire en Afrique. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

20 Formation Vétérinaire : Durée : 6 ans ; 1216 (160 filles) Docteurs vétérinaires formés au 31 juillet Formation Post - Universitaire : Master en Productions animales et développement durable ; Master en Santé publique vétérinaire ; Master en Qualité des aliments. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

21 Formation Continue : gestion de la qualité des aliments, installation de vétérinaires et de zootechniciens en clientèle privée, initiation des techniciens de laboratoires aux techniques de diagnostic récentes en microbiologie, parasitologie ou immunologie écotoxicologie, expérimentation et manipulation des animaux de laboratoire, formation des responsables des unions ou fédérations déleveurs. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

22 Atouts de lEISMV de Dakar : Exercice dauto-évaluation AEEEV en mars 2010 Conclusions : Enseignement théorique de qualité qui couvre les principaux champs disciplinaires mais la pratique clinique à développer ; stabilité (1 millier de vétérinaires formés). professionnalisation accrue de la formation, volonté et motivation du personnel enseignant et non enseignant, caractère multiculturel et international, mise en place du système LMD, de formations professionnalisantes et de spécialisation, les masters réseau important de partenaires Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

23 Organisation des études : La formation vétérinaire à lEISMV de Dakar : 12 semestres ( 2 semestres dapprofondissement) ; solides bases en biologie générale ; part importante denseignement clinique (75% du temps au 7 ème et 8 ème semestre) permettant au futur vétérinaire de maîtriser la démarche : diagnostic – pronostic – prise de décision. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

24 Contenus de lenseignement : Formation clinique = importance capitale, spécificité de la formation vétérinaire ; Formation pratique en sciences cliniques : renforcement par la mise en place dans les années à venir dun Centre Hospitalier Universitaire Vétérinaire ; Prise en compte des problématiques émergentes : bien-être animal ; santé de la faune sauvage et des écosystèmes ; sensibilisation à la diversité culturelle ; gestion de crise et plans d´urgence ; connaissance dune langue étrangère. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

25 Renforcement des capacités : LEISMV de Dakar renforce les capacités de ses jeunes enseignants : consortiums AfriqueOne et OH-NEXTGEN ; programme Horizons francophones(AUF) appui de lUEMOA (PACER). Jumelage avec LENSV de Lyon : Mise en place une voie de spécialisation « vétérinaire officiel » dans le master de santé publique vétérinaire Développement dun service de formation continue ; Développer les missions spécifiques de lEISMV en tant que centre collaborateur de lOIE pour la formation des agents vétérinaires officiels. Réforme de lenseignement vétérinaire : Cas de lEISMV de Dakar Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

26 Les changements importants dans le secteur de lélevage doivent être suivis par des prises de décisions adéquates aussi bien au niveau institutionnel que sociétal ; Il est temps pour la profession vétérinaire et lenseignement vétérinaire de faire ce saut qualitatif afin despérer « un monde sûr » en terme de lutte contre les zoonoses émergentes et ré-émergentes ; Dans ce cadre, lAfrique ne peut sisoler et doit jouer sa partition sur le plan international. Conclusion Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

27 Elle doit faire sienne des réformes de lenseignement vétérinaire qui se mettent en place sous les auspices de lOIE ; Enfin, les établissements denseignement supérieur du continent doivent se donner la main dans une collaboration qui supprime les barrières linguistiques et met en évidence les réelles potentialités humaines et intellectuelles de lAfrique pour lamélioration des services vétérinaires et partant du bien – être des populations. Conclusion Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil

28 EISMV : Une ambition régionale pour le développement Merci de votre aimable attention Conférence mondiale sur lenseignement vétérinaire et le rôle des ordres vétérinaires 4 – 6 décembre 2013, Foz dIguazu, Brésil


Télécharger ppt "LEnseignement vétérinaire en Afrique Prof. Louis Joseph PANGUI, Directeur Général de lEISMV de Dakar Ecole Inter- Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires."

Présentations similaires


Annonces Google